aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Charente-Maritime : lancement d’une campagne contre la baisse des dotations de l’Etat

09/09/2016 | Dominique Bussereau a donné le coup d’envoi de cette mobilisation nationale un peu avant l’annonce parisienne, à la maison du département.

Dominique Bussereau

Le président du département de Charente-Maritime Dominique Bussereau a donné le coup d’envoi vendredi 9 septembre de la semaine de mobilisation des départements, qui se tiendra du 19 au 24 septembre. Cet événement national vise à protester contre la baisse de dotations de l’Etat. Toutes les collectivités locales, mairies, communautés d’agglomérations, conseils départementaux, sont invitées à se mobiliser pour faire passer le message au gouvernement, via des réunions publiques, des manifestations ou autres actions. En Charente-Maritime, le Département a choisi de passer d’abord par une campagne de communication dans les médias, via des encarts et des panneaux publicitaires, pour « informer les citoyens », avant d’envisager éventuellement d’autres actions.

Quelques images du quotidien, illustrées d’une phrase choc - « Demain, les Départements ne pourront plus payer le RSA/ les travaux publics/ l’allocation vieillesse – tel est le ton de la campagne. « Le but n’est pas de faire peur aux gens, mais de leur expliquer ce que les dotations de l’Etat représentent pour nous, Départements, et des conséquences qui en découleront si nos ressources deviennent exsangues », explique Dominique Bussereau.

Les subventions de l’Etat financent en effet une grande partie des dépenses des collectivités locales : des chantiers de réfection de routes ou de bâtiments publics, mais aussi de nombreuses allocations, comme l’allocation personnalisée d’aide à l’autonomie (APA) pour les personnes âgées, ou encore le RSA, que le Département prend à 50% à sa charge aujourd’hui.

Un manque à gagner de 151,6 millions d’euros pour le Département

Charente-Maritime : lancement d’une campagne contre la baisse des dotations de l’Etat

La baisse des dotations de l’Etat n’est pas une nouveauté : c’est une véritable érosion lente depuis une dizaine d’années, qui ne va qu’en s’accroissant. « Pour les seules prestations sociales de Charente-Maritime, les dotations ont baissé de 20% entre 2012 et 2015 », assure Dominique Bussereau. Alors que les dépenses sociales, elles, ont augmenté de 16% sur la même période, car, s’il y a moins de demandeurs du RSA, les demandes pour l’APA sont exponentielles, au vue du vieillissement de la population, le tout ajouté à la revalorisation de la prestation de compensation du handicap. « Or, en 2016, l’Etat prévoit de baisser à nouveau ses dotations et de ne pas compenser toutes les prestations sociales. Ce qui laissera un différentiel à la charge du Département de 30 millions d’euros ». Le conseil départemental a fait son calcul : depuis 2009, la baisse systématique de ces aides a engendré un manque à gagner de 151,6 millions d’euros pour le Département.

Jusqu’à présent, Dominique Bussereau et ses conseillers n’ont pas souhaité augmenter les impôts de leurs administrés… Mais jusqu’à quand ? « En France, la moitié des Départements ont dû le faire », alerte l’élu.

En plus de cette campagne, Dominique Bussereau compte, via l’intermédiaire de l’association des maires de France, envoyer un questionnaire aux prochains candidats aux élections présidentielles, tous partis confondus, pour leur demander de se positionner par écrit sur 3 points concrets : « une nouvelle organisation des dépenses sociales », « leur souhait en matière de décentralisation » et « quelles actions pour l’avenir de la ruralité ? ». L’élu charentais avoue en effet ne plus « rien attendre d’un gouvernement en fin de mandat » concernant l’avenir. Pour le court terme, il espère encore : « on ne demande pas le grand soir territorial, mais que les points qui ne vont pas bien puissent être réglés. » Réponse le 21 septembre, suite à « une grande marche sur Matignon », organisée par les élus parisiens…

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3252
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !