Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bordeaux : les premiers effets de "l'après-Juppé"

15/02/2019 | Nicolas Florian pour la mairie, Patrick Bobet la métropole. Virginie Calmels renonce.

Bordeaux 2020

Après l'annonce "surprise" d'Alain Juppé de son départ de la mairie et de la métropole de Bordeaux pour un siège au Conseil constitutionnel suite à une nomination par Richard Ferrand, les rangs politiques commencent à bouger. En à peine 24 heures, on a appris que deux "monsieur finance" locaux, Nicolas Florian et Patrick Bobet, avaient été désignés par leur majorité comme candidats pour succéder à Alain Juppé à la ville et à la métropole. La dauphine du maire de Bordeaux, Virginie Calmels, a de son côté annoncé prendre quelques distances avec la vie politique locale... Point d'étape.

Nicolas Florian à la mairie...

Les premiers effets du départ d'Alain Juppé de la mairie de Bordeaux et de la présidence de la métropole pour le Conseil constitutionnel (qui ne sera effectif qu'au mois de mars prochain comme il l'a précisé lors d'une allocution ce jeudi) ne se sont pas fait attendre. Ce jeudi soir, la majorité municipale a désigné Nicolas Florian, l'adjoint aux finances, pour être proposé comme successeur du maire sortant lors du prochain conseil, anticipé pour le début du mois de mars après l'audition d'Alain Juppé par la commission des Lois constitutionnelles de l'Assemblée. Nicolas Florian, s'il n'a pas l'aura médiatique son prédecesseur, n'est pas un petit nouveau de la politique locale.

À cinquante ans, l'adjoint aux finances a été élu, tour à tour, en tant que conseiller municipal à Villenave d'Ornon avant de siéger à la Communauté Urbaine de Bordeaux, au département (à 32 ans), à la région (où il siège toujours) mais aussi au poste de secrétaire départemental de l'UMP et du parti LR, secrétariat qu'il a quitté en 2018. C'est en 2014 qu'Alain Juppé, visiblement proche de sa droite "modérée", gaulliste et "réformiste", lui propose d'intégrer ses rangs. Auparavant, Nicolas Florian avait fait partie du mouvement "Soyons libres" fondé par Valérie Pécresse, dont il vient de démissionner. Le maire de Bordeaux l'a aussi envoyé vers des combats difficiles à mener : les législatives en 2012 face à Michèle Delaunay et en 2017, où la candidate Dominique David, inconnue portée par la grande "marche", ne l'a pas mieux servi. Pour autant, bien que les finances de la mairie de Bordeaux aient été critiquées par la Chambre régionale des comptes en janvier dernier, les principaux faits d'armes récents de Nicolas Florian restent à l'égard du "patron" : co-dirigeant de sa campagne aux côtés du directeur de cabinet Ludovic Martinez en 2014 et fer de lance de l'association "Esprit de Bordeaux" lancée cet été pour préfigurer la future campagne municipale de 2020 d'Alain Juppé, entre autres. La suite est donc connue et la dernière étape très attendue.

...Patrick Bobet à la métropole...

Du côté de Bordeaux Métropole, là non plus, pas vraiment de surprise, du moins du point de vue des élus de la majorité Communauté d'Avenir. C'est donc Patrick Bobet (UMP-LR), maire de la commune du Bouscat depuis mars 2001, qui a été désigné à l'unanimité, ce même maire ayant annoncé qu'il serait également candidat à sa réélection en 2020. Vice-président aux finances depuis 2014, cet élu qui appartient également à la droite "modérée" (certains diront "du consensus") avait déjà été pressenti par Alain Juppé pour prendre la tête de la métropole en 2016 en cas de victoire aux présidentielles, du moins jusqu'à la fin de l'actuelle mandature. L'assemblée est, davantage encore depuis 2014, grande adepte de la co-gestion. Si le groupe Communauté d'Avenir dispose de 63 sièges (sur 105), le Parti Socialiste est aussi assez largement présent dans les rangs (le maire de Mérignac et ancien sénateur Alain Anziani, premier Vice-président, n'en est que l'une des preuves aux côtés, par exemple, des maires d'Eysines et de Blanquefort, Christine Bost et Véronique Ferreira). Reste qu'à l'issue des prochaines municipales et avec l'absence programmée d'Alain Juppé aux commandes, ce "statu-quo", privilégié par la gouvernance métropolitaine, pourrait sensiblement bouger. Patrick Bobet pourrait donc servir de verrouillage jusqu'en 2020... avant de potentiellement rebattre les cartes. Il devra être lui aussi élu lors du prochain conseil de métropole en mars. 

... Virginie Calmels dans le privé

La troisième carte à sortir du paquet, c'est Virginie Calmels, première adjointe à la mairie de Bordeaux, siégeant également à la métropole et dans l'opposition régionale (dont elle avait voulu abandonner le poste de chef de file au moment de sa désignation comme première adjointe de Laurent Wauquiez mais qu'elle avait finalement conservé faute de candidats). Cette dernière, entrée dans la vie politique avec le soutien d'Alain Juppé en 2014, a annoncé jeudi soir lors d'une réunion de la majorité municipale qu'elle "quittait la vie politique".

Dauphine du maire de Bordeaux, elle avait bénéficié d'une forme d'accord tacite au moment où ce dernier s'était présenté face à François Fillon lors de la primaire de la droite : Virginie Calmels aurait ou, en cas de victoire, briguer les rennes de Bordeaux en 2020. L'élimination au second tour a contrarieé donc ses ambitions. Elle se déclare en septembre 2017 soutien de Laurent Wauquiez pour la présidence des Républicains, un choix loin de faire l'unanimité, jusqu'à créer quelques remous. L'idylle Calmels-Wauquiez ne durera que quelques mois, et le retour pas forcément accueilli en fanfare. Sur Twitter, la première adjointe d'Alain Juppé a annoncé qu'elle continuerait de siéger dans les rangs de l'opposition à la région Nouvelle-Aquitaine et qu'elle présiderait toujours "Droite-Lib", son club de réflexion lancé en janvier 2017 à Bordeaux. Elle a également donné des pistes sur son propre futur, affirmant qu'elle rejoignait le secteur privé en devenant PDG d'une "très belle entreprise". Celle entamée à Bordeaux a visiblement tourné court.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6328
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !