Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Aquitaine 2012: Des orientations budgétaires souvent jugées trop prudentes

24/10/2011 |

L'executif du Conseil régional d'Aquitaine, autour d'Alain Rousset, lors de la session plénière

Ce lundi 24 octobre était jour d'assemblée plénière au Conseil régional d'Aquitaine. A cette occasion plus de 45 dossiers ont été traités par les élus régionaux. Parmi eux, les débats et votes autour des orientations budgétaires pour 2012 ont ainsi permis au Conseil régional de donner, sans entrer dans les détails des chiffres, un premier aiguillage des politiques qui seront mises en place en 2012, et de leur financements. Des orientations que sur les bancs de l'assemblée régionale, beaucoup (y compris chez Europe écologie les verts) jugent trop fades ou trop prudents, en dépit du contexte de crise mis en avant par les équipes d'Alain Rousset.

Selon Isabelle Boudineau, Vice-présidente de la région en charge des finances, « l'Aquitaine est dans une situation qui reste favorable par rapport aux autres régions de France ». En effet,avec une capacité de désendettement de 1,05 année,la région est la moins endettée de France. Un élément plutôt positif dans un contexte économique européen et national bien sombre, auquel s'ajoute, « une évolution atone des recettes de fonctionnement de la collectivité », conséquence selon l'élue de la réforme fiscale des collectivités locales.

Raréfaction des ressources face à l'augmentation des investissements
Dans une projection à cinq ans, Isabelle Boudineau annonce en effet, une évolution des recettes de seulement 1,25%. Une perte de dynamisme de la ressource fiscale qui s'accompagne, en outre, d'une méfiance de plus en plus marquée des banques à l'égard d'éventuels emprunts des collectivités. Une raréfaction prévisible de la ressource, face à laquelle le Conseil régional annonce la recherche de nouveaux financements auprès de la Caisse des dépôts, de la Banque européenne d'investissement ou encore via le crédit-bail.
Mais, si les difficultés s'annoncent grandissantes, le conseil régional affiche le maintien de ses priorités afin, selon son Président, « d'anticiper cette nouvelle récession qui menace ». Une anticipation qui passe donc par la stimulation et l'accompagnement des projets industriels, l'investissement en matière de formation professionnelle et d'enseignement supérieur, l'investissement dans le transport, le développement durable, sans oublier l'appui à la jeunesse.En bref, si les ressources se raréfient, à l'inverse un besoin croissant des investissements à court terme se fait jour, tant dans la réalisation de grands projets (LGV, Plan Campus) que de politiques récurrentes. Un défi que le Conseil régional tient à relever en s'appuyant un minimum sur la dette régionale.

L'endettement : une solution largement partagée dans l'hémicycle
Un point de vue sur l'endettement qui ne convainc pas la majorité des groupes de l'assemblée qui considèrent, au regard du bon positionnement de l'Aquitaine, que la dette pourrait être utilisée comme source d'investissements supplémentaires. A travers une intervention de Nicolas Florian, le groupe majorité présidentielle (UMP) souligne, en total désaccord avec Isabelle Boudineau, que l'Aquitaine pourrait sans grand risque, et sur le modèle d'autres collectivités, repousser sa capacité de d'endettement« jusqu'à 6 - 7 ans ». Geneviève Darrieussecq (Force Aquitaine- Modem) dénonce, quant à elle, des orientations budgétaires « classiques »,sous entendues frileuses notamment en matière d'aménagement du territoire. Elle vise particulièrement l'absence d'investissements régionaux sur le développement du très haut débit.
Mais c'est d'un groupe partenaire à celui du PS qu'est venu la critique sinon la plus violente du moins la plus inattendue. Monique de Marco, pour le groupe des Verts, s'est en effet exprimée sans détours sur sa crainte que le budget 2012 à venir, ne soit qu'une « simple copie du dernier ». Elle a notamment critiqué « des propositions floues et sans cohérence » avec un objectif de développement économique, social et environnemental, « comme si on ne savait pas choisir entre une ambition gestionnaire et une ambition politique ». Elle a, par ailleurs, elle auss, estimé que l'emprunt pouvait être une solution, parmi d'autre, comme ressource à l'investissement.

Photo: Aqui.fr

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
339
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
pcfmedoc | 25/10/2011

J'ai lu attentivement votre article, et je suis étonné que la position du groupe Front de gauche n'apparaissent pas alors qu'eux aussi ont manifesté leur opposition à un budget figé... Je vous propose de vous rapprocher d'Alain Baché, il est président du groupe Front de Gauche...
Merci

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !