Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Béarn : droite et centre unis face à une gauche dispersée

23/03/2015 | L’opposition de droite et du centre accentue sa pression. La gauche, elle, mise sur le rassemblement au second tour.

Le dépouillement dans le canton de Billère et coteaux de Jurançon. Une tension palpable

En Béarn, l’union réalisée entre le Modem, l’UDI et l’UMP fait sentir ses effets face à une gauche partie en ordre dispersé au premier tour. Même si elle résiste bien, l’actuelle majorité doit faire face à une situation délicate à gérer. D’autant plus que certains cantons ont vu des conseillers généraux de gauche sortants entrer en dissidence, et maintenir leur candidature face à des candidats officiellement adoubés par le PS.

C’est par exemple le cas du canton d’Artix et Pays de Soubestre .  Philippe Garcia, maire d’Arthez-de-Béarn, et Valérie Augé, voient leur  score dépasser de 700 voix celui enregistré par les candidats que soutenait le Parti socialiste (Jean-Marie Bergeret-Tercq, le maire d’Artix, et Amandine Da Silva)

Gare aux amertumes

Même scénario à Orthez où Claude Serres-Cousiné, le maire de Salies-de-Béarn, et sa colistière Stéphanie Moutet, ont réalisé un meilleur résultat que le binôme formé par Jean Sainte-Croix et Cathy Laut. Ce qui les amènera à affronter les centristes Jacques Pédehontaa et Denise Saint Pé arrivés en tête au premier tour. Comment s’opéreront les reports de voix ? Affaire à suivre.

Une autre dispersion des voix de gauche est également enregistrée sur le canton d’Oloron 2. Jean-Pierre Domecq, qui n’appréciait pas d’avoir été écarté au profit du socialiste ossalois André Berdou, y a  maintenu sa candidature avant d’être éliminé. Une situation qui  permet au binôme d’union de la droite formé par Françis Courrouau et Michèle Cazadoumecq de tirer son épingle du jeu, et de réaliser le meilleur score (29,2%) au premier tour. Là aussi, difficile de savoir comment seront gérées les amertumes.

Le triangle d’Oloron

Soyons juste. Ce jeu de chaises musicales est aussi pratiqué dans l'autre camp. Sur le canton d’Oloron 1, une triangulaire se profile pour opposer un binôme de gauche arrivé en tête (Jean-Claude Coste et Marie-Lyse Gaston) à deux équipes centristes. Celles-ci opposent d’un côté Hervé Lucbéreilh, le maire d’Oloron, et de l’autre Pierre Casabonne, son collègue d’Arette.

Hervé Lucbéreilh, qui a obtenu plus de voix que son concurrent du Barétous, demande aujourd’hui à bénéficier d’un désistement. Pas si simple.  Car, dimanche soir,  le député Modem Jean Lassalle ne cachait pas sa réticence à voir son ami Casabonne être éventuellement écarté de la course. Or, en Béarn, certaines rancœurs sont tenaces.

Pau : une rafale d’adjoints au maire

Dans l’agglomération paloise, où François Bayrou ne manque pas de se réjouir de l’efficacité de l’accord passé entre l’UMP et les centristes, les duels ne manquent pas non plus de piquant. Car les candidats de gauche sentent  le souffle des boulets tirés par des concurrents chez lesquels on retrouve plusieurs adjoints du maire de Pau.

Qu’il s’agisse  de l’UDI Thibault Chenevière (Pau 1), de l’ancien préfet Marc Cabane (Pau 2), du Dr Jean Lacoste (Pau 4) ou encore d’une Josy Poueyto (Pau 3),  à qui le même Bayrou doit une bonne partie de sa victoire aux municipales.  

Alliée à André Arribes, le maire de Bizanos, cette élue connue comme le loup blanc en ville vient de signer une sorte d’exploit : son binôme a obtenu 53% des suffrages. Comme cela ne représente pas 25 % des inscrits, il devra continuer à ferrailler jusqu’au second tour. Mais le signal de l’électorat est clair.

Le rassemblement à négocier, l’abstention à combattre

Face à ce type de menace, la gauche mise sur les reports de voix. A l’instar de Georges Labazée, le président sortant du Conseil général (qui ne se représente pas), elle appelle toutes ses composantes à s’unir pour faire barrage à l’actuelle opposition départementale.

Dans certains secteurs, comme le canton de Billère et coteaux de Jurançon, l’affaire parait jouable. Même si les candidats socialistes Bernard Soudar et Margot Triep-Capdeville,  se gardent bien de crier victoire devant Michel Bernos, le maire UDI de Jurançon, et la billéroise Emmanuelle Schwarzwalder. Prudence est mère de sureté.

Sous d’autres cieux, la manoeuvre pourrait être plus délicate. D’autant plus que les alliés ne sont pas prêts à toutes les concessions. « Le rassemblement ne peut pas se faire hors-sol » a par exemple prévenu le Palois OlivierDartigolles, porte-parole national du PCF. En estimant qu’une union de ce genre « a besoin de se construire sur des réponses de gauche », et que les « vieilles recettes » politiques ne sont plus de mise. A bon entendeur…

Dans un département où la vague FN n’a pas pris les allures de raz de marée qu’on lui prédisait (ce qui n’empêche pas les voix lepénistes de dépasser les 18% par endroits), la chasse est donc grandement ouverte aux abstentionnistes. C’est-à-dire à  près de la moitié de l’électorat. Les candidats le savent. Dans les jours qui viennent, le pain ne va pas leur manquer sur la planche.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1517
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !