Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bergerac-Libourne: la rénovation de la ligne en bonne voie

22/06/2018 | La rénovation de la ligne ferroviaire entre Libourne et Bergerac, financée grâce à la participation de 17 collectivités locales, s'étalera de janvier à septembre 2019

Bonne nouvelle pour la ligne Libourne-Bergerac : le premier comité de pilotage s'est réuni le 21 juin 2018. Chantier prévu de janvier à septembre 2019

C'est à Bergerac, ce jeudi 21 juin, que le comité de pilotage associant l’ensemble des 19 financeurs des travaux de régénération de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, s’est réuni pour la première fois. Une étape importante, placée sous la co-présidence de Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, et du vice-président du Conseil régional en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, Renaud Lagrave. Cette réunion « confirme pleinement l'engagement de l'ensemble des partenaires pour la réalisation des travaux de régénération de la section Libourne-Bergerac de janvier à septembre 2019 », s'accordent en effet les acteurs du jour. L'occasion aussi pour les collectivités de confirmer leurs attentes de la part de l'Etat et de SNCF Réseau sur le maintien « des petites lignes ».

La ligne Bordeaux-Bergerac-Sarlat est un des axes structurants du réseau ferroviaire de Nouvelle-Aquitaine. Elle supporte en effet chaque jour un trafic de 28 TER fréquentées par environ 3 200 voyageurs quotidiens, soit 900 000 voyageurs par an, dont plus de la moitié sont des déplacements d'ordre professionnels et scolaires (56%). A ce trafic passagers, s'ajoute aussi quelques trains de fret par semaine. Si la section comprise entre Bergerac et Sarlat a déjà fait l’objet de travaux dans le cadre du Contrat de plan État-Région 2007-2013 pour un montant de 50 M€. Les travaux qui vont être menés à compter du 2 janvier prochain concernent le renouvellement complet et attendu de la voie et du ballast entre Libourne et Bergerac, soit environ 60 km.

Un chantier en 3 phases de janvier à septembre 2019
Selon la Sncf, les travaux se dérouleront en 3 phases, jusqu'au 29 septembre 2019. De janvier à mi mars 2019, les travaux dits « connexes » marqueront le début du chantier par le dévoiement des réseaux, la réfection de la plateforme et du dispositif hydraulique, le renouvellement d’une partie des passages à niveau, le déchargement du long rail soudés le long des voies ou encore les travaux nécessaires sur lesr ouvrages d’art. De mi mars à mi juin, viendront le renouvellement de 53 km de voie ferrée du tronçon Libourne-Bergerac et la réalisation des travaux dans le sens Bergerac-Libourne à partir de Coutras. Enfin, de mi juin à fin septembre, restera le renouvellement des 10 km restant de voie ferrée entre sur le tronçon Libourne-Bergerac, renouvellement des appareils de voie, remplacement du pont-rail de Pineulh, travaux de finition.
Quant aux modalités de desserte de substitution des territoires pendant cette période, ils feront l’objet de réunions de concertation avec les collectivités et associations d’usagers dans le cadre des comités de lignes organisés à la rentrée par la Région Nouvelle-Aquitaine, précise la Préfecture de Nouvelle-Aquitaine.

Les collectivités attendent "un renvoi d'ascenseur"
Un chantier dont le coût total est estimé à près de 84 M€ dont 27,27 M€ assumé par l'Etat, 14,66 M€ par SNCF Réseau, 6,75 M€ par les collectivités dont se distingue, la Région Nouvelle-Aquitaine qui participe à hauteur de 35,18 M€. Les collectivités locales financent donc à elles seules plus de la moitié du chantier : « un effort exceptionnel qu'elles réalisent à la demande expresse de l'Etat et de SNCF Réseau, bien qu'en dehors de leurs compétences obligatoires, pour contribuer à la pérennisation des « petites lignes » ferroviaires », ne se sont-elles pas privées de rappeler. Un effort dont elles espèrent bien un « renvoi d’ascenseur ». Dans un communiqué dont la région s'est faite le porte voix, elles insistent sur le fait que « ce projet constitue la première opération d'envergure des contrats de plan Etat-Région 2015-2020 en faveur du réseau ferroviaire d'intérêt régional, dont près de 750km de voies apparaissent aujourd'hui menacés en Nouvelle-Aquitaine. Les collectivités territoriales, au regard de leur niveau d'engagement, attendent aujourd'hui un engagement ferme de l'Etat pour assurer la pérennité de l'ensemble des « petites lignes » ferroviaires de Dordogne, et de Gironde, et de l'ensemble de la Région Nouvelle-Aquitaine. » Voilà qui est dit.

 

Liste des collectivités participant au financement : le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, le conseil départemental de la Gironde, le conseil départemental de la Dordogne, la communauté d'agglomération Bergeracoise, la communauté d'agglomération du Libournais, la communauté d'agglomération du Grand Périgueux, la communauté de communes du Grand Saint-Emilionnais, la communauté de communes Castillon-Pujols, la communauté de communes Montaigne Montravel et Gurson, la communauté de communes du pays Foyen, la communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord, la communauté de communes de la Vallée de l'Homme, la communauté de communes Sarlat-Périgord Noir, la communauté de communes de Domme-Villefranche du Périgord, la communauté de communes Vallée Dordogne Forêt Bessède, la communauté de communes Portes Sud Périgord et la communauté de communes du Pays de Fénelon.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3394
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !