Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/09/19 | Deux réacteurs de la centrale du Blayais concernés par des malfaçons

    Lire

    EDF a confirmé ce mercredi que six des 58 réacteurs nucléaires français présentaient des "problèmes de conformité" et de fabrication de certains composants. Parmi ces réacteurs, on retrouve les numéro trois et quatre de la centrale du Blayais, qui comporte des malfaçons au niveau de ses générateurs de vapeur, pourtant remplacés entre 2014 et 2015. Au travers d'un communiqué, EDF a estimé que "les écarts constatés ne remettent pas en cause l’aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat".

  • 18/09/19 | EDUCNUM : un salon pour répondre aux énigmes du numérique à Poitiers

    Lire

    Les journées EDUCNUM sont organisées à Poitiers du 20 au 22 septembre par la CNIL, le groupe VYV et l’An@é. L’objectif est de sensibiliser enfants, parents et enseignants aux défis du numérique. Un espace ludique de 130m2 a été imaginé pour les enfants, les adolescents et leurs familles. Un escape game inédit et gratuit va être proposé pour sensibiliser aux enjeux du numérique. Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer sera présent à Poitiers ce 20 septembre pour inaugurer ce salon.

  • 18/09/19 | Tourisme : "bilan très positif" pour Charentes Tourisme cet été

    Lire

    Le tourisme dans les Charentes se porte bien, selon le bilan estival de Charentes Tourisme. Si l'avant saison et juillet sont mitigés, avec 58% des professionnels satisfaits, le mois d'août fut en revanche exceptionnel, avec des records de fréquentation. Si elle a d'abord profité à l’intérieur des terres en début de saison, la tendance s'est inversée au profit du littoral en août. L'office note une diminution de la clientèle britannique et une progression de la clientèle belge et allemande.

  • 18/09/19 | 1ere Journée du Patrimoine coordonnée par l'Office de Tourisme du Val de l'Eyre !

    Lire

    C'est la première fois que les cinq communes du Val de l'Eyre (BelinBeliet, Le Barp, Lugos, Saint-Magne et Salles) s'unissent sous une même bannière pour participer ensemble aux Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, une palette d’animations sera proposée - visites patrimoniales et culturelles, expositions dynamiques et reconstitutions -, le 21 septembre prochain sur tout le territoire.

  • 18/09/19 | Une plongée dans les Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche

    Lire

    Dans le cadre de son Agenda 21, Villenave d'Ornon propose des animations gratuites autour du développement durable et notamment une nouvelle visite des Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche le samedi 21 septembre, de 9h à 12h. Son but : découvrir le milieu des gravières et des anciennes cressonnières. Les participants pourront parcourir une partie du futur cheminement qui sera ouvert à la fin de l'année. Inscriptions au pôle développement durable : 05.56.75.69.85

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bordeaux : les premiers effets de "l'après-Juppé"

15/02/2019 | Nicolas Florian pour la mairie, Patrick Bobet la métropole. Virginie Calmels renonce.

Bordeaux 2020

Après l'annonce "surprise" d'Alain Juppé de son départ de la mairie et de la métropole de Bordeaux pour un siège au Conseil constitutionnel suite à une nomination par Richard Ferrand, les rangs politiques commencent à bouger. En à peine 24 heures, on a appris que deux "monsieur finance" locaux, Nicolas Florian et Patrick Bobet, avaient été désignés par leur majorité comme candidats pour succéder à Alain Juppé à la ville et à la métropole. La dauphine du maire de Bordeaux, Virginie Calmels, a de son côté annoncé prendre quelques distances avec la vie politique locale... Point d'étape.

Nicolas Florian à la mairie...

Les premiers effets du départ d'Alain Juppé de la mairie de Bordeaux et de la présidence de la métropole pour le Conseil constitutionnel (qui ne sera effectif qu'au mois de mars prochain comme il l'a précisé lors d'une allocution ce jeudi) ne se sont pas fait attendre. Ce jeudi soir, la majorité municipale a désigné Nicolas Florian, l'adjoint aux finances, pour être proposé comme successeur du maire sortant lors du prochain conseil, anticipé pour le début du mois de mars après l'audition d'Alain Juppé par la commission des Lois constitutionnelles de l'Assemblée. Nicolas Florian, s'il n'a pas l'aura médiatique son prédecesseur, n'est pas un petit nouveau de la politique locale.

À cinquante ans, l'adjoint aux finances a été élu, tour à tour, en tant que conseiller municipal à Villenave d'Ornon avant de siéger à la Communauté Urbaine de Bordeaux, au département (à 32 ans), à la région (où il siège toujours) mais aussi au poste de secrétaire départemental de l'UMP et du parti LR, secrétariat qu'il a quitté en 2018. C'est en 2014 qu'Alain Juppé, visiblement proche de sa droite "modérée", gaulliste et "réformiste", lui propose d'intégrer ses rangs. Auparavant, Nicolas Florian avait fait partie du mouvement "Soyons libres" fondé par Valérie Pécresse, dont il vient de démissionner. Le maire de Bordeaux l'a aussi envoyé vers des combats difficiles à mener : les législatives en 2012 face à Michèle Delaunay et en 2017, où la candidate Dominique David, inconnue portée par la grande "marche", ne l'a pas mieux servi. Pour autant, bien que les finances de la mairie de Bordeaux aient été critiquées par la Chambre régionale des comptes en janvier dernier, les principaux faits d'armes récents de Nicolas Florian restent à l'égard du "patron" : co-dirigeant de sa campagne aux côtés du directeur de cabinet Ludovic Martinez en 2014 et fer de lance de l'association "Esprit de Bordeaux" lancée cet été pour préfigurer la future campagne municipale de 2020 d'Alain Juppé, entre autres. La suite est donc connue et la dernière étape très attendue.

...Patrick Bobet à la métropole...

Du côté de Bordeaux Métropole, là non plus, pas vraiment de surprise, du moins du point de vue des élus de la majorité Communauté d'Avenir. C'est donc Patrick Bobet (UMP-LR), maire de la commune du Bouscat depuis mars 2001, qui a été désigné à l'unanimité, ce même maire ayant annoncé qu'il serait également candidat à sa réélection en 2020. Vice-président aux finances depuis 2014, cet élu qui appartient également à la droite "modérée" (certains diront "du consensus") avait déjà été pressenti par Alain Juppé pour prendre la tête de la métropole en 2016 en cas de victoire aux présidentielles, du moins jusqu'à la fin de l'actuelle mandature. L'assemblée est, davantage encore depuis 2014, grande adepte de la co-gestion. Si le groupe Communauté d'Avenir dispose de 63 sièges (sur 105), le Parti Socialiste est aussi assez largement présent dans les rangs (le maire de Mérignac et ancien sénateur Alain Anziani, premier Vice-président, n'en est que l'une des preuves aux côtés, par exemple, des maires d'Eysines et de Blanquefort, Christine Bost et Véronique Ferreira). Reste qu'à l'issue des prochaines municipales et avec l'absence programmée d'Alain Juppé aux commandes, ce "statu-quo", privilégié par la gouvernance métropolitaine, pourrait sensiblement bouger. Patrick Bobet pourrait donc servir de verrouillage jusqu'en 2020... avant de potentiellement rebattre les cartes. Il devra être lui aussi élu lors du prochain conseil de métropole en mars. 

... Virginie Calmels dans le privé

La troisième carte à sortir du paquet, c'est Virginie Calmels, première adjointe à la mairie de Bordeaux, siégeant également à la métropole et dans l'opposition régionale (dont elle avait voulu abandonner le poste de chef de file au moment de sa désignation comme première adjointe de Laurent Wauquiez mais qu'elle avait finalement conservé faute de candidats). Cette dernière, entrée dans la vie politique avec le soutien d'Alain Juppé en 2014, a annoncé jeudi soir lors d'une réunion de la majorité municipale qu'elle "quittait la vie politique".

Dauphine du maire de Bordeaux, elle avait bénéficié d'une forme d'accord tacite au moment où ce dernier s'était présenté face à François Fillon lors de la primaire de la droite : Virginie Calmels aurait ou, en cas de victoire, briguer les rennes de Bordeaux en 2020. L'élimination au second tour a contrarieé donc ses ambitions. Elle se déclare en septembre 2017 soutien de Laurent Wauquiez pour la présidence des Républicains, un choix loin de faire l'unanimité, jusqu'à créer quelques remous. L'idylle Calmels-Wauquiez ne durera que quelques mois, et le retour pas forcément accueilli en fanfare. Sur Twitter, la première adjointe d'Alain Juppé a annoncé qu'elle continuerait de siéger dans les rangs de l'opposition à la région Nouvelle-Aquitaine et qu'elle présiderait toujours "Droite-Lib", son club de réflexion lancé en janvier 2017 à Bordeaux. Elle a également donné des pistes sur son propre futur, affirmant qu'elle rejoignait le secteur privé en devenant PDG d'une "très belle entreprise". Celle entamée à Bordeaux a visiblement tourné court.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5507
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !