Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/11/21 | LVG GPSO: Bordeaux Métropole dit "oui"

    Lire

    Après plus de 3h00 de débats, parfois houleux, les élus métropolitains ont finalement voté en faveur du financement de la LGV GPSO. Les socialistes du Président de la Bordeaux métropole Alain Anziani, ont en effet pu compter avec les voix de la droite face à l'opposition des écologistes menée par Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux et 1er Vice Président de la Métropole, quant à lui favorable au développement des trains du quotidien. Sur les 14 milliards du projet LGV, la métropole apportera donc une enveloppe de 354 millions d'euros.

  • 26/11/21 | Un jeu pour découvrir la Creuse

    Lire

    La société Créacom Games, en partenariat avec le Conseil Départemental de la Creuse a lancé le jeu de société « Circino, le chasseur de trésors » spécial Creuse. Au travers d'un tour de 36 communes, le jeu propose de découvrir la Creuse sans questions ni connaissances particulières. En fouillant des coffres, le but du jeu est de découvrir 2 pastilles « objectif ». Le jeu sera bientôt disponible dans plusieurs commerces creusois mais dès à présent sur le site de Céacom Games.

  • 26/11/21 | La Rochelle : appel à candidature pour un comité d'éthique

    Lire

    Depuis 2014, la ville de La Rochelle a mis en place un comité d’éthique qui apporte un éclairage sur la répartition des indemnités des élus, l’examen des subventions aux associations, etc. Afin de mettre en place un nouveau conseil pour la période 2022-2026, la municipalité lance un appel à candidature jusqu'au 23 décembre. Ce comité comprendra un habitant, un acteur du monde de l’entreprise, un du monde associatif, un juriste, un jeune de moins de 25 ans et un(e) expert dans le domaine éthique.

  • 26/11/21 | Un forum landais pour la transition énergétique

    Lire

    Le 27 novembre de 14h à 17h, le pavillon de l'écomusée de Marquèze à Sabres accueille le 1er forum landais de la transition énergétique. Tout au long de la journée, des conférences, ponctués de sketchs humoristiques, et des stands permettront aux visiteurs de s'informer sur la transition énergétique. Des ateliers sur comment cuisinier à moindre coût notamment seront également proposés aux visiteurs. L'entrée est gratuite.

  • 26/11/21 | La Culture au Grand Jour recherche ses artistes

    Lire

    La 32ème édition de La Culture au Grand Jour se tiendra en Haute-Vienne du 2 au 17 avril 2022. Ce festival alliant théâtre, conte, musique, exposition, et notamment danse met en lumière les artistes sur l'ensemble du territoire. Pour cette nouvelle édition, le Département de la Haute-Vienne est à la recherche de nouveaux artistes. Tous les artistes ont jusqu'au 1er décembre pour remplir le dossier de candidature sur : haute-vienneenscenes.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Cohésion, transition et attractivité : 154 projets confirmés sur le Grand Pau

15/09/2021 | Le Contrat de relance et de transition écologique du Grand Pau confirme pour les 6 ans à venir un soutien de 42M€ de la part de l'Etat pour la réalisation de 154 projets de territoires

1

Après le contrat de relance et de transition écologique (CRTE) de Bordeaux Métropole signé la semaine dernière en Gironde, l'Etat poursuit ses contractualisations économiques et écologiques, avec les intercommunalités. Dans les Pyrénées-Atlantiques, c'est avec le territoire du Grand Pau, qui réunit Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées (CAPBP), Communauté de Communes du Nord Béarn (CCNB) et Communauté de Communes des Luys en Béarn (CCLB), que le Préfet Eric Spitz a signé son premier CRTE dans le département. Une enveloppe globale de 134 M€ pour la réalisation de 154 projets de territoires sur la durée du mandat municipal soit 2020-2026. Sur cette enveloppe globale l'Etat (dont l'agence de l'Eau Adour Garonne)contribue à hauteur de 42M€.

Un Contrat de relance et de transition écologique, ce sont d'abord des ambitions affichées, et très vite, des chiffres. Coté ambitions, elles tiennent en 3 grandes lignes : « Accéler les transitions, développer l'attractivité du territoire et enfin favoriser la cohésion sociale et territoriale ». C'est aussi d'un point de vue formel, un autre objectif que recouvre ce genre de document : « il s'agit de simplifier au niveau local les modalités de partenariats avec l'Etat, reconnaissent les signataires. Le CRTE visant progressivement à intégrer tous les autres contrats en vigueur ».

L'avantage de la clarté
Un objectif d'importance qui signifie que sont donc compris dans ce contrat « chapeau », toute une série d'autres conventions déjà actées entre chacune des 3 EPCI du Grand Pau et l'Etat. Soit une quinzaine aux profils et objectifs assez variés. Parmi elle par exemple, le contrat « Action Cœur de ville » de la CAPEB, son contrat local de santé, la convention « Petites villes de demain » de la CCLB, son Plan climat air énergie, tout comme celui de la CCNEB ou encore, pour ces deux dernières intercommunalités, leur convention territoriale avec la Caisse d'Allocations Familiales...

Le CRTE a donc sans doute l'avantage de la simplification et de la clarté en agrégeant les projets et les co-financements de l'Etat correspondants dans un document unique, mais pas forcément comme pourrait donner à le croire l'exercice de nouvelles signatures, celui d'un effort supplémentaire d'investissement de la part de l'Etat, autres que celui sur lequel il était d'ores et déjà engagé. Ainsi parmi les 154 projets que recense le CRTE du Grand Pau, au jour de sa signature (13 septembre 2021), 70 ont d'ores et déjà été lancés sur l'année 2021, représentant un investissement de 71 M€ sur le territoire dont 25M€ supportés par l'Etat. Cela dit? explique-t-on, une réévaluation régulière aura lieu tous les 2 ans, permettant d'affiner les soutiens et d'intégrer de nouveaux projets non encore pris en compte.

" Pas de blabla. 134 M€, c'est du concret "
« Cette démarche globale permet de mettre en avant la réalité d'une forte dynamique d'investissement sur ce territoire », souligne Guillaume Choisy, directeur de l'agence de l'eau Adour-Garonne, signataire de ce contrat. Quant à Eric Spitz, préfet du Département, il pointe dans ce CRTE, « un magnifique symbole » sur l'alliance des 3 intercommunalités « qui travaillent très bien ensemble », dans une comparaison pas vraiment voilée à d'autres collectivités « à l'Ouest du département ». Même satisfaction du côté des présidents Thierry Carrère, pour la Communauté de communes Nord Est Béarn, et Bernard Peyroulet pour celle des Luys en Béarn, pointant pour l'un, « un vrai travail de fond en direction des communes pour faire remonter les projets », et pour l'autre « des coopérations utiles, pour des actions qui se concertent et se complètent ». Enfin, pour François Bayrou, président de l'agglomération paloise, « on invente ici une nouvelle manière de travailler ensemble, avec une priorité d'action et pas de blabla. 134 M€, c'est du concret, du réel ! ».

Parmi donc les projets « concrets » figurant dans ce CRTE, ont ainsi été cité l'unité de biométhanisation et biométhanation des boues d'épuration à Lescar (33M€ d'investissement, dont 4 M€ en subvention directe de l'Agence de l'eau et 4M€ en avance remboursable), le réaménagement et la rénovation de la Mairie de Bizanos (177 000€ de cofinancement de l'Etat sur un investissement total de 591 800€), la création d'une maison de santé pluri-professionnelle à Soumoulou, comprenant 2 sages-femmes et une salle d'échographie (coût prévisionnel d'1 M€ dont 300 000 € portés par l'Etat) ou encore pour la Communauté de Communes des Luys en Béarn, le développement et la structuration d'une filière bois énergie dans l'optique de reconversion de terres à faible valeur agricole, dont le coût de démarrage est pour l'heure estimé à 95 000 €. Un dernier projet auquel participe aussi la Région et le Département et qui met en valeur le rôle de ce nouveau CRTE : "mobiliser les acteurs-financeurs", au-delà de la participation de l'Etat non encore établie.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7962
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !