Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bergerac-Libourne: la rénovation de la ligne en bonne voie

22/06/2018 | La rénovation de la ligne ferroviaire entre Libourne et Bergerac, financée grâce à la participation de 17 collectivités locales, s'étalera de janvier à septembre 2019

Bonne nouvelle pour la ligne Libourne-Bergerac : le premier comité de pilotage s'est réuni le 21 juin 2018. Chantier prévu de janvier à septembre 2019

C'est à Bergerac, ce jeudi 21 juin, que le comité de pilotage associant l’ensemble des 19 financeurs des travaux de régénération de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, s’est réuni pour la première fois. Une étape importante, placée sous la co-présidence de Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, et du vice-président du Conseil régional en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, Renaud Lagrave. Cette réunion « confirme pleinement l'engagement de l'ensemble des partenaires pour la réalisation des travaux de régénération de la section Libourne-Bergerac de janvier à septembre 2019 », s'accordent en effet les acteurs du jour. L'occasion aussi pour les collectivités de confirmer leurs attentes de la part de l'Etat et de SNCF Réseau sur le maintien « des petites lignes ».

La ligne Bordeaux-Bergerac-Sarlat est un des axes structurants du réseau ferroviaire de Nouvelle-Aquitaine. Elle supporte en effet chaque jour un trafic de 28 TER fréquentées par environ 3 200 voyageurs quotidiens, soit 900 000 voyageurs par an, dont plus de la moitié sont des déplacements d'ordre professionnels et scolaires (56%). A ce trafic passagers, s'ajoute aussi quelques trains de fret par semaine. Si la section comprise entre Bergerac et Sarlat a déjà fait l’objet de travaux dans le cadre du Contrat de plan État-Région 2007-2013 pour un montant de 50 M€. Les travaux qui vont être menés à compter du 2 janvier prochain concernent le renouvellement complet et attendu de la voie et du ballast entre Libourne et Bergerac, soit environ 60 km.

Un chantier en 3 phases de janvier à septembre 2019
Selon la Sncf, les travaux se dérouleront en 3 phases, jusqu'au 29 septembre 2019. De janvier à mi mars 2019, les travaux dits « connexes » marqueront le début du chantier par le dévoiement des réseaux, la réfection de la plateforme et du dispositif hydraulique, le renouvellement d’une partie des passages à niveau, le déchargement du long rail soudés le long des voies ou encore les travaux nécessaires sur lesr ouvrages d’art. De mi mars à mi juin, viendront le renouvellement de 53 km de voie ferrée du tronçon Libourne-Bergerac et la réalisation des travaux dans le sens Bergerac-Libourne à partir de Coutras. Enfin, de mi juin à fin septembre, restera le renouvellement des 10 km restant de voie ferrée entre sur le tronçon Libourne-Bergerac, renouvellement des appareils de voie, remplacement du pont-rail de Pineulh, travaux de finition.
Quant aux modalités de desserte de substitution des territoires pendant cette période, ils feront l’objet de réunions de concertation avec les collectivités et associations d’usagers dans le cadre des comités de lignes organisés à la rentrée par la Région Nouvelle-Aquitaine, précise la Préfecture de Nouvelle-Aquitaine.

Les collectivités attendent "un renvoi d'ascenseur"
Un chantier dont le coût total est estimé à près de 84 M€ dont 27,27 M€ assumé par l'Etat, 14,66 M€ par SNCF Réseau, 6,75 M€ par les collectivités dont se distingue, la Région Nouvelle-Aquitaine qui participe à hauteur de 35,18 M€. Les collectivités locales financent donc à elles seules plus de la moitié du chantier : « un effort exceptionnel qu'elles réalisent à la demande expresse de l'Etat et de SNCF Réseau, bien qu'en dehors de leurs compétences obligatoires, pour contribuer à la pérennisation des « petites lignes » ferroviaires », ne se sont-elles pas privées de rappeler. Un effort dont elles espèrent bien un « renvoi d’ascenseur ». Dans un communiqué dont la région s'est faite le porte voix, elles insistent sur le fait que « ce projet constitue la première opération d'envergure des contrats de plan Etat-Région 2015-2020 en faveur du réseau ferroviaire d'intérêt régional, dont près de 750km de voies apparaissent aujourd'hui menacés en Nouvelle-Aquitaine. Les collectivités territoriales, au regard de leur niveau d'engagement, attendent aujourd'hui un engagement ferme de l'Etat pour assurer la pérennité de l'ensemble des « petites lignes » ferroviaires de Dordogne, et de Gironde, et de l'ensemble de la Région Nouvelle-Aquitaine. » Voilà qui est dit.

 

Liste des collectivités participant au financement : le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, le conseil départemental de la Gironde, le conseil départemental de la Dordogne, la communauté d'agglomération Bergeracoise, la communauté d'agglomération du Libournais, la communauté d'agglomération du Grand Périgueux, la communauté de communes du Grand Saint-Emilionnais, la communauté de communes Castillon-Pujols, la communauté de communes Montaigne Montravel et Gurson, la communauté de communes du pays Foyen, la communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord, la communauté de communes de la Vallée de l'Homme, la communauté de communes Sarlat-Périgord Noir, la communauté de communes de Domme-Villefranche du Périgord, la communauté de communes Vallée Dordogne Forêt Bessède, la communauté de communes Portes Sud Périgord et la communauté de communes du Pays de Fénelon.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5698
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !