12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le ministre de l’Intérieur rencontre les migrants en Béarn

28/10/2016 | Après le démantèlement de la jungle de Calais, Bernard Cazeneuve a visité le centre accueil et d’orientation de Gelos qui héberge 40 migrants, pour la plupart Soudanais

Bernard Cazeneuve à son arrivée à Gelos : "Je vous invite à apprendre le français le plus vite possible"

« La République est plus forte quand elle engendre la fraternité, pas la suspicion » a rappelé vendredi Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur. Celui-ci a effectué à Gelos sa première visite d’un centre d’accueil et d’orientation après le démantèlement de la jungle de Calais. Le site héberge quarante personnes fuyant la guerre et la misère. La France maitrise sa politique migratoire a affirmé le ministre, en indiquant que l’Etat continuera à lutter contre les réseaux de passeurs. Sa visite en Béarn l’a également amené à discuter avec les policiers palois.

« Je suis le ministre de l’Intérieur français. Je viens vous souhaiter la  bienvenue dans ce centre. L’objectif était de vous sortir de la boue, du froid et de la précarité, et de vous permettre  de demander l’asile en France… Vous êtes les bienvenus ».

Tels sont les premiers mots que Bernard Cazeneuve, accompagné d’un interprète qui traduisait ses propos en arabe, a adressés vendredi à une partie des réfugiés arrivés depuis le début de la semaine au coeur de la campagne béarnaise. Hébergés dans les locaux d’un ancien centre de reconversion professionnelle dominant le site bucolique de « La vallée heureuse », ces hommes relativement jeunes sont en majorité soudanais. Ils comptent également parmi eux trois Afghans, un Erythréen et un Irakien.

« Il n’y a qu’une race : l’Humanité »

Après avoir accepté de quitter la «jungle » de Calais, ils sont accueillis là de manière temporaire, en attendant d’être intégrés dans le dispositif des demandeurs d’asile.

A Gelos, les migrants ont été pris en charge par l’association ISARD COS. D’autres réfugiés sont également logés en habitat diffus à Oloron-Sainte-Marie ainsi que sur l’agglomération paloise. Une partie d’entre eux bénéficie du soutien des professionnels de l’Organisme de gestion des Foyers Amitié (OGFA).

« Le trafic abject des passeurs »

Accompagné d'un interprète et de nombreux élus locaux, le ministre a souligné le succès de l'opération humanitaire menée à Calais

En recevant le ministre dans sa commune, Pascal Mora, le maire de Gelos, a tenu à rendre hommage  à cet élan de solidarité. Ce qui l’a notamment amené à citer Jean Jaurès : « Il n’y a qu’une race, l’Humanité ».

Le propos a été repris par le Bernard Cazeneuve. A travers le démantèlement de la jungle de Calais et la mise en place des centres d’accueil et d’orientation, l’Etat « a voulu conduire une opération humanitaire de grande ampleur" a-t-il expliqué. "Car le droit d’asile est consubstantiel de l’histoire de notre pays, de sa culture et de son honneur. Depuis de nombreux mois, des hommes, des femmes et des enfants vivaient dans la boue et le froid à Calais. 85% d’entre eux relevaient du statut de réfugiés. Il fallait leur donner un lieu d’accueil » .

«  Les maintenir à Calais était aussi une occasion supplémentaire pour le trafic abject des passeurs. Nous devions réussir cette opération".

De là à saluer l’action menée par les fonctionnaires comme par les bénévoles et de nombreux élus locaux, il n’y avait qu'un pas. Le maire de Gelos figure parmi eux. « Ses racines sont espagnoles. Il sait ce que c’est qu’un réfugié » a rappelé Bernard Cazeneuve, reçu dans un département où le souvenir du camp de Gurs ne s’est jamais effacé.

« Ne pas abaisser la parole publique »

Cela étant, « du travail reste à faire » reconnait le ministre de l’Intérieur. Il concerne par exemple les 1 200 mineurs isolés « mis à l’abri » à Calais et dont le sort est discuté avec son homologue britannique. « J’ai une relation de confiance avec elle. Nous travaillons pour produire des décisions rapides ».

De même, des forces de sécurité seront maintenues sur la façade nord de la France mais aussi au sud, du côté de Vintimille notamment. Sachant, assure-t-il, que les résultats suivent : « A Calais, nous avons éloigné  1 700 personnes qui ne relevaient pas du statut de réfugié », tandis que la chasse aux réseaux de passeurs s’est renforcée. « La politique de lutte contre l’immigration irrégulière se poursuivra ».

Le tract immonde diffusé ces jours derniers par l’extrême droite dans les boites aux lettres des habitants de Gelos pour qualifier les migrants de « voleurs » et de « violeurs » potentiels n’a pas été cité nommément, vendredi. Le ministre a par contre tenu à souligner quelques principes : « La question migratoire doit être traitée avec raison et non avec passion, sans instrumentalisation, avec respect et non en abaissant la parole publique ».

Bernard Cazeneuve a de même démenti tout transfert de migrants  entre Calais et Paris après le démantèlement de la jungle. Tout comme il a indiqué  qu’aucune explosion du nombre de demandeurs d’asile n’est constatée en France. «Notre pays maitrise ses flux migratoires. Et c’est parce qu’on peut le faire qu’il est possible d’accueillir dignement ceux qui relèvent statut de réfugiés. Ne soyons pas dans le repli ».

Un passage au commissariat de Pau

A l’issue de sa visite, qui s'est déroulée en présence de nombreux élus locaux (absent, François Bayrou, le président de la communauté d'agglomération, s'était fait représenter), le ministre de l’Intérieur s’est rendu au commissariat de Pau pour y rencontrer les policiers à huis clos. « Ils doivent être entendus » a-t-il commenté. Tout en rappelant les mesures prises par le gouvernement pour créer des emplois au sein de forces de l’ordre, ou encore moderniser les brigades anti-criminalité. Ce qui n’empêche pas des efforts d’être nécessaires dans bien d’autres domaines : immobilier, réduction des charges de travail et l’on en passe.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5010
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Raboisson | 23/11/2016

Je suis actuellement bénévole dans l'association CAO de Gelos pour apporter mon aide à l'association qui gère cette situation de migrants et d'établir les dossiers de demandeurs d'asile, dossier de santé etc.. aide également de gérer l'hébergement la nourriture les occupations, le francais, à cette occasion , il faudrait plusieurs traducteurs parlant le soudanais ou l'arabe littéraire.
L'article de ce journal est très bien explicite. Ne nous dérobons pas à nos valeurs d'accueil, ne faisons pas d'amalgame. Le souvenir des débâcles de 1940, 41,42,43,,, ne sont plus connues que par quelques français regardez les livres de guerre pour comprendre ce qu'est la souffrance des gens qui fuient s'ils le peuvent leur pays, pour raison de guerre. Participez!!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !