11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La révélation Fillon, c'est " le made in Biarritz "...

22/11/2016 | Après l'examen réussi des débats télévisés, l'étape du candidat Fillon aura été déterminante en matière de popularité. Il avait réussi à faire au moins aussi bien que Juppé dans cette ville sous l’œil des caméras

Filon eet Biarritz 2017

En ce dimanche soir, à la mairie d'Anglet, le maire Claude Olive était particulièrement ému. Ce succès personnel aussi apportait un peu de soleil dans l'eau froide. La veille, cet homme avait perdu son père. Et voilà que "son candidat de cœur et de raison", issu comme lui d'un gaullisme portant la griffe Philippe Seguin " une droite sociale" remportait la martingale. En fin de campagne, Fillon souhaitait venir se ressourcer au Pays basque, prendre le pouls", se souvient Claude Olive. "Quand il a quitté Biarritz pour la Corse, il semblait serein pressentant qu'il s'était passé quelque chose."

Avant de venir à Biarritz, François Fillon était un peu dubitatif. Quelques signes lui permettaient de changer de costume de troisième homme, mais jusqu'à ce samedi soir, les signes n'étaient pas révélateurs. Le maire de Biarritz, Michel Veunac qui était venu courtoisement l'accueillir, au Café de Paris, le temps qu'il y pose ses valises lui fit remarquer "J'ai vraiment l'impression qu'il va y avoir du monde, je le vois sur la place Bellevue", lui dit-il. François Fillon esquissa un sourire vers cet observateur qui avait pu jauger la salle précédemment avec Alain Juppé...qu'il soutenait.

À l’intérieur, Maider Arosteguy, la conseillère départementale, avait préparé un discours punchy en présence de Corinne Martineau, la référente Fillon sur la Côte basque bien isolée en février quand elle fit son choix et qui compte aujourd'hui 200 personnes à ses côtés. Tout comme Claude Olive soutien de la première heure avec un discours à faire vibrer les cordes sensibles sur son candidat de cœur connu pour son austérité de façade. "C'était le candidat de la raison et le candidat de ma raison. Il a démontré en toutes circonstances qu'il était un homme honnête, intègre et loyal. Il est issu, comme moi du gaullisme et a eu pour mentor Philippe Seguin, à mes yeux la référence des valeurs sociales de la droite, valeurs pour lesquelles je me suis engagé en politique."

Sur la Côte basque pour se ressourcer

 Y-a-t-il eu pour autant un effet Biarritz? Dimanche soir, à chaud, Claude Olive qui n'a jamais douté de sa qualification après avoir supervisé le dépouillement en était persuadé. "C'est à partir de ce moment-là que les médias ont commencé à s'intéresser à lui, à capitaliser sa bonne tenue au débat télévisé et mesurer l'audience qu'il avait captée au Bellevue, quelques jours après Alain Juppé. Nous avons toujours eu des relations d'amitié fidèle. Il souhaitait venir animer une réunion dans le Sud Ouest mais Nicoas Sarkozy était à Bordeaux ce jour-là. Et Biarritz a été pour lui l'occasion de se ressourcer. Il est reparti heureux, après avoir assisté à la première mi-temps du match enfin victorieux de l'Aviron bayonnais contre Clermont. Il ne faut pas y voir un clin d'oeil, huit jours plus tard, c'était à dire en ce premier tour des primaires, l'Aviron remettait le couvert face à Toulouse.

La mairie d'Anglet, centre opérationnel des résultats de la cinquième circonscsription réunissait deux qualifiés par candidats interposés, Claude Olive et Jean-René Etchegaray. "On a découvert un candidat qui tenait un langage de vérité, à l'expérience forte, le plus capé de tous", se réjouissait le premier avant de laisser sa place devant les caméras de France 3 au chef de file de l'EPCI qui admettait son étonnement devant ce tiercé et renouvelait son choix pour Alain Juppé.

Pour sa part Anne Le Bihan, conseillère nationale Les Républicains, a bien noté un certain engouement cet après-midi là à Biarritz des militants LR et plus largement de la droite et du centre. "C'est ce que j'ai noté lors de cette réunion. D'abord, le public de Fillon n'était pas le même que celui de Juppé. Lors de la réunion du candidat de Bordeaux, j'ai vu des amis sortir car ils ne se reconnaissaient pas dans cette assistance. Si François Fillon n'était pas mon candidat favori, c'est avec enthousiasme que je participerai à sa campagne de second tour, car je pense qu'il est quelqu'un de rassembleur, le candidat qui saura rassembler notre famille politique. La première leçon que je tirerai de cette Primaire est une victoire de la droite pour sa capacité inattendue de mobiliser son électorat. C'est une première démocratique."

Après le dépouillement, Anthony Bleuze, adjoint de Claude Olive et référent dans le département de la candidature Fillon admettait: "Il a été très bon dans les débats télé, mais je pense que son décollage auprès des Français appelés à voter pour cette primaire a été l'image renvoyée par tous les médias réunis à Biarritz."

Le François Fillon aurait-il le goût du "Made in Biarritz?" Au désespoir de certains élus qui n'attendaient pas ce genre de déferlante au premier tour. Pourtant, l'automne venu, la station balnéaire devrait y être habituée.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F

Partager sur Facebook
Vu par vous
7224
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !