Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La révélation Fillon, c'est " le made in Biarritz "...

22/11/2016 | Après l'examen réussi des débats télévisés, l'étape du candidat Fillon aura été déterminante en matière de popularité. Il avait réussi à faire au moins aussi bien que Juppé dans cette ville sous l’œil des caméras

Filon eet Biarritz 2017

En ce dimanche soir, à la mairie d'Anglet, le maire Claude Olive était particulièrement ému. Ce succès personnel aussi apportait un peu de soleil dans l'eau froide. La veille, cet homme avait perdu son père. Et voilà que "son candidat de cœur et de raison", issu comme lui d'un gaullisme portant la griffe Philippe Seguin " une droite sociale" remportait la martingale. En fin de campagne, Fillon souhaitait venir se ressourcer au Pays basque, prendre le pouls", se souvient Claude Olive. "Quand il a quitté Biarritz pour la Corse, il semblait serein pressentant qu'il s'était passé quelque chose."

Avant de venir à Biarritz, François Fillon était un peu dubitatif. Quelques signes lui permettaient de changer de costume de troisième homme, mais jusqu'à ce samedi soir, les signes n'étaient pas révélateurs. Le maire de Biarritz, Michel Veunac qui était venu courtoisement l'accueillir, au Café de Paris, le temps qu'il y pose ses valises lui fit remarquer "J'ai vraiment l'impression qu'il va y avoir du monde, je le vois sur la place Bellevue", lui dit-il. François Fillon esquissa un sourire vers cet observateur qui avait pu jauger la salle précédemment avec Alain Juppé...qu'il soutenait.

À l’intérieur, Maider Arosteguy, la conseillère départementale, avait préparé un discours punchy en présence de Corinne Martineau, la référente Fillon sur la Côte basque bien isolée en février quand elle fit son choix et qui compte aujourd'hui 200 personnes à ses côtés. Tout comme Claude Olive soutien de la première heure avec un discours à faire vibrer les cordes sensibles sur son candidat de cœur connu pour son austérité de façade. "C'était le candidat de la raison et le candidat de ma raison. Il a démontré en toutes circonstances qu'il était un homme honnête, intègre et loyal. Il est issu, comme moi du gaullisme et a eu pour mentor Philippe Seguin, à mes yeux la référence des valeurs sociales de la droite, valeurs pour lesquelles je me suis engagé en politique."

Sur la Côte basque pour se ressourcer

 Y-a-t-il eu pour autant un effet Biarritz? Dimanche soir, à chaud, Claude Olive qui n'a jamais douté de sa qualification après avoir supervisé le dépouillement en était persuadé. "C'est à partir de ce moment-là que les médias ont commencé à s'intéresser à lui, à capitaliser sa bonne tenue au débat télévisé et mesurer l'audience qu'il avait captée au Bellevue, quelques jours après Alain Juppé. Nous avons toujours eu des relations d'amitié fidèle. Il souhaitait venir animer une réunion dans le Sud Ouest mais Nicoas Sarkozy était à Bordeaux ce jour-là. Et Biarritz a été pour lui l'occasion de se ressourcer. Il est reparti heureux, après avoir assisté à la première mi-temps du match enfin victorieux de l'Aviron bayonnais contre Clermont. Il ne faut pas y voir un clin d'oeil, huit jours plus tard, c'était à dire en ce premier tour des primaires, l'Aviron remettait le couvert face à Toulouse.

La mairie d'Anglet, centre opérationnel des résultats de la cinquième circonscsription réunissait deux qualifiés par candidats interposés, Claude Olive et Jean-René Etchegaray. "On a découvert un candidat qui tenait un langage de vérité, à l'expérience forte, le plus capé de tous", se réjouissait le premier avant de laisser sa place devant les caméras de France 3 au chef de file de l'EPCI qui admettait son étonnement devant ce tiercé et renouvelait son choix pour Alain Juppé.

Pour sa part Anne Le Bihan, conseillère nationale Les Républicains, a bien noté un certain engouement cet après-midi là à Biarritz des militants LR et plus largement de la droite et du centre. "C'est ce que j'ai noté lors de cette réunion. D'abord, le public de Fillon n'était pas le même que celui de Juppé. Lors de la réunion du candidat de Bordeaux, j'ai vu des amis sortir car ils ne se reconnaissaient pas dans cette assistance. Si François Fillon n'était pas mon candidat favori, c'est avec enthousiasme que je participerai à sa campagne de second tour, car je pense qu'il est quelqu'un de rassembleur, le candidat qui saura rassembler notre famille politique. La première leçon que je tirerai de cette Primaire est une victoire de la droite pour sa capacité inattendue de mobiliser son électorat. C'est une première démocratique."

Après le dépouillement, Anthony Bleuze, adjoint de Claude Olive et référent dans le département de la candidature Fillon admettait: "Il a été très bon dans les débats télé, mais je pense que son décollage auprès des Français appelés à voter pour cette primaire a été l'image renvoyée par tous les médias réunis à Biarritz."

Le François Fillon aurait-il le goût du "Made in Biarritz?" Au désespoir de certains élus qui n'attendaient pas ce genre de déferlante au premier tour. Pourtant, l'automne venu, la station balnéaire devrait y être habituée.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F

Partager sur Facebook
Vu par vous
7966
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !