Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/04/20 | 2 projets solidaires néo-aquitains sélectionnés par la Fondation EDF

    Lire

    Dans le cadre des initiatives solidaires du groupe EDF et de sa Fondation via son fonds d’urgence Covid 2019, 2 projets néo-aquitains sont pour l'heure sélectionnés. D'abord un don 15 000 € à la Fondation Université de Bordeaux pour aider les étudiants en situation de précarité isolés sur le campus, l'achat d’ordinateurs pour suivre les cours à distance avec connexion internet, et aide au service de santé. Ensuite, un don de 5000€ au CCAS Bordeaux Métropole pour le financement de "paniers alimentaires à prix coûtant" issus de l'agriculture locale, distribués par les épiceries solidaires dans les quartiers populaires.

  • 09/04/20 | L'épidémie de Coronavirus progresse en Dordogne

    Lire

    94 cas confirmées lundi 6, 102 au 8 avril… L’épidémie de coronavirus progresse en Dordogne même si le département reste l’un des moins touchés, a indiqué le préfet lors d'un point presse. Et encore, "ces chiffres ne comprennent pas toutes les personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville. 23 personnes sont hospitalisées, dont 6 en réanimation et 23 ont rejoint leur domicile. Sur les EPHAD, 30 cas sont confirmés. La Dordogne enregistre 5 décès dont 3 en structures médico-sociales et 1 en EPHAD.

  • 09/04/20 | Covid-19 : de nouveaux transferts de patients en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Ce vendredi, plusieurs transferts de malades atteints de coronavirus, hospitalisés en Île-de-France, seront transférés par train depuis la gare d'Austerlitz vers Bordeaux, Angoulême et Poitiers. En région, les derniers chiffres de l'ARS confirment que la Gironde est le département le plus touché, mais aussi celui où les hospitalisations sont le plus en baisse (-25 en 24 heures). Le dernier bilan fait état de 2663 cas confirmés en Nouvelle-Aquitaine et 165 décès, ce qui en fait, avec la Bretagne, l'une des régions les moins touchées.

  • 09/04/20 | Tous les événements de mai de l'Odyssée à Périgueux annulés

    Lire

    En application des dispositions destinées à freiner l'épidémie, les événements du mois de mai à L'Odyssée sont annulés. La billetterie reste fermée au public. L'Odyssée propose deux formules pour les places déjà réglées : soit le remboursement total pour cela, rendez-vous en billetterie dès la réouverture du Théâtre ou renoncement au remboursement. Pour cela il faut envoyer un mail à : billetterie@odyssee.perigueux.fr. Ce choix permet de contribuer à la solidarité que L'Odyssée déploie envers les équipes artistiques et techniques.

  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Charente-Maritime : les conséquences des intempéries au coeur de la session du Département

22/06/2018 | La session d'été du Département de Charente-Maritime s'est déroulée du 11 au 18 juin

Dominique Bussereau lors de la session de juin 2018

Les élus du Département de Charente-Maritime se sont réunis pour la session d’été du 11 au 18 juin autour d’un programme dense. Si les finances et la question de la prise en charge des jeunes migrants non accompagnés ont fait partie des sujets cruciaux, le président de la Charente-Maritime est revenu longuement dès le début de l’ouverture de session sur les intempéries ayant sinistrés 82 communes, suite aux différents épisodes de grêle, d’orages et d’inondations.

Intempéries : une aide financière pour les sinistrés

Le territoire a subi un fort épisode de grêle le 26 mai, qui a fortement touché les cultures (lire nos éditions précédentes), notamment à Salignac sur Charente, Brive sur Charente, Rouffiac et Coulonges, où certains exploitants ont perdu toute leur récolte. Pour ces territoires, c’est la quatrième année consécutive de fortes intempéries avec de la grêle. Après la grêle, le département a été touché par de violents orages les 5 et ­6 juin, provoquant des inondations, achevant de sinistrer certaines cultures. Cette fois-ci, les collectivités et les particuliers ont également subi des dégats : bâtiments publics, parcs, voieries, voitures, logements ont été touchés. Les inondations ont provoqué des dégats en particulier sur le secteur de Jonzac, à Saint-Pierre de Julliers et à Saint-Sulpice-de-Royan dont certains quartiers ont été évacués. Le Département a voté une enveloppe de 100 000€ afin de venir en aide aux victimes (personnes et collectivités) de ces intempéries. Les modalités d’attribution seront arrêtées ultérieurement. « Tout dépendra des arrêtés d’intempéries et des assurances, mais nous serons présents », assure le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau.

Des sous pour le développement d’Oléron

Suite à la perte d’un projet d’Ecotaxe, le Département a choisi d’accompagner l’île d’Oléron dans sa protection de l’environnement. Un dispositif sur trois ans nommé Oléron 21 pour financer des zones de protection d’espaces naturels et de gestion du littoral, ainsi que le développement des déplacements doux. Inspiré du programme Ecotaxe de l’île de Ré, ce « rapport d’intention » voté lors de la session prévoit un programme d’aide sur trois ans, avec des crédits alloués de 8M€ pour les années 2019-2021. Les propositions définitives seront présentées lors de la session d’automne.

Une autre enveloppe a été quant à elle votée pour le réaménagement du pont de l’île d’Oléron. Ces 22M€ du Département serviront à financer la mise aux normes des dispositifs de retenue et le remplacement de l’éclairage public ; l’aménagement d’une piste cyclable et piétonne ; la mise en place de part et d’autre du pont de dispositifs facilitant la circulation des transports exceptionnels.

Un vote sur la fusion de deux communes Charentaises

« C’est un peu le sommet de Singapour de la Charente-Maritime », ironise Dominique Bussereau à ce sujet. Deux collectivités limitrophes, Archiac, appartenant au canton de Jonzac (17), et Saint-Palais du Né (16), située dans l’arrondissement de Cognac, ambitionnent de fusionner afin de peser davantage dans le paysage politico-administratif en rassemblant leur respectivement quelque 700 et 200 âmes. Les communes étant situées dans deux départements différents, la question a été soumise au vote des deux assemblées départementales, après une rencontre avec les protagonistes. La Charente s’est positionnée contre le projet lors de sa session de printemps. Les élus de Charente-Maritime ont voté favorablement. Si le projet de fusion devait aboutir, la commune prendrait le nom d’Archiac-sur-Né et passerait donc intégralement sous la juridiction administrative du département de Charente-Maritime. Mais l’affaire se complique avec le refus de la Charente. « A partir du moment où la Charente a dit non, il y a nécessité d’une loi (pour arbitrer, ndlr) », explique Dominique Bussereau, laissant la suite du dossier « à l’Assemblée ».

Le casse-tête des jeunes migrants non accompagnés

La Charente-Maritime enregistre aujourd’hui plus de 280 mineurs non accompagnés sur son territoire et il en arrive encore chaque semaine à la Maison du Département. « Nous avons un engagement de l’Etat sur le démantèlement des filières, sur la création d’un fichier national pour éviter qu’un mineur refusé en Charente-Maritime aille en Dordogne ou en Lot-et-Garonne et ainsi de suite », explique Dominique Bussereau. « Avec l’ADF nous avons demandé à l’Etat une prise en charge complète de la phase d’évaluation [des mineurs] et une participation sur les frais dans le cadre de l’aide à l’enfance – un engagement du dispositif Cazeneuve au-delà  de 13 000 mineurs par an au plan national, or on y est puisque nous sommes à 30 000. » Une demande loin d’être gagnée, puisque « on nous a sorti une circulaire qui dit l’inverse ». Les négociations se poursuivent donc avec Matignon pour faire modifier la circulaire.  

Un compte administratif 2017 positif

Avec une capacité de désendettement de 3,6 ans (4 ans en 2016) avec 128 millions de dépenses d’investissements (45% d’autofinancement), un niveau d’épargne supérieur à la moyenne nationale (107 euros par habitant contre 73 au niveau national) et 150 millions de recettes en droit de mutations, le compte administratif 2017 est plutôt satisfaisant, malgré un manque de dotations de l’Etat. « Il nous a manqué 16,8 millions l’an dernier pour les allocations individuelles de solidarité, qui n’ont pas été remboursés [par l’Etat]. Sans compter « la baisse de la DGF de 10 millions d’euros », constate Dominique Bussereau.

Un budget supplémentaire adopté

Le Departement a voté un budget supplémentaire pour 2018, qui s’équilibre à 120,2M€, avec les principales nouvelles inscriptions budgétaires suivantes :
> 10 M€ pour la voirie départementale, ce qui porte le budget 2018 dédié à la voirie à 51,6M€, contre 47,3M€ en 2017, soit une augmentation de plus de 9%.
>3 M€ au titre de la dernière étape du programme de consolidation d’Habitat 17, initié en 2009 (35M€).
> 2,3 M€ sont consacrés aux collèges et bâtiments départementaux.
> 1,9 M€ pour la construction du nouveau Centre de formation des apprentis de la chambre de Métiers à Lagord.
> 1,1 M€ affectés à la modernisation des ports départementaux. 
> 625 000€ destinés au SDIS 17 en complément de la contribution de 30,4 M€ votée au BP 2018.

À l’issue de ce vote, le Budget 2017 du Département (budget principal) s’élève à 1,069 milliard d’euros. Tous budgets confondus, le total s’élève à 1,162 milliard d’euros.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
5893
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
région 2020 Politique | 09/04/2020

La Nouvelle-Aquitaine finalise son "plan d'urgence"

Sacha Houlié Politique | 09/04/2020

Sacha Houlié se dit "fondamentalement opposé" à la technique du tracking

François Bonneau Politique | 09/04/2020

Charente : quels financements pour la collectivité demain ?

Jean-Jacques Lasserre Politique | 08/04/2020

Régime de choc du Conseil départemental 64 face au Covid

Jean-Claude Leblois, président du Département de Haute-Vienne Politique | 08/04/2020

Covid-19 : le Département de la Haute-Vienne a commandé 500 000 masques

Benoît Biteau chez lui à Sablonceaux Politique | 08/04/2020

Benoît Biteau : « Il ne doit pas y avoir d’année blanche pour la PAC »

Masques distribués par la Gironde Politique | 07/04/2020

Jean-Luc Gleyze réaffirme la "solidarité nationale" de la Gironde

Jacqueline Dubois, députée de la 4e circonscription de la Dordogne Politique | 06/04/2020

Jacqueline Dubois, députée de Dordogne "en période de confinement, il y a autant d'activité, sinon plus"

Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces