Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/06/19 : Chez les féminines, la belge Nafissatou Thiam remporte le Décastar à Talence. La bordelaise Solene Ndama termine 4° avec 6290 points, elle se qualifie pour les Championnats d'Europe Espoirs, mais échoue à 10 points de la qualification aux mondiaux.

22/06/19 : Au Décastar Talence, ce samedi 22 juin, la Championne Olympique belge Nafissatou Thiam a battu le record du stade de hauteur avec un saut à 2m02, 2ème performance mondiale de l'année, et record du monde de saut en Hauteur lors d'un heptathlon.

21/06/19 : Le 20 juin, Alexandra Siarri adjointe au maire de Bordeaux chargée de la Ville de demain, de la cohésion sociale et territoriale, a été élue présidente nationale de «France Médiation» qui fédère les 75 acteurs publics et privés de la médiation sociale

21/06/19 : Après Bordeaux, Blaye, La Rochelle, Dax et Mont-de-Marsan, Parthenay et Niort testent actuellement une nouvelle ligne de bus (la 12) fonctionnant au biogaz. Le projet est soutenu par la Région.

20/06/19 : Deux Sèvres : dimanche 23 juin, de 10 h à 18 h, la Maison du Département à Niort accueillera une trentaine d'activités sportives à tester gratuitement en famille. Basket, kendo, escrime, tir à l'arc, rugby fauteuil... dans une ambiance festive. Gratuit.

19/06/19 : L'Hebdomadaire "Le Point" classe en 3ème position parmi les 70 villes les plus attractives de France, Bayonne Anglet et Biarritz sur la Côte basque pour leur dynamisme économique, leur mobilité leur connectivité et la qualité de vie.

19/06/19 : Charentes: selon le BNIC, les dégâts causés par l'épisode orageux de cette nuit ont eu un niveau d'impact limité sur le vignoble, localisés à Salles d'Angles, Sigogne, Angeac-Champagne, St-Martial, Jarnac, Gensac, Genté, Jarnac-Champagne ou Chadenac.

19/06/19 : La Rochelle : dans le cadre de l’approbation du Plan local d'Urbanisme intercommunal, une enquête publique est ouverte jusqu'au 26 juillet, dans 60 permanences réparties dans l'agglomération. Registre en ligne : www.registre-dematerialise.fr/1359.

19/06/19 : En raison d’un changement de programme de dernière minute, la visite de Nicolas Thierry, vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité, à Iraty et à Esterençuby ce jeudi 20 juin est reportée sine die.

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/06/19 | Vienne : la Préfecture au chevet d'Avanton

    Lire

    Après un arrêté interministériel daté du 21 juin 2019, la Préfecture de la Vienne annonce la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour Avanton. En effet, la commune a été fortement affectée par la sécheresse de l'été 2017, et la réhydratation des sols a provoqué plusieurs mouvements de terrain. Les sinistrés ont 10 jours à compter de la publication de l'arrêté au Journal officiel pour se manifester dans le cadre d'une indemnisation. Les demandes se font donc jusqu'au 2 juillet.

  • 24/06/19 | Virginie Calmels quitte Barnes

    Lire

    Virginie Calmels, ancienne numéro 2 des Républicains et ex adjointe d'Alain Juppé à Bordeaux, quitte ses fonctions de présidente de Barnes France et CEO de Barnes International et Hospitality prises en mars. Dans un communiqué, le groupe immobilier de luxe parle de "dissension majeures avec les actionnaires et d'une "décision devenue inévitable". La principale concernée a précisé dans un communiqué que la décision serait intervenue "suite au refus des actionnaires de me garantir leur accord pour la mise en œuvre des mesures correctrices préconisées" dans un rapport d'audit visant à "structurer le groupe".

  • 24/06/19 | Deux-Sèvres : la plus grande ferme de méthanisation de France inaugurée

    Lire

    Une nouvelle ferme de méthanisation a été inaugurée le 21 juin à Combrand (79). Avec une production énergétique équivalente à celle de 2500 foyers par an pour un recyclage de 45.000t de fumier, c'est le plus grand et le 1er site de méthanisation en France dont le biométhane produit est réinjecté dans le réseau de GRTgaz. Le projet est porté par un collectif d'une trentaine d'agriculteurs. La société GRTgaz souhaite développer d'autres projets pour arriver à 100% de gaz "propre" à l'horizon 2050.

  • 24/06/19 | Un budget supplémentaire de 168,8M€ pour la Charente-Maritime

    Lire

    Le Département 17 a adopté son budget supplémentaire 2019 lors de sa session d'été,le 21 juin. Avec 168,8M€, cette somme permet de réinvestir dans les budgets voirie (+12M€); péréquation (3,3 M€) dont le nouveau Fonds volontaire de soutien interdépartemental ; ports (+2,8 M€); travaux d'entretien du fleuve Charente (2,7 M€); ferroviaire (+2 M€) dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région; équipements SDIS (+1,3 M€). Tous budgets confondus, le budget global 2019 s’élève à 1,256 milliard d’euros.

  • 24/06/19 | Lascaux III va s'enrichir de nouveaux panneaux

    Lire

    Le Conseil départemental de la Dordogne va investir un million d'euros dans la fabrication de nouveaux fac-similés pour l'exposition internationale Lascaux III qui tourne désormais depuis l'automne 2012 dans le monde entier. La Direction régionale des affaires culturelles a donné son accord à ce projet. Les nouveaux panneaux reproduiront la célèbre salle des taureaux. Le conseil régional, co-actionnaire de la Société publique locale, sera sollicité pour participer financièrement à ce projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Beynac : la justice annule l'arrêté autorisant le chantier de la déviation

09/04/2019 | Nouveau coup de théâtre dans le feuilleton de la déviation de Beynac. Le Tribunal administratif de Bordeaux annule la décision d'autorisation du préfet de la Dordogne.

Les travaux du chantier de Beynac ont été suspendus le 28 décembre dernier et ne devraient pas reprendre

Pour le Conseil départemental, le porteur de projet, c'est une énorme surprise. Ce mardi, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé l'arrêté autorisant les travaux de la déviation de Beynac, en vallée de la Dordogne. Le chantier, suspendu par le Conseil d'état le 28 décembre dernier, ne peut reprendre et la justice ordonne également la remise en état du site. De plus, l’Etat et le Département devront payer 1200 euros solidairement aux associations d’opposants, la Sepanso et Sauvons la vallée Dordogne. Depuis cette annonce, les réactions se multiplient.

C'est un énième coup de théâtre dans le long feuilleton du contournement de Beynac, en vallée de la Dordogne. Ce mardi matin, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé le projet du Conseil départemental de la Dordogne, qui consiste à créer une route de 3,2 km, doublée d'une véloroute, pour un coût estimé à 32 millions d'euros.  Les juges ont annulé l'arrêté préfectoral qui autorisait les travaux, qui étaient suspendus depuis la décision du Conseil d'état du 28 décembre.  Il est jugé que le projet du département de la Dordogne ne répond pas à une raison impérative d’intérêt public présentant un caractère majeur. Il est, en outre, enjoint au Département de procéder à la démolition des éléments de construction déjà réalisés et à la remise en état des lieux. La décision complète est publiée par le tribunal administratif de Bordeaux, sur son site.
Cette décision est en tout cas une surprise car la rapporteure publique avait sévèrement critiqué les arguments des opposants le 29 mars dernier lors d'une audience marathon. Elle avait plaidé pour que l'arrêté de travaux ne soit pas annulé. Et l'avis du rapporteur public est très souvent suivi. En première instance, le tribunal administratif avait d'ailleurs rejeté le recours des opposants, estimant que le chantier pouvait se poursuivre. Même décision de la Cour administrative d'appel. Avant que le conseil d'Etat ne se prononce différemment. Ce qui veut dire que le tribunal administratif donne un jugement opposé à sa première décision, à quelques mois d'intervalle.

Les premières réactions
Le collectif "sauvons la vallée de la Dordogne salue 'cette décision qui préserve le patrimoine culturel et naturel de la Dordogne. Les juges du Tribunal administratif de Bordeaux se sont conformés à l’appréciation faite par le Conseil d’État dans sa décision du 28 décembre 2018 et ont jugé que « le projet ne saurait être regardé comme répondant à une raison impérative d’intérêt public présentant un caractère majeur ». Ils ont donc annulé l’arrêté préfectoral qui autorisait des travaux dans une zone classée Natura 2000 et réserve de Biosphère par l’UNESCO. 

Pour Daniel Doublier, adjoint au maire de Beynac : « Ce jugement du Tribunal Administratif de Bordeaux fait preuve d'une grande sagesse. Ce projet à l'intérêt limité aurait défiguré à jamais la vallée. La décision des juges bordelais va permettre d'économiser beaucoup d'argent aux contribuables de Dordogne tout en préservant la richesse touristique du Périgord Noir».

L'animateur Stéphane Bern, et le "Monsieur Patrimoine du gouvernement, qui s'est toujours opposé au projet a réagi sur twitter, dès l'annonce de la décision du tribunal : "Le tribunal administratif de Bordeaux annule l’arrêté @Prefet24 du contournement de #Beynac et suit l’avis du @Conseil_Etat. Il reste à espérer que @germinalpeiro@BenjaminDelrieu respecteront enfin la loi républicaine pour cesser le massacre du patrimoine @Sauvonslavallee".

Pour EELV d'Aquitaine : A travers un communiqué,  EELV Aquitaine exprime sa très grande satisfaction après la décision du Tribunal Administratif de Bordeaux.  "Ainsi le droit l’emporte, et les multiples manipulations, intoxications et autres manifestations dites populaires financées par le Conseil Départemental, n’ont pas suffi à imposer ce projet inutile et destructeur d’un site patrimonial. EELV Aquitaine salue cette victoire qui est celle de l’écologie de terrain et aussi celle de la détermination des riverains, des habitants et des associations qui ont poursuivi le combat alors que celui-ci semblait perdu. Reste que le site est profondément abimé puisque cette décision intervient alors que le président du Conseil départemental a fait mener les travaux à marche forcée pendant plusieurs mois. Aujourd’hui, c’est la nature qui paie au prix fort l’entêtement d’un homme."

Pour Jacqueline Dubois, députée LREM du Sarladais : "Cette décision confirme la nécessité de prendre en compte les travaux de sécurisation et d'élargissement réalisés par la commune de Beynac pour la traversée du bourg. Ignorer cet élément nouveau et majeur ne permet pas d’avoir une vision juste et complète. Depuis deux ans, sa réalisation a transformé la perception des aménagements nécessaires pour fluidifier la circulation dans le village, très améliorée durant la haute saison touristique, avec une vitesse réduite contribuant à la sécurité. Je salue le travail mené par les associations en partenariat avec les élus de Beynac pour faire entendre cet argument par les tribunaux." (....) Fidèle à mes positions, exprimées en tant que citoyenne puis en tant que députée, je reste opposée à ce contournement en raison de son coût trop élevé au regard de son utilité « relative ». La préservation du précieux patrimoine architectural et naturel de cette vallée reste également une de mes grandes préoccupations. D’autres équipements routiers structurants sont cependant attendus pour faciliter les déplacements et augmenter la sécurité. C’est par exemple le cas à Sarlat et plus encore à Périgueux où les ralentissements aux heures de pointe, tous les jours de l’année, pénalisent l’activité et le développement de la ville-préfecture.

Le Conseil départemental fait appel

Le Conseil départemental de la Dordogne annonce qu'il va faire appel de cette décision "pour démontrer une nouvelle fois que le projet, qui n’est pas remis en cause, répond bien à une raison impérative d’intérêt public présentant un caractère majeur. Le Département, fort de sa légitimité démocratique et du soutien massif des habitants, rappelle que ce projet a reçu toutes les autorisations légales, qu’il a été validé par l’ensemble des commissions appelées à se prononcer sur sa pertinence et qu’il a respecté l’ensemble des procédures réglementaires. La volonté de la majorité départementale de mener à bien ce projet reste intacte car il s’agit d’un aménagement à la fois indispensable à la sécurité des usagers de la route, à la protection du patrimoine de Beynac et de l’environnement, utile aux Périgourdins et à l’attractivité économique et touristique de la Dordogne.
Ce long feuilleton du contournement de Beynac ne semble pas prêt de s'achever mais à quelques jours du lancement de la saison touristique, on peut légitiment s'interroger sur l'image que le département va donner aux nombreux touristes qui visitent la vallée de la Dordogne.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2372
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !