20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Du 20 au 22 sept, 12 collaborateurs de Bristol-Myers Squibb parcourront près de 700km à vélo pour récolter des fonds en faveur de la recherche contre les cancers des jeunes. Ils passeront par Agen le 20 sept.

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

15/09/17 : L'île d'Oléron a été choisie pour accueillir les prochaines Rencontres inter-îles, du 24 au 26 novembre. Ce rendez-vous autour des problématiques liées au maintien de l'agriculture dans les îles aura pour thématique l'accès au foncier.

15/09/17 : L'ancien maire socialiste de Cenon, Alain David, ayant été élu à l'Assemblée nationale c'est son successeur Jean-François Egron qui prend le relais en tant que vice-président de la métropole aux Ressources humaines et à l'administration générale

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

  • 20/09/17 | La municipalité d'Orthez implose...

    Lire

    Rien ne va plus à Orthez (64). Cette ville de plus de 10 700 habitants devrait connaître une nouvelle élection municipale d'ici la fin de l'année. Onze élus faisant partie du groupe conduit par le maire, Yves Darrigrand, ont en effet décidé de démissionner avec l'accord de ce dernier. Cela, afin de mettre un terme aux graves dissensions survenues au sein de la municipalité. Querelles qui ont débouché sur le rejet du budget 2016. Les opposants à la politique menée par le maire sont réunis au sein de trois groupes conduits par des conseillers PS, Modem et un adjoint dissident.

  • 19/09/17 | Création d'une Commission départementale des espaces, sites et itinéraires au CD47

    Lire

    Engagé depuis des années dans la valorisation des itinéraires et promenades de randonnés, notamment à travers un plan départemental, le CD de Lot-et-Garonne vient de créer une Commission départementale des espaces, sites et itinéraires réunissant les acteurs évoluant dans le domaine des sports nature. « Cette instance de réflexion et de concertation aura à cœur de promouvoir et de favoriser le développement maîtrisé des sports de nature, au bénéfice des acteurs et des usagers de la nature ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Collèges en Gironde : Jean-Luc Gleyze entre ambitions et inquiétudes

31/08/2017 | Alors que Jean-Luc Gleyze annonce la construction de 12 nouveaux collèges en Gironde d'ici à 2024, il tacle sévèrement le gouvernement quant à la fin des contrats aidés.

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde et Alain Marois, vice président chargé des collèges

Cette année, ce sont 60 817 collégiens girondins qui feront leur rentrée ce 4 septembre, soit près de 4900 élèves de plus qu'il y a dix ans. Une croissance démographique qui n'est pas prête de ralentir puisque d'ici 2025, la Gironde comptera 7600 collégiens de plus qu'en cette rentrée 2017... Afin d'anticiper au mieux les conséquences de cette démographie galopante, le Président du Conseil départemental annonce la création de 12 nouveaux collèges d'ici 7 ans. Mais si les collèges font l'objet d'une forte ambition de la part de Jean-Luc Gleyze, ils sont aussi pour lui sujets de préoccupation au regard des annonces gouvernementales sur la fin des contrats aidés. Sur les 230 contrats aidés départementaux, 200 concernent des personnels dans les collèges. De quoi fâcher le Président girondin.

La Gironde compte aujourd'hui 105 collèges publics pour lesquels le Conseil départemental consacre 120 M€ par an dans le cadre d'un programme pluriannuel d'investissement (PPI). Celui-ci depuis 2015 a permis la mise en œuvre de 13 chantiers d'extension, de réhabilitation et construction de collèges. Avec le souci d'anticiper les besoins d'une population grandissante, le nouveau Plan Collège Ambition 2024, soumis aux élus réunis en séance plénière le 11 septembre prochain, voit encore plus grand. Doté de 230 M€, « ce plan exceptionnel vient se surajouter à ce qui est déjà engagé dans le PPI » explique le Président girondin. Au total ce sont donc 350 M€ qui permettront la création de 4000 places supplémentaires en collège à travers la construction de 12 nouveaux collèges et la réhabilitation de 10 autres.

Quant aux secteurs d'implantation de ces futurs établissements, ils sont fonction des zones où la tension démographique est la plus forte, ou analysée comme telle dans un futur proche, à savoir, Marsas pour la Haute-Gironde, Bordeaux Euratlantique avec un collège rive droite, quartier Deschamps et un autre rive gauche secteur Gatebourse, Bordeaux Bastide, Bordeaux Ginko, Le Barp, en partenariat avec la Région autour d'une « cité scolaire », Saint-Selve, Le Pian Médoc, le Haillan et Mérignac. L'idée est de créer là des « collèges du 21ème siècle, à la fois fonctionnels, innovants et modulables pour permettre des adaptations de la tailles des établissements au regard de la démographie. » Autre particularité des ces futurs établissements : ils auront des capacités d'accueil moins grandes passant de 600 à 700 places contre 800 à 900 places actuellement, pour y garantir une meilleure qualité de vie et de travail. « C'est un des investissements majeurs de notre mandature, qui profitera aussi à l'économie, aux emplois et aux entreprises locales » souligne Jean-Luc Gleyze avec satisfaction.

"L'injonction paradoxale du gouvernement à l'égard des collectivités"

Une satisfaction de courte durée, le Président exprimant « quelques inquiétudes » concernant notamment la disparition annoncée des contrats aidés. Concernant les contrats aidés départementaux, 200 sur les 230 existants concernent des personnels employés dans les collèges. « Demain nous sommes dans l'obligation de nous priver de ces personnes, c'est humainement inacceptable et ça a des répercussions dans les collectivités. Au 30 septembre, 40 de ces contrats ne seront pas renouvelés, en fin d'année, 100 et en juin 2018, c'est la totalité des contrats qui ne seront pas renouvelés. La conséquence c'est que soit on dégrade le service public, soit on assume des coûts supplémentaires, passant de 860 000€ à 2,3Mds € par an pour le Département », s'agace Jean-Luc Gleyze qui poursuit « Nous sommes dans une injonction paradoxale de faire des économies, et de devoir payer des contrats au titre du droit commun. D'autant qu'il y a un double impact car les personnes non renouvelées peuvent aussi se retrouver dans le giron du RSA, lui aussi à la charge du Département. »

Quant à l'annonce, elle aussi "brutale", de la baisse des dotations aux collectivités locales, et à l'effort d'économies demandé, là aussi le Président du Conseil départemental qui a déjà écrit au Président de la République à la fin du mois d'août, exprime un fort mécontentement. "Sur les économies, nous ne sommes plus à l'os, mais à la moëlle! Avoir une telle vision de l'économie froide et purement budgétaire, c'est méconnaître les services de proximités et la réalité des citoyens, et ça amène à un transfert de la pression fiscale de l'Etat vers les collectivités locales, c'est inacceptable. Or, termine t-il, je suis certain qu'il y a beaucoup d'argent qui circule ailleurs en France que dans les collectivités locales. »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2772
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !