Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/07/20 : Jeudi 9 Juillet 2020, le Conseil d’Administration renouvelé du MEDEF Gironde s’est réuni et a procédé à l’élection du Président et de son bureau. Franck Allard, a été réélu à l’unanimité à la Présidence pour un second mandat de 3 ans.

13/07/20 : Ce vendredi, la Gironde a été placée en "vulnérabilité modérée" face à la pandémie de coronavirus par Santé Publique France. Depuis début juillet, sept nouveaux "clusters" ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine, dont trois en Gironde.

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/07/20 | Décentralisation: Castex parle d'une nouvelle étape

    Lire

    Jean Castex à l'Assemblée: Décentralisation:La confiance dans les territoires suppose que le droit à la différenciation soit consacré dans une loi organique. Ce qui nécessite une nouvelle étape de la décentralisation et une évolution profonde de l'organisation interne de l'Etat; Emploi: Dispositif exceptionnel de réduction du coût du travail de 4000 euros par an pour les moins de 25 ans jusqu'à 1,6 fois le Smic pour au moins un an. Création d'emploi en 2021 dans la fonction publique réservée aux départements » Politique de la ville : lancement de travaux de rénovation urbaine d'ici fin 2021 dans 300 quartiers.

  • 15/07/20 | Un rallye montois sur le thème de la laïcité et de la citoyenneté

    Lire

    Du 15 juillet au 28 août, dans le cadre de l'exposition "Laïcité à lire et à dire" aux Archives départementales des Landes, partez entre amis ou en famille à la découverte des lieux symboliques de la laïcité et de la citoyenneté à Mont-de-Marsan! Créé en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement et l’association des Francas, ce rallye au départ des Archives, amène le visiteur à démêler de nombreuses énigmes sur un parcours réalisé en autonomie. Le rallye et l'exposition ont été primés par la 2nde mention spéciale du Prix de la laïcité de la République française, remis par l'Observatoire de la laïcité.

  • 15/07/20 | La Rochelle : un forum de la formation continue pour la rentrée 2020

    Lire

    La CCI de La Rochelle organise le premier Forum de la formation professionnelle continue le jeudi 24 septembre 2020, de 9 heures à 19 heures. Ce rendez-vous ouvert au public est l’occasion : pour les experts de la formation professionnelle continue de présenter leurs formations, services et conseils et, pour les dirigeants et salariés d’entreprises, de découvrir la formation adaptée à leurs besoins. Une première en Charente-Maritime !

  • 15/07/20 | Création de la première Fédération nationale de Footgolf

    Lire

    Le 30 juin dernier a marqué la création de la première Fédération nationale de Footgolf, agréée du ministère des Sports. Ce sport qui mélange le football et le golf reprend le même principe de parcours qu’au golf, mais en mettant le ballon au pied en moins de coups possibles dans un panier. Les dirigeants de cette nouvelle fédération entendent bien créer un premier championnat en France à l’horizon 2021. A noter: il existe une délégation Sud ouest et Aquitaine du footgolf !

  • 14/07/20 | Mont-de-Marsan : Ouverture du Campus connecté en septembre

    Lire

    Mont-de-Marsan Agglomération vient d'être retenue par le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation parmi les 25 nouveaux projets labellisés "Campus connecté" (le premier en Nouvelle-Aquitaine) pour permettre le développement d'une nouvelle offre d'enseignement supérieur sur son bassin de vie. Dès septembre 2020, 15 étudiants pourront accéder à une formation universitaire depuis un espace collaboratif qui leur sera dédié au sein de l'Inspé à Mont-de-Marsan, doublé d'un accompagnement par un tuteur. Infos: www.montdemarsan-agglo.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | 50 ans de la Loi Malraux, Aurélie Filippetti annonce une grande loi d’actualisation du droit du patrimoine

15/11/2012 | Alain Juppé, Vincent Feltesse, Martin Malvy, Yves Dauge et Michel Delpuech, ont célébré les 50 ans de la Loi Malraux, au côté Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture

Alain Juppé, Maire de Bordeaux, Aurélie Filippetti, Ministre de la Cultureet Martin Malvy, président de l'Association Nationale des villes et pays d'art et d'histoire et des villes à secteurs sauvegardés et protégés

Ces 15, 16 et 17 novembre, le Ministère de la culture et de la communication a choisi Bordeaux pour fêter les 50 ans de la loi du 4 août 1962, dite Loi Malraux. Une loi d’importance qui, 3 ans après la création du Ministère de la Culture, posait les bases d’une politique nationale de protection et de mise en valeur des centres et quartiers urbains «d'intérêt historique ou esthétique». A cette occasion un grand séminaire se tient au TnBA ouvert ce jeudi par la Ministre de la Culture, Aurélie Filippetti. L’occasion pour elle d’annoncer la mise en route d’un projet de loi sur le Patrimoine avant de découvrir le Bordeaux des quais aux cotés d'Alain Juppé, de visiter Arc en Rêve, le centre Pompidou Mobile de Libourne et l'exposition Lascaux III à Cap Sciences.

Revenant sur les questions des arbitrages budgétaires, qui l’ont occupé jusqu’à récemment, «pas le plus agréable» précise-t-elle, Aurélie Filippetti  a profité de la tribune de ces rencontres nationales pour affirmer sa volonté de préserver le secteur du Patrimoine de toute coupe budgétaire. Pour preuve, elle a prévenu qu’à défaut de pouvoir être augmenté, «l’investissement dans les monuments historiques en 2013 serait identique à celui de 2012»  et que, malgré la chasse aux niches fiscales lancée par le Gouvernement, «le dispositif fiscal Malraux, particulièrement efficace, sera lui aussi maintenu». Deux décisions qui vont dans le sens de son ambition de « donner du sens » au ministère de la Culture en termes de préservation du patrimoine. Mais la Ministre entend également fortement impliquer son ministère dans la modernisation de l’encadrement juridique du patrimoine.

"Un grand débat intellectuel et juridique sur le droit du patrimoine"
C’est précisément pour répondre à cette ambition, qu’elle s’est  engagée ce jeudi à soumettre un projet de loi à la concertation interministérielle en 2013. Elaboré «dans la plus large consultation possible» ce projet de loi portera de « grandes ambitions sur tous les aspects de la protection du patrimoine dont l’archéologie préventive, les archives, les musées ou encore les secteurs sauvegardés ». Selon elle, 50 ans après la Loi Malraux, il est temps de mettre en œuvre « un grand débat intellectuel et juridique sur le droit de notre patrimoine».
Dans ces grandes lignes, ce projet de loi conciliera protection du patrimoine, paysages et développement des énergies nouvelles. «Il y a 50 ans il fallait sauvegarder, désormais nous pouvons trouver un équilibre entre protection et création artistique».

Avec ce projet de loi, Aurélie Filippetti souhaite également  mettre en place des outils juridiques permettant de sécuriser l’impact de l’inscription d’un patrimoine sur la  liste de l’UNESCO qui n’a pour l'heure aucune conséquence juridique en droit français. Autre intention affichée par la Ministre, "mieux articuler droit du patrimoine et urbanisme" en intégrant certaines dimensions du droit du patrimoine dans les documents d’urbanismes. Une manière pour les aménageurs de ne plus vivre le droit du patrimoine comme un censeur de projet, puisqu’intervenant à posteriori des procédures d’urbanisme.

La consultation autour de ce projet de loi sera également l’occasion de réfléchir à d’éventuels leviers permettant de mieux articuler droit du patrimoine et dimension sociale, et d’affirmer plus encore le patrimoine comme un élément de citoyenneté, de lien social et de développement du territoire.

Libourne : 20.000 visites en trois semaines, le succès de Pompidou Mobile

Aurélie Filippetti arrivant à Cap Sciences entre Bernard Alaux et Alain Rousset

A considérer la foule imposante et joyeuse qui attendait, sous un soleil éclatant, l'arrivée de la ministre de la Culture et de la communication dans l'enceinte de ce qui fut l'école de gendarmerie de Libourne, on comprend mieux pourquoi le Centre Pompidou Mobile a pu y accueillir quelques 20.000 visiteurs en l'espace de trois semaines. Un succès  dont, tour à tour, Philippe Buisson maire de Libourne, Alain Seban président du Centre Pompidou, Alain Rousset président du Conseil régional d'Aquitaine et bien sûr Aurélie Filippetti elle-même se sont félicités.

C'était une manière de pari, de « folie raisonnable », en effet, que d'entreprendre et réussir, à ce point, une déconcentration culturelle comme l'a souligné la ministre dans une ville de quelques 25.000 habitants. Le parti adopté par Pompidou mobile qui fait la part belle à la pédagogie, à des animations, des ateliers ouverts aux scolaires rend compte de cet engouement pour la découverte de l'art contemporain.

Dans la superbe  salle du manège dont Philippe Buisson souhaite qu'elle fasse l'objet du soutien de la direction des Bâtiments de France, Aurélie Filippetti devant pas moins de 500 personnes, a souligné l'importance qu'il y a à mettre en lumière pareil événement culturel, insistant par ailleurs sur ce qui lui tient le plus à coeur, l'accès des enfants, des scolaires à l'art, la culture.

Ce Pompidou Mobile libournais présent jusqu'au 24 janvier n'a pas fini de nous surprendre : et l'on sait déjà qu'il y aura un  «  après » puisqu'il accueillera, déjà, du 25 mars au 15 juin les quatre lauréats du prix Marcel Duchamp.

Aurélie Filippetti découvre Lascaux III à Cap Sciences

La ministre découvrant l'exposition Lascaux à Cap Sciences aux côtés du président de la Région Aquitaine Alain Rousset

La ministre de la culture a terminé son périple girondin en visitant, à Cap Sciences, l'exposition internationale de Lascaux III, qui fait étape à Bordeaux jusqu'au mois de janvier. Cette reconstitution ambulante, qui fera le tour du monde, met en scène un travail minutieux de reproduction de la grotte, fermée au public depuis 1963. La ministre n'est pas restée indifférente face à ce qu'elle a décrit comme « une œuvre remarquable et pédagogique, fidèle à l'original grâce aux nouvelles technologies mais, aussi, à l'intervention d'artisans et spécialistes, là où la machine est impuissante ». L'occasion se présentait pour elle de revenir sur la décision qui avait suscité une forte émotion en Dordogne, notamment de renoncer à l'engagement de l'Etat dans le projet Lascaux IV.

Pour ce qui est de Lascaux IV, centre d'art pariétal dont l'ouverture est espérée à l'été 2015, la ministre a réaffirmé sa volonté de réduire l'aide prévue par le gouvernement précédent qui, rappelle-t-elle une nouvelle fois, « avait pris des engagement hâtifs et mal évalués ». Mais l’État accompagnera bien le conseil général de Dordogne et la région Aquitaine, dans une « proportion raisonnable ». Une somme qui devrait s'élever à hauteur de 4 millions d'euros. La participation de l'Etat est d'autant plus nécessaire que Lascaux IV, à la différence de Lascaux II, l'actuel fac similé qui est très fréquenté, à proximité immédiate de la grotte, permettra de « sanctuariser celle-ci ». L'importance de la sauvegarde de ce patrimoine unique peut amener aussi, dans les futures lois de finances, une reconsidération de la participation de l'Etat à ce projet phare pour la Dordogne et son développement touristique.

 Vincent Feltesse nommé Président de la Mission de concertation sur l'avenir des écoles d'architectures

Aurélie Filippetti et Vincent Feltesse lors la visite d'Arc en Rêve

 A l'occasion de sa visite à Arc en Rêve Aurélie Filippetti a rendu publique la nomination de Vincent Feltesse, président de la Communauté urbaine de Bordeaux et président de la Fédération nationale des agences d'urbanisme, à la présidence du comité d'orientation de la concertation sur l'enseignement et la recherche en architecture qui sera installé le 20 novembre prochain.

Composé de 33 personnalités, ce comité d'orientation doit proposer à la Ministre en février 2013 une analyse prospective de l'enseignement et de la recherche en architecture.

Dans un communiqué le ministère précise que « cette concertation se déroulera à deux niveaux : national au sein de ce comité d'orientation, et territorial au sein de cinq grands pôles où les écoles échangeront avec leurs partenaires. Le réseau des 20 Écoles nationales supérieures d’architecture, placées sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication, constitue un réseau original d'établissements d'enseignement supérieur qui accueille 19 000 étudiants. Salué par l'Agence d'évaluation de la recherche (AERES) pour la qualité de ses formations, ce réseau s'interroge cependant sur son positionnement au moment où le monde universitaire se réorganise et organise lui-même ses assises de l'enseignement et de la recherche en architecture.

Il s'agit à l'issue de cette concertation de définir les voies et les moyens qui permettront de garantir et d'optimiser l'excellence de l'enseignement en architecture, qui doit se nourrir d'une recherche exigeante et de partenariats internationaux. Convaincue que l'architecture constitue une véritable école de la responsabilité, de la conscience citoyenne et de l’innovation, la ministre de la Culture et de la Communication a placé son enseignement au cœur des priorités du ministère. Elle souhaite ainsi conforter l’évolution des programmes des Écoles nationales supérieures d’architecture et renforcer l'attractivité du système de formation français » .

Joël Aubert
Maxence Peigné

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2062
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !