Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

  • 16/04/21 | E-sport: Rebound Capital Games saisit la balle au bond!

    Lire

    A Angoulême, Rebound Capital Games, studio de développement et d’édition de jeux vidéos de sport, va construire un catalogue de jeux vidéos sous licences sportives afin de sortir un jeu tous les 18 à 24 mois. Le studio va également développer un de ses jeux sur PC, Tennis Manager, qui est le 1er jeu de simulation de tennis réaliste permettant de gérer toutes les tactiques et stratégies mises en œuvre lors d’un match.

  • 15/04/21 | Saintes : La musique baroque se réinvente

    Lire

    A Saintes depuis 2015 l’Abbaye aux Dames propose « Musicaventure », un programme de parcours de visite. Ce parcours ne s’adresse pas qu’aux amateurs de musique baroque mais à tous les publics avec un voyage sonore 3D, des siestes sonores et un manège qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. L’Abbaye souhaite désormais y intégrer une « Aventure urbaine et musicale ». L’idée est, sous la forme de course aux trésors, de mettre en valeur le territoire de Saintes.

  • 15/04/21 | Une meunerie bio et sans gluten à Thuré (86)

    Lire

    A Thuré, dans la Vienne, François Michaud produit des céréales en circuit court tout en pratiquant l’agroforesterie. Pour valoriser les céréales produites sur la ferme en farines ou semoules, il va construire une meunerie. Afin de répondre aux demandes de farines sans gluten, il prévoit également d’acquérir deux moulins et qui lui permettront d’assurer la vente en circuit-court auprès de boulangers et particuliers.

  • 14/04/21 | L’église de Notre-Dame de Soudan va être restaurée

    Lire

    Erigée au XIIe siècle, l’église de Notre-Dame de Soudan dans les Deux-Sèvres souffre de multiples désordres comme des zones d’instabilité structurelles en raison de nombreuses modifications architecturales ou d’une humidité trop importante qui ont détérioré les maçonneries intérieures et extérieures. Afin d’évacuer cette humidité, une tranchée de ventilation va être creusée permettant ainsi la restauration des maçonneries et des peintures murales.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Antoine Audi, maire de Périgueux souhaite une ville "vivante et apaisée"

13/01/2019 | Rituel du passage à la nouvelle année, Antoine Audi, le maire de Périgueux s'est plié samedi soir à l'exercice des voeux à la population au Théâtre.

Antoine Audi, au centre entouré du conseil municipal de Périgueux

Revenir sur les temps forts de 2018, pour mieux amorcer les projets de 2019, c'est le modèle selon lequel, Antoine Audi, maire de Périgueux a construit son discours lors des voeux à la population. Il est revenu sur quatre temps forts, la visite d'Emmanuel Macron en Dordogne, le mouvement des gilets jaunes, les fêtes de fin d'année réussies et le projet Montaigne en stand by. Pour 2019, avec son équipe, il entend poursuivre les projets en cours avec la volonté de mieux les expliquer et de favoriser la concertation pour faire de Périgueux, une ville vivante dans un climat apaisé.

Lors de la traditionnelle cérémonie des voeux à la population, Antoine Audi, le maire de Périgueux, devant une salle du Théâtre pas pleine, a choisi de revenir sur quatre temps forts de l'année dernière. Il est revenu sur la visite du Président de la République qui a dévoilé le visage de la nouvelle Marianne, la mobilisation des Gilets jaunes, des fêtes de fin d'année très réussies qui ont séduit toutes les générations, et le projet Montaigne, actuellement bloqué. Il a justifié dans ses propos l'arrêt du projet Montaigne, éligible au programme Action coeur de ville, par la mauvaise conjoncture économique. "Je souhaite à notre ville de mener à bien ce projet car il est vital pour son avenir commercial et son attractivité. Son élaboration en est complexe car elle est liée à l’évolution du contexte économique. Qu’en est-il du Quartier Montaigne depuis que la date de la cession de la dalle Montaigne a été différée ? Le promoteur, la ville et les différents acteurs concernés prennent le temps nécessaire pour assembler tous les ingrédients de son succès. La bonne nouvelle est que le projet Montaigne est désormais éligible au programme Action Cœur de Ville, ce qui lui donne une nouvelle dynamique. Cela signifie concrètement qu’il est susceptible de bénéficier d’un soutien financier de la Caisse des dépôts, et que l'Etat, la Banque des territoires, le Conseil départemental, le Grand Périgueux et bien évidemment la Ville ont acté la pertinence du projet." Plusieurs élus de l'opposition dénoncent l'impuissance du maire dans ce dossier. 

Plus d'écoute et de proximité

 Dans son propos, le maire de Périgueux a longuement évoqué les projets en cours. "En 2019, nous verrons la consécration des changements suivants : La Place Magne refaite en mars, l’Ecole Maurice Albe livrée en septembre, La rue des Mobiles enfin refaite et surveillée, le boulevard de Vésone et le parvis de la Clinique Francheville en liaison avec son extension spectaculaire, et la rénovation totale de la médiathèque Pierre Fanlac pour 2,7 M€ livrée en septembre. En liaison avec le Grand Périgueux et toujours en 2019, il faut aussi citer la livraison de la nouvelle crèche à Clos-Chassaing, le BHNS Wilson Bugeaud Francheville Fénelon. C’est le retour de la fluidité attendue." Invité à prendre la parole, le premier adjoint Laurent Mossion, est revenu sur la baisse de 30 % des dotations de l'Etat, sur les transferts accélérés des compétences aux intercommunalités et malgré cela a t-il précisé "la ville est sortie de la zone rouge et la dette a été ramenée de 40 Millions d'euros à 34 millions d'euros. Périgueux aménage, construit, veut développer : Cette vague de travaux a tendance à exaspérer une bonne partie de la population depuis plus d'un an. Dans son intervention. Antoine Audi a exprimé ses voeux de faire de Périgueux, une ville vivante et apaisée. " Une ville vivante, c’est un lieu où l’on a plaisir à se retrouver pour partager des moments de fête, d’union ou de communion autour de nos évènements culturels ou sportifs. C’est une ville attractive qui renvoie une image de dynamisme, de modernité tout en célébrant son héritage patrimonial." Une ville apaisée  : "je la perçois dans cette façon qui est la nôtre de conjuguer urbanité et proximité. C’est un de nos marqueurs, le fil conducteur des actions que nous menons. Face à une société émiettée et individualiste, enferrée dans un monde globalisé et disruptif, on voit monter un puissant besoin d’ancrage, de repères, une aspiration à plus de liens, plus d’écoute et plus de proximité, en s'appuyant sur les associations, l'action collective et la concertation".

Pour le maire de Périgueux cela devrait se traduire dans les tous prochains jours, par l'organisation du débat national souhaité par le Président de la République. "Il y a quelques semaines, nous avons ouvert un cahier de doléances en mairie qui reçoit pas mal de contributions. J'ai reçu des délégations de Gilets jaunes dans mon bureau. C'est notre devoir de maire, de s'emparer du débat national, que l'on soit pour ou contre le gouvernement. Il faut retrouver la voie du dialogue avec nos concitoyens et stopper ce climat de violences contre des élus de la République, contre des forces de l'ordre, les médias. J'espère seulement que nous allons avoir quelques directives précises pour organiser au mieux ce débat dans les prochains jours."  

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4458
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !