Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/11/21 | LVG GPSO: Bordeaux Métropole dit "oui"

    Lire

    Après plus de 3h00 de débats, parfois houleux, les élus métropolitains ont finalement voté en faveur du financement de la LGV GPSO. Les socialistes du Président de la Bordeaux métropole Alain Anziani, ont en effet pu compter avec les voix de la droite face à l'opposition des écologistes menée par Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux et 1er Vice Président de la Métropole, quant à lui favorable au développement des trains du quotidien. Sur les 14 milliards du projet LGV, la métropole apportera donc une enveloppe de 354 millions d'euros.

  • 26/11/21 | Un jeu pour découvrir la Creuse

    Lire

    La société Créacom Games, en partenariat avec le Conseil Départemental de la Creuse a lancé le jeu de société « Circino, le chasseur de trésors » spécial Creuse. Au travers d'un tour de 36 communes, le jeu propose de découvrir la Creuse sans questions ni connaissances particulières. En fouillant des coffres, le but du jeu est de découvrir 2 pastilles « objectif ». Le jeu sera bientôt disponible dans plusieurs commerces creusois mais dès à présent sur le site de Céacom Games.

  • 26/11/21 | La Rochelle : appel à candidature pour un comité d'éthique

    Lire

    Depuis 2014, la ville de La Rochelle a mis en place un comité d’éthique qui apporte un éclairage sur la répartition des indemnités des élus, l’examen des subventions aux associations, etc. Afin de mettre en place un nouveau conseil pour la période 2022-2026, la municipalité lance un appel à candidature jusqu'au 23 décembre. Ce comité comprendra un habitant, un acteur du monde de l’entreprise, un du monde associatif, un juriste, un jeune de moins de 25 ans et un(e) expert dans le domaine éthique.

  • 26/11/21 | Un forum landais pour la transition énergétique

    Lire

    Le 27 novembre de 14h à 17h, le pavillon de l'écomusée de Marquèze à Sabres accueille le 1er forum landais de la transition énergétique. Tout au long de la journée, des conférences, ponctués de sketchs humoristiques, et des stands permettront aux visiteurs de s'informer sur la transition énergétique. Des ateliers sur comment cuisinier à moindre coût notamment seront également proposés aux visiteurs. L'entrée est gratuite.

  • 26/11/21 | La Culture au Grand Jour recherche ses artistes

    Lire

    La 32ème édition de La Culture au Grand Jour se tiendra en Haute-Vienne du 2 au 17 avril 2022. Ce festival alliant théâtre, conte, musique, exposition, et notamment danse met en lumière les artistes sur l'ensemble du territoire. Pour cette nouvelle édition, le Département de la Haute-Vienne est à la recherche de nouveaux artistes. Tous les artistes ont jusqu'au 1er décembre pour remplir le dossier de candidature sur : haute-vienneenscenes.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bordeaux : DroiteLib se lance dans la mêlée

25/01/2017 | Le mouvement DroiteLib', annoncé en décembre par Virginie Calmels, première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux et perdante des régionales, se lance.

1

C'est une image forte qui a été donnée mercredi 25 janvier à la Cité du Vin à l'occasion d'un déplacement du gagnant des primaires de droite, François Fillon, dans la ville de son ancien challenger. Dans la tourmente à cause des révélations du Canard Enchaîné sur l'emploi de son épouse en tant qu'assistante parlementaire (et le montant total de 500 000 euros qui auraient été perçus), le favori des présidentielles est resté droit dans ses bottes, en assistant du lancement de DroiteLib', mouvement lancé en décembre dernier par Virginie Calmels, pour, disait-elle alors, "contrer Emmanuel Macron".

C'était censé être un lancement heureux. De passage à Bordeaux ce mercredi pour deux visites majeures (le nouveau site de Thalès et la Cité du Vin), François Fillon était au centre de toutes les attentions, mais pas à celui de la scène prévue pour le lancement officiel bordelais du mouvement de Virginie Calmels, baptisé DroiteLib'. La première adjointe était sagement coincée entre les deux, jouant les passeurs entre l'ancien candidat aux présidentielles et celui désigné par le vote des militants de la primaire de droite. Évidemment, c'était un créneau tout trouvé, en marge du caffouillage concernant la participation des primaires de gauche, pour se revendiquer "libéral" et ressortir la défensive et le discours "anti-stigmatisation", fidèle à tous les partis. 

Une ligne libérale

Évidemment, DroiteLib', s'il n'a aucune échéance électorale en tête, comme l'a rappelé l'élue à sa tête, se révèle être la parfaite antichambre de la potentielle future victoire de François Fillon en mai prochain, et le point de raliiement souhaité pour les centristes qui s'étaient ralliés à Alain Juppé en boudant le gagnant et avaient trouvé en Macron un salut moins radical. "C'est un mouvement ouvert", a redit Virginie Calmels à la tribune prévue pour l'occasion, "qui doit réunir tous les gens de la société civile de bonne volonté qui croient au besoin d'air. Nous refusons cette caricature qui dit que la droite est le refuge du conservatisme, DroiteLib' est un mouvement que de nombreux jeunes m'ont demandé; il est libéral, humain et progressiste". Virginie Calmels, qui revendique déjà avoir recueilli des "milliers de soutiens" (sans que cela n'indique la réalité de ces chiffres, par ailleurs non communiqués depuis le lancement en décembre, notons 1590 abonnés sur Twitter et 1032 likes sur Facebook), en a remis une couche sur des "primaires irréprochables". 

Alain Juppé, de son côté, se l'est jouée "bon lieutenant", en "confirmant son soutien plein et entier" à François Fillon et en se réjouissant "d'avoir pu faire rentrer Virginie Calmels dans la vie politique pour élargir le spectre des soutiens". Fillon, lui, est resté sur sa ligne : rupture, changement, militant contre un "coeur des pleureuses défendant un statu-quo qui exclu et rabaisse", porteur d'un "souffle nouveau dans un système politique vieillissant", soutien de ce mouvement qui incarne "cette idée de liberté au coeur de mon projet"... rien que de très convenu.

Une visite chahutée

Cette petite visite bordelaise aurait pu se dérouler sans aucun accro dans le planning. Oui mais voilà, le Canard Enchaîné est passé par là. Dans un article publié ce mercredi, l'hebdomadaire satirique révèle, à trois mois du premier tour, l'ancien premier ministre a employé sa femme, Penelope Fillon, en tant qu'assisante parlementaire entre 1998 et 2002 (et six mois de plus en 2012) en lui octroyant un salaire de 3900 euros brut par mois (puis 4600 euros), et en tant que collaboratrice d'un ancien suppléant de son mari, Marc Joulaud (7900 euros brut), pour un total perçu de 500 000 euros. Une enquête préliminaire a été ouverte dans la journée par le parquet national financier pour "détournement de fonds publics". Interrogé ce matin lors de sa visite sur le site de Thalès, François Fillon est resté laconique, se défendant contre une attaque malvenue. "Je vois que la séance des boules puantes est ouverte. Il n'y a rien à commenter. Je suis scandalisé par le mépris et la misogynie de cet article. Parce que c'est mon épouse, elle n'aurait pas le droit de travailler ? Imaginez un instant qu'un homme politique dise d'une femme qu'elle ne sait faire que des confitures… toutes les féministes hurleraient", a-t-il ainsi commenté. 

En revanche, silence radio au moment du lancement de DroiteLib', les consignes ayant apparemment été clairement données. Virginie Calmels, elle, tout en prenant ses distances, a parlé d'un "épiphénomène" et avoué qu'elle n'était "pas surprise que François Fillon ait fait appel à sa femme pour gérer ces affaires dans l'ombre. Il sait qu'il va être la victime de beaucoup d'attaques". Rien de plus. Du côté du mouvement, on murmure que certains groupes de travail auraient déjà été formés pour travailler sur des thèmes précis et ciblés, notamment un gros volet économie dont Virginie Calmels s'est faite le chantre. Il souhaite aussi "donner d'autres éclairages" sur certaines mesures contenues dans le programme de François Fillon, sans doute pour éviter la confusion traînante de l'assurance maladie. Il réunira tous ses soutiens sur une péniche parisienne le 31 janvier prochain pour "un moment festif" qui ne devrait pas encore révéler la ligne ou les objectifs clairs de l'aimant à voix qui ne dit pas son nom. Nul doute que François Fillon, tout comme Alain Juppé, devraient être au premier rang. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6018
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !