aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

11/07/17 : Dans le cadre de sa programmation des aides pour la pêche et l'aquaculture, la Nouvelle-Aquitaine a retenu, pour le département de la Charente-Maritime, neuf dossiers pour un montant d'aide de 540.728,06 €.

10/07/17 : Mickaël Delage, le coureur périgourdin de la FDJ, ne sera pas au départ de la 10e étape entre Périgueux et Bergerac, qui a lieu demain. Il est arrivé hors délais avec son leader Arnaud Demare à Chambéry. Il est donc éliminé du Tour de France.

27/06/17 : Charente-Maritime : la commune de Brouage a été nommée "village préféré des Français". Il est le 3e dans le département.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

  • 13/07/17 | Aérocampus: fier de ses étudiants

    Lire

    Encore une fois les promotions issues d’Aérocampus Aquitaine affichent un taux de réussite proche de 100% aux examens du BAC professionnel et du BTS. sur 98% de reçus, 78% d’entre eux ont eu une mention dont 40% de mentions Bien et Très Bien. Des résultats qui confortent la structure dans sa dynamique et "démontrent à nouveau, selon l'équipe dirigeante, l’efficacité de ce nouveau modèle de campus".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Charente-Maritime : les Marcheurs emportent trois sièges sur cinq

19/06/2017 | Les Marcheurs ont décroché les 2e, 3e et 4e circonscriptions

Campagne de Frédérique Tuffnell

La vague macroniste n’aura finalement pas eu lieu en Charente-Maritime. Si les Marcheurs ont réussi à décrocher les sièges des circonscriptions où les députés sortants n’ont pas souhaité se représenter (en particulier pour éviter le cumul des mandats), sur la 2e, 3e et 4e circonscriptions, les deux députés sortants ayant remis leur siège en jeu, sur la 1re et la 5e circonscriptions, renouvellent leur mandat. Certes, la bataille aura été rude. Et un taux d’abstention record de 57,19%.

Si le député DVG gauche de la première circonscription (La Rochelle-Ré) Olivier Falorni l’emporte largement face à la REM Otilia Ferreira, avec un score de 69,02% contre 30,98%, sur la 5e circonscription, le député sortant LR Didier Quentin renouvèle son mandat avec un écart d’à peine 10% face au modem Gérard Potennec (54,89% - 45,11%). Un coude à coude électoral qui peut s’expliquer de diverses manières. On peut supposer une certaine lassitude d’une partie de l’électorat du secteur face à un député sortant qui entame son 5e mandat. D’un autre côté, le Modem Potennec a su exploiter la place vacante laissée par un premier candidat d’En Marche finalement destitué, notamment par une campagne d’affichage au couleur d’En Marche. Une stratégie qui semble avoir aussi bien servie que desservie le candidat centriste, sa démarche ayant provoquée une petite polémique locale, puisqu’il n’était pas officiellement investi par l’équipe d’Emmanuel Macron. Gérard Potennec a également refusé de participer à tous les débats proposés par les différents médias locaux, alors que tous les autres candidats du département ont joué le jeu. Un positionnement qu’il a probablement payé dans les urnes, puisqu’il était tout de même au coude à coude avec Didier Quentin avec moins de 3% d’écart au premier tour.

Dans la 2e circonscription (Rochefort-Aunis), l’écart entre les deux candidats est sans appel : la REM Frédérique Tuffnell l’emporte avec 57,27% des voix face à la LR Sylvie Marcilly, à 42,73% des voix. Même scénario sur la 3e circonscription, où le REM Jean-Philippe Ardouin l’emporte avec 57,52% des voix face au LR Frédéric Neveu, 42,48% des voix. Si leur victoire est sans appel, ce n’est pas le cas dans la 4e circonscription (Sud département) où le REM Raphaël Gérard l’emporte face au LR Loïc Girard avec un écart de seulement quelque 800 voix !

Les réactions de candidats

« Ces élections ont montré que les citoyens du département sont à la fois très attachés aux visages des politiques locaux et on aussi une grande envie de changements », analyse la nouvelle députée Frédérique Tuffnell, qui est aussi conseillère municipale d’opposition à Rochefort, ainsi qu’au conseil d’agglomération. « Maintenant, il va falloir être bon et ne pas se tromper si on ne veut pas d’un retour des extrêmes ni un fort taux d’abstentionnistes ». Même vision du côté de Raphaël Gérard, nouveau député de la 4e circonscription : « Ce sont des victoires évidemment positives, mais en demi-teinte : nous avons raté la 5e circonscription par manque de communication et à cause du flou qui a subsisté après le candidat initialement investi, alors qu’elle était gagnable. La circonscription la plus difficile à acquérir était finalement la 4e : au deuxième tour, les reports de voix se sont faits massivement sur le candidat LR Loïc Girard. C’est à prendre en compte, tout comme le taux élevés d’abstentionnistes et les scores élevés des extrêmes aux dernières élections. C’est un choix de désespoir et de colère qu’il ne faut pas négliger. Il y a un véritable enjeu à retrouver la confiance des électeurs.»

Des enjeux de territoires

Au-delà de leur volonté de porter à l’Assemblée les projets voulus par Emmanuel Macron, les nouveaux députés REM ont des projets au niveau local. Frédérique Tufnell va intégrer la commission environnement et développement durable à l’Assemblée, « pour pouvoir être utile et efficace dans ma circonscription » Elle compte y porter toutes les problématiques du territoire autour de la gestion de l’eau, du Papi au Gemapi, sans oublier celles liées au maraîchage et à l’agriculture en général. Raphaël Gérard, qui s’est mis en disponibilité de son employeur Hennessy pour 5 ans, aura pour priorités locales la maintenance et le développement des infrastructures, en particulier des transports, comme l’électrification de la ligne Royan-Angoulême. Dans un deuxième temps, il compte aussi se consacrer aux thèmes liés à l’estuaire, afin d’y allier développement économique et développement durable, « deux thématiques qui ont besoin d’être approchées de façon globale et concertées », selon lui. La ruralité sera aussi au cœur des préoccupations du nouveau député de la 3e circonscription Jean-Philippe Ardouin. Cet ancien cadre de direction dans les vins et spiritueux veut lutter contre la désertification des villages ruraux, notamment en amenant les infrastructures nécessaires comme les transports, ainsi que le développement de l’offre de santé, à commencer par le maintient de l’hôpital de Saint-Jean-d’Angély.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
9856
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !