Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/20 | La Nature s’expose à Guéret

    Lire

    Du 22 septembre au 10 octobre, la Ville de Guéret, en partenariat avec l’association Creusographie, propose l’exposition du Concours Photo 2020 au centre culturel Espace Fayolle. Chacun des 23 participants à cette exposition sera récompensé avec une attention particulière. Les 3 premiers se verront remettre officiellement leur lot le 1er octobre prochain, pour des raisons sanitaires.

  • 24/09/20 | Bordeaux : opération de dépistage COVID-19 pour les publics prioritaires

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine en lien avec la Préfecture de la Gironde, la Mairie et la Métropole de Bordeaux et avec l’appui du CHU de Bordeaux et de la Protection civile, organisent une opération de dépistage gratuit de la COVID-19 Place des Quinconces à Bordeaux du 23 septembre au 30 octobre, de 13h à 17h. Cette opération concerne les personnes présentant des symptômes compatibles avec la Covid-19 munies d’une prescription médicale et celles définies comme contact à risque d’un cas confirmé par l’autorité sanitaire disposant d’un justificatif de l’Assurance maladie.

  • 23/09/20 | EELV appelle aux candidatures pour les cantonales

    Lire

    Ils entendent faire "basculer" la majorité départementale. Les écologistes de Charente-Maritime appellent aujourd'hui à candidature dans les 26 cantons. Un projet commun sera bâti sur des thèmes comme l’eau, de l’agriculture de la conchyliculture ; l’action sociale; le handicap ; l’insertion ; le tourisme durable ; la biodiversité; le transport - ainsi que la création d'emplois utiles et non délocalisables respectueux de la nature et des hommes au service des nouvelles solidarités écologiques.

  • 23/09/20 | Pau et Pays de l'Adour: l'Université labellisée université européenne

    Lire

    L'UPPA est lauréate de l'appel à projet sur les universités européennes et bénéficie du soutien de la commission européenne pour 3 ans, afin de déployer son projet UNITA. Alliant 6 universités de régions pour partie rurales, montagneuses, transfrontières et qui parlent toutes une langue romane, ce projet vise à concevoir un modèle d'université européenne intégrée autour de 3 axes : le patrimoine culturel, l'énergie renouvelable et l'économie circulaire, outre les caractéristiques géographiques et idiomatiques communes.

  • 23/09/20 | La Convention Citoyenne pour le Climat en escale dans le Sud-Gironde

    Lire

    La Députée LREM de la neuvième circonscription de la Gironde Sophie Mette se rendra ce jeudi 24 septembre à Barsac, proche de Cadillac-sur-Garonne, à l'occasion d'ateliers pour la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC). Ces ateliers seront articulés autour de cinq thèmes : les mobilités, la consommation, le logement, le travail, l'alimentation. Une partie des propositions de la CCC sera retranscrite puis présentée dans un projet de loi présenté à l'Assemblée Nationale début 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Charente-Maritime : les Marcheurs emportent trois sièges sur cinq

19/06/2017 | Les Marcheurs ont décroché les 2e, 3e et 4e circonscriptions

Campagne de Frédérique Tuffnell

La vague macroniste n’aura finalement pas eu lieu en Charente-Maritime. Si les Marcheurs ont réussi à décrocher les sièges des circonscriptions où les députés sortants n’ont pas souhaité se représenter (en particulier pour éviter le cumul des mandats), sur la 2e, 3e et 4e circonscriptions, les deux députés sortants ayant remis leur siège en jeu, sur la 1re et la 5e circonscriptions, renouvellent leur mandat. Certes, la bataille aura été rude. Et un taux d’abstention record de 57,19%.

Si le député DVG gauche de la première circonscription (La Rochelle-Ré) Olivier Falorni l’emporte largement face à la REM Otilia Ferreira, avec un score de 69,02% contre 30,98%, sur la 5e circonscription, le député sortant LR Didier Quentin renouvèle son mandat avec un écart d’à peine 10% face au modem Gérard Potennec (54,89% - 45,11%). Un coude à coude électoral qui peut s’expliquer de diverses manières. On peut supposer une certaine lassitude d’une partie de l’électorat du secteur face à un député sortant qui entame son 5e mandat. D’un autre côté, le Modem Potennec a su exploiter la place vacante laissée par un premier candidat d’En Marche finalement destitué, notamment par une campagne d’affichage au couleur d’En Marche. Une stratégie qui semble avoir aussi bien servie que desservie le candidat centriste, sa démarche ayant provoquée une petite polémique locale, puisqu’il n’était pas officiellement investi par l’équipe d’Emmanuel Macron. Gérard Potennec a également refusé de participer à tous les débats proposés par les différents médias locaux, alors que tous les autres candidats du département ont joué le jeu. Un positionnement qu’il a probablement payé dans les urnes, puisqu’il était tout de même au coude à coude avec Didier Quentin avec moins de 3% d’écart au premier tour.

Dans la 2e circonscription (Rochefort-Aunis), l’écart entre les deux candidats est sans appel : la REM Frédérique Tuffnell l’emporte avec 57,27% des voix face à la LR Sylvie Marcilly, à 42,73% des voix. Même scénario sur la 3e circonscription, où le REM Jean-Philippe Ardouin l’emporte avec 57,52% des voix face au LR Frédéric Neveu, 42,48% des voix. Si leur victoire est sans appel, ce n’est pas le cas dans la 4e circonscription (Sud département) où le REM Raphaël Gérard l’emporte face au LR Loïc Girard avec un écart de seulement quelque 800 voix !

Les réactions de candidats

« Ces élections ont montré que les citoyens du département sont à la fois très attachés aux visages des politiques locaux et on aussi une grande envie de changements », analyse la nouvelle députée Frédérique Tuffnell, qui est aussi conseillère municipale d’opposition à Rochefort, ainsi qu’au conseil d’agglomération. « Maintenant, il va falloir être bon et ne pas se tromper si on ne veut pas d’un retour des extrêmes ni un fort taux d’abstentionnistes ». Même vision du côté de Raphaël Gérard, nouveau député de la 4e circonscription : « Ce sont des victoires évidemment positives, mais en demi-teinte : nous avons raté la 5e circonscription par manque de communication et à cause du flou qui a subsisté après le candidat initialement investi, alors qu’elle était gagnable. La circonscription la plus difficile à acquérir était finalement la 4e : au deuxième tour, les reports de voix se sont faits massivement sur le candidat LR Loïc Girard. C’est à prendre en compte, tout comme le taux élevés d’abstentionnistes et les scores élevés des extrêmes aux dernières élections. C’est un choix de désespoir et de colère qu’il ne faut pas négliger. Il y a un véritable enjeu à retrouver la confiance des électeurs.»

Des enjeux de territoires

Au-delà de leur volonté de porter à l’Assemblée les projets voulus par Emmanuel Macron, les nouveaux députés REM ont des projets au niveau local. Frédérique Tufnell va intégrer la commission environnement et développement durable à l’Assemblée, « pour pouvoir être utile et efficace dans ma circonscription » Elle compte y porter toutes les problématiques du territoire autour de la gestion de l’eau, du Papi au Gemapi, sans oublier celles liées au maraîchage et à l’agriculture en général. Raphaël Gérard, qui s’est mis en disponibilité de son employeur Hennessy pour 5 ans, aura pour priorités locales la maintenance et le développement des infrastructures, en particulier des transports, comme l’électrification de la ligne Royan-Angoulême. Dans un deuxième temps, il compte aussi se consacrer aux thèmes liés à l’estuaire, afin d’y allier développement économique et développement durable, « deux thématiques qui ont besoin d’être approchées de façon globale et concertées », selon lui. La ruralité sera aussi au cœur des préoccupations du nouveau député de la 3e circonscription Jean-Philippe Ardouin. Cet ancien cadre de direction dans les vins et spiritueux veut lutter contre la désertification des villages ruraux, notamment en amenant les infrastructures nécessaires comme les transports, ainsi que le développement de l’offre de santé, à commencer par le maintient de l’hôpital de Saint-Jean-d’Angély.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
110628
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !