Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

  • 18/04/19 | Béarn : une plateforme pour travailler les maths !

    Lire

    "Les Maths en Tongs" est une plateforme pédagogique existant depuis 2016. Son créateur, le Palois Steven Diot est Docteur en Mathématiques Appliquées et a déjà accompagné plusieurs lycéens en maths. "Les Maths en Tongs" propose des ressources gratuites et des programmes complets pour des élèves de la troisième à la terminale. Steven Diot prône une méthode de travail plus détendue que la simple pratique à coups de longs exercices, en s'appuyant plutôt sur des bases solides.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Beynac : la justice annule l'arrêté autorisant le chantier de la déviation

09/04/2019 | Nouveau coup de théâtre dans le feuilleton de la déviation de Beynac. Le Tribunal administratif de Bordeaux annule la décision d'autorisation du préfet de la Dordogne.

Les travaux du chantier de Beynac ont été suspendus le 28 décembre dernier et ne devraient pas reprendre

Pour le Conseil départemental, le porteur de projet, c'est une énorme surprise. Ce mardi, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé l'arrêté autorisant les travaux de la déviation de Beynac, en vallée de la Dordogne. Le chantier, suspendu par le Conseil d'état le 28 décembre dernier, ne peut reprendre et la justice ordonne également la remise en état du site. De plus, l’Etat et le Département devront payer 1200 euros solidairement aux associations d’opposants, la Sepanso et Sauvons la vallée Dordogne. Depuis cette annonce, les réactions se multiplient.

C'est un énième coup de théâtre dans le long feuilleton du contournement de Beynac, en vallée de la Dordogne. Ce mardi matin, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé le projet du Conseil départemental de la Dordogne, qui consiste à créer une route de 3,2 km, doublée d'une véloroute, pour un coût estimé à 32 millions d'euros.  Les juges ont annulé l'arrêté préfectoral qui autorisait les travaux, qui étaient suspendus depuis la décision du Conseil d'état du 28 décembre.  Il est jugé que le projet du département de la Dordogne ne répond pas à une raison impérative d’intérêt public présentant un caractère majeur. Il est, en outre, enjoint au Département de procéder à la démolition des éléments de construction déjà réalisés et à la remise en état des lieux. La décision complète est publiée par le tribunal administratif de Bordeaux, sur son site.
Cette décision est en tout cas une surprise car la rapporteure publique avait sévèrement critiqué les arguments des opposants le 29 mars dernier lors d'une audience marathon. Elle avait plaidé pour que l'arrêté de travaux ne soit pas annulé. Et l'avis du rapporteur public est très souvent suivi. En première instance, le tribunal administratif avait d'ailleurs rejeté le recours des opposants, estimant que le chantier pouvait se poursuivre. Même décision de la Cour administrative d'appel. Avant que le conseil d'Etat ne se prononce différemment. Ce qui veut dire que le tribunal administratif donne un jugement opposé à sa première décision, à quelques mois d'intervalle.

Les premières réactions
Le collectif "sauvons la vallée de la Dordogne salue 'cette décision qui préserve le patrimoine culturel et naturel de la Dordogne. Les juges du Tribunal administratif de Bordeaux se sont conformés à l’appréciation faite par le Conseil d’État dans sa décision du 28 décembre 2018 et ont jugé que « le projet ne saurait être regardé comme répondant à une raison impérative d’intérêt public présentant un caractère majeur ». Ils ont donc annulé l’arrêté préfectoral qui autorisait des travaux dans une zone classée Natura 2000 et réserve de Biosphère par l’UNESCO. 

Pour Daniel Doublier, adjoint au maire de Beynac : « Ce jugement du Tribunal Administratif de Bordeaux fait preuve d'une grande sagesse. Ce projet à l'intérêt limité aurait défiguré à jamais la vallée. La décision des juges bordelais va permettre d'économiser beaucoup d'argent aux contribuables de Dordogne tout en préservant la richesse touristique du Périgord Noir».

L'animateur Stéphane Bern, et le "Monsieur Patrimoine du gouvernement, qui s'est toujours opposé au projet a réagi sur twitter, dès l'annonce de la décision du tribunal : "Le tribunal administratif de Bordeaux annule l’arrêté @Prefet24 du contournement de #Beynac et suit l’avis du @Conseil_Etat. Il reste à espérer que @germinalpeiro@BenjaminDelrieu respecteront enfin la loi républicaine pour cesser le massacre du patrimoine @Sauvonslavallee".

Pour EELV d'Aquitaine : A travers un communiqué,  EELV Aquitaine exprime sa très grande satisfaction après la décision du Tribunal Administratif de Bordeaux.  "Ainsi le droit l’emporte, et les multiples manipulations, intoxications et autres manifestations dites populaires financées par le Conseil Départemental, n’ont pas suffi à imposer ce projet inutile et destructeur d’un site patrimonial. EELV Aquitaine salue cette victoire qui est celle de l’écologie de terrain et aussi celle de la détermination des riverains, des habitants et des associations qui ont poursuivi le combat alors que celui-ci semblait perdu. Reste que le site est profondément abimé puisque cette décision intervient alors que le président du Conseil départemental a fait mener les travaux à marche forcée pendant plusieurs mois. Aujourd’hui, c’est la nature qui paie au prix fort l’entêtement d’un homme."

Pour Jacqueline Dubois, députée LREM du Sarladais : "Cette décision confirme la nécessité de prendre en compte les travaux de sécurisation et d'élargissement réalisés par la commune de Beynac pour la traversée du bourg. Ignorer cet élément nouveau et majeur ne permet pas d’avoir une vision juste et complète. Depuis deux ans, sa réalisation a transformé la perception des aménagements nécessaires pour fluidifier la circulation dans le village, très améliorée durant la haute saison touristique, avec une vitesse réduite contribuant à la sécurité. Je salue le travail mené par les associations en partenariat avec les élus de Beynac pour faire entendre cet argument par les tribunaux." (....) Fidèle à mes positions, exprimées en tant que citoyenne puis en tant que députée, je reste opposée à ce contournement en raison de son coût trop élevé au regard de son utilité « relative ». La préservation du précieux patrimoine architectural et naturel de cette vallée reste également une de mes grandes préoccupations. D’autres équipements routiers structurants sont cependant attendus pour faciliter les déplacements et augmenter la sécurité. C’est par exemple le cas à Sarlat et plus encore à Périgueux où les ralentissements aux heures de pointe, tous les jours de l’année, pénalisent l’activité et le développement de la ville-préfecture.

Le Conseil départemental fait appel

Le Conseil départemental de la Dordogne annonce qu'il va faire appel de cette décision "pour démontrer une nouvelle fois que le projet, qui n’est pas remis en cause, répond bien à une raison impérative d’intérêt public présentant un caractère majeur. Le Département, fort de sa légitimité démocratique et du soutien massif des habitants, rappelle que ce projet a reçu toutes les autorisations légales, qu’il a été validé par l’ensemble des commissions appelées à se prononcer sur sa pertinence et qu’il a respecté l’ensemble des procédures réglementaires. La volonté de la majorité départementale de mener à bien ce projet reste intacte car il s’agit d’un aménagement à la fois indispensable à la sécurité des usagers de la route, à la protection du patrimoine de Beynac et de l’environnement, utile aux Périgourdins et à l’attractivité économique et touristique de la Dordogne.
Ce long feuilleton du contournement de Beynac ne semble pas prêt de s'achever mais à quelques jours du lancement de la saison touristique, on peut légitiment s'interroger sur l'image que le département va donner aux nombreux touristes qui visitent la vallée de la Dordogne.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1638
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !