Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/10/19 | Corrèze: Les limitations des usages de l'eau perdurent

    Lire

    Depuis le 21/09, la Corrèze a connu des pluies régulières mais avec un déficit de pluviométrie de 30% depuis le début de l’année, "l'indice d'humidité des sols reste à un niveau très bas" indique la préfecture qui précise que les mesures de limitation des usages sont maintenues: vigilance sur le territoire de la Dordogne aval, niveau d’alerte renforcée sur le territoire des bassins de la Vézère aval, la Corrèze aval et l’Auvézère, niveau de crise sur le territoire des bassins de la Dordogne amont, la Xaintrie, la Vienne, la Vézère amont et la Corrèze amont, et enfin interdiction d'irriguer sauf cultures dérogatoires

  • 16/10/19 | Les 9 Pactes territoriaux en Gironde: du concret!

    Lire

    Aménagement de la halte nautique de Blaye (200 000 € d'aides), extension du local communal de l’épicerie sociale et solidaire à les Peintures (4 500 €), travaux et équipement numérique des écoles à Guîtres (66 000 €), réaménagement du centre social de Toulenne (50 000 €), aménagements de sécurité et travaux sur la commune de Villegouge (83 982 €), projet d’écosystème collaboratif visant à accompagner les acteurs locaux vers un tourisme durable en Médoc (18 723 €)... Autant de projets soutenus le 14/10 par les élus départementaux lors de la commission permanente et issus des Pactes territoriaux créés avec les acteurs locaux.

  • 16/10/19 | Le documentaire "L'Engrangeur" en avant-première à Tulle

    Lire

    La Chambre d’Agriculture de la Corrèze et Tulle Agglo organisent le 17 octobre à 20h30 au Cinéma Véo de Tulle une projection en avant-première de "l'Engrangeur". Suite à la projection de ce documentaire, initié par l’association La Gaillarde, sur Régis Coudert, un éleveur emblématique de Corrèze, un échange avec le public est proposé sur divers thèmes dont les évolutions dans les pratiques d’élevage, le renouvellement des générations ou encore la consommation & l'alimentation. Entrée libre.

  • 16/10/19 | 9 000 visiteurs pour l'inauguration de Traversées/Kimsooja à Poitiers

    Lire

    Plus de 9 000 visiteurs ont fréquenté l'exposition Traversées/Kimsooja lors du week-end inaugural ce samedi 12 et dimanche 13 octobre. Des oeuvres d'art sont éparpillées dans les lieux importants de la ville de Poitiers comme le palais des ducs d'Aquitaine, lieu phare de cet événement. Visites, performances, ateliers, conférences sont au programme de Traversées/Kimsooja jusqu'au 10 janvier. Prochain temps fort, ce samedi 19 octobre avec la compagnie L'Homme debout, départ place Lepetit à 19h30.

  • 15/10/19 | Le tour de France 2020 passera par la Vienne !

    Lire

    20 ans que la Grande boucle n'était pas passée par la Vienne. La 107e édition du Tour de France passera deux jours dans le département. Une première étape le mercredi 8 juillet ralliera Châtelaillon-Plage (Charente-Maritime) à Poitiers, avec une arrivée avenue Kennedy, 1,5 km de ligne droite. Il s'agit de la plus longue ligne d'arrivée du parcours. Le lendemain, le 9 juillet, les coureurs partiront de Chauvigny pour rallier Sarran en Corrèze.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bruno Léal, le troisième candidat à la mairie de La Rochelle

04/10/2019 | Face au duel annoncé entre le maire sortant et le député, l’opposant de droite entend être le 3e homme et une alternative pour les Rochelais aux municipales

Bruno Léal (en bleu) auprès de ses premiers colistiers

« Je suis prêt ». Bruno Léal, dix ans d’expérience dans l’opposition en tant que conseiller municipal sous Maxime Bono puis sous Jean-François Fountaine, compte faire jouer sa connaissance du terrain et des arcanes de la politique locale. Face au duel annoncé entre les anciens alliés de gauche, le maire sortant Jean-François Fountaine (qui ne s’est pas encore officiellement déclaré) et le député de la circonscription Olivier Falorni, Bruno Leal entend être une alternative dans « cette prise d’otage des électeurs ».

« Je veux proposer aux Rochelais un projet de ville dans la cohérence des idées que nous avons toujours défendues tout au long de cette mandature », assure-t-il. Les Rochelais le savent, Bruno Leal a toujours été un farouche opposant à Jean-François Fountaine, ne manquant jamais de faire part de ses doutes, interrogations ou griefs face aux diverses délibérations prises lors des conseils municipaux.  Ses objectifs concernent principalement trois domaines : les mobilités, l’urbanisme et les finances.  A l’instar d’Olivier Falorni (qui a annoncé sa candidature en septembre), lui aussi veut remettre la voiture au cœur du centre-ville, que l’équipe de Jean-François Fountaine a eu tendance à sanctuariser ces dernières années au profit des piétons et des vélos. Il veut notamment rendre le Vieux Port accessibles aux véhicules hors saison estivale, pour permettre aux Rochelais de mieux circuler. De manière, général, il compte revoir le plan de circulation. Les parkings de La Rochelle arrivant à saturation, Bruno Léal propose à l’instar d’Olivier Falorni d’en créer d’autres : lui pense à l’esplanade des parcs, adjacent au parking de la place de Verdun (dite place d’Armes), et au futur parking Notre-Dame.

Refuser le PLUI

Concernant l’urbanisme, il entend revoir le Plan local d’urbanisme intercommunautaire, qui doit initialement être soumis à l’adoption des élus de l’intercommunalité en décembre. Il appelle Jean-François Fountaine à suspendre ce calendrier, estimant que ce vote n’a pas de sens à quelques mois de l’installation probable de nouvelles équipes municipales. « Je ne veux pas que ce document engage des équipes qui seront élues et qui ne l’auront pas voulu », estime-t-il, rappelant que ses colistiers et lui-même l’ont toujours refusé à corps et à cris. « Je suis favorable à ce que la ville continue d’évoluer […] mais les constructions nouvelles doivent être limitées en nombre, en hauteur et en minéralité – il ne faut pas que du béton. Il existe également de nombreuses marges de manœuvre pour réhabiliter l’ancien et réinvestir les logements vacants », assure-t-il.

Bruno Léal et ses 9 colistiersBruno Léal (en bleu) entouré de ses premiers colistiers, qu'il a présenté le 3 octobre à la presse en même temps que sa candidature.

Une économie de 4 millions d’euros

S’il est un point sur lequel Bruno Léal a particulièrement asticoté Jean-François Fountaine durant cette mandature, ce sont bien les finances. Rien d’étonnant alors à ce qu’il veuille mettre un grand coup de balai dans la gestion de celles-ci. « La Chambre régionale des comptes estime qu’il y a un surcoût d’environ 60 € par Rochelais dans le fonctionnement de la machine municipale. Rapporté au nombre de Rochelais, cela représente plus de 4 millions d’euros par an ». Une somme qu’il entend pouvoir économiser en traquant les dépenses superflues, comme les doublons de courriers – « on dépense des centaines de milliers d’euros par an, peut-être peut-on réduire cette dépense de moitié ». Il compte nommer une personne qui sera dédiée à cette tâche. Bruno Léal promet de réaffecter la moitié de cette somme économisée dans les actions sociales et le milieu associatif. L’autre partie rentrerait dans l’enveloppe des 36 millions rapportée annuellement par la taxe foncière, ce qui permettrait de faire baisser celle-ci.

Une liste rajeunit

Si Bruno Léal n’a pas encore toute sa liste, il a d’ores et déjà présenté neuf de ses co-listiers. « Ce sera une liste jeune, avec un âge médian ne dépassant pas les 45 ans », prévient-il. Il s’est notamment entouré d’une représentante du milieu associatif estudiantin Nolwenn Roussi, 24 ans, et du chef d’entreprise Paul Harel, trentenaire et petit-fils de Jean Harel (décédé en 2017), opposant historique de Michel Crépeau. Bruno Léal n’en garde pas moins deux de ses colistiers, Fabienne Michel et Jean-Michel Mauvilly. Jusqu’à présent estampillé « Union de la Droite et du Centre », auto-proclamé « de la droite Charentaise » incarnée par la majorité départementale de Dominique Bussereau, Bruno Léal entend se présenter cette fois-ci sans étiquette, pour rester « ouvert à toutes les sensibilités ».  

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3243
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !