Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Cédric Villani, ambassadeur de l'intelligence artificielle à l'Université Hommes-Entreprises du Ceca

31/08/2018 | Le mathématicien, député LReM de l'Essonne, est venu débattre autour de l'intelligence artificielle et de ses enjeux à Martillac.

Cédric Villani

Le député LReM de l'Essonne, Cédric Villani, était bien présent ce vendredi pour la 24ème édition de l'Université Hommes-Entreprises (jeudi 30 et vendredi 31 août) au sein du cadre verdoyant du château Smith Haut-Lafitte, à Martillac. Le mathématicien y a donné une conférence autour du thème central de cette nouvelle édition centrée sur les termes de "Progrès et sagesse" et s'interrogeant sur la matière de "mettre les nouvelles technologies au service de l'humanisme". Auteur d'un rapport paru en mars dernier cherchant à "donner un sens à l'intelligence artificielle", il en a dit un peu plus sur les fondements de ces nouveaux enjeux et les futures manières de les mettre en place. Extraits choisis.

"Au service de l'humain"

Les économistes Erik Orsenna et Nicolas Bouzou, le fondateur de l'Institut d'Etudes anthropologiques Philantropos Nicolas Buttet, le réalisateur Francis Perrin... autant de disciplines et d'invités différents, tous conviés durant deux jours à débattre autour du progrès, des espoirs aux menaces sur l'humanisme que ce dernier implique. C'était donc le programme de la vingt-quatrième édition de l'Université Hommes-Entreprises organisée, qui convoquait plus de 600 participants à Martillac. Mais l'une des séquences les plus attendues était sans conteste l'intervention de Cédric Villani, mathématicien de formation (lauréat du prix Doob en 2014 et de la médaille Fields en 2010), devenu en 2017 député macroniste dans l'Essonne et chargé par le gouvernement d'une mission avec pour principal centre de réflexion l'intelligence artificielle. L'homme à la lavallière y a ainsi effectué une longue intervention pour tenter de répondre à la question "l'IA est-elle au service de l'humain" ?

L'épineux dilemme de l'éthique
Pour resituer un peu le contexte, il convient de préciser que le député est l'auteur d'un rapport, paru en mars dernier, censé "dresser une feuille de route" sur le sujet de l'IA et des défis stratégiques qu'elle impose. Lors de cette conférence, il est également revenu sur un dilemme, "lorsque l'idéal scientifique se retrouve confronté à la réalité humaine, à la réalité humaine et à la destruction", situation à laquelle l'exemple des travaux autour de la bombe atomique étaient un exemple tout trouvé. "Est-ce que le scientifique doit avoir un statut, une responsabilité par rapport à ses travaux où est-ce que tout ça doit être investi dans le pot commun de l'humanité et dépasser sa propre implication. Aucune de ces attitudes n'est moins bonne qu'une autre. N'importe quelle technologie peut-être utilisée pour faire le bien ou le mal, d'où cette ambivalence. L'éthique scientifique est différente de la morale, elle correspond à nos propres valeurs, on tient compte de tout et on en déduit une approche", a notamment affirmé l'élu.

Entre recommandations...
420, c'est le nombre d'experts (de différents domaines) auditionnés par l'équipe de Cédric Villani dans ces 240 pages qui ont déjà fait pas mal parler et duquel sont sorties une série importante de recommandations : la valorisation du travail des chercheurs débutants, la mise en oeuvre de comités éthiques indépendants, la création d'un contexte législatif protecteur et surtout un renforcement de l'ouverture des bases de données, publiques comme privées, à partir desquelles l'intelligence artificielle pourrait fournir des résultats plus pertinents car comparés à un nombre d'exemples démultiplié. "L'étape la plus complexe, ce n'est pas la technologie, c'est l'humain. Le terme IA, s'il a été inventé en 1056, se retrouve exacerbé par de nouveaux enjeux et de nouvelles pratiques scientifiques. C'est un domaine plein d'imprévus dans lequel, à contrario de ce que l'on pensait au départ, ce sont les tâches qui nous semblaient basiques, comme la conduite, qui ne sont pas encore automatisées contrairement aux échecs ou au go que l'on pensait complexe. Il est difficile de prédire les tâches que l'on va réussir à faire ou pas à partir de ces nouvelles méthodes, mais de grands jeux de données seront nécessaires aux calibrages, en particulier dans des domaines où nous ne sommes pas encore capables de reproduire ce qui est dans la nature". Dans son rapport, Cédric Villani invoquait l'exemple du domaine de la santé, en préconisant notamment la création "d’une plate-forme d’accès et de mutualisation des données pertinentes pour la recherche et l’innovation". Pour le développement de la recherche, l'objectif n'est pas moins ambitieux : tripler le nombre de personnes formées à l'IA en 2020 et inciter les étudiants à se diriger vers ce secteur, au sein duquel les jeunes chercheurs français sont souvent aspirés par les grandes entreprises de type GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon). La multiplication des bourses ou le doublement du salaire des jeunes chercheurs font partie des mesures proposées.

...et mesures
Cédric Villani est ainsi assez largement revenu sur ces questions, jusqu'à ce qu'une intervention dans la salle n'en pose de plus concrètes : après ce rapport, quid de la suite ? Comment la France met en place sa stratégie ? François Hollande avait déjà promis, après un premier rapport sur l'IA (présenté par Axelle Lemaire en 2017) de débloquer 1,5 milliards d'euros sur dix ans. Le 29 mars dernier, Emmanuel Macron a enfoncé le clou en annonçant, lors d'un discours au Collège de France, un "plan intelligence artificielle" à déployer jusqu'en 2022. Parmi les annonces faites par le Président lors de ce discours, certaines suivent les recommandations du rapport Villani (des hubs de recherche pour multiplier les connexions des chercheurs avec les réseaux publics et privés) d'autres non (les salaires des jeunes chercheurs). Le tout représente en tout cas "un effort de près de 1,5 milliards d'euros de crédits publics", dont 400 millions dédiés à des appels à projets.

Mais pour le député LReM, le sujet dépasse largement le simple cadre budgétaire qu'on voudra bien lui imposer. "Ce n'est pas qu'un sujet technique avec des indicateurs à remplir. C'est aussi passionnant parce qu'il y a de l'imprévu, des grands projets et des grandes questions de société derrière. Il y a une question de mise en oeuvre par le politique qui se pose ensuite. Le budget est, par rapport au périmètre annoncé, adapté; mais en ayant bien conscience que ça ne concerne qu'une partie de la stratégie globale. Ca renvoie à plus tard des questionnements considérables liés à la formation, au social, ect. On ne peut pas juste définir une stratégie et mettre en place un Ministère de l'Intelligence artificielle qui s'en occupe, ça n'a pas de sens. Le sujet doit s'inviter dans tous les ministères avec des ordres de grandeur différents".

Quant aux enjeux diplomatiques, enfin, l'Europe aura, selon lui, un grand rôle à jouer pour espérer concurrencer les deux géants en matière d'IA que sont déjà les Etats-Unis et la Chine. "Le gros enjeu va être que l'IA vienne s'infiltrer dans les politiques environnementales, de santé, de transports et ainsi de suite. La construction d'objectifs au niveau européen va être un enjeu important. On a encore régulièrement des contacts avec nos voisins allemands. Avant-hier, j'avais une rencontre avec le Ministre des finances fédéral sur ce sujet précis. Il y aura encore de nombreuses rencontres qui traiteront de la façon de définir une politique franco-allemande en la matière. Un rapport parlementaire allemand est en cours, l'Allemagne a décidé que 2019 serait classée sous le signe du débat public autour de l'intelligence artificielle avec des millions attribués autour de la communication. Le projet d'un laboratoire franco-allemand sur l'IA fait aussi partie du programme du SPD dans le cadre de la coalition mise en place en Allemagne. Ce n'est que le début d'une stratégie nationale qui passera aussi par une appropriation européenne" a ainsi conclu Cédric Villani, (en pleine "tournée" locale puisqu'il était ce même jour invité à Saint-Christoly-de-Blaye par les députées de Gironde Véronique Hammerer et Christelle Dubos pour parler de l'enjeu des nouvelles technologies dans le monde rural). Voilà qui promet un futur agenda chargé...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4139
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !