aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

08/12/16 : Jérôme Cahuzac ancien ministre du budget a été condamné ce 8 décembre par le tribunal correctionnel de Paris à 3 ans de prison ferme - sans aménagement - et à 5 ans d'inéligibilité pour fraude fiscale; son ex-épouse écopant de 2 ans de prison ferme.

07/12/16 : La programmation des Francofolies 2017 est tombée : Renaud, Vianney, Christophe Maé, Julien Doré, DJ Snake, Blake M, Boulevard des Airs, DJ Kungs, Soprano, Claudio Capéo sont les têtes d'affiche.

07/12/16 : Le village de Noël de La Rochelle sera inauguré vendredi à 18 h place de Verdun. La Russie est l'invitée d'honneur de cette édition, en particulier la ville jumelle Pétrozavodsk. Le marché sera ouvert tous les jours de 11h à 20 h jusqu'au 2 janvier.

07/12/16 : « Demain l'hiver », « Je reviendrai à Montréal » ou encore « Frog Song ». Voici quelques uns des tubes de Robert Charlebois que vous pourrez venir écouter et applaudir le vendredi 9 décembre à 20h30 au Théâtre Georges-Leygues à Villeneuve-sur-Lot. Renseig

07/12/16 : 4 tués sur les routes lot-et-garonnaises en une semaine ! Le préfet demande aux forces de l’ordre d’intensifier les opérations de contrôle, en portant une attention particulière aux infractions graves liées à la vitesse et aux conduites addictives.

06/12/16 : Les stations de ski de Peyragudes et du Grand Tourmalet dans les Hautes-Pyrénées ainsi que celle de Gourette dans les Pyrénées-Atlantiques ont reporté leur ouverture au samedi 17 décembre.+ d'info

04/12/16 : Président de la Fédération de surf depuis 2005, Jean-Luc Arassus a été reconduit à l'unanimité dans ses fonctions par l’Assemblée générale de la FFS ce dimanche à Bordeaux. Les présidents de clubs ont également conforté le comité directeur sortant.

02/12/16 : La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé que la zone à 15 km des côtes de l'île d'Oléron, situé au coeur du Parc naturel marin, fera partie des prochains appels d'offres de L'Etat en vue d'y implanter un parc éolien.

01/12/16 : Huit courses à obstacles figureront le samedi 3 décembre, à partir de 12h15, au programme de la première journée du meeting d'hiver organisé sur l'hippodrome du Pont Long à Pau.+ d'info

30/11/16 : La Patinoire fait son grand retour à Villeneuve/Lot ! Samedi, elle sera inaugurée à 11h, Halle Lakanal, en plein centre-ville. Elle sera ouverte du 3 décembre au 1er janvier à partir de 10h. Tarif : 3€ la 1/2 heure (location des patins comprise)

30/11/16 : Un accord entre la Région et l'Etat est en cours pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d'Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre à la Région.

28/11/16 : Pour encourager les déplacements à vélo, La Rochelle et les associations Vélo-école et Vive le vélo organisent une opération de conseils de sécurité et distribution gratuite de kit d'éclairages « Voir et être vu » du 28 novembre au 2 décembre 2016.

Parc des expositions du grand Poitiers
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 07/12/16 | Confirmation d’un foyer d’influenza aviaire H5N8 à Monbahus (47)

    Lire

    Le 2 décembre dernier, à la suite d’un début de mortalité anormale détectée dans un élevage de canards sur la commune de Monbahus, l’abattage préventif de près de 4000 animaux a été effectué (1950 provenant de l’élevage infecté du Tarn et 2000 autres élevés dans un bâtiment contigu). En même temps, toutes les mesures de gestion et de protection ont immédiatement été mises en œuvre par les services de l’Etat, afin de protéger les autres élevages avicoles du risque de contamination.

  • 07/12/16 | François Hollande inaugurera Lascaux IV samedi à 15 heures

    Lire

    François Hollande a confirmé sa venue en Dordogne pour l'inauguration du nouveau fac-similé de la grotte de Lascaux à Montignac. La cérémonie aura lieu samedi 10 à 15 heures. Le Président de la république avait fait la promesse de venir l'inaugurer après avoir coupé le ruban du fac-similé de la grotte Chauvet en 2015. Le nouveau centre international d'art pariétal de Montignac ouvre au public jeudi prochain, le 15 décembre. La billeterie en ligne est ouverte depuis trois semaines.

  • 03/12/16 | La menace de grippe aviaire s'étend près des Pyrénées

    Lire

    Une zone de protection de 3 kms, ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kms située à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, ont été mises en place par les pouvoirs publics après la découverte d'un cas de grippe aviaire H5N8 dans un élevage d'Ibos (65). Celui-ci avait reçu un lot de canards en provenance d'une exploitation du Tarn proche de celle infectée par l'influenza. Dans les zones concernées, tous les mouvements de volailles sont interdits, ainsi que leurs rassemblements sur les foires et marchés. Le confinement des animaux est imposé.

  • 03/12/16 | RN21 : concertation sur la section « accès sud de Villeneuve-sur-Lot »

    Lire

    La section de la RN21 « accès sud de Villeneuve-sur-Lot » s'inscrit dans le programme de modernisation de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Ce projet prévoit une mise à 2x2 voies avec la création de carrefours giratoires et la suppression des accès directs. Une réunion publique d’information sur ce projet est organisée à l’attention des riverains et usagers de la RN21, le lundi 5 décembre à 20h à la salle des amandiers à Pujols.

  • 03/12/16 | Grippe aviaire : appel à la vigilance en Dordogne

    Lire

    À ce jour, aucun foyer d’influenza aviaire H5N8 n’a été détecté en Dordogne. C’est pourquoi, aucune mesure spécifique n’est donc prise. Seules les 37 communes intégrées dans la « zone à risque particulier » vis à vis du danger H5N8 dans la faune sauvage restent concernées par la claustration des basses cours sans dérogation et le confinement des élevages professionnels. La préfecture appelle à la vigilance tous les acteurs pour tout mettre en oeuvre pour se protéger de la propagation de ce virus. Plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-et-indemnisations,

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Charente-Maritime : bisbille avec la Région autour des transports

11/10/2016 | Les transports inter-urbains et scolaires, jusque là gérés par les départements, sont au coeur d'un désaccord avec la nouvelle région.

Les transports inter-urbains du département de Charente-Maritime

L’ouverture de la session d’automne du conseil Départemental a été l’occasion pour son président Dominique Bussereau de faire le point sur les grandes thématiques qui seront évoquées ce mois-ci, comme le budget ou le contournement de Marans. Mais aussi d’annoncer un premier désaccord majeur avec la nouvelle région au sujet de la compétence transports. Un camouflet pour les départements de l’ex Poitou-Charentes, survenu alors même que ceux-ci venaient de créer une antenne de leurs départements à Bordeaux, afin d’instaurer un dialogue de proximité avec l’instance régionale.

Décidément, rien ne se passe comme Dominique Bussereau l’aimerait. Après avoir reçu une fin de non-recevoir de l’Etat lors du congrès des Départements la semaine dernière au sujet des dotations aux collectivités (lire notre article du 8 octobre), le président du conseil départemental a eu une deuxième mauvaise surprise : « La Région a fait subitement volte-face sur la question des transports, alors que jusqu’à présent, elle était plutôt en faveur de nous déléguer la compétence. » Pour rappel, la loi Notre, qui fait partie de la réforme territoriale, prévoit que cette compétence, gérée depuis des années par les Départements, le soit désormais par la Région. La loi prévoit de laisser les transports « spéciaux », comme ceux s’adressant aux personnes à mobilité réduite, aux Départements. Seuls les transports scolaires et les transports dits « départementaux » extra-urbains passent sous la coupe de la Région, à partir de 2017. Mais cette même loi prévoit aussi qu’une Région puisse déléguer la gestion de ces mêmes transports aux Départements. Ce que souhaitait la Charente-Maritime. « Jusqu’à présent les négociations se passaient bien. La Région a cessé les discussions d’un coup et sans explication, en disant qu’elle reprenait tout », explique Dominique Bussereau, qui assure n’avoir rien vu venir.

L’élu estime que le Département est plus à même de gérer les transports de son territoire en étant sur place. « A mon sens, on gère mieux les choses de près. Je crains que le manque de proximité de la Région ne facilite pas la rapidité d’intervention en cas d’imprévus ou de problèmes. » Le Département gère actuellement 220 km de réseau routier, et transporte dans cars 27 000 élèves (du primaire au CFA) par an. Autre argument : « La moitié des départements de Nouvelle-Aquitaine veulent garder la gestion des transports, et ce n’est pas une question d’étiquette politique. »

Incompréhension du côté de la Région

Du côté de la Région, la réaction de Dominique Bussereau provoque l’étonnement. « Depuis quatre mois, nous sommes en discussion avec les départements, nous leur avons présenté différents scenarii envisageables mais il a toujours été clair que nous reprendrions pleinement la compétence transport », explique Renaud Lagrave, vice-président du conseil régional en charge des infrastructures. « Nous avons également consulté le ministère de l’Intérieur, la Direction générale des collectivités locales (DGCL) et divers conseils juridiques, notamment concernant l’interprétation et l’application des lois. » Or, selon la DGCL, il serait juridiquement impossible aux régions de déléguer la compétence transports interurbains et scolaires, puisque les Départements, en perdant cette compétence avec l’application de la loi Notre, perdent avec le droit même de l’exercer. « Y contrevenir serait se mettre hors la loi, avec des soucis juridiques que cela pourrait engendrer », poursuit l’élu. « On ne pourrait même pas l’inscrire dans le budget annuel, ce serait illégal. »

La loi Notre prévoit pourtant d’éventuels dérogations : « On a effectivement le droit déléguer la compétence durant 5 ans, le temps d’assurer la transition, mais pas au-delà », précise Renaud Lagrave. La Région n’envisage pas ce scénario pour autant. Sur ce point, l’institution brandit un Arrêt du Conseil d’Etat sur l’égalité de traitement des usagers du service public. Pour la Région, les Départements n’étant actuellement pas égaux en termes de moyens techniques et financiers, il sera plus simple de « créer un même service rendu pour tous » depuis Bordeaux. La Région devra notamment coordonner et harmoniser les services des 1024 autorités organisatrices de deuxième niveau (AOD2) gérants des lignes de transports départementaux (des sous-traitants, EPCI ou Sivom) de la Nouvelle-Aquitaine.

Des explications que le président de Région Alain Rousset aurait fournies aux 11 présidents de Départements dans un courrier il y a dix jours, selon Renaud Lagrave. « Mon bureau reste ouvert à ceux qui voudraient davantage d’explications », assure ce dernier. « Pour nous, le dialogue reste ouvert, nous allons continuer de travailler avec les Départements pour conserver une proximité avec les territoires. »

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : KiwiNeko14

Partager sur Facebook
Vu par vous
2454
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !