Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/07/18 | Charente-Maritime : des marchés fermiers 100% locavores cet été

    Lire

    La Chambre d'agriculture organise cet été trois marchés fermiers 100% dédiés aux producteurs locaux du 17. Le premier se tiendra à Chaniers, près de Saintes, le 19 juillet à partir de 19h, sur les berges de la Charente. RDV le 1er août à Le Thou, entre La Rochelle et Surgères, et le 8 septembre à Arvert, près de Royan. Déjeuner locavore et animations musicales sont au programme. D'autres marchés sont prévus en basse saison: le samedi 27 octobre à La Rochelle puis les 15 et 16 décembre à Périgny.

  • 17/07/18 | Coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

    Lire

    Le vendredi 13 juillet, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet ont tenu à Marmande (47) une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités. Ce projet de coopération s’inscrit dans la démarche « Bordeaux métropole coopérative », en vue de tisser des liens vertueux avec d’autres polarités et d’optimiser le fonctionnement de l’aire d’influence métropolitaine.

  • 17/07/18 | Musique en Graves démarre son Festival

    Lire

    Les 19ème Rencontres Musicales Internationales des Graves se tiennent du 17 au 27 juillet avec comme Président d’Honneur ad vitam aeternam Mstislav Rostropovitch. Le festival propose 8 concerts riches en diversité musicale. Chaque concert sera suivi d’une dégustation offerte par les Châteaux des Graves et du Sauternais hôtes de ces soirées. Infos et réservations : www.musiqueengraves.com

  • 17/07/18 | Une saison réussie pour l’Opéra de Bordeaux !

    Lire

    La saison 2017/2018 du Grand-Théâtre et de l’Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux se termine sur de bons chiffres. 600 artistes se sont vus applaudis au cours de 270 levers de rideaux par 200 000 personnes (soit un taux de remplissage de près de 90%) dont un quart avaient moins de 30 ans. L’Opéra a également accueilli plus de 15 000 scolaires cette saison. La saison prochaine qui débutera le 18 septembre avec un récital du ténor Jonas Kaufmann a déjà 110 spectacles programmés. Pensez à réserver vos places !

  • 17/07/18 | Intempéries: le Département des Landes vote des aides d'urgence

    Lire

    Sans attendre le résultat des procédures de demande de reconnaissance de l’état de calamité agricole en cours d’instruction par les services de l’État, le Conseil départemental des Landes, qui siégeait ce lundi 16 juillet en commission permanente, a voté le déblocage d’aides d’urgences pour les agriculteurs impactés par les récentes intempéries. Pour les kiwiculteurs du secteur des Gaves, une aide exceptionnelle pour le nettoyage des vergers pour un montant prévisionnel de 80 000€ pour 120 ha. Et 40 000€ pour l’achat ou le transport de fourrages en soutien aux éleveurs des Barthes touchés par les inondations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Rousset : « refuser le projet LGV SEA, c’est favoriser la décroissance »

27/04/2013 | Lancement officiel du viaduc de la Dordogne à Saint-Loubès, l' ouvrage le plus long du projet LGV Tours-Bordeaux

Viaduc de la Dordogne sur le tracé de la LGV Tours-Bordeaux

Le lancement officiel des travaux du viaduc de la Dordogne a eu lieu ce vendredi 26 avril à Saint-Loubès(33). L’occasion pour Alain Rousset, le président de la Région Aquitaine, de réaffirmer sa farouche détermination à porter le projet LGV SEA jusqu’à son terme alors que Jean-Louis Bianco a remis son rapport au premier ministre Jean-Marc Ayrault le 22 avril dernier. Un rapport sur la réforme du système ferroviaire français dans lequel il préconise de favoriser les lignes ferroviaires existantes.

Situé à l’est du pont de Guyenne ou viaduc de l’A10, le franchissement de la Dordogne qui se construit  entre Saint-Loubès, sur la rive gauche et Saint-Romain-la Virvée sur la rive droite, reposera sur 19 piles. Avec 1319 mètres, c’est le plus long des ouvrages qui doivent être  construits le long des 340 km du tracé de la LGV Tours-Bordeaux dont le coût total est de 7,8 milliards d’euros. Les travaux de génie civil entamés en juillet 2012 doivent  s’achever début 2015, date à laquelle débuteront les travaux ferroviaires jusqu’en 2017. Un rapport attendu « avec impatience et inquiétude »Evoquant la polémique(Aqui.fr) au sujet d’une éventuelle séparation des études sur les lignes Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse, deux projets de lignes réunies au sein du GPSO (grands projets du Sud-Ouest), Alain Rousset a redit sa farouche détermination à les mener de concert. Critiquant certains aspects du rapport Bianco, il a fustigé les adversaires du projet LGV SEA, qui a-t-il rappelé, est pensé à l'échelle européenne. « Refuser ce projet, c’est favoriser la décroissance » a-t-il martelé devant un auditoire apparemment conquis par le volontarisme et l’énergie de son discours.

Bien qu’il attende avec « impatience et inquiétude » un autre  rapport, celui de la commission mobilité 21 qui doit se prononcer  en juin sur la hiérarchisation et donc le financement de quelques 70 projets de transports structurants en France, A. Rousset s’est montré très confiant : «  ce chantier ira jusqu’à Hendaye et Toulouse ». A propos de la LGV au pays basque, pendant espagnol à la LGV française, Bernard Uthurry, en charge des infrastructures et des transports au Conseil Régional d’Aquitaine s’est également déclaré confiant sur l’avancée des travaux et le bouclage du financement du Y basque (qui relie les 3 capitales basques) malgré la baisse de 40%  des subventions de l’Etat espagnol au gouvernement basque pour  2013.

Malika Ouaddah
Par Malika Ouaddah

Crédit Photo : Lilian Marolleau

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3821
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Matthieu | 05/06/2013

Il ne sert à rien de construire une nouvelle LGV ou même d'augmenter la vitesse à 220 km/h si les trains passent toujours par la voie existante entre Bayonne et Hendaye. La ligne est trop sinueuse pour augmenter sa vitesse, même avec une éventuelle modernisation des voies.
De plus il ne faut pas oublier que l'Espagne est déjà reliée en TGV à Paris via Lyon par une LGV mixte TGV et Fret. Et l'Aquitaine pourrait être la grande perdante au niveau tourisme (TGV) et emplois car qui dit fret dit entreprises.

jpp.jeanpierre | 12/06/2013

Monsieur Rousset aurait du lire les études de Marie Delaplace, universitaire spécialisée dans les transports et notamment les retombées des LGV!!
Voici un interview donné à Sud Ouest:

http://www.sudouest.fr/2012/04/12/lgv-l-impact-economique-n-a-rien-d-automatique-686213-731.php

Lisez-le attentivement, Monsieur Rousset, vous allez apprendre beaucoup de choses...

Legros | 16/05/2013

Décidément plus on se rapproche de l'échéance, et plus notre président de région montre des signes de faiblesses. Être à ce point hors des réalités relève de l'exploit. Est il réellement conscient de l'image désastreuse qu'il donne de sa région ?

Que ses amis lui expliquent, c'est pour son bien, et pour notre bien à tous.

RECARTE Pierre | 28/04/2013

Les opposants refusent ce projet et préconisent comme Jean Louis Bianco l'aménagement des voies existantes sur lesquelles les trains pourraient rouler à 200-220km/h. C'est favoriser la décroissance estime Alain Rousset!Il y ades fois où l'on a de plus en plus de difficulté à suivre les propos du Président de la Région. Est-ce la perspective de perdre ce combat pour ce projet inutile, d'un autre âge, destiné à une fraction de la population (8% des usagers du train) qui lui font tenir de tels propos ? Invité de France Bleu Pays basque il a eu à l'antenne un discours surréaliste et incohérent ne supportant pas les remarques du journaliste. On peut être déterminé mais il faut gardre raison Mr Rousset!

halloy | 29/04/2013

La décroissance n'est absolument pas un terme péjoratif ! La croissance telle que semble la voir Mr Rousset est très dangereuse, c'est une course vers un mur. On peut moderniser les voies actuelles, c'est plus "sage", car moins coûteux tout en faisant quand même gagner du temps. Que ce soit pour le Bordeaux-Espagne comme pour le Bordeaux-Toulouse.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !