Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Budget 2014, le plus gros budget de l'histoire de la Cub (en vidéo)

21/12/2013 | Le 20 décembre les élus de la Cub ont adopté à une très large majorité le budget 2014 qui s'élève à 1,4 milliard d'euros. Autant que celui de la Région Aquitaine.

Le budget 2014 de la CUB a été adopté vendredi  20 décembre à une très large majorité.

Le budget adopté ce vendredi 20 décembre par la Communauté urbaine de Bordeaux franchit des sommets encore jamais atteints. Avec 1,4 milliard d'euros de dépenses prévues l'an prochain, la Cub devient le plus gros donneur d'ordres public d'Aquitaine à égalité avec la Région. Ce budget dépasse même celui cumulé des 28 communes qui compose la Communauté. C'est surtout l'investissement qui est à la hausse (+ 27,4 % par rapport à 2013), soit 610 millions d'euros inscrits au programme d'équipement pour 2014.

Un budget historique qui contraste avec l'atonie de rigueur dans la plupart des collectivités de France. Ce vendredi 20 décembre, les 120 élus de la Communauté urbaine de Bordeaux ont battu tous les records en adoptant un budget qui s'élève à 1,4 milliard d'euros. Cette enveloppe bien remplie, qui consacre une très large part à l'investissement, a presque fait l'unanimité dans les rangs de la Cub. Seul l'UDI de Mérignac, Thierry Millet, a voté contre. Il s'en est expliqué ainsi auprès du président Vincent Feltesse : "Je vous avais demandé, lors du débat d'orientations budgétaires, plus de sobriété eut égard à la rigueur actuelle. Notre budget ne tient pas compte de la crise que nous traversons depuis 2008. Notre EPCI devrait modifier sa gestion pour être plus en phase avec la réalité économique".

La sobriété n'est pas ce qui caractérise le budget 2014 de la Cub. Très offensif, ce dernier se consacre en bonne partie à l'investissement : 610 millions d'euros sur un total d'1,4 milliard. Cela représente une hausse de 27,4 % de la part du programme d'équipement par rapport au budget 2013. Les déplacements au sens large pèsent le plus lourd. Avec, en tête, les crédits consacrés à la montée en puissance de la troisième phase du tramway (215 millions d'euros). Dès février 2014, démarreront d'ailleurs les travaux préparatoires à la future ligne D du tram entre les Quinconces et Eysines.

Vincent Feltesse sur le budget le plus élevé de l'histoire de la Cub

Les recettes de ce budget 2014 sont malheureusement beaucoup moins dynamiques que les dépenses d'investissement. Les élus de la Cub se sont empoignés ce vendredi 20 décembre sur la question du désengagement de l'Etat. Chacun jouant sa partition, les élus du centre et de la droite du groupe Communauté d'avenir ont fustigé le gouvernement sur la baisse considérable des dotations de l'Etat. "Du coup, notre santé financière se dégrade quelque peu. Notre épargne baisse et notre volume d'emprunt augmente", notait hier Patrick Bobet, le maire UMP du Bouscat.

 Le président de la Cub, Vincent Feltesse n'a pu contester ce constat. Il a noté cependant que la dotation globale de développement, versée par l'Etat, avait déjà baissé lors des précédentes mandatures "même si je reconnais qu'il y a une accélération". "Mais c'est une obligation si on ne veut pas que l'Etat s'endette encore davantage".

Oui les dotations de l'Etat continuent bien de baisser...

 Dans ce contexte, dépenses élevées et recettes en stagnation, beaucoup d'élus de la Cub, tous bords confondus, estiment qu'il faudrait revoir les tarifs du tramway à la hausse. Cela afin de faire supporter au moins un tiers du coût du tram aux usagers. Ainsi Chrtistophe Duprat, vice président UMP de la Cub en charge de la question des transports : "On fait des travaux considérables et l'usager paye de moins en moins en proportion. Soyons raisonnables. Il est encore temps d'augmenter nos tarifs. Un ticket à 1,60 euro permettrait tout juste un meilleur taux de couverture". Mais le président de la Cub Vincent Feltesse n'y est pas favorable, du moins pas avant 2014, où sera renégocié la délégation de service public des transports en commun. 

Le prix du ticket de tramway doit-il augmenter ?

De nombreux élus se disent inquiets quant à l'avenir des finances de la Cub. Le conseiller municipal communiste de Floirac Jean-Claude Galan dénonce : "C'est sans doute le dernier budget de ce genre que nous votons. Un budget exceptionnel qui ne saurait être reproduit à l'avenir parce que nos recettes stagnent. Ces derniers temps, nous assistons à des attaques sans précédent de nos collectivités. La baisse de dotations de l'Etat s'accélère. Le gouvernement actuel n'a pas changé de cap par rapport au précédent. Il a même accéléré le processus entamé sous François Fillon". Quelle stratégie financière pour le futur ? Tout le monde s'interroge en espérant être toujours en mesure d'investir autant qu'en 2014 qui s'annonce d'ores et déjà comme une année exceptionnelle avec l'extension du tramway, le lancement des travaux du pont Jean Jacques Bosc mais aussi ceux de la nouvelle grande salle de spectacle de Floirac...

Comment continuer d'investir dans les prochaines années ?


 

 

Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Armelle Hervieu Aquipresse

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7858
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !