Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Aquitaine: toujours un fief de la gauche

06/07/2007 |

michèle delaunay

Déjà au soir du premier tour des législatives le jeu paraissait plus ouvert dans les régions du sud-ouest où à l'exception de positions personnelles très fortes l'UMP ne semblait pas en mesure de rafler la mise, comme beaucoup l'avaient imaginé. Le second tour et la plus forte mobilisation des électeurs de gauche ont imposé une large palette rose sur la carte "d'ici".

Un duel au couteau aura marqué, en Lot-et-Garonne, ce second tour des législatives. Il opposait, à Villeneuve-sur-lot, le socialiste, député sortant, Jérôme Cahuzac à l'UMP Jean-Louis Bruguière, une figure de la magistrature anti-terroriste. Un homme qui avait retrouvé, pour la circonstance, quelques racines sans pour autant parvenir à dissiper le sentiment que son arrivée avait un air de parachutage. La victoire finale du député sortant, assez large, doit beaucoup à la mobilisation des électeurs (71,5% de votants), un scénario qui a souvent fait la différence ce 17 juin 2007. Il s'est d'ailleurs reproduit partout où la gauche semblait en difficulté ou, en tout cas, menacée. Ce fut le cas dans les Landes où la droite a laissé échapper une des rares occasions de pouvoir contester le leadership d'Henri Emmanuelli, le président tout puissant du Conseil général. Même constat en Gironde où, son homologue, Philippe Madrelle a la satisfaction d'enregistrer le large succès des socialistes qui disposeront de sept sièges (+3) à l'Assemblée Nationale, le huitième à gauche étant l'apanage d'un Noël Mamère, réelu haut la main. Rien d'étonnant, au passage, d'entendre le bruguièredéputé vert de Bègles qui a bénéficié des voix communistes nombreuses plaider pour la constitution d'un groupe commun Verts-PCF à l'Assemblée. Les trois sièges de l'UMP doivent beaucoup à l'implantation des élus: Marie-Hélène Des Elgaux sur le Bassin d'Arcachon dont l'électorat, dans les villes surtout, avait plébiscité Nicolas Sarkozy, Chantal Bourragué qui a su garder la première circonscription sans trop subir le contrecoup du bon résultat de Véronique Fayet (Modem) au premier tour, Garraud enfin à Libourne qui a fait une campagne active. La Dordogne, de son côté, s'est une nouvelle fois illustrée par son sens civique. Là-aussi, c'est ce qui a fait la différence, à Périgueux, Nontron et Sarlat où l'on a voté à 70% et parfois plus, ramenant les candidats de l'UMP à des niveaux que leur score du premier tour autorisait à nourrir quelques espoirs. Le Béarn, lui, aurta fait exception jusqu'au bout en n'envoyant, à l'Assemblée, aucun élu de l'UMP, le maire d'Oloron Sainte-Marie Hervé Lucbereihl n'ayant pas réussi à conjurer le péril d'une triangulaire qui a permis à Lassalle, le chantre de la vallée d'Aspe de conserver son siège pourtant bien menacé. Quant à François Bayrou il estlogiquement resté maître chez lui, après que l'UMP sur ordre venu de très haut, ait décidé de le ménager.

Bordeaux: Alain Juppé reste maire Rousset quitte la CUB

L'Aquitaine avec ses figures basques Jean Grenet maire de Bayonne,et Michèle Alliot-Marieses points forts en Lot-et-Garonne, aurait finalement maintenu sa présence dans des bastions si n'avait été l'échec d'Alain Juppé (lire par ailleurs). Un résultat qui fait entrer Bordeaux dans une ère d'incertitude et ne sera pas sans conséquence sur les débats à venir, notamment dans les domaines de compétences du grand ministère qu'occupait Alain Juppé. On pense en particulier au grand contournement de Bordeaux où sa position était attendue avec intérêt après le Grenelle de l'Environnement prévu à l'automne. Alain Rousset, le président du Conseil régional, qui s'était, par le biais de la présidence de l'ARF, l'Association des Régions Françaises, fait connaître du monde politique parisien entre à l'Assemblée... en pensant à Bordeaux. Plus que jamais. La rentrée prochaine, en Gironde et dans la Communauté Urbaine qu'Alain Rousset, comme prévu, a choisi de quitter pour conserver la présidence de la Région, promet donc d'être animée. En décidant, deux jours après son échec, d'annoncer qu'il conservait son mandat de maire de Bordeaux Alain Juppé a fait le choix de la raison. Sera-t-il de nouveau candidat à sa propre succession au printemps prochain maintenant que la relance de son implication nationale vient d'être stoppée net? Certains, à Bordeaux, tenteront certainement de le convaincre de partir à la reconquête d'un électorat bordelais très partagé.

 

Photos : 1 : michèle Delaunay et Philippe Madrelle ; 2 : Jean-Louis Bruguière

Partager sur Facebook
Vu par vous
306
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !