Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/03/19 : Bergerac : dans la nuit de dimanche à lundi, le chantier de la future mosquée a fait l'objet de dégradations, actes qui ont été fermement condamnés par le préfet. Les investigations sont en cours afin d'identifier les auteurs et de les sanctionner.

25/03/19 : Grand débat national: en Charente-Maritime, 132 réunions d'initiatives locales ont été organisés depuis sa mise en place, même si l'initiative est venue essentiellement des maires. Seules 12 communes, sur les 463 du département, n'ont pas participé.

25/03/19 : Le département des Landes et La Poste viennent de créer la société XL Autonomie. Elle met en oeuvre le service public délégué "Vivre à domicile" pour faciliter l'insertion et l'accompagnement des personnes vulnérables.

24/03/19 : La Rochelle : Suite à la découverte de tags anti-islam et pro-nazi dimanche matin sur les murs du Stade Armand Bouffenie à La Rochelle, le Maire J-F Fountaine condamne avec la plus grande fermeté ces actes de vandalisme et de discrimination. Une plainte s

23/03/19 : Naufrage du Grande America : deux oiseaux mazoutés par les hydrocarbures provenant du navire marchand ont été retrouvés dans les Landes et en Pays Basque, annonce ce matin la préfecture de Région.

23/03/19 : La Rochelle: sur le net circulent des appels à manifester ce samedi en centre-ville. Aucune déclaration de manifestation n’a été déposée, rappelle la préfecture, qui s'attend à "des actions délibérées de trouble à l’ordre public au Vieux Port".

23/03/19 : Dordogne : Mardi 26 mars, le tribunal administratif de Bordeaux doit se prononcer sur l'arrêt définitif ou non du chantier de la déviation de Beynac, 14 mois après l’autorisation préfectorale et près de trois mois après sa suspension par le Conseil d’Etat

22/03/19 : En visite à La Rochelle, le ministre de l'écologie François de Rugy a annoncé un soutien financier supplémentaire de 100 000 € à l'observatoire Pelagis, qui recense et étudie les dauphins - 1100 cétacés morts ont été recensés depuis janvier.

22/03/19 : A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril prochain, l'association la Banda Marius et Cap Soins 17 organisent à l'hôpital Marius Lacroix un après-midi festif sur le thème "Ensemble nous chantons, dansons, créons...Ensemble nous vivons".

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

Le député européen et la pomme de terre canadienne

Et d'un seul coup d'un seul Eric Andrieu, député europeen de la grande circonscription sud ouest, et président de la commission pesticides au Parlement européen, a monté d'un ton son propos pour faire un sort à la pomme de terre canadienne, traitée à la clothianidine. A la Commission européenne qui prévoyait d’augmenter les limites maximales de résidus de plusieurs néonicotinoïdes dont la clothianidine et l’haloxyfop-R, respectivement insecticide tueur d’abeilles et herbicide toxique pour la santé humaine, le Parlement a dit non. A une large majorité, et bien au delà du groupe des sociaux-démocrates auquel Eric Andrieu (PS) appartient. Bras d'honneur argumenté au CETA auquel l'Europe et la Commission ont souscrit avec le Canada. Belle illustration du rôle que peut jouer un député européen. Et, ceci, dans une assemblée dont on oublie, ou dont on ne sait pas, à moins que l'on ne veuille pas savoir, que face à la Commission de Bruxelles qui propose des lois, elle les vote ou... ne les vote pas, à Strasbourg, en assemblée plénière. Et notre député européen d'enfoncer le clou :« Une fois de plus, l’exécutif européen se retrouve à vouloir abaisser ses normes sanitaires, afin de les faire coïncider avec les traités commerciaux qu’elle a signés. La Commission européenne ouvre notre marché intérieur à des produits de pays tiers traités à la clothianidine, alors que cette substance est interdite dans l’ensemble de l’UE depuis 2018. C’est totalement inacceptable ! »


- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/03/19 | Jean-Michel Clément au Parlement Franco-Allemand

    Lire

    Jean-Michel Clément, député de la Vienne, va siéger au sein de l’Assemblée Parlementaire Franco-Allemande. Cet accord parlementaire, signé le 25 mars dernier, est composée de 50 parlementaires allemands et de 50 parlementaires français. Au travers de cet accord, l’Assemblée Nationale et le Bundestag souhaitent institutionnaliser la coopération franco-allemande pour rapprocher leurs méthodes de travail et faire converger les positions françaises et allemandes à l’échelle européenne dans tous les domaines.

  • 25/03/19 | Grande America : une inspection de l'épave prévue en fin de mois

    Lire

    Afin de procéder à l’inspection de l’épave du Grande America, le navire spécialisé Island Pride, affrété par l’armateur, transite actuellement vers Vigo (Espagne). Son arrivée sur la zone du naufrage ne devrait pas intervenir avant la fin de semaine prochaine. En mer les conditions météorologiques se sont dégradées dimanche, avec des creux de 2.5 à 3 mètres, rendant difficile l’intervention des moyens anti-pollution. Les résidus de nappes de fuel tendent à dériver lentement vers le sud.

  • 25/03/19 | Exposition autour des Grandes Guerres à Mont-de-Marsan

    Lire

    Du 25 mars au 10 mai, l’Office de Tourisme de Mont-de-Marsan propose une exposition gratuite « Mont-de-Marsan pendant les deux guerres mondiales et aujourd’hui ». Réalisée par les Amis des Archives des Landes et l’Association Landaise de Recherches et de Sauvegarde, elle se compose de 13 panneaux mettant en avant les 12 sites montois faisant référence aux 2 guerres. Une animation spéciale est proposé le 27 mars à l’occasion du 75ème anniversaire du bombardement de Mont-de-Marsan.

  • 25/03/19 | Collecte de printemps à la Banque Alimentaire

    Lire

    La Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde (BABG) organise pour la 1ère fois le samedi 30 mars sa collecte de printemps. Ce jour-là, les Gilets Oranges seront présents dans 8 hypermarchés de la métropole bordelaise. Quatre produits secs sont particulièrement ciblés : des conserves de poisson, de viande, de légumes mais aussi du riz. La récolte de cette collecte va permettre à la BABG de compléter sa gamme de denrées dont elle a besoin pour nourrir chaque semaine plus de 18 000 bénéficiaires.

  • 25/03/19 | « PAC : la place des jeunes dans l’agriculture »

    Lire

    Le 29 mars, la Maison de l’Europe Limousin organise une conférence « PAC : la place des jeunes dans l’agriculture » à Limoges. Pour aborder ce thème seront présents Karine Gloanec Maurin, députée européenne, de la circonscription Massif Central-Centre, Jean-Marc Trarieux, chef d’unité à la DG Agriculture de la Commission Européenne, Jean-Pierre Raynaud, vice-président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine en charge de l’agriculture et Charles Muller, 3ème secrétaire adjoint à la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Charente-Maritime : 74 candidats se bousculent aux législatives

23/05/2017 | Sur les cinq circonscriptions, seuls deux députés se représentent, dont Olivier Falorni à La Rochelle

Le député Olivier Falorni et le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine avaient présenté des voeux communs en janvier 2017

Sans surprise, ces législatives annoncent un beau chambardement, entre les députés sortants qui jettent l’éponge, les nouvelles têtes d’En Marche et quelques personnalités émergentes. Comme ailleurs en Nouvelle-Aquitaine, le rebattement de cartes lié aux présidentielles semble avoir aiguisé les appétits de tous bords et les candidats sont nombreux – jusqu’à 19 dans la 5e circonscription – et en particulier du côté des sans étiquette et des divers droite ou gauche. A noter également, le retour en force des centristes, qui semblent comme revigorés par le succès d’Emmanuel Macron.

1re circonscription (La Rochelle- Ré)

Le député sortant Olivier Falorni (DVG) brigue un deuxième mandat et la conjoncture lui semble favorable. Le scénario des législatives de 2012 qui avait vu s’affronter dans une campagne farouche le divers gauche Olivier Falorni et la présidente de Région Ségolène Royal, investie par le Parti Socialiste, semble loin de se reproduire cette année, puisqu’aucun candidat PS n’est investi officiellement… Idem du côté du parti radical de gauche (PRG) qui a fait savoir qu’il soutiendrait « le candidat officiellement investi », soit une façon détournée de soutenir Olivier Falorni, non encarté, et peut-être bien de lui faire un appel du pied… On se souvient que le nouveau maire PRG Jean-François Fountaine et une partie de son équipe s’étaient clairement positionnés en sa faveur à l’époque. Mais il aura tout de même face à lui Otilia Ferreira, ex Modem officiellement  investie par En Marche ! sur un territoire ayant massivement voté pour Macron aux Présidentielles. L’investiture de cette conseillère régionale Modem avait surpris, tant les bruits de couloirs portaient déjà Olivier Falorni comme futur candidat de la République En Marche durant les dernières élections, le député s’étant positionné en faveur du nouveau président. Reste à savoir si le cœur des électeurs penchera pour une candidate siégeant dans l’opposition de l’équipe municipale rochelaise, avec un suppléant très marqué à droite. Laquelle a pourtant un candidat investi en la personne de Bruno Leal (LR), lui-même ex-Modem ayant quitté le parti avec fracas en 2013 et lui aussi conseiller municipal d’opposition à La Rochelle. Bref, c’est une bataille de centristes rochelais qui s’annonce, d’autant qu’un autre conseiller municipal de La Rochelle, Jean-Marc Soubeste, adjoint de Fountaine, s’est aussi lancé dans la course sous l’étiquette Europe Ecologie les Verts (EELV). Et qu’il faudra également compter avec les électeurs de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, que les Rochelais avaient porté en 2e position derrière Macron au premier tour des Présidentielles : son candidat Cédric Ruffié pourrait parfaitement se hisser au 2e tour sur la circonscription.

Les autres candidats : Antoine Colin (LO), Jean Marc De Lacoste-Lareymondie (FN), Jean-Pierre Ernst, Wael Gribba (UPR), Brahim Jlalji (PCF), Hanitra Ratrimo, Patrick Viot.

2e circonscription (Aunis, Rochefort)

Voilà un territoire où les cartes vont être complètement rebattues. Après son premier mandat, la députée Suzanne Tallard (PS), également maire d’Aytré, a choisi de ne pas se représenter. Suite à un accord entre le PS et EELV, c’est l’écologiste Brigitte Desvaux qui portera les couleurs de la gauche aux législatives. Cette vice-présidente de l’agglo de La Rochelle en charge des transports s’était déjà présentée en 2012 dans la 1re circonscription, avant de soutenir Ségolène Royal. Elle n’aura pourtant pas l’exclusivité des voix de gauche, le Parti communiste ayant investi Michèle Grenier et La France Insoumise Maud Assila. La partie n’est d’autant moins jouée qu’elle aura face à elle, à droite, une candidate Les Républicains de poids en la personne de Sylvie Marcilly (LR), maire de Fouras, vice-présidente du Département et pour ainsi dire bras droit de Dominique Bussereau. Mais les voix de droite pourraient elles-mêmes se retrouver dispersées entre le candidat divers droite, Dominique Droin et le candidat du FN Jean-Louis Leygonie, qui compte bien jouer son va-tout sur un territoire où Marine Le Pen est arrivée au coude à coude avec Mélenchon et quelque 20% des voix au premier tour des Présidentielles. Et il faudra bien sûr compter avec la candidate d’En Marche Frédérique Tuffnell, conseillère municipale d’opposition à Rochefort, également élue à l’Agglo, très implantée localement.

Autre candidats : Guy Burguin, Frédéric Castello (LO), Catherine Deneuve, Dominique Raby (UPR), Philippe Riché, Frédérique Tuffnell (LREM), Jean-Claude Wallard.

Sylvie Marcilly, aux côtés de Dominique Bussereau au Département

 Sylvie Marcilly aux côtés de Dominique Bussereau au Département

3e circonscription (Saintes –Saint-Jean-d’Angély)

Ici non plus, la députée sortante Catherine Quéré (PS) ne se représente pas, et affiche son soutien à la nouvelle candidate socialiste Françoise Mesnard, maire de Saint-Jean d’Angély et conseillère régionale. Forte d’un soutien de poids, elle aura tout de même fort à faire pour convaincre sur cette circonscription où Macron et Le Pen se sont retrouvés au coude à coude à l’issu du premier tour des Présidentielles, talonnés par Mélenchon et ses 20%. Certes, les candidats ne sont pas tout à fait nouveaux : Rachel Cointet, représentant du FN, était déjà candidate aux élections départementales. Et Jean-Philippe Ardouin, investi pour En Marche !, se présente régulièrement aux diverses élections locales depuis dix ans, s’associant tantôt à droite, tantôt à gauche. Des revirements qui ne lui permettront pas d’avoir les coudées franches pour obtenir les voix centristes, d’autant qu’il aura sur sa droite l’UDI Henriette Diadio-Dasylva, élue d’opposition à Saint-Jean d’Angély et très impliquée dans la vie associative, et sur sa gauche la PRG Renée Eliane Benchimol-Lauribe. Les voix de gauche risquent également de se retrouver extrêmement ventilées, entre Rémy Catrou (FI), Joëlle De Corte (DVG), Jean-Louis Lavazec (LO), Marie-France Moquet (PCF) et Julien Papineau (DVG).

Les autres candidats : Alexandre Beauvais, Eric Belleperche, Patrick Chebroux (DVD), Bernard Chretien, Alain Georgeon (DVD – ex Debout La France), Frédéric Neveu (LR), Isabelle Ninvirth (UPR), Frédéric Sananes.

4e circonscription (Haute Saintonge et Royan Est)

Le député Dominique Bussereau ayant préféré se consacrer désormais à la présidence du Département, c’est Loïc Girard qui reprend le flambeau des Républicains. Difficile de dire si ce soutien de poids permettra au maire de Gémozac de reprendre la succession dans une circonscription ayant massivement votée Le Pen au premier comme au second tour, bien que là aussi, Macron ait fini par l’emporter. La candidate FN Isabelle Texier, qui s’était présentée aux dernières départementales, pourraient surfer sur cette tendance. Des personnalités comme Benoît Biteau (PRG), conseiller régional et fervent défenseur de l’agriculture paysane et biologique, pourraient également créer la surprise.

Les autres candidats : Valérie Barraud (LO), Ingrid Chrismann (UPR), Philippe Davril, Eric Devise, Fabienne Dugas-Raveneau (PS), Raphaël Gérard (LREM), Lucie Kirchner (FI), Laurence Marcillaud, Pascal Pellerin (PCF).

5e circonscription (Royan Ouest - Marennes- Oléron)

Avec la 3e circonscription, c’est celle qui présente le plus grand nombre de candidats, avec 19 en lice! Le député sortant Didier Quentin (LR – UDI) brigue un 5e mandat. Le maire de Royan semble avoir un boulevard devant lui, d’autant plus que sa circonscription est celle qui a voté le plus pour François Fillon. Mais c’est sans compter sur la présence en face d’un autre élu de poids du territoire, Mickaël Vallet (PS). Ce multi-casquette du PS, maire de Marennes, président de communauté de communes et conseiller départemental, ex-premier fédéral PS de Charente-Maritime, proche de Ségolène Royal, se présente pour la première fois sur la circonscription. Le match devrait donc se jouer principalement entre les deux hommes, et la lutte s’annonce rude entre ces deux politiques aux visions diamétralement opposées. Christian Gerin, producteur de télévision investi par En Marche !, pourrait jouer les troubles fêtes, si sa position ne se retrouvait pas d’emblée fragilisée par une polémique locale, au sujet de contenu de tweets, qui lui a valu une suspension de sa candidature, en attendant de passer devant une commission d'éthique. 

Les autres candidats : Pierre Duponchel, Gilles Geirnaert, Thierry Gille, Jacques Guiard (PCF), Patrice Guillory, Audrey Jean, Geoffrey Lebreton-Perez (FI), Rémi Lefevre, Béatrice Machillot (UPR), Julien Millot, Maurice Montangon, Stéphanie Muzard (EELV), Gérard Potennec (Modem), Khamssa Rahmani (LO), Stéphane Theas, Séverine Werbrouck (FN). 

 

Mickaël Vallet avec son suppléant Eric Authiat / credit photo NDP

Mickaël Vallet et son suppléant Eric Authiat

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
11511
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !