18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Alain Rousset tacle « les marchands d’illusion »

04/12/2015 | Le candidat socialiste à la présidence de la grande région a tenu l’une de ses dernières réunions publiques à Pau, avant le premier tour

Alain Rousset, jeudi à Pau, aux côtés de Henri Emmanuelli

« Nous avons à nous battre à la fois contre les marchands de haine et contre les marchands d’illusion » a affirmé jeudi Alain Rousset à Pau, lors de l’une des dernières réunions publiques organisées avant le premier tour des élections régionales. La campagne devant s’achever ce vendredi en Limousin, à Saint –Yrieix-La-Perche. Si le FN et le « business plan » proposé par Virginie Calmels ont reçu leur part de boulets rouges, l’accent aussi été mis par le candidat socialiste sur la volonté de voir la future région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes continuer à avancer et à innover dans bien des domaines. Tout en renforçant la notion de proximité avec ses habitants.

Personne n’en disconvient, le combat de 2015 n’est pas aisé à mener. Habitué à mettre les points sur les « i », l’anti-langue de bois qu’est Henri Emmanuelli , quasiment un enfant du pays puisqu'il est né aux Eaux Bonnes, l’a rappelé devant plus de 400 militants et sympathisants réunis au Palais Beaumont. Voir cinq listes de gauche s’aligner au premier tour « ça n’a aucun sens », assène-t-il.

« Il n’est pas trop tard pour se rassembler à gauche »

Assis dans le fauteuil roulant que lui impose une neuropathie, mais maniant toujours avec aisance son humour caustique, le président du Conseil départemental des Landes, a fait sourire la salle en égratignant son vieux compère Mélenchon pour lequel « Hollande, un jour c’est Gandhi et le lendemain Pinochet ». Mais, dans un scrutin où le fait d’arriver en tête au premier tour joue un rôle important,  il « regrette profondément cette division ». Tout en estimant « qu’il n’est pas trop tard pour aller voter dimanche pour le rassemblement ».

Car, argumente-t-il, face à des électeurs « en désarroi » tentés par le vote frontiste, et à une candidate de droite qui « n’a pas toutes les qualités qu’elle s’octroie » (« Ce n’est pas parce qu’on a dirigé des talk-shows qu’on va être capable de faire venir les laminoirs des Asturies sur le port de Bayonne »), la Région telle que la propose Alain Rousset nourrit « de vrais projets.».

 « L’une des régions les moins endettées de France »

Les Pyrénées-Atlantiques constituaient l'une des ultimes étapes du candidat socialiste avant le premier tour

Jeudi, cette ambition a été soulignée par plusieurs intervenants. L’Oloronnais Bernard Uthurry d’abord, pour rappeler par exemple que 26 nouveaux centres de formation des apprentis ont été financés depuis 1998 par le Conseil régional d’Aquitaine. Sandrine Derville, la conseillère municipale d’Anglet ensuite, « fière d’être dans l’une des rares régions qui a maintenu ses emplois industriels » et qui est « l’une des moins endettées de France ».

La Bordelaise Françoise Jeanson encore, ancienne présidente de Médecins du Monde, qui évoque le plan santé envisagé par la liste de gauche. Que ce soit au travers de maisons multi-services destinées à pallier à la désertification médicale des campagnes, ou encore par l’attention apportée à la santé des jeunes, mais aussi des chômeurs. Un dernier point sur lequel la grande région innoverait en France. « Car ceux qui l’ont vécu savent que le chômage rend malade et combien la maladie empêche le retour au travail ».

« Les politiques menées par Alain Rousset ont pour vocation de ne laisser personne au bord du chemin » a renchéri la sénatrice PS Frédérique Espagnac après avoir dénoncé « la chape de plomb » que le « F Haine » ferait peser sur la culture et la vie associative. Sans négliger au passage le programme de Virginie Calmels, propre à générer « toujours plus d’inégalités ».

« Les défis qui nous attendent »

Jeudi, les oreilles de la candidate de droite, ont dû continuer à siffler lorsque chef de file socialiste est à son tour monté aux créneaux. Pour dénoncer la stratégie de Virginie Calmels qui envisage d’augmenter les dépenses d’investissement et diminuer celles de fonctionnement. « C’est oublier que cela revient à supprimer 50 CFA. Et les trains à 1 € ? Et les repas de cantine à 2 € qui risquent de voir leur prix doubler ? »  énumère-t-il, entre autres dossiers, tels l’aide aux devoirs ou la gratuité de la rentrée scolaire.

Critique envers un projet de budget qui amènerait la droite à connaître « un déficit de 1 milliard d’euros » et à réduire à terme de 500 postes les effectifs de la Région, Alain Rousset poursuit sa charge, sabre au clair en décortiquant le programme de sa concurrente : « Rien sur la recherche, sur l’université, sur les filières d’avenir, quasiment rien sur l’aéronautique… Voilà une présidente de région qui, fondamentalement, n’aime pas la région ». Ambiance.

De là à évoquer les «défis » auxquels la grande région devra s’atteler, il n’y a qu’un pas. La jeunesse par exemple,  avec les aides apportées au logement, à la mobilité, mais aussi la mise en place d’un service public de l’emploi qui viendra compenser le jeu que « Pôle Emploi n’a pas joué ».

La mobilité encore avec la cohérence des lignes TER, la réhabilitation des lignes existantes et la LGV « pour laquelle il faudra trouver un autre financement : grand emprunt, écotaxe… ». Un dossier qui, au passage, l’amène à marteler avec force son soutien à la réouverture de la ligne Pau-Oloron-Canfranc, capable d’attirer aussi bien des touristes que du fret.

« Il faut aimer cette région »

L’aide apportée au tourisme et aux filières d’excellence, qu’elles soient industrielles, agricoles ou agro-alimentaires, est de même réaffirmée. Ce qui passe notamment par le développement du numérique, la recherche menée sur les matériaux du futur, le stockage des énergies, le potentiel qu’offre l’océan, ou encore l’aéronautique, avec la conception de l’avion électrique à Pau. La liste est longue. « L’Aquitaine est devenue une terre d’innovation. Il faut l‘aimer, la développer, la protéger, y avoir de l’envie ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3208
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Gilles Savary Politique | 22/10/2017

Interview: Gilles Savary : il n'y a pas que le parlement pour faire de la politique

La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 24/09/2017

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques