Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Rousset : "Mme Calmels reprend les caricatures paléolithiques de la politique politicienne"

02/11/2015 | Alain Rousset a fait le premier état de sa campagne pour l'élection régionale des 6 et 13 décembre non sans pointer "l'arrogance de son adversaire principale"

Alain Rousset dans son local de campagne

Le président du Conseil Régional d'Aquitaine, candidat à l'élection de la présidence de la Grande Région somme de l'Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin, a rencontré la presse régionale, ce 2 novembre, à sa permanence bordelaise. Histoire de faire un premier point de sa campagne, très orientée "terrain" avec un accent particulier, souvent mis sur les départements les plus éloignés de Bordeaux, la Creuse notamment dont il s'est plu, citant Aubusson, à souligner la qualité des ateliers de tissage qu'il a visités mais aussi à calmer les craintes, non seulement en s'y rendant le plus possible, mais aussi en mettant en avant sa volonté de créer cette "Datar" régionale, capable d'accompagner les territoires. Il s'est dit " un peu déçu" par le comportement de son adversaire principale" dont il n' a pas craint d'affirmer: " je n'ai jamais vu quelqu'un venant de l'entreprise reprendre, à ce point, les caricatures paléolithiques de la politique politicienne", faisant référence au récent débat qui a eu lieu au sein de l'IEP de Bordeaux.

Et, au cas où nous n'aurions pas vraiment bien saisi la vigueur de ce propos, Alain Rousset a enfoncé le clou: " la défense du modéle républicain a besoin d'honnêteté intellectuelle; en étant caricatural on ne fait qu'alimenter le Front National." Ne passent,  toujours pas aux yeux du président-candidat les affirmations sur l'endettement de la région - "parmi les trois les moins endettées de France" rappelle-t-il- et sur les embauches à la région qui ne sont que l'héritage de la décentralisation Raffarin, lorsque les personnels techniques ont été transférés par l'Etat. Quant au chômage, singulièrement des jeunes, après s'être félicité que, globalement, le nombre des demandeurs ait diminué de 2,1 % en septembre, il ne fait en réalité, selon lui, que traduire l'attractivité de la région où beaucoup de couples viennent s'installer, sans avoir l'assurance de trouver, ou retrouver, un second emploi.  S'agissant des impôts, la région n'en prélève plus directement auprès des ménages, à l'exception de la modeste taxe sur les cartes grises, issue des lois de décentralisation. Ce qui n'a pas empêché Alain Rousset de sortir un carton jaune, à destination de l'administration des Finances, de Bercy, à propos de cette trop fameuse "demi-part  des  veufs"  supprimée avant l"arrivée de la gauche au pouvoir, et dont le gouvernement, sous pression ces jours-ci, vient de découvrir l'impact considérable qu'elle avait sur les simpôts locaux . Pour faire bonne mesure, sur le mode ironique, à l'adresse de Virginie Calmels qui a donc visité une palombière, en compagnie de son co-listier M. Puyjalon, Alain Rousset a affirmé, au détour d'une phrase, que l'une des figures historiques de CPNT, Jean-Saint Josse, serait à ses côtés dimanche à la palombière à Coimères en Gironde.

Une grande action en faveur de la Santé

Pour autant, même si vigueur du débat politique oblige, Alain Rousset a préféré s'en éloigner pour insister sur quelques une de ses priorités. A commencer par ce qu'il propose pour " casser la précarité " dans laquelle se trouvent les jeunes, notamment par rapport aux besoins de formation, en leur facilitant  la mobilité et donc les déplacements,  ensuite par une "grande action" en direction de la santé qui nécessitera un "partenariat" entre les intercommunalités et la Région, et dans lequel l'objectif d'installer le très haut débit partout, " en louant les bandes passantes aux opérateurs, jouera, aussi, un rôle important.

Interrogé sur la situation du rail et la LGV, Alain Rousset a évoqué une nouvelle fois, fois ce qu'il appelle le "trou noir" de la SNCF rappelant que la région était à ses yeux heureusement "allée au-delà de ses compétences",  en  citant par exemple la liaison avec Saint Jean Pied de Port depuis Bayonne et soulignant la nécessité de poursuivre l'effort entrepris pour améliorer la sécurité ferroviaire, supprimer les passages à niveau et prendre en compte, demain, l'amélioration de la liaison Limoges-Bordeaux et Sarlat-Bordeaux. Pour la LGV, il a, sans surprise, réaffirmé son engagement "d'homme politique responsable" qui ne saurait s'accomoder d'une situation où Bordeaux serait, en quelque sorte, la gare terminus de la grande vitesse alors que l'Europe est prête à financer à hauteur de un milliard un projet qui en coûte 9, que l'Etat doit être capable de les trouver sur la période 2020-2030 et qu'un grand emprunt pouvait y contribuer.

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3193
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !