Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Juppé reprend sa "tournée des communes" pour parler de la nouvelle Métropole

10/01/2015 | Jeudi et vendredi, Alain Juppé, maire de Bordeaux, s'est rendu à Saint-Médard en Jalles et Bassens dans le cadre d'une tournée des 28 communes de Bordeaux Métropole

Alain Juppé et le maire de Bassens, Jean-Pierre Turon

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, est allé jeudi et vendredi à la rencontre des maires et des élus des communes de Bassens et St-Médard pour s'entretenir sur les enjeux de la nouvelle Métropole instaurée le premier janvier. Transfert de compétences, mutualisation... Une visite éminemment politique qui visait à répondre aux questions des élus sur les nouvelles modalités de développement des 28 communes de cette nouvelle entité. L'occasion d'aborder les spécificités de chacune d'entre elles mais aussi les craintes de leurs représentants.

Nous vous parlions hier de ce festival commun qui verra le jour en 2016 et réunira "Novart" et "Des souris et des hommes" en partenariat avec la commune de Saint-Médard en Jalles et la ville de Bordeaux. Cette annonce a été faite dans le cadre d'une visite d'Alain Juppé à l'Hôtel de Ville de St-Médard ce jeudi, précédée d'une déambulation dans la ville à travers des lieux emblématiques de son "dynamisme nouveau" : franges du Bourdieu, place de la République, carré des Jalles, projet d'extension de la ligne D, entrée du site de la poudrerie). Cette visite n'avait rien d'un hasard, puisque le maire de Bordeaux a déjà effectué le même type de déplacement dans une dizaine de communes de la nouvelle Métropole depuis avril dernier. Au final, il compte bien les visiter toutes pour délivrer le même message : une volonté de coopération de l'ensemble des communes pour mener cette nouvelle politique globale, dans un contexte ou "le cursus budgétaire" est miné par une baisse importante des dotations de l'Etat qui a affecté tous les bilans économiques de ces dernières semaines. 

Le Transfert des compétences et des équipementsAlain Juppé a tenu a souligner le "rôle majeur des communes dans les politiques de proximité de la Métropole" auprès de Jacques Mangon, maire de St-Médard mais aussi de Jean Pierre Turon, maire PS de Bassens où il s'est rendu vendredi en suivant le même schéma de visite. Il a notamment été question d'un futur "transfert de compétences" des communes à la Métropole, notamment la promotion du tourisme, la concession de distribution de gaz, les aires d'accueil des gens du voyage mais aussi le stationnement, soit environ 2 millions d'euros de dépenses transférées sur la Métropole (202 677 euros pour St Médard et environ 21 000 euros pour Bassens). 

Le transfert concernerait aussi les équipements culturels, sociaux-culturels et sportifs avant fin 2016 notamment sur des équipements majeurs comme le Parc des Expos de Lac ou le nouveau stade. Pour l'exemple de Bassens, le maire de la ville a rappelé que de nombreux projets étaient en cours, notamment le renouvellement urbain sur la zone Beauval-le Mourat, des aménagements autour de la gare et une redynamisation du centre-bourg, "devenu parent pauvre depuis les rénovations de certaines autres communes", qui passera notamment par la construction de commerces. La commune d'environ 7000 habitants reste "un pôle majeur du développement économique de l'agglomération", déclarait hier Alain Juppé, ce qui ne l'a pas empêché de souligner l'utilité et le bon sens de ces nouvelles réformes, contrairement à celle des régions". 

Une mutualisation "à la carte"Plus encore que ces transferts, le maire de Bordeaux a souligné sa volonté d'aller vers une mutualisation des services plus importante (en raison des coûts que représentent ces services, souvent différents dans chaque commune). "C'est compliqué, les personnels s'interrogent sur qui sera leur employeur. Mais c'est nécessaire", s'est-t-il justifié. Certains services resteront cependant communaux, comme les crèches, les écoles ou certains établissement qui touchent notamment au secteur social. Enfin, les "services communs" proposés à la carte parmi plusieurs secteurs consisteront à transférer les différents services vers les compétences de la nouvelle Métropole.

"Le choix des services communs relevant de la responsabilité des communes, elles auront à en délibérer d'ici fin février, mais pourront les mettre en pratique quand elles le souhaiteront", a tenu a préciser le président de Bordeaux Métropole, afin sans doute de rassurer les communes sur une éventuelle réduction de leur marge de manoeuvre. "Moi même je souhaite aller assez loin dans la mutualisation pour la ville de Bordeaux. Mais il est hors de question que la Métropole récupère la totalité des projets des communes, auquel cas elle sera incapable de combler son budget". Diffuser un modèle et rassurer les élus, c'était la mission la plus importante pour Alain Juppé au cours de cette première concertation avec les communes après l'enterrement de la Cub. Malgré quelques inquiétudes des élus sur l'éventuel transfert de leurs employés vers la Métropole (qui, bien souvent sont beaucoup moins nombreux dans les petites communes), le souci du maire de Bordeaux reste de promettre une répartition "la plus équitable possible". Il devrait d'ailleurs multiplier ces visites durant les prochains mois.  

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
8472
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Sylvie Bridier | 18/03/2015

Contact presse : Sylvie Bridier – secrétaire de section CFDT Bordeaux Métropole: 06 11 99 52 73

CFDT Bordeaux Métropole - CGT Bordeaux Métropole - CGT Ville de Bordeaux - FO Bordeaux Métropole - FO Ville de Bordeaux - SAFPT Ville de Bordeaux - SUD Bordeaux Métropole

LA METROPOLISATION CHICHE !
MAIS PAS A N’IMPORTE QUEL PRIX !

En 2010, une restructuration de La Cub a eu lieu sous couvert de « proximité ». Son coût n’a jamais été évalué, l’amélioration du service rendu aux usagers jamais démontrée.

Comme simples exemples, les trous dans les chaussées sont toujours là, les problèmes de propreté sont toujours récurrents.

Aujourd’hui, les agents des communes de l’agglomération et ceux de Bordeaux Métropole (anciennement Cub) sont confrontés à une nouvelle réorganisation, cette fois-ci au nom de la « création des métropoles ».

Sans rentrer dans les détails techniques de ce projet, nous constatons qu’il est particulièrement confus, mené dans la plus grande précipitation et qu’il n’emporte pas une réelle adhésion de la totalité des communes, pour des raisons qui mériteraient explication ……

Dans tous les cas, les coûts ne sont pas annoncés, et aucun indicateur n’est prévu pour mesurer leur évolution ultérieure. L’égalité de traitement des usagers sur l’ensemble des territoires n’est pas assurée.

Enfin de même que les citoyens sont totalement écartés de tout avis sur ce projet, les agents territoriaux sont passés, eux, par pertes et profits, réduits à de simples variables d’ajustement.

Pour trouver sa justification la « métropolisation » devrait être un outil de développement des services rendus aux citoyens, aux contribuables, ce qui entre autres suppose des personnels correctement organisés, formés et rémunérés.

Le projet actuel ne répond pas à ces exigences !

C’est pourquoi les organisations syndicales de la Ville de Bordeaux et de Bordeaux Métropole appellent les agents à un mouvement de grève les 19 et 20 mars prochains et à se rassembler le 20 mars à 9h15 dans le hall de Bordeaux Métropole, à l’occasion du conseil métropolitain.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !