Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

  • 21/06/21 | Départementales : le RN en recul en Charente-Maritime

    Lire

    En 2015, le RN était au 2e tour dans 12 cantons sur les 19 que compte la Charente-Maritime. Le scénario ne se renouvellera pas en 2021, car il est en net recul. Sauf sur le canton de La Tremblade, où la déléguée départementale du RN Séverine Werbrouck se retrouve au coude à coude, avec 31,54% des voix, avec le binôme arrivé en tête, Fabienne Labarrière et Jean Prou (32,18%).

  • 21/06/21 | Départementales en Charente : le président sortant en tête pour le 2e tour

    Lire

    L'ancien président du Département et sénateur, François Bonneau est en tête avec Marie-Henriette Beaugendre, maire de Saint-Saturnin, dans le Val-de-Nouère avec 58,60% des voix. Au deuxième tour ils affronteront Michel Germaneau maire de Linars et Isabelle Moufflet maire de Vindelle (41,40%).

  • 21/06/21 | Elections départementales : coup dur pour Lionel Quillet sur l'île de Ré

    Lire

    Parti favori, le premier vice-président du Département, également président de la Cdc de l'île d'Oléron, Lionel Quillet (LR) se retrouve au 2e tour avec un écart de 435 voix face au maire de Rivedoux Patrice Raffarin et sa colistière, en tête avec 43,50%. Un résultat qui surprend mais n'inquiète pas le président sortant du Département Dominique Bussereau, qui compte sur la bonne position des candidats de droite à Montguillon, Saintes ou encore Saujon pour atteindre 40 élus de droite au 2e tour.

  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Charente-Maritime : les Marcheurs emportent trois sièges sur cinq

19/06/2017 | Les Marcheurs ont décroché les 2e, 3e et 4e circonscriptions

Campagne de Frédérique Tuffnell

La vague macroniste n’aura finalement pas eu lieu en Charente-Maritime. Si les Marcheurs ont réussi à décrocher les sièges des circonscriptions où les députés sortants n’ont pas souhaité se représenter (en particulier pour éviter le cumul des mandats), sur la 2e, 3e et 4e circonscriptions, les deux députés sortants ayant remis leur siège en jeu, sur la 1re et la 5e circonscriptions, renouvellent leur mandat. Certes, la bataille aura été rude. Et un taux d’abstention record de 57,19%.

Si le député DVG gauche de la première circonscription (La Rochelle-Ré) Olivier Falorni l’emporte largement face à la REM Otilia Ferreira, avec un score de 69,02% contre 30,98%, sur la 5e circonscription, le député sortant LR Didier Quentin renouvèle son mandat avec un écart d’à peine 10% face au modem Gérard Potennec (54,89% - 45,11%). Un coude à coude électoral qui peut s’expliquer de diverses manières. On peut supposer une certaine lassitude d’une partie de l’électorat du secteur face à un député sortant qui entame son 5e mandat. D’un autre côté, le Modem Potennec a su exploiter la place vacante laissée par un premier candidat d’En Marche finalement destitué, notamment par une campagne d’affichage au couleur d’En Marche. Une stratégie qui semble avoir aussi bien servie que desservie le candidat centriste, sa démarche ayant provoquée une petite polémique locale, puisqu’il n’était pas officiellement investi par l’équipe d’Emmanuel Macron. Gérard Potennec a également refusé de participer à tous les débats proposés par les différents médias locaux, alors que tous les autres candidats du département ont joué le jeu. Un positionnement qu’il a probablement payé dans les urnes, puisqu’il était tout de même au coude à coude avec Didier Quentin avec moins de 3% d’écart au premier tour.

Dans la 2e circonscription (Rochefort-Aunis), l’écart entre les deux candidats est sans appel : la REM Frédérique Tuffnell l’emporte avec 57,27% des voix face à la LR Sylvie Marcilly, à 42,73% des voix. Même scénario sur la 3e circonscription, où le REM Jean-Philippe Ardouin l’emporte avec 57,52% des voix face au LR Frédéric Neveu, 42,48% des voix. Si leur victoire est sans appel, ce n’est pas le cas dans la 4e circonscription (Sud département) où le REM Raphaël Gérard l’emporte face au LR Loïc Girard avec un écart de seulement quelque 800 voix !

Les réactions de candidats

« Ces élections ont montré que les citoyens du département sont à la fois très attachés aux visages des politiques locaux et on aussi une grande envie de changements », analyse la nouvelle députée Frédérique Tuffnell, qui est aussi conseillère municipale d’opposition à Rochefort, ainsi qu’au conseil d’agglomération. « Maintenant, il va falloir être bon et ne pas se tromper si on ne veut pas d’un retour des extrêmes ni un fort taux d’abstentionnistes ». Même vision du côté de Raphaël Gérard, nouveau député de la 4e circonscription : « Ce sont des victoires évidemment positives, mais en demi-teinte : nous avons raté la 5e circonscription par manque de communication et à cause du flou qui a subsisté après le candidat initialement investi, alors qu’elle était gagnable. La circonscription la plus difficile à acquérir était finalement la 4e : au deuxième tour, les reports de voix se sont faits massivement sur le candidat LR Loïc Girard. C’est à prendre en compte, tout comme le taux élevés d’abstentionnistes et les scores élevés des extrêmes aux dernières élections. C’est un choix de désespoir et de colère qu’il ne faut pas négliger. Il y a un véritable enjeu à retrouver la confiance des électeurs.»

Des enjeux de territoires

Au-delà de leur volonté de porter à l’Assemblée les projets voulus par Emmanuel Macron, les nouveaux députés REM ont des projets au niveau local. Frédérique Tufnell va intégrer la commission environnement et développement durable à l’Assemblée, « pour pouvoir être utile et efficace dans ma circonscription » Elle compte y porter toutes les problématiques du territoire autour de la gestion de l’eau, du Papi au Gemapi, sans oublier celles liées au maraîchage et à l’agriculture en général. Raphaël Gérard, qui s’est mis en disponibilité de son employeur Hennessy pour 5 ans, aura pour priorités locales la maintenance et le développement des infrastructures, en particulier des transports, comme l’électrification de la ligne Royan-Angoulême. Dans un deuxième temps, il compte aussi se consacrer aux thèmes liés à l’estuaire, afin d’y allier développement économique et développement durable, « deux thématiques qui ont besoin d’être approchées de façon globale et concertées », selon lui. La ruralité sera aussi au cœur des préoccupations du nouveau député de la 3e circonscription Jean-Philippe Ardouin. Cet ancien cadre de direction dans les vins et spiritueux veut lutter contre la désertification des villages ruraux, notamment en amenant les infrastructures nécessaires comme les transports, ainsi que le développement de l’offre de santé, à commencer par le maintient de l’hôpital de Saint-Jean-d’Angély.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
110910
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Il faut un sursaut de participation dimanche prochain Politique | 21/06/2021

Départementales en Dordogne : la prime aux sortants

Le premier tour des élections départementales a eu lieu ce dimanche 20 juin 2021 Politique | 21/06/2021

Élections départementales dans la Vienne : la majorité départementale en ballottage favorable

Carte électorale Politique | 21/06/2021

Aucun candidat élu aux Départementales en Haute-Vienne, abstention record

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 16/06/2021

Elections régionales: Quels candidats pour quelles compétences ?

La gauche espère conserver la majorité à l'assemblée départementales Politique | 15/06/2021

Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

Illustration urne Politique | 15/06/2021

Elections départementales en Charente : la droite mise sur ses têtes d'affiche

Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet

Le collectif Pour que vivent nos langues est vent debout contre le Conseil Constitutionnel et compte manifester Politique | 28/05/2021

Loi Molac : des associations demandent la révision de la Constitution

Signature de la convention entre la Banque des territoires, l'Etat le Département de la Dordogne Politique | 25/05/2021

La Banque des territoires poursuit ses investissements en Dordogne

Dominique Bussereau lors de son dernier conseil à la Maison du Département Politique | 25/05/2021

Dominique Bussereau fait ses adieux à la politique

Bruno le Maire à l'usine Catalent à Limoges Politique | 07/05/2021

Bruno Le Maire chez Catalent à Limoges : "La France a trop délocalisé"