Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bayonne: Muriel Pénicaud à fond pour les Universités des métiers

28/11/2019 | La ministre du Travail est venue saluer ses apprentis et 150 directeurs de Centres d'apprentissages en séminaire de CFA au Pays basque

Muriel Pennicaud Bayonne

Pendant plus de deux heures, Muriel Penicaud a visité tous les ateliers de l'Université des métiers sous la conduite de Gérard Gomez, président de la CMA64. De la coiffure aux métiers de bouche en passant par ceux consacrés à la mécanique auto-moto. L'occasion aussi de tenir une table ronde avec les 150 directeurs de Centre de formation des apprentis en séminaire sur la Côte basque sous la présidence de Christian Stalter, président national des Chambres de métiers (CMA). Pour expliquer aussi la réforme qui transfère un certain nombre de compétences territoriales vers les branches professionnelles.

Le bâtiment de l'Université des métiers de Bayonne Pays basque de l'avenue Aritxague a belle allure, à proximité de l'autre université et du Conservatoire de Bayonne. Mais il est moins connu que ses voisins. Or, il s'agit d'une véritable pépite qui ouvre sur l'emploi comme a pu le constater la ministre du Travail Muriel Penicaud, après avoir tenu au préalable à rendre hommage aux militaires français victimes d'un accident d'hélicoptère au Mali.
C'est à l'invitation du président des Chambres de métiers Christian Stalter que la ministre s'est rendue dans cette université, dont la directrice est Françoise Ribeau-Aguire.  Elle y a d'abord présenté la nouvelle application internet "MoncompteFormation" qui doit favoriser l'accès des salariés à leur droit de se former. Car il s'agit d'un dû des entreprises à leurs salariés. Puis la ministre a passé deux heures à déambuler parmi les différents ateliers, de la coiffure aux métiers de bouche en passant par les ateliers de mécanique moto et auto. Dans ce dernier, le professeur Yves Castera, meilleur ouvrier de France depuis cette année, démontre aussi l'excellence de l'enseignement qui y est prodigué. Certes cette déambulation avait pour but de  prendre note de leur fonctionnement, mais aussi de s'informer des motivations de ces apprentis âgés de 14 à 29 ans dont le cursus peut s'étendre jusqu'à 5 ans.
Sans entrer dans le détail, elle aura constaté qu'il existe encore des résistances parentales de principe face à leurs choix. Par idées préconçues, mais aussi méconnaissance du marché du travail. D'autres, en revanche, choisissent cette filière soit sous forme de reconversion, soit dans le but de succéder au sein de l'entreprise familiale, comme une des rares jeunes femmes en l'atelier carrosserie.

"Les jeunes vont vers des métiers de passion"

À l’issue de cette visite, la ministre a fait part de ses impressions. "Je me suis rendue compte, qu'il y a des jeunes qui se dirigent aujourd'hui vers des métiers de passion, comme des adultes en reconversion aussi, et la perspective d'un emploi quaMuriel Pennicaud Bayonnesiment assuré à l'issue de la formation renforce un climat à la fois d'optimisme et de motivation. Grâce à la réforme menée, ce secteur est en pleine expansion. Cette visite est à la fois un encouragement économique, et il permet de vérifier que tout ce que l'on a fait fonctionne sur le terrain. Voir encore s'il y a des choses à faire pour aider à cette formidable chance qu'on a pour le pays: permettre à des entreprises de trouver les ressources dont elles ont besoin, et permettre à des centaines de milliers de jeunes de pouvoir choisir leur métier et démarrer dans la vie professionnelle avec quelque chose de solide. Car ce sont aussi des métiers où l'on peut évoluer toute sa vie. On est à peu près sûr que 30% des jeunes qui ont des CAP, Bacs pro, BTM vont devenir chefs d'entreprise. L'apprentissage est une école bien sûr de passion, d'excellence mais aussi d'entreprenariat qui offre beaucoup de perspectives. On a constaté qu'une entreprise sur deux dans le pays a du mal à trouver des compétences. C'est à la fois une formidable nouvelle pour l'emploi, à condition de mettre en place toutes ces formations. La loi permet de créer de nouveaux CFA et d'agrandir ceux existant en fonction des besoins. Et chaque fois qu'il y a un jeune et une entreprise qui veulent signer un contrat d'apprentissage, le CFA est assuré d'avoir le contrat de financement, d'aller de l'avant et se développer. On est en pleine phase de croissance sur l'apprentissage. Ainsi fin juin, on avait  458 000  apprentis. Il n'y en avait jamais eu autant en France. La croissance du nombre d'apprentis a atteint 2% dans les Pyrénées-Atlantiques au premier semestre, plus 8,4% au niveau national. On ne peut que constater que l'on est dans une dynamique. Il y a les chiffres, mais aussi il y a l'humain. Quand je vois ces jeunes passionnés, c'est encourageant."

Malgré tout, pourquoi avoir enlevé les compétences à la Région qui connaît bien le terrain? "Le but n'est pas d'enlever quoi que ce soit à quiconque, coupe la ministre, et la Région fait toujours partie des partenaires. Cette réforme était d'enlever tous les freins qu'il y avait. Il y avait beaucoup de freins administratifs, financiers dans l'apprentissage, ce qui le faisait stagner voire baisser depuis bien longtemps. On a regardé avant tout, très méthodiquement sur le terrain en s'inspirant d'ailleurs des livres blancs des Chambres de métiers et avis des différents partenaires. Une des choses qu'il fallait lever était le financement. Maintenant la réforme elle dit quoi? Le jeune et l'entreprise signent un contrat d'apprentissage et sont sûrs de pouvoir le faire car le Centre d'apprentissage a de ce fait la garantie du financement. Ici par exemple à Bayonne, le Centre très dynamique peut s'agrandir, créer une section selon les effectifs. Le but est de changer d'échelle. Pour l'instant la loi n'a qu'un an, mais on a pu en constater les fruits dès le premier semestre."

Les réserves du Conseil régional sur le transfert de compétence

Si André Garreta, le président de la CCI Bayonne Pays basque se réjouit que cette réforme "mette fin à une usine à gaz et s'oriente vers plus d'efficacité", le conseiller régional et élu bayonnais Mathieu Bergé (en arrière-plan sur la photo) est plus réservé sur le changement des compétences: "La Région l'avait jusqu'au 31 décembre 2019 et assumait totalement ce rôle en termes de compétence et de planification territoriale des centres de formation, puisqu'on finançait jusqu'à plus de 30% l'ensemble des CFA en Nouvelle-Aquitaine et jusqu'à 60% ici à l'Université des métiers de Bayonne où sur un financement de 21 millions d'euros la Région en a financé 15 millions. Le président Alain Rousset et nous élus, avons été surpris par ce projet de loi qui transfère cette compétence vers les branches professionnelles. Ça ne veut pas dire que les branches ne vont pas investir, mais au-delà de l'accompagnement des branches professionnelles, des CFA et Chambre de métiers on avait aussi une volonté d'aménagement du territoire. Il y avait une volonté de créer des centres de formations, non seulement dans des zones fortement urbanisées mais dans des zones où il pouvait y avoir de l'attractivité. Les branches auront une entrée uniquement métier en priorité , alors que nous, nous essayons d'avoir une entrée métier bien évidemment, mais aussi développement du territoire. Le fait de maintenir des populations dans les territoires les moins urbanisés, ça passe par avoir de l'emploi, mais aussi de la formation".

Enfin, mais nous y reviendrons, le président national des Chambres de métiers s'est d'une part réjoui de l'excellence de l'université de métiers bayonnaise dont a été témoin la ministre, mais veut profiter de ce séminaire pour déployer un grand plan d'information à detination des établissements scolaires mais aussi...des parents. Vaste programme.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
6831
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Les fondateurs de l'association Maires pour la planète Politique | 01/03/2021

En Charente-Maritime, 86 maires s’associent en faveur de la planète

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a rencontré une cinquantaine d'étudiants poitevins ce mardi 23 février Politique | 24/02/2021

Frédérique Vidal face aux étudiants poitevins entre mesures et constat d’impuissance

Jean Grenet - Remise de la Légion d'honneur Politique | 23/02/2021

La grande histoire d'Adour entre Jean Grenet et Bayonne

Fanny Le Dauphin, éleveuse de caprins au Domaine de Nodris Politique | 05/02/2021

Gironde : le Domaine départemental de Nodris se dévoile pas à pas

5em CTO lormont une Politique | 05/02/2021

Lormont, Cité Éducative, a accueilli la cinquième Conférence Territoriale de l'Orientation

Proposition de loi Politique | 04/02/2021

Handicap : 3 questions à Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres, rapporteur de la proposition de loi Mesures de justice sociale

Patrick Chastenet Politique | 01/02/2021

Tribune Libre Patrick Chastenet : On étouffe

Jean Castex Politique | 30/01/2021

Jean Castex : 4 annonces qui évitent un nouveau confinement

L'espace Noriac à Limoges Politique | 30/01/2021

Haute-Vienne : Le Département injecte 1,5 million supplémentaire pour aider le secteur culturel

Nicolas Thierry, tête de liste EELV aux élections régionales de juin 2021 Politique | 29/01/2021

Elections Régionales: "Terroirs, Résistance et Réinvention", pour les voeux de campagne de Nicolas Thierry (EELV)

Le pont A20 Politique | 28/01/2021

Limoges : Un pont réservé aux mobilités douces surplombera l’A20

Philippe Le Moing-Surzur, sous préfet de Bayonne Politique | 27/01/2021

Le sous-préfet Le Moing-Surzur est arrivé à Bayonne

Ostavals, le bâtiment Politique | 26/01/2021

Ostavals, prochain "relais" de la Communauté basque sur le chemin de Compostelle

Session extraordinaire du Conseil départemental des Landes le 25 janvier 2021 Politique | 26/01/2021

Crise aviaire : Le Département des Landes soutient la filière à l'unanimité

Jean-Luc Gleyze avec les membres de la fédération ATENA Politique | 22/01/2021

Le département de la Gironde à l'écoute des étudiants en situation de précarité