Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Charente-Maritime : le département va finalement voter son budget

17/03/2021 | Après avoir repoussé le vote du budget, le président Dominique Bussereau a décidé de le soumettre en avril à l’assemblée

1

N’ayant pas l’intention de se représenter aux prochaines élections cantonales, le président du Département de la Charente-Maritime, Dominique Bussereau, avait prévu de laisser la prochaine mandature voter son propre budget. Le report de l’élection en juin n’avait jusqu’à présent rien changé à sa décision. Mais ses conseillers départementaux ont une toute autre vision.

« Nous avions la possibilité de voter le budget en juillet mais les différents groupes politiques de l’assemblée départementale ont trouvé que ça faisait tard, ils ont donc demandé unanimement de le faire plus tôt », explique Dominique Bussereau. Le débat d’orientation budgétaire (DOB) sera donc l’un des huit points à l’ordre du jour lors du prochain conseil, du 22 au 26 mars. Le budget sera adopté lors de la session suivante, les 19 et 22 avril.

Sans surprise, la crise sanitaire aura un fort impact sur ce nouveau budget. La Charente-Maritime a déjà dépensé 25 millions d'euros à cause de la crise sanitaire en équipements de protection, renforts de personnels dans les collèges, achats de masques, aides aux associations, etc.  Ces dépenses pèseront dans la balance en 2021, en particulier la hausse du RSA, estimée à +10% cette année. Si Dominique Bussereau estime que le budget administratif devrait être fixé autour de 103 ou 104 millions d’euros.

Malgré un encours de dette passé de 415 millions en 2016 à 387 millions en 2020, il faudra continuer à investir. Les dépenses seront en augmentation sensible, avec un budget à 194 millions d’euros (contre 169 M€ l’an dernier), avec de gros budgets pour les routes (+ 26 millions), les collèges, les centres de secours, les plans digues, le déploiement de la fibre… Le Département continuera d’accompagner fortement les collectivités locales à travers le plan de relance ou ses propres initiatives comme le projet Oléron 21 et le dossier Val de Trézence.

En recettes, le Département compte toujours sur les droits de mutation, toujours forts en Charente-Maritime. « L’an dernier à la même époque nous étions très inquiets. Finalement, nous avons reçus un peu plus de 180 M€, et nous sommes déjà à +4% en ce début d’année », analyse Dominique Bussereau. Entre le contexte sanitaire incertain et la suppression des recettes liées à la taxe foncière, le président de la Charente-Maritime préfère tout de même rester « prudent » et proposera une ligne de prévision à 171 millions d’euros pour 2021.  

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
7647
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !