24/09/17 : Sénatoriales: En Lot-et-Garonne où Pierre Camani président PS du Conseil départemental ne se représentait pas et Henri Tandonnet non plus Jean-Pierre Moga (divers droite) est élu avec 50,43% ainsi que Christine Bonfant-Dossat(Les Républicains)47,08%

24/09/17 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, la sénatrice PS Frédérique Espagnac est réélue. Deux nouveaux sénateurs sont élus : la centriste Denise Saint Pé ainsi que le biarrot LR Max Brisson.

23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

- Multivote -
Le Grand Poitiers - Rentrée Universitaire 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/17 | Sénateurs girondins: 4 nouvelles têtes

    Lire

    Pas de sénatoriales cette année en Gironde, mais, loi du non cumul oblige, 4 des 6 sénateurs ont choisi leur mandat local, entrainant la désignation des 2èmes têtes de liste du scrutin 2014. Ainsi au PS, Françoise Cartron et Philippe Madrelle restent au Sénat, mais Alain Anziani (Mérignac) cède sa place à Laurence Harribey, jusque-là maire de Noaillan. Côté LR Marie-Hélène Des Egaulx (Gujan-Mestras), Xavier Pintat (Soulac-sur-Mer) et Gérard César (Rauzan) sont remplacés par l'UDI Nathalie Delattre, adjointe à Bordeaux, le Modem Alain Cazabonne, qui laisse la mairie de Talence, et Florence Lassarade, élue à St Macaire

  • 25/09/17 | Bordeaux : Le 29 septembre rentrée de la Maison de l'Europe

    Lire

    Ce sera le 29 septembre à 19h avec DJ set et cocktails, Place Jean Jaurès à Bordeaux: la MEBA, Maison de l'Europe, fait sa rentrée et accueille l'Erasbus avec présentation des jeunes ambassadeurs et de la saison européenne On y fêtera la réussite extraordinaire d'Erasmus et de ses 30 ans.

  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Charente-Maritime : les Marcheurs emportent trois sièges sur cinq

19/06/2017 | Les Marcheurs ont décroché les 2e, 3e et 4e circonscriptions

Campagne de Frédérique Tuffnell

La vague macroniste n’aura finalement pas eu lieu en Charente-Maritime. Si les Marcheurs ont réussi à décrocher les sièges des circonscriptions où les députés sortants n’ont pas souhaité se représenter (en particulier pour éviter le cumul des mandats), sur la 2e, 3e et 4e circonscriptions, les deux députés sortants ayant remis leur siège en jeu, sur la 1re et la 5e circonscriptions, renouvellent leur mandat. Certes, la bataille aura été rude. Et un taux d’abstention record de 57,19%.

Si le député DVG gauche de la première circonscription (La Rochelle-Ré) Olivier Falorni l’emporte largement face à la REM Otilia Ferreira, avec un score de 69,02% contre 30,98%, sur la 5e circonscription, le député sortant LR Didier Quentin renouvèle son mandat avec un écart d’à peine 10% face au modem Gérard Potennec (54,89% - 45,11%). Un coude à coude électoral qui peut s’expliquer de diverses manières. On peut supposer une certaine lassitude d’une partie de l’électorat du secteur face à un député sortant qui entame son 5e mandat. D’un autre côté, le Modem Potennec a su exploiter la place vacante laissée par un premier candidat d’En Marche finalement destitué, notamment par une campagne d’affichage au couleur d’En Marche. Une stratégie qui semble avoir aussi bien servie que desservie le candidat centriste, sa démarche ayant provoquée une petite polémique locale, puisqu’il n’était pas officiellement investi par l’équipe d’Emmanuel Macron. Gérard Potennec a également refusé de participer à tous les débats proposés par les différents médias locaux, alors que tous les autres candidats du département ont joué le jeu. Un positionnement qu’il a probablement payé dans les urnes, puisqu’il était tout de même au coude à coude avec Didier Quentin avec moins de 3% d’écart au premier tour.

Dans la 2e circonscription (Rochefort-Aunis), l’écart entre les deux candidats est sans appel : la REM Frédérique Tuffnell l’emporte avec 57,27% des voix face à la LR Sylvie Marcilly, à 42,73% des voix. Même scénario sur la 3e circonscription, où le REM Jean-Philippe Ardouin l’emporte avec 57,52% des voix face au LR Frédéric Neveu, 42,48% des voix. Si leur victoire est sans appel, ce n’est pas le cas dans la 4e circonscription (Sud département) où le REM Raphaël Gérard l’emporte face au LR Loïc Girard avec un écart de seulement quelque 800 voix !

Les réactions de candidats

« Ces élections ont montré que les citoyens du département sont à la fois très attachés aux visages des politiques locaux et on aussi une grande envie de changements », analyse la nouvelle députée Frédérique Tuffnell, qui est aussi conseillère municipale d’opposition à Rochefort, ainsi qu’au conseil d’agglomération. « Maintenant, il va falloir être bon et ne pas se tromper si on ne veut pas d’un retour des extrêmes ni un fort taux d’abstentionnistes ». Même vision du côté de Raphaël Gérard, nouveau député de la 4e circonscription : « Ce sont des victoires évidemment positives, mais en demi-teinte : nous avons raté la 5e circonscription par manque de communication et à cause du flou qui a subsisté après le candidat initialement investi, alors qu’elle était gagnable. La circonscription la plus difficile à acquérir était finalement la 4e : au deuxième tour, les reports de voix se sont faits massivement sur le candidat LR Loïc Girard. C’est à prendre en compte, tout comme le taux élevés d’abstentionnistes et les scores élevés des extrêmes aux dernières élections. C’est un choix de désespoir et de colère qu’il ne faut pas négliger. Il y a un véritable enjeu à retrouver la confiance des électeurs.»

Des enjeux de territoires

Au-delà de leur volonté de porter à l’Assemblée les projets voulus par Emmanuel Macron, les nouveaux députés REM ont des projets au niveau local. Frédérique Tufnell va intégrer la commission environnement et développement durable à l’Assemblée, « pour pouvoir être utile et efficace dans ma circonscription » Elle compte y porter toutes les problématiques du territoire autour de la gestion de l’eau, du Papi au Gemapi, sans oublier celles liées au maraîchage et à l’agriculture en général. Raphaël Gérard, qui s’est mis en disponibilité de son employeur Hennessy pour 5 ans, aura pour priorités locales la maintenance et le développement des infrastructures, en particulier des transports, comme l’électrification de la ligne Royan-Angoulême. Dans un deuxième temps, il compte aussi se consacrer aux thèmes liés à l’estuaire, afin d’y allier développement économique et développement durable, « deux thématiques qui ont besoin d’être approchées de façon globale et concertées », selon lui. La ruralité sera aussi au cœur des préoccupations du nouveau député de la 3e circonscription Jean-Philippe Ardouin. Cet ancien cadre de direction dans les vins et spiritueux veut lutter contre la désertification des villages ruraux, notamment en amenant les infrastructures nécessaires comme les transports, ainsi que le développement de l’offre de santé, à commencer par le maintient de l’hôpital de Saint-Jean-d’Angély.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
32227
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !