Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Budget 2015 : la CUB amorce le changement

22/12/2014 | La Communauté Urbaine de Bordeaux, qui deviendra Métropole à compter du 1er janvier, a fixé son dernier budget primitif vendredi. Il s'établit à 1,27 milliard d'€

Le budget 2015 de la CUB s'établit à 1,27 milliard d'euros

Le changement est de taille. On en parle depuis des mois, mais il sera bientôt une réalité : au 1er janvier 2015, la Communauté Urbaine de Bordeaux se transformera en Métropole. Vendredi, le dernier budget de la CUB s'est établi à 1,27 milliard d'euros, en recul de 12,5% par rapport à 2014. Recette de fonctionnement en baisse, impôts en hausse pour les ménages mais une politique d'investissement toujours présente malgré une baisse importante : la CUB amorce le virage de la Métropole avec de la prudence et des projets pour la mandature 2014-2020.

"Modération budgétaire", c'est donc ainsi qu'est définie la politique de la CUB à l'aune de sa mutation en Métropole, le 1er janvier prochain. Vendredi, la CUB a voté son dernier budget primitif, il est de 1,27 milliard d'euros, et 1,15 milliard sans le remboursement de la dette, soit une baisse de 12,5% par rapport au budget 2014. Il est notamment marqué, tout comme le budget du Conseil Général, par une baisse importante des dotations de l'Etat (-21M€), des recettes de fonctionnement également en recul (950,8M€ comptabilisés en 2015 contre 961M€ en 2014), de même que la dotation globale de fonctionnement (-9,5% avec 175,8M€). 

Recettes et dépenses en équilibre ?Ainsi, le panier de ressources fiscal est estimé à 529,3M€, avec un versement transports en hausse de 0,7%, une taxe d'enlèvement des ordures ménagères fixée à +2% et la valeur des impôts des ménages de 100,2M€ qui grimpe elle aussi de +2%. Les recettes tarifaires sont essentiellement boostées par la hausse de 3% des tarifs Tbc annoncée en juillet et la nouvelle Délégation de Service Public. Enfin, la hausse enregistrée sur les tarifs et les redevances 2015 reste elle aussi "modérée" : +0,84% pour l'abonnement au service d'eau industrielle, +0,4% pour l'assainissement non-collectif, +0,8% pour la collecte des déchets aux ordures ménagères. Enfin, les parcs de stationnements vont également repartir à la hausse (+1,23% pour BP 3000 et +1,86% pour Central Parcs quand la capacité d'accueil du projet de parking public de Floirac a été revu à la hausse : 956 places au lieu de 700), de même que les tarifs des activités funéraires (+1,5%), et une nouvelle hausse probable des tarifs du réseau Tbc, qui sera délibérée au 1er semestre 2015.

Du côté des dépenses, leur évolution reste "très encadrée", avec une hausse de 0,4% à 680,7M€ pour les charges, et une baisse de près de 1% pour les dépenses. La dotation de croissance et de solidarité effectuée par la CUB atteint 34,4M€ (-3,1%), conséquence directe de la baisse des dotations de l'Etat. La conséquence de cette baisse importante des recettes affecte directement l'épargne "nette" (171,9M€ soit -16,8%), et la CUB prévoit une dégradation "qui devrait s'accentuer au fur et à mesure de la réduction des marges de manoeuvre sur les dépenses de fonctionnement et impliquer un recours accru à l'emprunt" pour financer les dépenses du plan 2015-2020. Cet emprunt a été estimé à 181,7M€, soit 42% du programme d'investissement, quand l'encours de la dette affiche une hausse de 19% au 1er janvier. 

L'investissement victime de la "maîtrise des coûts" ? Pour justifier cette part importante de l'emprunt dans l'investissement, la CUB a chiffré une politique d'investissement de 433M€, soit une baisse de 26% (dans le but essentiel d'une "maîtrise des coûts). Pour autant, la CUB a débloqué une aide de 20M€ annuels pour la nouvelle mandature a destination des communes, portant ainsi le montant des aides à 106 M€ par an, enveloppe à laquelle se rajoutent 5 M€ pour l'entretien de la voierie. Les transports sont toujours la part la plus importante de l'investissement (47%) notamment 97 M€ pour la troisième phase du tramway et 53 M€ pour les aménagements de voierie (rocade et autres aménagements). 

Les actions "cadre de vie" représentent également une part importante de ce nouveau budget (103 M€), avec notamment la production de logements neufs (40 M€ pour 7500 logements neufs par an, dont 3000 logements sociaux) la prévention des risques maritimes ou encore la rénovation de certaines écoles (respectivement 2 et 3,7 M€). L'amélioration des services urbains pèse 67 M€ : traitement des eaux usées, projet de lutte contre les inondations (bassin de Nouhaux), traitement des déchets et 10,4 M€ uniquement consacrés à "l'administration générale". L'économie et l'emploi, qui reste pour la CUB "au rang des priorités", dispose de l'enveloppe la plus faible (environ 50 M€) : aménagements de l'Ecoparc, Aéroparc, Hourcade, participation à l'aménagement de la LGV (22 M€), Cité des Civilisations et du vin, travaux de la salle de spectacle de Floirac et premiers appels de fonds sur les équipements sportifs des communes (3,5 M€) sont notamment au programme. Un bilan en demi-teinte, donc, avec des coûts maîtrisés et des recettes en forte baisse, mais qui fait clairement office de transition pour la Communauté Urbaine. En cela, l'analyse du premier budget primitif de la Métropole devrait être plus parlante.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Thomas Sanson

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
5783
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !