Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/07/21 | L’Université de La Rochelle poursuit sa transition

    Lire

    La Rochelle Université a signé début juillet l’Accord de Grenoble avec l’association étudiante de protection de l’environnement, Uni'Vert LR. Cet accord va accélérer la transition socio-écologique de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche puisqu’il incite l’établissement à agir pour réduire les émissions de gaz à effets de serre, former les apprenants aux enjeux de la transition socio-écologique, à proposer une formation au personnel de l’établissement, à augmenter la participation de la recherche dans l’effort de transition ou encore à suivre et publier son empreinte carbone.

  • 28/07/21 | Visitez les pomiculteurs écoresponsables de Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Les pomiculteurs agréés Vergers écoresponsables se mobilisent à l’occasion de la 11e édition des Vergers ouverts. Ensemble, fin août et septembre, ils donnent rendez-vous aux curieux et aux amateurs de pommes pour leur faire découvrir les coulisses de production du fruit phare des vergers. Cette année, ce sont 35 exploitations, dont une dizaine en Nouvelle-Aquitaine qui ouvrent leurs portes pour quatre week-ends de festivités entre programme riche en découvertes et activités ludiques. Détails et inscriptions : http://lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 28/07/21 | Première édition du Festival du Bonheur à Bordeaux

    Lire

    Du 6 au 8 août, se déroulera rue Malbec à Bordeaux, après deux éditions en ligne, la première édition "en personne" du Festival du Bonheur. Porté par la Brigade du Bonheur, collectif d’artistes bordelais, et en collaboration avec le café culturel Pourquoi Pas ?, cette première édition propose une programmation éclectique et tout public : concerts, théâtre, animations, bingo et même mentalisme ! Pour en savoir plus, sur le programme et les tarifs : https://www.unairdebordeaux.fr/evenements/2021/festival-du-bonheur/

  • 27/07/21 | Le jazz s’invite à Andernos

    Lire

    Le 31 juillet, la Plaine des Sports d’Andernos accueillera 2 concerts de jazz avec Géraldine Laurent Quartet, Emile Parisien et son invité Michel Portal. Suite aux concerts, le jazz se baladera dans le centre-ville durant 3 jours. Les concerts sont gratuits et les billets sont à réserver sur le site de l'Office de Tourisme d'Andernos

  • 27/07/21 | Le label "Espace sans tabac" se déploie

    Lire

    Partout en France, de nouveaux sites continuent à recevoir le label « Espace sans tabac » avec désormais plus de 3 730 espaces labellisés, dont 683 inaugurés en 2020 malgré les confinements. En Gironde par exemple, la ville du Haillan a inauguré 10 espaces dans la commune, dont plusieurs devant les écoles maternelles et primaires. Dans les Pyrénées-Atlantiques la plage du Lac de Saint-Pée-sur-Nivelle est désormais une plage sans tabac, de même que celle de Sanguinet dans le département des Landes, qui voit aussi des espaces labellisés aux abords des écoles maternelles et élémentaires d'Ychoux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Castex pour "sauver" Noël

11/12/2020 |

Jean Castex Conférence de presse du 10 décembre 2020

Le pays ne se faisait guère de doute sur le serrage de boulons qui s'annonçait au regard des derniers chiffres connus. De nouveaux cas quotidiens, deux fois plus nombreux et parfois trois que ceux espérés et, par voie de conséquence, des lits de réanimation eux-aussi davantage sollicités que ce que le gouvernement avait imaginé. Allait-il pour autant revenir sur ce déconfinement très progressif dont la réouverture des commerces, à l'orée de Noël, était la principale raison? Réponse: oui, en partie notamment à travers l'avancement à 20 h au lieu de 21h du couvre feu prévu. Et puis, et surtout, en renonçant à ouvrir tous les lieux de culture et de vie associative que sont les théâtres, les cinémas, les salles de sport.

Nouvel horizon, le 7 janvier, pour le secteur culturel qui avait depuis deux semaines surtout, imaginé et activement préparé des spectacles et concerts. « Tout était prêt » reconnaît d'ailleurs le premier ministre assumant au côté du président de la République et de la ministre de la culture, « une décision particulièrement douloureuse » ; mais dans la droite « logique » gouvernementale de vouloir « éviter les flux et les rassemblements ». Une impossibilité d'accueillir du public aussi prolongée de 3 semaines, au moins, en qui concerne les enceintes sportives, les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos.

Pour autant le 15 décembre reste une « étape ». Dès ce mardi, donc, les déplacements, d'une ville à une autre, d'une région à l'autre, resteront comme prévus possibles, dans les limites d'un couvre-feu en revanche plus strict qu'initialement envisagé, couvrant la nuit de 20h à 6h. Noël oblige. Car on avait bien compris que l'objectif premier hormis l'espoir d'éviter une troisième vague qui ne semble, hélas, plus improbable il s'agissait de sauver Noël.

Noël en famille, Réveillon à la maison
Un Noël qui « occupe une place à part dans nos vies et nos traditions, un moment où peuvent se trouver toutes les générations et où se forment les premiers grands souvenirs pour les tout-petits », appuie Jean Castex. A ce titre, la nuit du 24 décembre au 25 décembre sera la seule soirée lors de laquelle les déplacements seront autorisés. Pour autant Jean Castex renouvelle le conseil déjà livré la semaine dernière « pas plus de 6 adultes à table ». Pas besoin d'attestation dérogatoire de déplacements donc ce soir là, contrairement à tous les autres soirs de cette nouvelle étape de déconfinement.
En effet le réveillon du 31 décembre n'échappera finalement pas lui non plus au couvre-feu. « Traditionnellement festif, il concentre tous les ingrédients d'un rebond épidémique », justifie Jean Castex. « Se retrouver les uns les autres est le facteur n°1 de contamination, et c'est la raison pour laquelle nous maintenons aussi fermés les bars et restaurants ». Ici pas de surprise, tel était déjà le plan présenté lors de l'annonce du dé-confinement progressif.

Un couvre-feu "strictement controlé"
Indiquant, son ministre de l'Intérieur à l'appui, que le couvre feu serait strictement contrôlé, seuls les trajets domicile-travail, les raisons de santé, les motifs familiaux impérieux, les activités associatives, la promenade d'un animal de compagnie (mais pas le jogging) ou encore la présentation de billets de transports seront considérés, attestation à l'appui, comme des dérogations possibles de sortie a ainsi préciser Jean Castex.

A plus long terme les établissements devant rouvrir au 20 janvier doivent toujours l'être (lycées notamment). Quant aux Universités si aucune réouverture anticipée n'est envisagée, des enseignements en présentiel pour "des étudiants ciblés" pourront reprendre début janvier.... Une population étudiante à laquelle a fait plusieurs fois référence Jean Castex, évoquant « des situations psychologique très difficile, des suicides », ou « des situation de décrochage ou de détresse ». Face à cela outre la mise en place de mentorat depuis déjà plusieurs semaines, le premier ministre a déclaré que des crédits avaient été dégagés pour "renforcer les vacations de psychologues et d'assistantes sociales".

la rédaction
Par la rédaction

Crédit Photo : capture d'écran

Partager sur Facebook
Vu par vous
6177
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !