aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/17 : Chômage : en Charente-Maritime, le nombre de chômeurs (catégorie A) a baissé ces 12 derniers mois, soit -3,9% en un an. Mais le nombre de demandeurs d'emploi avec une activité précaire a lui augmenté de +1,9 % en un an, soit 57 030 inscrits en tout.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/17 | Charente-Maritime : deux préfets sur le départ

    Lire

    Le préfet Eric Jalon a officiellement quitté ses fonctions ce lundi, suite à sa nomination il y a dix jours à Matignon. La sous-préfète du bassin de Rochefort Magali Sellès est également sur le départ. Elle quitte le corps préfectoral pour se consacrer pleinement à ses premières amours : le Droit administratif. Elle prend mercredi ses nouvelles fonctions de vice-présidente au tribunal administratif de Toulouse. Aucun des deux successeurs de ces préfets ne sont connus pour l'instant.

  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Bilan de mi-mandat pour le maire de La Rochelle

09/04/2017 | Jean-François Fountaine a fait un bilan de mi-mandat entouré de son équipe

Bilan de mi mandat avec Fountaine

Après trois ans de mandat, le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine s’est lancé dans un bilan à mi-parcours. Il s’est exprimé durant une heure avec la presse, entouré de ses plus proches collaborateurs. Une occasion pour lui de revenir sur plusieurs points mais en se « limitant aux grandes lignes » selon lui, car il « ne veut pas mélanger les sujets » et brouiller les esprits avec un surplus d’informations, à la veille des présidentielles et des législatives. Il s’est engagé à faire un retour plus fouillé auprès de la population avec des documents qui seront distribués dans les boîtes aux lettres des Rochelais en septembre.

Développement économique et emploi

« Nous tirons tous dans le même sens, nous disent les acteurs économiques ; les entreprises, les chambres (des métiers, d’industrie, etc.), les associations et les clubs d’entreprises… Il y a un vrai dynamisme […] C’est le résultat de l’ensemble de paramètres de dossiers portés par notre mandature comme celle d’avant.   », selon Jean-François Fountaine. « Le nombre de créations d’entreprises augmente pendant que le nombre de liquidations baisse. Et le chômage baisse aussi. » Il est encore à 10,6% mais il a bon espoir de le faire passer en dessous de la moyenne nationale. « Grâce à des commandes de wagons de TGV, Alstom est en train d’embaucher en CDI ; l’arrivée de Compositeworks sur le grand port maritime promet 3000 emplois ; le nautisme de manière générale recrute à nouveau ; les entreprises du numérique ont créé une centaine d’emplois ; des entreprises comme Léa Nature contribue également au dynamisme […] la Ville doit continuer à jouer un rôle de mobilisation. » Côté finances, le moral est aussi au beau fixe : « Nous nous étions engagés à baisser la dette de la ville de 20%, aujourd’hui c’est fait. »

Urbanisme

« Il y a des choses qui marchent et d’autres moins bien, ou qui prennent plus de temps comme le projet de la gare ». Jean-François Fountaine a raconté qu’il a « fallu se battre » et aller chercher la SNCF pour signer le projet de travaux de réaménagement de la gare de La Rochelle et de ses abords. Le maire veut en faire une véritable « porte d’entrée de la ville », avec deux accès de chaque côté de la ville, une meilleure accessibilité aux véhicules et aux transports doux. Il promet de présenter bientôt le projet aux habitants, pour un démarrage des travaux en 2020. Autre projet lui tenant à cœur mais rencontrant quelques difficultés : le réaménagement du quartier de Villeneuve. « Nous sommes en attente d’une signature de convention avec l’Etat. Il était prévu en juillet, il ne sera signé qu’en automne mais nous commencerons quand même les travaux, comme prévu », promet Jean-François Fountaine.

Logements

« Les gens nous demandent pourquoi nous construisons autant. Je crois que nous aurons un effort pédagogique à faire », a expliqué Jean-François Fountaine. En 1975, La Rochelle avait atteint sa densité maximale de population. Depuis, les jeunes foyers vont se loger dans l’agglomération ou en Aunis, où les loyers et l’accession à la propriété sont moins chers. « Le risque aujourd’hui, c’est que notre ville devienne une ville de retraités et d’étudiants (1500), il nous faut donc faire revenir les jeunes actifs en ville, si nous voulons garder nos écoles et certains services. » La Rochelle s’est lancée dans un vaste plan de construction de logements sociaux, mais aussi de logements intermédiaires, « pour les actifs ne rentrant pas dans les critères des logements sociaux », soit 1500 rien que cette année. Est également prévu un programme social d’accession à la propriété. Un document de cadrage devrait bientôt être édité. En parallèle, la Ville veut continuer des mobiliser les propriétaires de logements vacants : « Nous avons passé un convention avec l’Anah, qui permet aux propriétaires de restaurer leur bien en contrepartie d’une location a prix modéré. Nous avons aussi adopté une taxe sur la vacances des logements », pour obliger les propriétaires à louer. La Ville réfléchit également à une manière de développer la location partagée, notamment intergénérationnelle.

Culture

La Ville investit dix millions d’euros dans la culture, plus treize millions d’euros dans la communauté de l’agglomération. Un budget important pour une ville de plus de 76 000 habitants. La Ville ne compte pas en rester là. Elle s’est fixée trois objectifs : développer son identité culturelle (à travers des événements spécifiques comme les Francos), renforcer la filière danse et créer un pôle climat-océan, sur le modèle de Cap Sciences à Bordeaux. La ville aimerait notamment rassembler les professionnels de la filière audio-visuelle, très présente sur le territoire, autour d’une structure associative pour favoriser les développements de projets.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
12507
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !