aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/06/17 : La ministre de la culture Françoise Nyssen se rendra à La Rochelle à l’occasion de la 4ème édition des Rencontres nationales de la Librairie, le lundi 26 juin.

23/06/17 : Plan Digues : le conseiller régional délégué au littoral Vital Baude a annoncé hier aux élus du Département de Charente-Maritime que la Région soutiendrait financièrement les avenants aux travaux restants des PAPI. Ils restent encore sept chantiers.

21/06/17 : A Agen, le maire Jean Dionis du Séjour retire à l'adjointe Muriel Boulmier - qui s'est présentée contre lui aux législatives - ses délégations à la politique sociale et familiale, au Centre Communal d'Action Sociale et à la lutte contre l'exclusion.

21/06/17 : Chants, danse, langage sifflé... le patrimoine culturel de la vallée d'Ossau, dans les Pyrénées Atlantiques sera évoqué lors d'une pastorale présentée les vendredi 14 et samedi 15 juillet à 21 h, dans la commune des Eaux-Bonnes.

19/06/17 : Au vu des prévisions transmises par Météo France, la Gironde est maintenue en alerte canicule orange jusqu’à jeudi. Les températures devraient atteindre 35°C demain et 37°C la journée de mercredi. Elles ne descendront pas en dessous de 21°C la nuit.

19/06/17 : La troisième édition du Festival Flamenco y Feria de Pau se tiendra du vendredi 23 au dimanche 25 juin autour de la place Royale et dans le centre-ville.+ d'info

19/06/17 : Les Restaurants du cœur des Pyrénées-Atlantiques ont un besoin urgent de bénévoles pouvant consacrer une demi-journée par semaine à la préparation des commandes et leur acheminement. contact: Dominique 06 98 43 79 72 ou ad64.siege@restosducoeur.org

19/06/17 : Jean Lassalle est réélu face à Loïc Corrégé dans la 4e circonscription des PA avec 52.79 % contre 47.21 %

19/06/17 : Lot-et-Garonne. Résultats sur l’ensemble du département LREM : 58,96ù FN : 26,21% UDI/LR : 14,83% Taux de participation : 48,02%

19/06/17 : Gironde : dans la sixième circonscription (Mérignac-Saint-Médard-en-Jalles), le candidat EM Eric Poulliat (58,81%) bat la députée sortante PS Marie Récalde (41,19%).

19/06/17 : La Gironde placée en alerte canicule orange jusqu’à mardi matin. Les températures devraient dépasser les 37°C ce lundi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit. Le préfet Dartout a alerté les maires et tous les services concernés

19/06/17 : Gironde : dans la 5ème circonscription, Benoît Simian (LREM) dépasse, avec 50,46%, sa concurrente PS Pascale Got (49,54%), à 379 voix d'écart.

- Multivote -
Centre des Jeunes Dirigeants de la Gironde - Soirée du 27 juin 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/06/17 | Beynac ne sera pas privée de la Grande Boucle

    Lire

    Jusqu'à vendredi, Eurovia, l’entreprise mandatée par le Département procède à l’aménagement de la traversée du village avec la pose d’un revêtement provisoire entre l’entrée du village et la poste. Le chantier avait été interrompu en raison d'un conflit opposant la mairie au Département. D'un coût de 52 000 euros, ce revêtement provisoire doit permettre le passage de la Grande boucle et le bon déroulement de la saison touristique. Le Tour de France passera bien à Beynac lors de l'étape du 11 juillet.

  • 22/06/17 | Stelia et la Région partenaires sur l'hydrogène au Bourget

    Lire

    Performance industrielle, recherche et innovation, et formation, sont les 3 axes d'un partenariat renouvelé entre la Nouvelle-Aquitaine et Stélia Aérospace Composites, implanté à Salaunes. Outre sa dynamique de développement autour de l'aéronautique, le groupe se positionne aussi sur le développement des réservoirs composites. Un sujet qui intéresse la Région qui cherche à déployer des filières autour des nouvelles solutions de mobilités. Or, le stockage de l'hydrogène est une de ces pistes. A tel point que des annonces plus concrètes encore sont à prévoir dans les semaine à venir.

  • 22/06/17 | Les militaires de l'opération Sentinelle arrivent en Dordogne

    Lire

    Comme l'an passé, les militaires de l'opération Sentinelle arrivent ce jeudi en Dordogne. Ils sont chargés de venir aider la police et la gendarmerie pour la sécurisation des sites touristiques et des manifestations. Il s'agit de 27 militaires du 6e régiment de génie d'Angers qui seront déployés pour six semaines. Ils seront notamment présents sur les sites de Lascaux, de la vallée de la Dordogne), les grands événements (Tour de France ...) et les manifestations festives (Mimos...)

  • 21/06/17 | Geneviève Darrieussecq promue secrétaire d'Etat

    Lire

    Promotion remarquée dans la région: celle de la montoise Geneviève Darrieussecq ( Modem) en tant que secrétaire d'état auprès de la nouvelle ministre des Armées, Florence Parly qui remplace Sylvie Goulard démissionnaire. A noter le glissement de l'Agriculture vers la Cohésion des territoires de Jacques Mézard, un sénateur issu du monde rural qui rassurera sans doute autant que Richard Ferrand, démissionnaire, et son remplacement par Stéphane Travert ex-député PS de la Manche devenu "En marche". Quant à la Justice elle échoit à une juriste Nicole Belloubet au lieu et place de François Bayrou.

  • 20/06/17 | La Rochelle accueille la 28e édition de Sunny side of the dock

    Lire

    Jusqu'au 22 juin, le marché international du documentaire se tient à La Rochelle, entre l'Espace Encan, la Coursive et les studios TSF. C'est le rendez-vous de 2000 professionnels internationaux autour de la production audiovisuelle, avec une quarantaine de stands, des conférences, des ateliers, mais aussi des projections en avant première gratuites accessibles au public au cinéma dragon CGR. Cette année, le festival explore l'utilisation du digital en vidéo. http://www.sunnysideofthedoc.com/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Aquitaine: un budget 2013 qui tient le cap des investissements

18/12/2012 | Ce 17 décembre, le Conseil régional a voté son budget sans grand désaccord de fond entre les groupes politiques.

Vote du Budget régional 2013 en session plénière le 17 décembre 2012

Passant de 1,352 Md€ à 1,365 Md€, le budget régional progresse de 1%, soit moins que l’inflation. Une quasi-stagnation, à l’image de celle des recettes en légère progression et d’une politique d’investissement maintenue à 44% du budget. Avec une capacité de désendettement de 2,4 ans, la Région passe de la 1ère à 2ème marche du podium des régions les moins endettées de France. Malgré des critiques circonstanciées, c’est un budget sur le fond globalement accepté par l’ensemble des élus. Si l’UMP a voté contre, le groupe du Modem qui habituellement le rejette s’est cette année abstenu de vote. La trêve des confiseurs avant l'heure?

En quelques chiffres le budget régional 2013 est donc en augmentation de 13,5 M€. Dans un contexte plusieurs fois qualifié de « très difficile » voire « extrêmement grave», les dotations de l’Etat n’augmentent que de 0,75% et la fiscalité directe et indirecte de 0,59%. Seules les recettes liées au retour d’investissements menés par le Conseil régional marquent une légère augmentation. Le recours à l’emprunt à hauteur de 245M€ reste identique au Budget 2012. Du côté des dépenses,  les investissements se maintiennent à 44% du budget soit 1,114 Md€ et les dépenses de fonctionnement augmentent de 2,5%  passant de 235 à 241M€. Sur ces deux chiffres l’Aquitaine se positionne ainsi comme la 1ère région française en termes d’investissement et la 2ème région dans le classement des dépenses de fonctionnement les plus faibles en frais réels.

"Prendre les dépenses à bras le corps"
C’est d’ailleurs pourtant sur ces dépenses de fonctionnement que se sont principalement portées les attaques de Michel Diefenbacker, Président du groupe UMP et apparentés.  En effet, selon ses mots, « le temps des vaches grasses est révolu »,  il faut donc «prendre la question des dépenses à bras le corps ». Avec une augmentation de ces dépenses supérieure au taux de l’inflation,  la Région doit selon lui « cesser de donner la priorité à son train de vie ». Dans ce sens, il conseille notamment de « maîtriser les effectifs » ou encore de revoir à la baisse les frais de mission des élus en déplacements. En effet, les  5246€ qu’il cite feraient de l’Aquitaine « la région la plus dispendieuse » dans ce domaine. Pour autant, même si quelques reproches ne sont pas absents, en ce qui concerne les grands axes d’investissement portés par le budget, on ne note pas dans son intervention de critique globale de la politique menée par l’exécutif. Parmi les critiques les plus fortes: la réhabilitation de la ligne Pau-Canfranc, principalement portée par la Région et dont « le coût financier explose passant en quelques années de 32 M€ à 109 M€ aujourd’hui ».

Une abstention en encouragement
Un coût de réhabilitation également questionné par Philippe Meynard, dans son intervention au nom du groupe Forces Aquitaine (Modem). Une intervention dans l’ensemble plutôt bienveillante à l’égard du budget soumis au vote. Si l’élu évoque un manque de clarté entre les actions évoquées et leur chiffrage précis, il trouve dans ce document budgétaire «beaucoup d’intentions louables » et assure le Président Rousset que le groupe qu’il représente « croit en la sincérité de son action au service des Aquitains ». De son point de vue, « le budget est suffisamment engageant pour que les élus de Forces Aquitaine ne votent pas « contre » », mais tout de même « trop déséquilibré au détriment des aquitains ruraux pour ne pas voter « pour » ».  En effet, l’aménagement du territoire, critique récurrente du Groupe à l’égard des politiques de la région, est cette année encore bien présente. « La région doit assumer son rôle d’aménageur », en particulier dans le domaine de la santé, du très haut débit ou encore du sport et de la culture. Au total tout de même, une position singulière pour le groupe : une abstention en signe semble-t-il d’encouragement.

LGV et grand stade: "inutiles et destructeurs"
Du coté des Verts et du Front de gauche ; les élus ont voté pour l’adoption du budget, tout en mettant leur opposition ou abstention sur un certain nombre de chapitres. Les verts ont donc voté contre les investissements liés au transport en raison des lignes budgétaires consacrés au financement de la LGV, "grand projet inutile et destructeur". Même sort réservé au sport, en raison de l’opposition du groupe à la subvention de 15 M€ en faveur du grand stade à Bordeaux. Une opposition également partagée par le Front de gauche dont le Président de groupe, Alain Baché, a également appelé avec d’autres (Modem, Verts et PS), à engager une réflexion plus poussée sur l’éco-conditionnalité des aides aux entreprises, notamment en appréciation du critère de versement de dividendes.

"Un budget de cohérence"
Quant à Stéphane Delpeyrat, Président du groupe PS, il a quant à lui et sans surprise tenu à souligner un « budget de cohérence » avec les politiques régionales, « liant modernisation économique, appareil productif, éducation et recherche » ; un budget « de solidarité à l’égard des territoires » et un budget qui n’oublie pas le développement durable, notamment par les investissement faits en faveur du rail tant pour la LGV que pour les TER.

 
Voir aussi notre article: Région Aquitaine : Un budget 2013 sous le signe de la «structuration économique régionale»


Manifestion d'agents des lycées pour une revalorisation des salaires

Manifestation des agents TOS le 17/12/12

Au moment où l’assemblée régionale votait son budget, le parvis de l’Hôtel de Région a été le lieu d’une manifestation des personnels TOS  (Techniciens Ouvriers et de Service) des lycées. Intégrés à la fonction publique territoriale en 2007 suite à un transfert de compétence de l’Etat à la région, Ils réclament un alignement de leur salaire sur celui des fonctionnaires du siège du Conseil régional. Une demande dont le coût est estimé à 6M€ par an par le Conseil régional. Evoqué à plusieurs reprises lors des débats budgétaires Alain Rousset s’est dit ne pas être insensible aux réclamations des manifestants mais d’être dans l’impossibilité d’y répondre au regard «de l’état actuel des ressources de la Région». Il a par ailleurs tenu à rappeler que si la situation n’était pas parfaite, des efforts importants, de l’ordre de 14M€ avait été fourni en direction de ces personnels : déprécarisation de 250 d’entre eux, anciens contractuels intégrés à la fonction publique territoriale, prise en charge de 25% de leur mutuelle santé, effort en matière de médecine du travail et en matière de rémunération permettant aux agents titulaires, primes comprises, d’avoir un salaire minimum de 1428,66 euros net.  

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
592
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !