aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

25/07/16 : Demain mardi, dans l'après-midi, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve effectuera une visite dans la sous-préfecture des Pyrénées atlantiques pour se faire présenter tout le dispositif de sécurité des Fêtes de Bayonne qui débutent mercredi.

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

19/07/16 : 1ère Nuit de la Noisette organisée par la Maison de la noisette le lundi 25 juillet à partir de 18h30 à Lacépède (47). Au programme : découverte de la ferme, casse-croûte paysan saveurs noisettes et balade nocturne sensorielle et contée

19/07/16 : Le cinéma Les Montreurs d’Images à Agen propose Les Cinestivales : 1 film + 1 apéro-mix, jeudi 21 juillet. Au programme, à 18h30, la projection de « Paco De Lucia, légende du flamenco » et à 20h un Apéro-mix au bar et dans la cour du cinéma.

16/07/16 : A Périgueux, le bâtiment syndicat départemental de l'énergie de la Dordogne restera illuminé aux couleurs du drapeau français en hommage aux familles et aux victimes de l'attentat de Nice pendant une semaine.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/07/16 | Création de l’Atlas des paysages de Lot-et-Garonne

    Lire

    « Sa version numérique constitue une mine d’informations très riche sur les paysages de notre quotidien. Ce document est le résultat, d’abord d’un important travail bibliographique, puis de terrain et, enfin, d’analyse. L’atlas participe à l’affirmation de la reconnaissance d’une identité plurielle de paysages, façonnant une mosaïque propre au Lot-et-Garonne. » Pierre Camani président et sénateur de Lot-et-Garonne. A consulter sur : https://atlaspaysages.lotetgaronne.fr/

  • 22/07/16 | Une rallonge de 27M€ pour la Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le cadre des contrats de plan Etat-Régions, afin de tenir compte des nouveaux périmètres régionaux, l'Etat après échanges avec la Région va débloquer une enveloppe de 27M€ supplémentaires pour conforter des opérations "particulièrement stratégiques pour une plus grande cohésion de la Nouvelle-Aquitaine": la mise à 2x2 voies de la RN 141 entre Exideuil-Roumazières-Chasseneuil en Charente, la modernisation de la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux, le développement du Campus de génie civil d’Egletons en Corrèze et de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique à Poitiers.

  • 21/07/16 | L'Agglo Côte basque Adour vote l'intégration de Tarnos

    Lire

    Lors de sa dernière réunion, l'ACBA a quasiment plébiscité l'intégration de la ville du Seignanx et voisine de Tarnos, par 21 voix, 1 abstention et 1 refus de participer au vote. Un vote qui a provoqué un débat nourri et tendu sur fond de l'intercommunalité unique. EPCI rejetée par cinq des six maires de cette agglo Côte basque Adour et hyper représentée dans cette assemblée. Si pour le maire de Biarritz cette arrivée dictée par un bassin de vie naturel, enrichirait le nouveau territoire, pour le maire de Boucau il s'agit simplement du sens de l'histoire.

  • 21/07/16 | TER : les usagers dédommagés en septembre

    Lire

    En raison d'importants mouvements sociaux dans les Ter en mai et juin derniers, le plan de transport des Ter en Nouvelle-Aquitaine a été très impacté, avec au plus fort de la crise, plus de 35% des Ter supprimés. Des suppressions s'ajoutant à celles intervenues depuis février sur certaines lignes en raison du manque de conducteurs. En guise de dédommagement, et à la demande de Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, SNCF Mobilités accorde pour le mois de septembre, une réduction de 30% aux abonnés annuels et mensuels des réseaux Ter de la région.

  • 20/07/16 | 750 000€ pour la filière gras

    Lire

    Le 11 juillet, le Conseil régional a débloqué 750 000€ en faveur des entreprises de la filière gras, touchées par la crise aviaire. Une somme issue de l'enveloppe de 15M€ promise par Alain Rousset à la mi-fevrier, en même temps que la création d'un comité de suivi sur ces mesures d'accompagnements. Celles-ci ciblent le financement des investissements de biosécurité dans les exploitations, la prise en charge de la formation des salariés et des agriculteurs dans le cadre de procédures d'activités partielles, et l'accompagnement au cas par cas des entreprises les plus fragilisées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Bayonne: J.-R. Etchegaray met fin à ses fonctions de président de l'ACBA

19/02/2016 | Le désaccord des quatre autres maires de l'agglomération Côte basque Adour sur le projet de schéma d'intercommunalité unique Pays basque(EPCI) est à l'origine de cette démission

Voeux ACBA Etchegaray

Élu à l'unanimité président de l'agglomération Côte basque Adour à la suite des dernières élections municipales, le maire centriste de Bayonne Jean-René Etchegaray, adoubé par son Conseil municipal sur le sujet, s'est retrouvé en minorité face aux quatre autres maires de l'agglomération. Une situation insupportable dans la mesure où ces derniers étaient hostiles au projet de Schéma départemental de coopération unique Pays basque (EPCI) quand, parallèlement, il était le président d'un Conseil des élus du Pays basque très largement favorable à ce dessein proposé par le préfet du département Pierre-André Durand.

En définitive, face au plaidoyer sur le projet de schéma de coopération unique du Pays basque (EPCI) qu'il défendait bec et ongles face à ses collègues de l'agglomération Côte basque Adour, Claude Olive (Anglet), Michel Veunac (Biarritz), Emmanuel Alzuri (Bidart) et Françis Gonzalez (Boucau), l'avocat bayonnais et maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray aura préféré aller au bout de ses convictions, il faut le lui reconnaître, en choisissant de donner ce jeudi soir à 19 heures, sa démission de la présidence de l'agglomération Côte basque Adour. Voici le texte qu'il a transmis pour expliquer sa décision:
"À l'heure où la France connaît une grande réforme territoriale, avec pour ce qui nous concerne la création d'une très grande région, les préfets proposent une recomposition des intercommunalités par la voie de fusion de plusieurs d'entre elles.  

  1. Le projet de carte intercommunale proposé par le Préfet dans le cadre de la loi NOTRe, avec la création pour le Pays Basque d'une intercommunalité unique (Communauté d'agglomération), concerne d'abord les communes dont les Conseils municipaux auront à en décider avant la fin du mois de mai prochain. Ce projet interpelle aussi les actuelles intercommunalités, les 10 EPCI composant le Pays Basque, qui ne seront que consultés.
  2. Les travaux menés à l'initiative du Conseil des Élus du Pays Basque, depuis le mois de juillet dernier, notamment dans les ateliers d'Hasparren, ont donné lieu à de nombreux et riches échanges entre élus et fonctionnaires de tout le territoire. Des questions sur la faisabilité juridique, financière et politique  d'un EPCI unique ont été dégagées. Certaines ont déjà obtenu des réponses, à la faveur des expertises juridiques, fiscales et financières rendues publiques par le Conseil des Élus, l’État (Préfecture) ou certaines intercommunalités. D'autres attendent encore des réponses.  
  3. Jean-René ETCHEGARAY, Maire de Bayonne, Président de la Communauté d'Agglomération Côte BasqueAdour et du Conseil des Élus du Pays basque constate à ce stade d'avancement des travaux des ateliers un désaccord politique avec ses autres collègues maires de la Communauté, à propos de la proposition de l’autorité préfectorale. Ce désaccord s'est traduit :  par l'avis défavorable exprimé par le Conseil Communautaire en novembre 2015,  par le soutien apporté par les quatre autres maires de l'agglomération, conformément au vote de leurs communes, à une autre voie pour la construction de l'institution Pays Basque, plus conforme à leurs yeux au projet de notre agglomération.  

Soucieux de ne pas créer le moindre risque de conflit d'intérêts entre ses fonctions de président de l'ACBA et de président du Conseil des élus du Pays basque, (NDLR, dont il est le président) décide de se retirer de ses fonctions de président de l'ACBA avec effet à la date de l'acceptation par le Préfet de cette décision."  

Jean-René Echegry poursuit: "Je reste convaincu de la pertinence de la démarche engagée par le Conseil des Élus du Pays basque et de la nécessité de poursuivre l'exercice jusqu'à son terme,  comme j'estime devoir poursuivre le travail entrepris avec la grande majorité des élus et des communes du Pays Basque sur la faisabilité d'un EPCI unique pour le Pays basque, dans ma responsabilité de président du Conseil des Élus du Pays Basque."mqires acba

Un petit seisme à prévoir au sein de l'agglomération Cette décision va causer un petit séisme au sein de cette agglo qui avait dessiné un projet unique sur son territoire et semblait , au début de son mandat, partir unie comme les cinq doigts de la main pour créer une véritable entité. Brouillage aussi au sein des conseils municipaux. Que va penser un Henri Etcheto, son virulent adversaire PS de l'opposition qui avait ouvert son cœur à cette EPCI portée par son adversaire? Que va penser aussi la première adjointe Les Républicains, la première "alliée" officielle de Jean-René Etchegaray sur le terrain municipale et première adversaire sur le sujet EPCI? Qui d'ailleurs, vu la position de ses "alliés communautaires" et au nom d'une parité jusque-là inexistante, pourrait fort bien occuper le siège présidentiel de l'ACBA. A moins que Michel Veunac ou Claude Olive, ne soient partants.

À moins de tomber de la première averse, on peut penser que Jean-René Etchegry ne joue pas pour autant son avenir politique à la roulette russe. Nous l'avons écrit sur aqui.fr, la grande majorité des communes basques ont exprimé leur avis favorable sur le projet présenté par le préfet Durand. En démissionnant logiquement de cette présidence, Jean-René Etchegaray va lever toute ambiguïté et va mettre chacun des Conseils municipaux devant ses responsabilités. Lui a pris les siennes en ce jeudi. Vraisemblablement avec le souci de secouer le cocotier basque pour faire avancer les choses. Sait-on jamais. Le préfet Durand, son allié de la cause basque pourrait suivre le chemin du sous-préfet Dallennes et partir à son tour. Or le maire de Bayonne qui connaît les classiques du western sait que le train ne sifflera pas trois fois pour apporter une certaine autonomie à ce si séduisant Pays basque. Il joue à quitte ou double.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3812
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !