Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

  • 24/04/18 | La CCI Gironde veut récompenser l'accueil touristique

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde souhaite renforcer ses actions en matière d'accueil touristique dans le département. En plus d'un programme local gratuit (composé d'un "memento de l'accueil" et de mini-formations) d'une appli et d'un guide (Bordeaux Shopping), la CCI lance la première édition des "Trophées de l'accueil", concours annuel pour les professionnels du tourisme et les commerçants. Récompensant quatre catégories d'activité (commerçants, restaurateurs, hébergeurs, gestionnaires d'activité), les inscriptions pour ce concours, dont la remise des prix aura lieu en novembre, se terminent le 30 juin.

  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bordeaux: Rousset et Le Foll montent au créneau

29/06/2016 | L'Athénée Municipal, s'inscrivait, ce mercredi 29 juin, dans une campagne d'explication entreprise pour légitimer le bilan de François Hollande

Pour la France, pour la gauche

« Pour la France, pour la gauche ! » la réunion publique organisée par la fédération du PS de la Gironde et voulue, singulièrement, par Michèle Delaunay au cœur de la deuxième circonscription de Bordeaux dont elle est député, à L'Athénée Municipal, s'inscrivait, ce mercredi 29 juin, dans cette campagne d'explication entreprise pour légitimer le bilan de François Hollande et de la gauche au pouvoir. Pour "faire le job", pas facile, en présence des parlementaires girondins, il fallait bien un ministre de la trempe de Stéphane Le Foll, en l'occurrence porte parole du gouvernement.

Il l'a fait devant une salle bien remplie, et bien surveillée aussi, ce qui n'a pas empêché quelques hurlements et mouvements divers dans l'assistance de personnes venues là, sur fond de loi El Khomri, pour pointer les « traîtres » plus que pour entendre un compte rendu d'action politique. Le mode vocifération a au moins eu le mérite de doper les deux orateurs phares de ce meeting.

Quand Alain Rousset défend la loi El KhomriEt, pour le coup, après l'introduction de Michèle Delaunay, rappelant les récentes victoires électorales de la gauche en Gironde et dans la Nouvelle Aquitaine, le premier d'entre eux que l'on ne voit pas si souvent dans pareil registre a fait fortement monté la tension. En effet, Alain Rousset, fidèle à la ligne qu'il défend – pour maintenir notre modèle social, notre sécurité sociale, nos retraites par répartition... il faut des entreprises qui se développent – sembla piqué au vif par quelques cris en manière d'insultes. Il entreprit, alors, de défendre vigoureusement la loi travail et cette fameuse inversion de la hiérarchie des normes vilipendée, en premier par M. Martinez et les frondeurs du PS . «  Que se passe-t-il en France ? Une désyndicalisation massive ; il faut redonner la parole aux salariés de l'entreprise ( NDLR. Rappelons que Le projet de loi prévoit notamment que s'agissant de la durée du travail (nombre d’heures, temps de repos, congés payés...) l’accord d’entreprise peut l'emporter sur l’accord de branche, la dite entreprise devenant alors le lieu d'un dialogue stratégique. La CFDT, on le sait, qui a soutenu et négocié le projet de loi soutient, elle, le fait que si un accord d'entreprise l'emporte sur celui de la branche, cela ne signifie pas inversion de cette hiérachie des normes »)

Dans la foulée de ce propos, où le président de la "Nouvelle Aquitaine" ne manqua pas de rappeler son regret que le service public de l'emploi n'ait pas  été transféré aux Régions, ce qui aurait permis de mieux répondre au défi que représentent ces quelques 500.000 emplois qui ne peuvent pa être pourvus, Stéphane Le Foll a déroulé son argumentaire, en défense de l'action de la gauche, façon Hollande. Et de rappeler un propos du président qui, le 14 juillet 2012, au moment où de mauvaises nouvelles arrivaient, en provenance du groupe PSA, assurait que les fermetures évoquées n'auraient pas lieu. Manière de souligner l'utilité du pacte de responsabilité et de souligner que le groupe est maintenant reparti du bon pied et investit. Sur le mode de: « nous sommes fiers de...." le porte parole du gouvernement égrena la baisse du déficit de la Sécurité sociale ( de 20 milliards à 8) les droits nouveaux offerts pour le départ anticipé à la retraite des salariés, la lutte contre l'évasion fiscale, le maintien de la Grèce dans l'Europe et l'épisode,  post Brexit, où, à en croire Le Foll, ce serait la fermeté de François Hollande qui tient la ligne au sein de l'Union Européenne.
A suivre

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8586
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !