Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

13/06/19 : Charente : La 12e édition du Film Francophone d'Angoulême se déroulera du mardi 20 au dimanche 25 août. Cette année, le festival rendra hommage au cinéma luxembourgeois. Au programme : Un focus sur le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch.

12/06/19 : L'échangeur 4 (Bdx-Labarde) de la Rocade A630 sera fermé dans le sens in le 14 juin à partir de 21h jusqu'au 15 juin 10h, puis dans le sens ex à partir de 22h jusqu'au 17 juin 6h. Entre ces dates la circulation sera réduite sur une seule voie.

06/06/19 : En Lot-et-Garonne, les 2,7 M€ de crédits d’Etat nécessaires pour engager les acquisitions foncières et les premiers travaux de la section Monbalen-La Croix blanche de la RN21 n’ont pas été accordés au préfet de région.

06/06/19 : Le 23 juin, la Traversée de Bordeaux à la Nage revient! Organisée par la section natation du club omnisports des Girondins de Bordeaux, la course a une visée sportive et écologique. Inscriptions ouvertes jusqu'au 21 juin.

02/06/19 : Du 24 au 26 septembre, le Parc des Expos de Bordeaux accueille pour sa 1ère édition, ALINA, le salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en NA et ses exposants, fabricants et distributeurs de produits pour l’industrie agroalimentaire.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/19 | La Région au Pays basque au soutien d'espèces uniques

    Lire

    Nicolas Thierry, Groupe écologiste et citoyen, vice-président chargé de l’environnement et de la biodiversité au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine se rendra ce jeudi à Esterençuby pour soutenir le programme de sauvegarde de deux espèces animales exclusivement présentes au Pays basque: la grenouille des Pyrénées et la vipère de Séoane.Il sera accompagné par Alice Leiciagueçahar, conseillère régionale EELV, du Pays basque et présidente de la commission agriculture. L’association Cistude Nature assurera cette visite, en Navarre puis en Forêt en forêt d'Iraty

  • 18/06/19 | Pessac lutte contre les "piscines de rue"

    Lire

    Le maire de Pessac, Franck Raynal, a déposé plainte contre X pour dénoncer le "street-pooling" ou l'ouverture de bornes à incendie pour se rafraîchir lors des périodes de chaleurs. "Des ouvertures intempestives sur plusieurs quartiers ont entraîné une réduction du débit d’eau chez de nombreux particuliers, et, pour certains, une coupure de 30 minutes", précise la mairie, qui a édité un flyer de prévention et ouvert deux aires de rafraichissement. Dans un appel à la vigilance, Franck Raynal affirme que "la répression n’est pas exclue, les personnes identifiées feront l’objet de sanctions".

  • 18/06/19 | La fête de la solidarité et de l'entraide de Saint-Médard-en-Jalles se met au vert

    Lire

    Pour sa 4ème édition le Forum social de Saint-Médard-en-Jalles se met au vert samedi 22 juin! Co-organisé par la ville et le CCAS cette rencontre a pour but de faire connaître les services associatifs et municipaux, mettre en valeur les bénévoles de la ville et faire évoluer le regard sur l'entraide et la solidarité. Pour ce faire rendez-vous vous est donné à partir de 17h dans le parc de l'Ingénieur. Des ateliers participatifs et des débats sont prévus dans l'a-m, suivis d'un buffet et d'un spectacle musical à partir de 20h.

  • 18/06/19 | Jurisprudence pour une salariée du foyer d'Eysines ?

    Lire

    Le tribunal administratif de Bordeaux a annulé la semaine dernière l'exclusion pendant trois mois d'une salariée du foyer d'Eysines, après que celle-ci ait signée en avril 2017 en bas d'une lettre ouverte intitulée "Les enfants sacrifiés de la République" dénonçant des violences dans un foyer de protection de l'enfance en Gironde. L'avocate de l'aide-soignante s'est servie de l'article 8 de la loi Sapin précisant qu'une information peut être rendue publique "en cas de danger grave ou en présence d'un risque de dommages irréversibles". Le Conseil Départemental a encore un mois pour faire appel de la décision.

  • 18/06/19 | Alunissage en vue à la Médiathèque du Marsan

    Lire

    Pour célébrer le 50e anniversaire du premier homme sur la Lune, la Médiathèque du Marsan (Mont-de-Marsan) propose du 18 juin au 20 juillet de revivre cette épopée à travers une série de photographies grand format et de vidéos de la N.A.S.A retraçant la grande odyssée que fut l'exploration de la Lune lors des missions Apollo. Aussi, lors d'une conférence le 22 juin à 14h30, Serge Chevrel, enseignant et astronome à l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie de Toulouse, passera en revue les vaisseaux utilisés, les phases propulsées d'un vol sur la Lune et les activités des astronautes sur la surface lunaire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Claude Olive n'a pas l'intention de substituer sa métropole à l'EPCI basque

16/03/2016 | Le maire d'Anglet succède à Jean-René Etchegaray à la tête de l'agglomération Côte basque Adour sur fond de la création d'une agglomération unique Pays basque

ACBA Election Olive

Dès dimanche, nous nous en sommes fait l'écho, il y avait de fortes chances pour que Claude Olive, le maire d'Anglet succède à Jean-René Etchegaray, le maire de Bayonne à la tête de cette grosse agglomération Côte basque Adour de 130 000 habitants qui compte Bayonne, Anglet, Biarritz, Bidart et Boucau en son sein. Une redistribution des cartes suite, comme le rappellera le futur président dans son discours d'investiture à "un débat lancé par le gouvernement actuel sur la création d'un EPCI unique qui a contribué à casser la dynamique territoriale que nous avions collectivement engagée." Et a conduit à la démission du président Etchegaray de la tête de l'ACBA

Oui, en ce dimanche printanier le maire d’Anglet est allé faire une apparition au défilé de clôture des fêtes patronales de la Saint-Léon, mais a renoncé en soirée à assister au match couperet de hockey qui allait conduire l’Hormadi cher à la ville en finale. Un discours d’investiture ça se prépare surtout dans le contexte politique actuel.

Car le lendemain, sur les coups de 18 heures, au pied de la tribune occupée par les cinq maires, le nom de Claude Olive a été égrené à vingt-sept occasions lors du dépouillement de ce vote (27 sur 29, deux votes nuls). Les élus socialistes – Guy Mondorge (Anglet), Colette Capdevielle, Henri Etcheto (Bayonne) et Marie-Jo Espiaube (Boucau) — avaient décidé de ne pas participer. À l’issue du dépouillement, le président par intérim – et maire de Biarritz — Michel Veunac assortissait la proclamation d’un abrazzo chaleureux au nouveau président avant d’empocher la première vice-présidence. Claude Olive lui aura eu une pensée vraisemblablement pour le dernier président angloy Alain Lamassoure, entre 1995 et 2001 et pour son parcours...
Cet ancien élève du lycée professionnel de Cantau est élu RPR sur une liste d’Union avec l’UDF au Conseil municipal d’Anglet en 2001, il en est l’adjoint jusqu’en 2008 et devient le leader de son groupe. Il devient conseiller général d’Anglet nord, son quartier, en 2011 et est élu maire en 2014.

« C’est avec beaucoup d’humilité que je m’installe dans les fonctions, ou plutôt la mission de président de l’ACBA, dit-il en préambule la gorge un peu serrée par l’émotion. Une humilité d’autant plus indispensable que les défis que nous devons relever sont immenses. Au nom de l’intérêt général, nous devons en effet rassembler nos énergies pour travailler à améliorer la qualité de vie des 130 000 habitants qui composent notre agglomération et qui attendent que nos villes travaillent ensemble et définissent les stratégies d’une action performante. C’est ce que nous avions engagé avec le schéma de mutualisation, hélas aujourd’hui pour le moins stoppé avec l’émergence du débat de l’EPCI unique. Les priorités, nos priorités, vous les connaissez puisqu’elles ont été élaborées ensemble dès notre élection en mars 2014... »

Et Claude Olive de les rappeler, avec priorité à la mobilité et les déplacements, problème majeur du territoire de l’ACBA, le développement économique, l’enseignement supérieur et la recherche, l’aménagement d’espaces communautaires avec une politique de logement ambitieuse, la cohésion sociale, l’écoresponsabilité et le développement durable, urgence absolue dans une période où le dérèglement climatique peut impacter les territoires et enfin la gestion et la gouvernance de l’eau.

L’élaboration, la construction d’un projet métropolitain" Vous l’avez compris, ce que je veux, ce que nous nous engagions totalement dans l’élaboration de notre projet métropolitain. Ce que je veux, poursuit Claude Olive, c’est que nous construisions une métropole « stratège » sur le plan local et régional, mais en même temps une métropole de proximité respectant les communes et les maires, respectant les communes et le bloc communautaire pour le développement local. Notre agglomération doit rester « la Ville des villes » comme nous l’indiquions lors de la présentation de notre projet d’agglomération. Pour cela, elle doit continuer d’exister et être le cœur de chauffe de notre territoire Pays basque. Je regrette amèrement que le débat lancé par le gouvernement actuel — NDLR le projet porté par Pierre-André Durand, le préfet des Pyrénées-Atlantiques — sur la création d’un EPCI unique ait contribué à casser la dynamique territoriale que nous avions collectivement engagée. Je le dis une nouvelle fois devant vous et cette fois-ci en tant que président de l’ACBA, nous n’accepterons pas la mise en place à la va-vite de cet EPCI unique et inique. Les deux raisons en sont la gouvernance et la fiscalité. Notre collectivité sera donc le fer de lance d’un projet alternatif permettant au Pays basque d’asseoir sa représentativité institutionnelle tout en préservant nos équilibres territoriaux. »

ACBA Etche Olive

À la droite du nouveau président, Jean-René Etchegaray (à gauche sur notre photo) semblait absent. Il sait que cet établissement public de coopération unique Pays basque plus connu sous le nom d’EPCI refusé par les quatre autres maires de l’ACBA l’a mis en minorité et conduit à sa démission. Dans le même temps, l’ancien avocat est président du Conseil des élus qui militent activement pour cet EPCI. Créé en février 1995, ce Conseil des élus porte le projet de territoire et constitue une force de proposition et d’intervention auprès des institutions partenaires, telles que le Conseil départemental, le Conseil régional, l’État ou l’Union européenne. Les dix premières années, ce Conseil s’est investi principalement dans l’élaboration du schéma d’aménagement et de développement du Pays Basque, la négociation et l’animation de contrats et procédures nécessaires à sa mise en œuvre.

Depuis 2005, le Conseil des élus porte l’actualisation du projet (démarche Pays Basque 2020 menée avec le Conseil de Développement) et travaille à la concrétisation de ce nouveau projet. Pour lui, l’EPCI était un rendez-vous à ne pas manquer et il s’est investi, depuis Hasparren à travers des réunions de commissions à élaborer le projet. C’est la pierre d’achoppement, on l’aura compris, et nous en avons fait état, de la majorité des maires de l’ACBA.

À titre consultatif, 158 communes auront voté, 112 pour, 45 contre, 1 indécise (Esterençuby). Dès ce mois-ci et jusqu’en juin, toutes les communes vont repasser par la case vote. Partisans et adversaires depuis la création du projet alternatif des maires opposés à l’EPCI ont battu la campagne pour inverser ou confirmer les premiers résultats. Le préfet avait défini les règles du jeu de sa mise en place : une majorité de communes correspondant à plus de la moitié de la population du Pays basque. Mais il ne fait pas de doute que la détermination du nouveau président pour reconsidérer les plans du préfet laissait penser que cet ACBA new-look ne s’installait pas pour une durée de vie de dix mois.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : photos F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5071
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !