Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/21 | Cyclisme : Le 55 ème Tour du Limousin s'annonce

    Lire

    L'association du Tour du Limousin Organisation organise le 55ème Tour du Limousin du 16 au 19 août 2022. Cette manifestation accueille 18 équipes classées parmi les 40 premières de l'élite mondiale du cyclisme professionnel. De Verneuil-sur-Vienne à Limoges, en passant par la Corrèze et la Dordogne, 4 étapes composent le parcours d'environ 700 km. L'épreuve qui sera diffusée sur la chaine de télévision Equipe 21, est notamment soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine dont les élus viennent d'acté en Commission plénière, une aide de 150 000 €.

  • 01/12/21 | Cenon : Un nouveau rendez-vous mensuel au Château Palmer

    Lire

    A Cenon, Les rendez-vous du Château est le nouvel événement organisé par l’OCAC. Le Centre Culturel Palmer propose au public d’échanger autour d’un sujet différent chaque premier vendredi du mois. Au programme : débats, découvertes, rencontres... Le premier rendez-vous a lieu vendredi 3 décembre 2021 de 19h à 21h sur le thème de... l’érotisme. Il sera abordé par différentes approches artistiques : photographie, lecture de poèmes, peinture, musique et discussions.

  • 01/12/21 | A Terrasson, la Socat investit avec le soutien de la Région

    Lire

    La SOCAT, à Terrasson-Lavilledieu (448 salariés) a été impactée par la crise sanitaire avec une perte de chiffre d'affaires. La SOCAT a défini une stratégie de relance et de diversification de son activité. A ce projet est associé un programme de développement d'un procédé de fabrication de joints extrudés ou micro-injectés avec une formule de caoutchouc résistante à haute température et l'achat d'une encolleuse. La Région soutient ces investissements qui devraient permettre la création de 7 emplois pour un montant de 243 551 €.

  • 30/11/21 | Tartas se dote d'une unité de bioéthanol

    Lire

    A Tartas dans les Landes, la société Rayonier AM Avébène est l'un des plus importants producteurs mondial de cellulose de spécialités, raffinée à partir de la pâte à bois, et utilisée par les industries pharmaceutiques, alimentaires ou encore de la construction. Souhaitant s'engager dans la transition énergétique, la société va convertir le site en unité de production de biocarburant en construisant sur place une unité de production de bioéthanol de deuxième génération.

  • 30/11/21 | Recyclage des friches : 101 nouveaux projets retenus

    Lire

    Le 19 novembre, les lauréats du deuxième appel à projets pour le recyclage des friches ont été dévoilés. En Nouvelle-Aquitaine, 101 projets ont été retenus. Les projets sélectionnés vont permettre de développer des logements sociaux ainsi que les démarches en matière de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. En Nouvelle-Aquitaine, l'enveloppe consacrée au recyclage de friches et de fonciers artificialisés s'élève à 29,6 M€. Lors d'un premier appel à projet "fond friches" 66 lauréats avaient été retenus pour une dotation globale de 23 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Budget 2019 dans les Landes : le « bien vieillir » à l'honneur et une fiscalité à la hausse

10/04/2019 | Sur les 493 millions d'euros de budget global, près de la moitié des dépenses sont dédiées aux questions de solidarité.

1

Dans les Landes, le budget primitif de l'assemblée locale, voté mardi après deux jours de débats parfois tendus entre la majorité socialiste et l'opposition, consacre la volonté de faire du « bien vieillir » un marqueur de la politique départementale. Hausse des investissements, renforcement des actions envers les personnes fragilisées, construction et restructuration de collèges, gratuité du transport scolaire, plan très haut débit, espaces tests agricoles, projets d'initiative citoyenne, nouvel habitat inclusif pour les jeunes autistes... le BP se caractérise aussi par une hausse de la taxe foncière, après plusieurs années de pause fiscale.

493 millions d'euros, c'est le montant global du budget landais pour 2019 dont près de la moitié des dépenses sont dédiées aux questions de solidarité, entre RSA, APA, problématiques de l'enfance, des familles, des personnes handicapées ou âgées. Avec son nouveau plan « Bien vieillir dans les Landes », le Conseil départemental entend passer à la vitesse supérieure en renforçant les moyens d'accompagnement des aînés, et en améliorant les conditions de travail des personnels en établissement ou à domicile. Il s'agit aussi de généraliser l'opération en partenariat avec la Poste, « Vivre à domicile », qui allie technologies et accompagnement humain, entre téléassistance, tablette simplifiée, chemin lumineux automatique la nuit ou portage mensuel de médicaments, avec un reste à charge de 15€ pour les bénéficiaires. Mais avec un coût global réel de 100€ -financé à 85% par le département et les CIAS volontaires-, l'opposition Couleur Landes est montée au créneau, Chantal Gonthier s'interrogeant sur ce qui pouvait justifier un tel montant tandis que Muriel Crozes critiquait un manque d'informations et de concertation avec les centres d'action sociale dont la plupart ont déjà voté leur budget.
"Chicayas inutiles" Autre projet phare sur lequel l'opposition a eu à redire, le Village landais Alzheimer qui doit ouvrir ses portes au premier trimestre 2020 à Dax avec une prise en charge innovante. A Matthieu Ara qui dénonçait un coût par place deux fois supérieur à celui en Ehpad et le risque de « poser des problèmes de mobilité pour les familles » éloignées de Dax, le président Xavier Fortinon, après avoir souligné que le prix de journée en Ehpad était ici un des moins élevés de l'hexagone, a répondu : « quand on peut avoir dans son département une innovation de cette nature qui servira à accueillir des malades dans des conditions jamais vues en France avec un taux d'encadrement d'un professionnel par résident, plus un bénévole, avec une offre de services globale et un centre de ressources scientifiques, ce devrait être suffisamment remarquable pour être souligné collectivement ! ».
Autre motif à « chicayas inutiles » selon les mots du vice-président Dominique Coutière, l'éternel débat sur la zone Atlantisud à Saint-Geours-de-Maremne dont Lionel Camblanne a critiqué le rythme lent de commercialisation et les promesses d'emplois non tenues. Réponse cinglante de Coutière : « ça ne se vend pas aussi vite qu'on pensait, c'est vrai. Mais qui peut prédire ce qu'il va se passer dans 5 ans en matière économique ? Si on n'avait pas de choses déjà prêtes pour accueillir des entreprises, on nous traiterait d'imprévoyant ! Il faut savoir ce qu'on veut ! ».
+44€ par propriétaireEn matière d'aménagement du territoire, tout le monde s'est, en revanche, retrouvé sur l'accélération du plan de déploiement du très haut débit avec 100% des Landais couverts d'ici trois ou quatre ans, en faisant appel aux opérateurs privés en complément du plan public porté par le SYDEC. Et il n'y a pas eu de débat particulier sur la nouveauté, importée du voisin gersois, d'un budget participatif d'1,5M€ pour faire émerger une quarantaine de projets d'initiative citoyenne, dont 10% portés par des jeunes, avec vote en ligne et en mairie des meilleures idées amenées à être réalisées en 2020. De quoi tenter d'enrayer la crise démocratique.
Mais pour continuer à porter tous ces projets dans un contexte de baisse des dotations de l'Etat, les élus PS ont voté une hausse de la fiscalité locale sur le foncier bâti, de 14,76 à 16,97% soit 44€ de plus en moyenne par propriétaire (hors foyers modestes exonérés). Un taux toujours inférieur de 18% à la moyenne régionale. Cette augmentation va « encore peser sur les classes moyennes », a dénoncé Alain Dudon (LR). Ayant préféré un lissage sur deux ans, le Front de gauche, allié dans la majorité, a préféré s'abstenir sur ce point.

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
6462
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !