Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Charente-Maritime : les conséquences des intempéries au coeur de la session du Département

22/06/2018 | La session d'été du Département de Charente-Maritime s'est déroulée du 11 au 18 juin

Dominique Bussereau lors de la session de juin 2018

Les élus du Département de Charente-Maritime se sont réunis pour la session d’été du 11 au 18 juin autour d’un programme dense. Si les finances et la question de la prise en charge des jeunes migrants non accompagnés ont fait partie des sujets cruciaux, le président de la Charente-Maritime est revenu longuement dès le début de l’ouverture de session sur les intempéries ayant sinistrés 82 communes, suite aux différents épisodes de grêle, d’orages et d’inondations.

Intempéries : une aide financière pour les sinistrés

Le territoire a subi un fort épisode de grêle le 26 mai, qui a fortement touché les cultures (lire nos éditions précédentes), notamment à Salignac sur Charente, Brive sur Charente, Rouffiac et Coulonges, où certains exploitants ont perdu toute leur récolte. Pour ces territoires, c’est la quatrième année consécutive de fortes intempéries avec de la grêle. Après la grêle, le département a été touché par de violents orages les 5 et ­6 juin, provoquant des inondations, achevant de sinistrer certaines cultures. Cette fois-ci, les collectivités et les particuliers ont également subi des dégats : bâtiments publics, parcs, voieries, voitures, logements ont été touchés. Les inondations ont provoqué des dégats en particulier sur le secteur de Jonzac, à Saint-Pierre de Julliers et à Saint-Sulpice-de-Royan dont certains quartiers ont été évacués. Le Département a voté une enveloppe de 100 000€ afin de venir en aide aux victimes (personnes et collectivités) de ces intempéries. Les modalités d’attribution seront arrêtées ultérieurement. « Tout dépendra des arrêtés d’intempéries et des assurances, mais nous serons présents », assure le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau.

Des sous pour le développement d’Oléron

Suite à la perte d’un projet d’Ecotaxe, le Département a choisi d’accompagner l’île d’Oléron dans sa protection de l’environnement. Un dispositif sur trois ans nommé Oléron 21 pour financer des zones de protection d’espaces naturels et de gestion du littoral, ainsi que le développement des déplacements doux. Inspiré du programme Ecotaxe de l’île de Ré, ce « rapport d’intention » voté lors de la session prévoit un programme d’aide sur trois ans, avec des crédits alloués de 8M€ pour les années 2019-2021. Les propositions définitives seront présentées lors de la session d’automne.

Une autre enveloppe a été quant à elle votée pour le réaménagement du pont de l’île d’Oléron. Ces 22M€ du Département serviront à financer la mise aux normes des dispositifs de retenue et le remplacement de l’éclairage public ; l’aménagement d’une piste cyclable et piétonne ; la mise en place de part et d’autre du pont de dispositifs facilitant la circulation des transports exceptionnels.

Un vote sur la fusion de deux communes Charentaises

« C’est un peu le sommet de Singapour de la Charente-Maritime », ironise Dominique Bussereau à ce sujet. Deux collectivités limitrophes, Archiac, appartenant au canton de Jonzac (17), et Saint-Palais du Né (16), située dans l’arrondissement de Cognac, ambitionnent de fusionner afin de peser davantage dans le paysage politico-administratif en rassemblant leur respectivement quelque 700 et 200 âmes. Les communes étant situées dans deux départements différents, la question a été soumise au vote des deux assemblées départementales, après une rencontre avec les protagonistes. La Charente s’est positionnée contre le projet lors de sa session de printemps. Les élus de Charente-Maritime ont voté favorablement. Si le projet de fusion devait aboutir, la commune prendrait le nom d’Archiac-sur-Né et passerait donc intégralement sous la juridiction administrative du département de Charente-Maritime. Mais l’affaire se complique avec le refus de la Charente. « A partir du moment où la Charente a dit non, il y a nécessité d’une loi (pour arbitrer, ndlr) », explique Dominique Bussereau, laissant la suite du dossier « à l’Assemblée ».

Le casse-tête des jeunes migrants non accompagnés

La Charente-Maritime enregistre aujourd’hui plus de 280 mineurs non accompagnés sur son territoire et il en arrive encore chaque semaine à la Maison du Département. « Nous avons un engagement de l’Etat sur le démantèlement des filières, sur la création d’un fichier national pour éviter qu’un mineur refusé en Charente-Maritime aille en Dordogne ou en Lot-et-Garonne et ainsi de suite », explique Dominique Bussereau. « Avec l’ADF nous avons demandé à l’Etat une prise en charge complète de la phase d’évaluation [des mineurs] et une participation sur les frais dans le cadre de l’aide à l’enfance – un engagement du dispositif Cazeneuve au-delà  de 13 000 mineurs par an au plan national, or on y est puisque nous sommes à 30 000. » Une demande loin d’être gagnée, puisque « on nous a sorti une circulaire qui dit l’inverse ». Les négociations se poursuivent donc avec Matignon pour faire modifier la circulaire.  

Un compte administratif 2017 positif

Avec une capacité de désendettement de 3,6 ans (4 ans en 2016) avec 128 millions de dépenses d’investissements (45% d’autofinancement), un niveau d’épargne supérieur à la moyenne nationale (107 euros par habitant contre 73 au niveau national) et 150 millions de recettes en droit de mutations, le compte administratif 2017 est plutôt satisfaisant, malgré un manque de dotations de l’Etat. « Il nous a manqué 16,8 millions l’an dernier pour les allocations individuelles de solidarité, qui n’ont pas été remboursés [par l’Etat]. Sans compter « la baisse de la DGF de 10 millions d’euros », constate Dominique Bussereau.

Un budget supplémentaire adopté

Le Departement a voté un budget supplémentaire pour 2018, qui s’équilibre à 120,2M€, avec les principales nouvelles inscriptions budgétaires suivantes :
> 10 M€ pour la voirie départementale, ce qui porte le budget 2018 dédié à la voirie à 51,6M€, contre 47,3M€ en 2017, soit une augmentation de plus de 9%.
>3 M€ au titre de la dernière étape du programme de consolidation d’Habitat 17, initié en 2009 (35M€).
> 2,3 M€ sont consacrés aux collèges et bâtiments départementaux.
> 1,9 M€ pour la construction du nouveau Centre de formation des apprentis de la chambre de Métiers à Lagord.
> 1,1 M€ affectés à la modernisation des ports départementaux. 
> 625 000€ destinés au SDIS 17 en complément de la contribution de 30,4 M€ votée au BP 2018.

À l’issue de ce vote, le Budget 2017 du Département (budget principal) s’élève à 1,069 milliard d’euros. Tous budgets confondus, le total s’élève à 1,162 milliard d’euros.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2750
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !