Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/12/20 : Ce 3 décembre, les communes de Bordeaux et Le Tourne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boue pour la période du 9 au 11 mai 2020.

03/12/20 : Valéry Giscard d'Estaing est mort ce 2 décembre à 94 ans. Son élection en 1974 a été considérée comme un tournant dans le cours de la société française avec l'abaissement à 18 ans de l'âge de la majorité et le soutien à la loi sur l'IVG de Simone Veil

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/20 | Exelus poursuit sa quête de l'innovation

    Lire

    La société bordelaise Exelus, spécialisée dans la télé-médecine, lance un programme afin que la start-up soit LA référence dans ce domaine pour les professionnels de santé. Ce qui fait qu’elle se démarque? Son offre complète et évolutive ainsi que son avance en matière d’innovation. Un programme qui mobilisera 13 salariés jusqu’en mars 2022. Exelus reçoit le soutien du Conseil régional avec une aide à hauteur de 400 000€. Pour information, la start-up commercialise depuis 2016 la plateforme de télé-médecine Nomadeec, leader sur le marché français.

  • 03/12/20 | Le projet « Dock de légumes » va voir le jour

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente de la Région Nouvelle-Aquitaine, celle-ci vient d’attribuer une aide de 55 842 euros au projet « Dock de légumes » porté par la Communauté d’Agglomération de Grand Angoulême. Cette action vise à préfigurer les équipements et services collectifs nécessaires pour sécuriser et développer les productions maraîchères biologiques et locales. Plusieurs études ont déjà été menées afin de réaliser l’état des lieux de l’écosystème agricole et alimentaire territorial notamment.

  • 03/12/20 | La Charente-Maritime lance une nouvelle aide aux travailleurs indépendants

    Lire

    Le Département 17 lance une nouvelle aide aux entrepreneurs indépendants, dans le cadre du nouveau confinement de novembre. Ce coup de pouce de 800 € pour motif "social" s'adresse aux auto-entrepreneurs, travailleurs indépendants non salariés et dirigeants de sociétés par actions simplifiées et/ou simplifiée unipersonnelle. Pour en bénéficier, il faut bien évidemment justifier de la perte de ses revenus par rapport à 2019. Demande à faire sur: https://la.charente-maritime.fr/actualites/

  • 03/12/20 | La Corrèze vous invite à la découvrir !

    Lire

    Afin d’attirer de nouveaux habitants, le Département de la Corrèze lance une grande campagne d’attractivité. Après inscription et tirage au sort, le Département propose à plusieurs personnes un week-end, tous frais payés, pour découvrir concrètement le territoire. Pour ceux qui franchiront le pas de s’installer en terre corrézienne, le Département proposera la mise en place d'un ensemble de services d'accompagnement à l'installation. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 31 janvier sur venezvivreencorreze.fr

  • 02/12/20 | La Rochelle : le Congrès des Départements de France reporté en avril

    Lire

    Le congrès des Départements de France devait se tenir du 4 au 6 novembre à l'espace Encan de La Rochelle. Annulé à cause du reconfinement, il devrait finalement se tenir les 28,29 et 30 avril prochain au même endroit. "Le programme et les invités restent les mêmes", a assuré le président des départements de France et de la Charente-Maritime, Dominique Bussereau, qui compte mettre en avant l'importance des départements au quotidien. Le premier ministre Jean Castex clôturera cette 90e édition.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Boris Vallaud : « de gauche avec les tripes » face à un « gouvernement qui penche à droite »

23/05/2017 | Pour le candidat du PS adoubé par Emmanuelli, "tout ne se vaut pas, la gauche et la droite continuent d'avoir une réalité"

Boris Vallaud

Lundi, sur une terrasse de Saint-Sever, l'ex-secrétaire général adjoint de François Hollande à l'Elysée se désole, par texto avec d'anciens collègues du gouvernement, de l'affiche juste dévoilée de Marisol Touraine : l'ex-ministre, en campagne pour la majorité présidentielle en Indre-et-Loire, y apparaît sur fond bleu sans la moindre trace du PS. Dans la 3e circonscription des Landes, offerte par Henri Emmanuelli puis gagnée lors d'une primaire, Boris Vallaud, énarque promotion Senghor avec Emmanuel Macron, a un concurrent En Marche face à lui, tout comme sa femme Najat dans le Rhône.

Boris Vallaud dont le père est originaire d'Hontanx, a été secrétaire général de la préfecture des Landes de 2006 à 2008, après quoi Emmanuelli lui propose la Direction des services du Conseil général. Mais Vallaud suit alors Arnaud Montebourg en Bourgogne avant les cabinets parisiens.

@qui!: La 3e circonscription ravie par Emmanuelli en 1978, est dite imperdable pour le PS. Avec Hamon (loin de Macron et Mélenchon) à 9,8% sur ce secteur malgré des pointes à 20% à Mugron, est-ce toujours le cas ?
Boris Vallaud: Je me sens bien accueilli partout. Mais tout est perdable et je suis bien incapable de dire ce qu'il va se passer. Si je suis élu, je précise que je n'aurai qu'un seul mandat à la fois, mais si les Landais veulent m'élire cinq fois de suite, ils pourront le faire ! (rires). Le vote utile à gauche ici, c'est moi, je suis de gauche avec les tripes, je ne suis pas le candidat d'En Marche. Henri Emmanuelli ne nous a pas transmis un mémorial à fleurir mais une exigence, rendre le département encore plus grand qu'il n'est. Son héritage qui appartient à tous les Landais, est un gros sac à dos mais je me fais les épaules. La question c'est : est-ce qu'on continue à développer le département comme il l'a fait ou est-ce qu'on bifurque en confiant son destin à ceux qui ont été ses opposants historiques ?

@: Pensez-vous que le gouvernement qui va de Hulot à Bayrou et Le Maire satisfasse les Français et qu'ils le diront dans les urnes, au risque d'une Bérézina pour le PS ?
B.V.: Ce gouvernement penche clairement à droite. Si on avait à faire aujourd'hui le non-cumul des mandats, une loi sur l'égalité hommes-femmes ou le mariage pour tous, il y aurait un problème avec ce Premier ministre. Pour moi, tout ne se vaut pas, la gauche et la droite continuent d'avoir une réalité même s'il y a un certain nombre de clivages dépassés dans la façon de faire de la politique. La social-démocratie est en crise en Europe. Nous avons un gros travail critique à faire. Quoi qu'il en soit, je ne serai pas un député frondeur ni un député godillot : je soutiendrai la loi sur la moralisation de la vie publique, mais ne comptez pas sur moi pour voter l'augmentation de la CSG des retraités ou légiférer par ordonnance sur le Code du travail !

@: Quelles sont vos priorités pour la 3e circonscription?
B.V.: L'agriculture est un sujet fondamental. Sur la crise aviaire, les engagements pris doivent être tenus et j'ai fait remonter les problèmes de paiements à mes contacts de FranceAgriMer. Je veux mettre mon expérience au service des Landes. La ruralité ne doit pas se voir sur un mode défensif ou nostalgique, il faut une ruralité moderne avec les outils numériques. Au Forum de la jeunesse samedi à Mugron, nous avons d'ailleurs beaucoup parlé de l'installation des jeunes agriculteurs. Je souhaite donner aussi plus de place à l'économie collaborative, comme nous le faisons déjà ici avec l'expérimentation de nouveaux métiers pour les facteurs. Il nous faut aussi poursuivre la défense de l'école rurale et s'attaquer à la pauvreté infantile, tout se joue là.

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
124307
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !