aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Bayonne: J.-R. Etchegaray met fin à ses fonctions de président de l'ACBA

19/02/2016 | Le désaccord des quatre autres maires de l'agglomération Côte basque Adour sur le projet de schéma d'intercommunalité unique Pays basque(EPCI) est à l'origine de cette démission

Voeux ACBA Etchegaray

Élu à l'unanimité président de l'agglomération Côte basque Adour à la suite des dernières élections municipales, le maire centriste de Bayonne Jean-René Etchegaray, adoubé par son Conseil municipal sur le sujet, s'est retrouvé en minorité face aux quatre autres maires de l'agglomération. Une situation insupportable dans la mesure où ces derniers étaient hostiles au projet de Schéma départemental de coopération unique Pays basque (EPCI) quand, parallèlement, il était le président d'un Conseil des élus du Pays basque très largement favorable à ce dessein proposé par le préfet du département Pierre-André Durand.

En définitive, face au plaidoyer sur le projet de schéma de coopération unique du Pays basque (EPCI) qu'il défendait bec et ongles face à ses collègues de l'agglomération Côte basque Adour, Claude Olive (Anglet), Michel Veunac (Biarritz), Emmanuel Alzuri (Bidart) et Françis Gonzalez (Boucau), l'avocat bayonnais et maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray aura préféré aller au bout de ses convictions, il faut le lui reconnaître, en choisissant de donner ce jeudi soir à 19 heures, sa démission de la présidence de l'agglomération Côte basque Adour. Voici le texte qu'il a transmis pour expliquer sa décision:
"À l'heure où la France connaît une grande réforme territoriale, avec pour ce qui nous concerne la création d'une très grande région, les préfets proposent une recomposition des intercommunalités par la voie de fusion de plusieurs d'entre elles.  

  1. Le projet de carte intercommunale proposé par le Préfet dans le cadre de la loi NOTRe, avec la création pour le Pays Basque d'une intercommunalité unique (Communauté d'agglomération), concerne d'abord les communes dont les Conseils municipaux auront à en décider avant la fin du mois de mai prochain. Ce projet interpelle aussi les actuelles intercommunalités, les 10 EPCI composant le Pays Basque, qui ne seront que consultés.
  2. Les travaux menés à l'initiative du Conseil des Élus du Pays Basque, depuis le mois de juillet dernier, notamment dans les ateliers d'Hasparren, ont donné lieu à de nombreux et riches échanges entre élus et fonctionnaires de tout le territoire. Des questions sur la faisabilité juridique, financière et politique  d'un EPCI unique ont été dégagées. Certaines ont déjà obtenu des réponses, à la faveur des expertises juridiques, fiscales et financières rendues publiques par le Conseil des Élus, l’État (Préfecture) ou certaines intercommunalités. D'autres attendent encore des réponses.  
  3. Jean-René ETCHEGARAY, Maire de Bayonne, Président de la Communauté d'Agglomération Côte BasqueAdour et du Conseil des Élus du Pays basque constate à ce stade d'avancement des travaux des ateliers un désaccord politique avec ses autres collègues maires de la Communauté, à propos de la proposition de l’autorité préfectorale. Ce désaccord s'est traduit :  par l'avis défavorable exprimé par le Conseil Communautaire en novembre 2015,  par le soutien apporté par les quatre autres maires de l'agglomération, conformément au vote de leurs communes, à une autre voie pour la construction de l'institution Pays Basque, plus conforme à leurs yeux au projet de notre agglomération.  

Soucieux de ne pas créer le moindre risque de conflit d'intérêts entre ses fonctions de président de l'ACBA et de président du Conseil des élus du Pays basque, (NDLR, dont il est le président) décide de se retirer de ses fonctions de président de l'ACBA avec effet à la date de l'acceptation par le Préfet de cette décision."  

Jean-René Echegry poursuit: "Je reste convaincu de la pertinence de la démarche engagée par le Conseil des Élus du Pays basque et de la nécessité de poursuivre l'exercice jusqu'à son terme,  comme j'estime devoir poursuivre le travail entrepris avec la grande majorité des élus et des communes du Pays Basque sur la faisabilité d'un EPCI unique pour le Pays basque, dans ma responsabilité de président du Conseil des Élus du Pays Basque."mqires acba

Un petit seisme à prévoir au sein de l'agglomération Cette décision va causer un petit séisme au sein de cette agglo qui avait dessiné un projet unique sur son territoire et semblait , au début de son mandat, partir unie comme les cinq doigts de la main pour créer une véritable entité. Brouillage aussi au sein des conseils municipaux. Que va penser un Henri Etcheto, son virulent adversaire PS de l'opposition qui avait ouvert son cœur à cette EPCI portée par son adversaire? Que va penser aussi la première adjointe Les Républicains, la première "alliée" officielle de Jean-René Etchegaray sur le terrain municipale et première adversaire sur le sujet EPCI? Qui d'ailleurs, vu la position de ses "alliés communautaires" et au nom d'une parité jusque-là inexistante, pourrait fort bien occuper le siège présidentiel de l'ACBA. A moins que Michel Veunac ou Claude Olive, ne soient partants.

À moins de tomber de la première averse, on peut penser que Jean-René Etchegry ne joue pas pour autant son avenir politique à la roulette russe. Nous l'avons écrit sur aqui.fr, la grande majorité des communes basques ont exprimé leur avis favorable sur le projet présenté par le préfet Durand. En démissionnant logiquement de cette présidence, Jean-René Etchegaray va lever toute ambiguïté et va mettre chacun des Conseils municipaux devant ses responsabilités. Lui a pris les siennes en ce jeudi. Vraisemblablement avec le souci de secouer le cocotier basque pour faire avancer les choses. Sait-on jamais. Le préfet Durand, son allié de la cause basque pourrait suivre le chemin du sous-préfet Dallennes et partir à son tour. Or le maire de Bayonne qui connaît les classiques du western sait que le train ne sifflera pas trois fois pour apporter une certaine autonomie à ce si séduisant Pays basque. Il joue à quitte ou double.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3994
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !