Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Collèges en Gironde : Jean-Luc Gleyze entre ambitions et inquiétudes

31/08/2017 | Alors que Jean-Luc Gleyze annonce la construction de 12 nouveaux collèges en Gironde d'ici à 2024, il tacle sévèrement le gouvernement quant à la fin des contrats aidés.

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde et Alain Marois, vice président chargé des collèges

Cette année, ce sont 60 817 collégiens girondins qui feront leur rentrée ce 4 septembre, soit près de 4900 élèves de plus qu'il y a dix ans. Une croissance démographique qui n'est pas prête de ralentir puisque d'ici 2025, la Gironde comptera 7600 collégiens de plus qu'en cette rentrée 2017... Afin d'anticiper au mieux les conséquences de cette démographie galopante, le Président du Conseil départemental annonce la création de 12 nouveaux collèges d'ici 7 ans. Mais si les collèges font l'objet d'une forte ambition de la part de Jean-Luc Gleyze, ils sont aussi pour lui sujets de préoccupation au regard des annonces gouvernementales sur la fin des contrats aidés. Sur les 230 contrats aidés départementaux, 200 concernent des personnels dans les collèges. De quoi fâcher le Président girondin.

La Gironde compte aujourd'hui 105 collèges publics pour lesquels le Conseil départemental consacre 120 M€ par an dans le cadre d'un programme pluriannuel d'investissement (PPI). Celui-ci depuis 2015 a permis la mise en œuvre de 13 chantiers d'extension, de réhabilitation et construction de collèges. Avec le souci d'anticiper les besoins d'une population grandissante, le nouveau Plan Collège Ambition 2024, soumis aux élus réunis en séance plénière le 11 septembre prochain, voit encore plus grand. Doté de 230 M€, « ce plan exceptionnel vient se surajouter à ce qui est déjà engagé dans le PPI » explique le Président girondin. Au total ce sont donc 350 M€ qui permettront la création de 4000 places supplémentaires en collège à travers la construction de 12 nouveaux collèges et la réhabilitation de 10 autres.

Quant aux secteurs d'implantation de ces futurs établissements, ils sont fonction des zones où la tension démographique est la plus forte, ou analysée comme telle dans un futur proche, à savoir, Marsas pour la Haute-Gironde, Bordeaux Euratlantique avec un collège rive droite, quartier Deschamps et un autre rive gauche secteur Gatebourse, Bordeaux Bastide, Bordeaux Ginko, Le Barp, en partenariat avec la Région autour d'une « cité scolaire », Saint-Selve, Le Pian Médoc, le Haillan et Mérignac. L'idée est de créer là des « collèges du 21ème siècle, à la fois fonctionnels, innovants et modulables pour permettre des adaptations de la tailles des établissements au regard de la démographie. » Autre particularité des ces futurs établissements : ils auront des capacités d'accueil moins grandes passant de 600 à 700 places contre 800 à 900 places actuellement, pour y garantir une meilleure qualité de vie et de travail. « C'est un des investissements majeurs de notre mandature, qui profitera aussi à l'économie, aux emplois et aux entreprises locales » souligne Jean-Luc Gleyze avec satisfaction.

"L'injonction paradoxale du gouvernement à l'égard des collectivités"

Une satisfaction de courte durée, le Président exprimant « quelques inquiétudes » concernant notamment la disparition annoncée des contrats aidés. Concernant les contrats aidés départementaux, 200 sur les 230 existants concernent des personnels employés dans les collèges. « Demain nous sommes dans l'obligation de nous priver de ces personnes, c'est humainement inacceptable et ça a des répercussions dans les collectivités. Au 30 septembre, 40 de ces contrats ne seront pas renouvelés, en fin d'année, 100 et en juin 2018, c'est la totalité des contrats qui ne seront pas renouvelés. La conséquence c'est que soit on dégrade le service public, soit on assume des coûts supplémentaires, passant de 860 000€ à 2,3Mds € par an pour le Département », s'agace Jean-Luc Gleyze qui poursuit « Nous sommes dans une injonction paradoxale de faire des économies, et de devoir payer des contrats au titre du droit commun. D'autant qu'il y a un double impact car les personnes non renouvelées peuvent aussi se retrouver dans le giron du RSA, lui aussi à la charge du Département. »

Quant à l'annonce, elle aussi "brutale", de la baisse des dotations aux collectivités locales, et à l'effort d'économies demandé, là aussi le Président du Conseil départemental qui a déjà écrit au Président de la République à la fin du mois d'août, exprime un fort mécontentement. "Sur les économies, nous ne sommes plus à l'os, mais à la moëlle! Avoir une telle vision de l'économie froide et purement budgétaire, c'est méconnaître les services de proximités et la réalité des citoyens, et ça amène à un transfert de la pression fiscale de l'Etat vers les collectivités locales, c'est inacceptable. Or, termine t-il, je suis certain qu'il y a beaucoup d'argent qui circule ailleurs en France que dans les collectivités locales. »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
33743
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !