Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Rousset : « refuser le projet LGV SEA, c’est favoriser la décroissance »

27/04/2013 | Lancement officiel du viaduc de la Dordogne à Saint-Loubès, l' ouvrage le plus long du projet LGV Tours-Bordeaux

Viaduc de la Dordogne sur le tracé de la LGV Tours-Bordeaux

Le lancement officiel des travaux du viaduc de la Dordogne a eu lieu ce vendredi 26 avril à Saint-Loubès(33). L’occasion pour Alain Rousset, le président de la Région Aquitaine, de réaffirmer sa farouche détermination à porter le projet LGV SEA jusqu’à son terme alors que Jean-Louis Bianco a remis son rapport au premier ministre Jean-Marc Ayrault le 22 avril dernier. Un rapport sur la réforme du système ferroviaire français dans lequel il préconise de favoriser les lignes ferroviaires existantes.

Situé à l’est du pont de Guyenne ou viaduc de l’A10, le franchissement de la Dordogne qui se construit  entre Saint-Loubès, sur la rive gauche et Saint-Romain-la Virvée sur la rive droite, reposera sur 19 piles. Avec 1319 mètres, c’est le plus long des ouvrages qui doivent être  construits le long des 340 km du tracé de la LGV Tours-Bordeaux dont le coût total est de 7,8 milliards d’euros. Les travaux de génie civil entamés en juillet 2012 doivent  s’achever début 2015, date à laquelle débuteront les travaux ferroviaires jusqu’en 2017. Un rapport attendu « avec impatience et inquiétude »Evoquant la polémique(Aqui.fr) au sujet d’une éventuelle séparation des études sur les lignes Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse, deux projets de lignes réunies au sein du GPSO (grands projets du Sud-Ouest), Alain Rousset a redit sa farouche détermination à les mener de concert. Critiquant certains aspects du rapport Bianco, il a fustigé les adversaires du projet LGV SEA, qui a-t-il rappelé, est pensé à l'échelle européenne. « Refuser ce projet, c’est favoriser la décroissance » a-t-il martelé devant un auditoire apparemment conquis par le volontarisme et l’énergie de son discours.

Bien qu’il attende avec « impatience et inquiétude » un autre  rapport, celui de la commission mobilité 21 qui doit se prononcer  en juin sur la hiérarchisation et donc le financement de quelques 70 projets de transports structurants en France, A. Rousset s’est montré très confiant : «  ce chantier ira jusqu’à Hendaye et Toulouse ». A propos de la LGV au pays basque, pendant espagnol à la LGV française, Bernard Uthurry, en charge des infrastructures et des transports au Conseil Régional d’Aquitaine s’est également déclaré confiant sur l’avancée des travaux et le bouclage du financement du Y basque (qui relie les 3 capitales basques) malgré la baisse de 40%  des subventions de l’Etat espagnol au gouvernement basque pour  2013.

Malika Ouaddah
Par Malika Ouaddah

Crédit Photo : Lilian Marolleau

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4206
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Matthieu | 05/06/2013

Il ne sert à rien de construire une nouvelle LGV ou même d'augmenter la vitesse à 220 km/h si les trains passent toujours par la voie existante entre Bayonne et Hendaye. La ligne est trop sinueuse pour augmenter sa vitesse, même avec une éventuelle modernisation des voies.
De plus il ne faut pas oublier que l'Espagne est déjà reliée en TGV à Paris via Lyon par une LGV mixte TGV et Fret. Et l'Aquitaine pourrait être la grande perdante au niveau tourisme (TGV) et emplois car qui dit fret dit entreprises.

jpp.jeanpierre | 12/06/2013

Monsieur Rousset aurait du lire les études de Marie Delaplace, universitaire spécialisée dans les transports et notamment les retombées des LGV!!
Voici un interview donné à Sud Ouest:

http://www.sudouest.fr/2012/04/12/lgv-l-impact-economique-n-a-rien-d-automatique-686213-731.php

Lisez-le attentivement, Monsieur Rousset, vous allez apprendre beaucoup de choses...

Legros | 16/05/2013

Décidément plus on se rapproche de l'échéance, et plus notre président de région montre des signes de faiblesses. Être à ce point hors des réalités relève de l'exploit. Est il réellement conscient de l'image désastreuse qu'il donne de sa région ?

Que ses amis lui expliquent, c'est pour son bien, et pour notre bien à tous.

RECARTE Pierre | 28/04/2013

Les opposants refusent ce projet et préconisent comme Jean Louis Bianco l'aménagement des voies existantes sur lesquelles les trains pourraient rouler à 200-220km/h. C'est favoriser la décroissance estime Alain Rousset!Il y ades fois où l'on a de plus en plus de difficulté à suivre les propos du Président de la Région. Est-ce la perspective de perdre ce combat pour ce projet inutile, d'un autre âge, destiné à une fraction de la population (8% des usagers du train) qui lui font tenir de tels propos ? Invité de France Bleu Pays basque il a eu à l'antenne un discours surréaliste et incohérent ne supportant pas les remarques du journaliste. On peut être déterminé mais il faut gardre raison Mr Rousset!

halloy | 29/04/2013

La décroissance n'est absolument pas un terme péjoratif ! La croissance telle que semble la voir Mr Rousset est très dangereuse, c'est une course vers un mur. On peut moderniser les voies actuelles, c'est plus "sage", car moins coûteux tout en faisant quand même gagner du temps. Que ce soit pour le Bordeaux-Espagne comme pour le Bordeaux-Toulouse.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !