Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/12/21 : Le bordelais Fabien Robert, conseiller municipal de Bordeaux, conseiller métropolitain, et conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine a été nommé lors du conseil national du MoDem, Secrétaire général adjoint du parti par son président, François Bayrou.

03/12/21 : Noël à Bayonne débute ce week-end, avec un lancement officiel aujourd'hui à 17h30 et l’arrivée du père Noël tel un funambule sur la Nive. Pour ce week-end d'inauguration : marché de Noël, lâcher de lanternes, 2 jours autour des saveurs, animations…+ d'info

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/12/21 | Lascaux en réalité virtuelle, une première mondiale en Belgique

    Lire

    Le Préhistomuseum, situé à Liège-Flémalle, accueille en exclusivité mondiale, du 4 décembre au 31 mai 2022 la première étape de la tournée internationale de l’exposition immersive de Lascaux. Equipés d'un casque, les visiteurs sont invités à pénétrer virtuellement dans la chapelle Sixtine de la Préhistoire. Les visiteurs découvriront la grotte en trois dimensions, de la salle des Taureaux jusqu’au diverticule des Félins. De l’exposition Lascaux 3, il reste un fac-similé, celui de la célèbre scène du Puits avec son homme mort.

  • 07/12/21 | Compost'Expo : Les biodéchets font salon

    Lire

    Le 1er salon néo-aquitain sur la prévention et la gestion de proximité des biodéchets se tient les 9 et 10 décembre au Stade Matmut Atlantique de Bordeaux. Organisé par le Réseau Compost Citoyen Nouvelle-Aquitaine, Compost'Expo présentera des matériels et services à l’usage des pros et des citoyens : composteurs individuels et collectifs, lombricomposteurs, des équipement de jardinage écologique, des bacs de culture autofertiles, des solutions de collectes, des armoires de tris, des formations qualifiantes, des solutions de collecte... Deux jours aussi de conférences livrées par des experts. Programme et informations

  • 07/12/21 | Covid 19 : Ouverture d'un nouveau centre vaccinal à Mérignac

    Lire

    Face à la montée de la cinquième vague et à la nécessité d’administrer une troisième dose aux adultes, la Ville de Mérignac en partenariat avec l’ARS va ouvrir un nouveau centre de vaccination à la Maison des Associations (av. du Maréchal de Lattre de Tassigny) à partir du jeudi 9 décembre du lundi au vendredi de 12h à 19h. 7 lignes vaccinales seront ouvertes (soit 500 vaccins/jour), pour parvenir à un fonctionnement à taux plein sur 9 lignes à mi-décembre 2021 (soit 750 vaccins/jour) jusqu'à fin février. Seul le vaccin Moderna sera administré, il est destiné aux plus de 30 ans. Accès sur rendez-vous.

  • 07/12/21 | Une cité éducative à Soyaux

    Lire

    Le 2 décembre, une convention tripartite a été signée pour la cité éducative de Soyaux. Les cités éducatives ont pour objectif de fédérer tous les acteurs des quartiers prioritaires et d'en faire des lieux de réussite en accompagnant les jeunes depuis la petite enfance jusqu'à l'insertion professionnelle. Avec cette convention, 5 axes vont pouvoir être développé au cours de ces 3 prochaines années à Soyaux : l'aide à la parentalité, la réussite éducative, le bien-être des enfants et des acteurs, la citoyenneté et l'accès à la culture.

  • 06/12/21 | Dordogne : La banque alimentaire collecte 100 tonnes de denrées

    Lire

    Grâce à la générosité des Périgourdins, La Banque alimentaire de la Dordogne a collecté 100 tonnes de produits alimentaires et d’hygiène les 26 et 27 novembre dernier, "ce qui n’atteint pas le record de l’année dernière (131 tonnes), mais qui est un score plus qu’honorable par rapport à 2018 et 2019", analyse le président Francis Herbert. Ces produits seront distribués à des familles dans le besoin par l'intermédiaire d'un réseau de 70 structures. En Dordogne, 12000 personnes sont concernées par cette aide.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Aquitaine et Euskadi: un front commun pour la LGV

14/03/2013 | Visite de chantier, déclaration commune... Aquitaine et Euskadi multiplient les appels à la France et à l'Espagne pour une interconnexion rapide entre LGV française et espagnole

1

Une délégation aquitaine avec Alain Rousset et Bernard Uthurry, vice-Président en charge des infrastructures à sa tête, s’est rendue ce 13 mars en pays basque espagnol pour la tenue de la première assemblée de l’Eurorégion Aquitaine/Euskadi, depuis l’élection du nouveau gouvernement basque dirigé par Inigo Urkullu. L’occasion pour les deux collectivités de réaffirmer leur volonté claire d’«une interconnexion dans les meilleurs délais possibles» entre la LGV basque espagnole en cours de chantier, et le TGV français. Une détermination mise par écrit dans une déclaration commune à l’intention des Etats français et espagnol.

Personnalités européennes et basques n’y vont pas par quatre chemins. L’interconnexion entre la LGV basque (le fameux «Y basque» reliant par la LGV Vitoria, Irun et Bilbao) en cours de travaux et le projet GPSO doit non seulement se faire, mais si possible avec rapidité. Deux arguments principaux pour Alain Rousset et Inigo Urkullu : la dimension européenne de cette ligne, qui relie l’Espagne par la côte atlantique au reste de l’Europe et l’enjeu qu’elle représente en terme de mobilité durable et plus particulièrement sur le report modal des marchandises.
Sur la dimension européenne le chef de gouvernement basque, et sa Ministre de l’environnement et de la politique territoriale, Ana Oregi, ne cessent de le répéter et de le faire valoir auprès du gouvernement espagnol, «cette infrastructure a été définie comme prioritaire dans le cadre des Réseaux Transeuropéens de Transport». Mais voilà, en période de crise, les difficultés financières sont tout aussi vraies en deçà des Pyrénées qu’au-delà.

Mauvaise nouvelle pour les autorités basquesAlors que la France, à travers l’installation de la Commission 21, a choisi de prioriser la construction des nombreux projets d’infrastructures, le gouvernement espagnol a quant à lui décidé de diminuer de manière importante son investissement dans deux parties sur trois du tracé du Y basque. Dans le tronçon pris en charge par le gouvernement basque (sur province de Guipuzcoa), la délégation aquitaine a pu constater par une visite de chantier à Beasain que les travaux avancent. Prêt de 80% de ce tracé entre Bergarra et Irun est actuellement en construction ou terminé.
Mais ce sont sur les deux autres 2 autres branches du Y (une allant vers Vitoria l’autre vers Bilbao) que le gouvernement espagnol, jusque-là à la manœuvre, a annoncé un retrait important de ses investissements à hauteur de 40%. Une mauvaise nouvelle pour les autorités basques qui s’inquiètent du retard que cette décision va nécessairement impliquer sur la réalisation des travaux. En réaction, le Gouvernement Basque a donc demandé de prendre en charge ces travaux, tout comme il le fait sur le tracé de Guipuzcoa. Pour l’instant sans réponse du Gouvernement espagnol, la déclaration prise par l’Assemblée de l’Eurorégion a donc pour objectif de faire accélérer les choses. Le projet total de la réalisation du Y basque, qui ne verra pas le jour avant 2018, est estimé pour ses 180 km de LGV à 5 Mds€.

Inigo Urkullu, Lehendakari et Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine


Mobilisation vigoureuse à ParisCôté français, si Alain Rousset reconnaît que si «on n’est pas a une année près», il espère bel et bien que le dossier GPSO, reliant Bordeaux vers l’Espagne ressortira «premier sur la pile des dossiers de la Commission 21». Outre la déclaration adoptée ce mercredi, les représentants aquitains l’assurent, la mobilisation à Paris est vigoureuse pour obtenir la reconnaissance du caractère prioritaire de ce chantier LGV Bordeaux-Espagne.
Plusieurs arguments sont mis en avant : «La situation de la France est dramatique en matière de report modal des marchandises. Seul 2,5% de nos marchandises sont sur des trains, il faut créer des sillons pour ça» insiste le Président de Région, tout en rappelant «les gains de temps incroyables» que cette liaison France Espagne permettrait. «Moins de 2 heures entre Bordeaux et Bilbao, et environ 4 heures pour rejoindre Madrid depuis Bordeaux, un trajet qui prend aujourd’hui plus de 10h» Enfin troisième dimension défendue par Alain Rousset : la mise en place d’un transport de proximité entre San Sebastian et Bayonne.
Pour autant, si la Commission 21 reconnaît le caractère prioritaire de la LGV, ce ne sont pas moins de 12 Mds d'euros qu’il faudra parvenir à mettre sur la table pour une réalisation à 10 ou 15 ans...

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
11952
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !