Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

  • 24/09/20 | Charente-Maritime : premier bilan de la tornade du 23 septembre

    Lire

    Mercredi vers 16h30, une tornade s'est abattue d'un coup sur le sud de l'île d'Oléron. Elle a ensuite traversé le pertuis pour remonter par Marennes, Port-des-Barques, Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée avant de perdre en intensité à l'intérieur des terres. Renforcés par le SDIS de Charente, les pompiers ont effectué une soixantaine d'interventions. Hormis deux blessés légers la tornade a fait de nombreux dégâts matériels : véhicules retournés, tuiles ou toitures arrachées, arbres à terre...

  • 24/09/20 | La Nature s’expose à Guéret

    Lire

    Du 22 septembre au 10 octobre, la Ville de Guéret, en partenariat avec l’association Creusographie, propose l’exposition du Concours Photo 2020 au centre culturel Espace Fayolle. Chacun des 23 participants à cette exposition sera récompensé avec une attention particulière. Les 3 premiers se verront remettre officiellement leur lot le 1er octobre prochain, pour des raisons sanitaires.

  • 24/09/20 | Bordeaux : opération de dépistage COVID-19 pour les publics prioritaires

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine en lien avec la Préfecture, la Mairie et la Métropole de Bordeaux, avec l’appui du CHU de Bordeaux et de la Protection civile, organisent une opération de dépistage gratuit Place des Quinconces à Bordeaux du 23 septembre au 30 octobre, de 13h à 17h. Cette opération concerne les personnes présentant des symptômes compatibles avec la Covid-19 munies d’une prescription médicale et celles définies comme contact à risque d’un cas confirmé par l’autorité sanitaire disposant d’un justificatif de l’Assurance maladie.

  • 23/09/20 | EELV appelle aux candidatures pour les cantonales

    Lire

    Ils entendent faire "basculer" la majorité départementale. Les écologistes de Charente-Maritime appellent aujourd'hui à candidature dans les 26 cantons. Un projet commun sera bâti sur des thèmes comme l’eau, de l’agriculture de la conchyliculture ; l’action sociale; le handicap ; l’insertion ; le tourisme durable ; la biodiversité; le transport - ainsi que la création d'emplois utiles et non délocalisables respectueux de la nature et des hommes au service des nouvelles solidarités écologiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Charente-Maritime : 74 candidats se bousculent aux législatives

23/05/2017 | Sur les cinq circonscriptions, seuls deux députés se représentent, dont Olivier Falorni à La Rochelle

Le député Olivier Falorni et le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine avaient présenté des voeux communs en janvier 2017

Sans surprise, ces législatives annoncent un beau chambardement, entre les députés sortants qui jettent l’éponge, les nouvelles têtes d’En Marche et quelques personnalités émergentes. Comme ailleurs en Nouvelle-Aquitaine, le rebattement de cartes lié aux présidentielles semble avoir aiguisé les appétits de tous bords et les candidats sont nombreux – jusqu’à 19 dans la 5e circonscription – et en particulier du côté des sans étiquette et des divers droite ou gauche. A noter également, le retour en force des centristes, qui semblent comme revigorés par le succès d’Emmanuel Macron.

1re circonscription (La Rochelle- Ré)

Le député sortant Olivier Falorni (DVG) brigue un deuxième mandat et la conjoncture lui semble favorable. Le scénario des législatives de 2012 qui avait vu s’affronter dans une campagne farouche le divers gauche Olivier Falorni et la présidente de Région Ségolène Royal, investie par le Parti Socialiste, semble loin de se reproduire cette année, puisqu’aucun candidat PS n’est investi officiellement… Idem du côté du parti radical de gauche (PRG) qui a fait savoir qu’il soutiendrait « le candidat officiellement investi », soit une façon détournée de soutenir Olivier Falorni, non encarté, et peut-être bien de lui faire un appel du pied… On se souvient que le nouveau maire PRG Jean-François Fountaine et une partie de son équipe s’étaient clairement positionnés en sa faveur à l’époque. Mais il aura tout de même face à lui Otilia Ferreira, ex Modem officiellement  investie par En Marche ! sur un territoire ayant massivement voté pour Macron aux Présidentielles. L’investiture de cette conseillère régionale Modem avait surpris, tant les bruits de couloirs portaient déjà Olivier Falorni comme futur candidat de la République En Marche durant les dernières élections, le député s’étant positionné en faveur du nouveau président. Reste à savoir si le cœur des électeurs penchera pour une candidate siégeant dans l’opposition de l’équipe municipale rochelaise, avec un suppléant très marqué à droite. Laquelle a pourtant un candidat investi en la personne de Bruno Leal (LR), lui-même ex-Modem ayant quitté le parti avec fracas en 2013 et lui aussi conseiller municipal d’opposition à La Rochelle. Bref, c’est une bataille de centristes rochelais qui s’annonce, d’autant qu’un autre conseiller municipal de La Rochelle, Jean-Marc Soubeste, adjoint de Fountaine, s’est aussi lancé dans la course sous l’étiquette Europe Ecologie les Verts (EELV). Et qu’il faudra également compter avec les électeurs de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, que les Rochelais avaient porté en 2e position derrière Macron au premier tour des Présidentielles : son candidat Cédric Ruffié pourrait parfaitement se hisser au 2e tour sur la circonscription.

Les autres candidats : Antoine Colin (LO), Jean Marc De Lacoste-Lareymondie (FN), Jean-Pierre Ernst, Wael Gribba (UPR), Brahim Jlalji (PCF), Hanitra Ratrimo, Patrick Viot.

2e circonscription (Aunis, Rochefort)

Voilà un territoire où les cartes vont être complètement rebattues. Après son premier mandat, la députée Suzanne Tallard (PS), également maire d’Aytré, a choisi de ne pas se représenter. Suite à un accord entre le PS et EELV, c’est l’écologiste Brigitte Desvaux qui portera les couleurs de la gauche aux législatives. Cette vice-présidente de l’agglo de La Rochelle en charge des transports s’était déjà présentée en 2012 dans la 1re circonscription, avant de soutenir Ségolène Royal. Elle n’aura pourtant pas l’exclusivité des voix de gauche, le Parti communiste ayant investi Michèle Grenier et La France Insoumise Maud Assila. La partie n’est d’autant moins jouée qu’elle aura face à elle, à droite, une candidate Les Républicains de poids en la personne de Sylvie Marcilly (LR), maire de Fouras, vice-présidente du Département et pour ainsi dire bras droit de Dominique Bussereau. Mais les voix de droite pourraient elles-mêmes se retrouver dispersées entre le candidat divers droite, Dominique Droin et le candidat du FN Jean-Louis Leygonie, qui compte bien jouer son va-tout sur un territoire où Marine Le Pen est arrivée au coude à coude avec Mélenchon et quelque 20% des voix au premier tour des Présidentielles. Et il faudra bien sûr compter avec la candidate d’En Marche Frédérique Tuffnell, conseillère municipale d’opposition à Rochefort, également élue à l’Agglo, très implantée localement.

Autre candidats : Guy Burguin, Frédéric Castello (LO), Catherine Deneuve, Dominique Raby (UPR), Philippe Riché, Frédérique Tuffnell (LREM), Jean-Claude Wallard.

Sylvie Marcilly, aux côtés de Dominique Bussereau au Département

 Sylvie Marcilly aux côtés de Dominique Bussereau au Département

3e circonscription (Saintes –Saint-Jean-d’Angély)

Ici non plus, la députée sortante Catherine Quéré (PS) ne se représente pas, et affiche son soutien à la nouvelle candidate socialiste Françoise Mesnard, maire de Saint-Jean d’Angély et conseillère régionale. Forte d’un soutien de poids, elle aura tout de même fort à faire pour convaincre sur cette circonscription où Macron et Le Pen se sont retrouvés au coude à coude à l’issu du premier tour des Présidentielles, talonnés par Mélenchon et ses 20%. Certes, les candidats ne sont pas tout à fait nouveaux : Rachel Cointet, représentant du FN, était déjà candidate aux élections départementales. Et Jean-Philippe Ardouin, investi pour En Marche !, se présente régulièrement aux diverses élections locales depuis dix ans, s’associant tantôt à droite, tantôt à gauche. Des revirements qui ne lui permettront pas d’avoir les coudées franches pour obtenir les voix centristes, d’autant qu’il aura sur sa droite l’UDI Henriette Diadio-Dasylva, élue d’opposition à Saint-Jean d’Angély et très impliquée dans la vie associative, et sur sa gauche la PRG Renée Eliane Benchimol-Lauribe. Les voix de gauche risquent également de se retrouver extrêmement ventilées, entre Rémy Catrou (FI), Joëlle De Corte (DVG), Jean-Louis Lavazec (LO), Marie-France Moquet (PCF) et Julien Papineau (DVG).

Les autres candidats : Alexandre Beauvais, Eric Belleperche, Patrick Chebroux (DVD), Bernard Chretien, Alain Georgeon (DVD – ex Debout La France), Frédéric Neveu (LR), Isabelle Ninvirth (UPR), Frédéric Sananes.

4e circonscription (Haute Saintonge et Royan Est)

Le député Dominique Bussereau ayant préféré se consacrer désormais à la présidence du Département, c’est Loïc Girard qui reprend le flambeau des Républicains. Difficile de dire si ce soutien de poids permettra au maire de Gémozac de reprendre la succession dans une circonscription ayant massivement votée Le Pen au premier comme au second tour, bien que là aussi, Macron ait fini par l’emporter. La candidate FN Isabelle Texier, qui s’était présentée aux dernières départementales, pourraient surfer sur cette tendance. Des personnalités comme Benoît Biteau (PRG), conseiller régional et fervent défenseur de l’agriculture paysane et biologique, pourraient également créer la surprise.

Les autres candidats : Valérie Barraud (LO), Ingrid Chrismann (UPR), Philippe Davril, Eric Devise, Fabienne Dugas-Raveneau (PS), Raphaël Gérard (LREM), Lucie Kirchner (FI), Laurence Marcillaud, Pascal Pellerin (PCF).

5e circonscription (Royan Ouest - Marennes- Oléron)

Avec la 3e circonscription, c’est celle qui présente le plus grand nombre de candidats, avec 19 en lice! Le député sortant Didier Quentin (LR – UDI) brigue un 5e mandat. Le maire de Royan semble avoir un boulevard devant lui, d’autant plus que sa circonscription est celle qui a voté le plus pour François Fillon. Mais c’est sans compter sur la présence en face d’un autre élu de poids du territoire, Mickaël Vallet (PS). Ce multi-casquette du PS, maire de Marennes, président de communauté de communes et conseiller départemental, ex-premier fédéral PS de Charente-Maritime, proche de Ségolène Royal, se présente pour la première fois sur la circonscription. Le match devrait donc se jouer principalement entre les deux hommes, et la lutte s’annonce rude entre ces deux politiques aux visions diamétralement opposées. Christian Gerin, producteur de télévision investi par En Marche !, pourrait jouer les troubles fêtes, si sa position ne se retrouvait pas d’emblée fragilisée par une polémique locale, au sujet de contenu de tweets, qui lui a valu une suspension de sa candidature, en attendant de passer devant une commission d'éthique. 

Les autres candidats : Pierre Duponchel, Gilles Geirnaert, Thierry Gille, Jacques Guiard (PCF), Patrice Guillory, Audrey Jean, Geoffrey Lebreton-Perez (FI), Rémi Lefevre, Béatrice Machillot (UPR), Julien Millot, Maurice Montangon, Stéphanie Muzard (EELV), Gérard Potennec (Modem), Khamssa Rahmani (LO), Stéphane Theas, Séverine Werbrouck (FN). 

 

Mickaël Vallet avec son suppléant Eric Authiat / credit photo NDP

Mickaël Vallet et son suppléant Eric Authiat

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
13174
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !