Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Conférence AEC "Le politique et les numériques": la civilisation numérique a-t-elle droit à une vie privée?

15/09/2011 |

Yves Eudes, journaliste au Monde et Isabelle Falque Pierrotin, Conseiller d'Etat et Vice-présidente de la Commission informatique et liberté (CNIL)

Lors de la conférence sur « Le Politique et les Numériques » organisée par AEC ce 14 septembre, au Rocher Palmer à Cenon, la règle était de parler franc. Un message bien compris par Yves Eudes, journaliste au Monde, dès sa première question à Isabelle Falque-Pierrotin, Conseiller d'Etat et Vice-présidente de la Commission informatique et liberté (CNIL) : « Puisque nos données personnelles sont dans les mains d'entreprises, souvent basées à l'étranger, et qu'en plus on constate sur les réseaux sociaux que les gens veulent raconter leur vie, la guerre pour la protection de la vie privée n'est-elle pas par perdue d'avance ? » Bonne nouvelle, il semblerait que non.

Sur la question de l'abandon volontaire de notre vie privée, Isabelle Falque-Pierrotinadmet que les choses changent. En effet, « nos données personnelles ne font plus seulement partie de notre vie privée, on les utilise aussi pour avoir une vie publique sur la toile». Un bémol toutefois: les internautes, selon elle, « ne veulent pas abandonner leur vie privée », mais pouvoir la « maîtriser ». Pourtant, derrière cette dimension sociétale, c'est une logique commerciale qui s'applique à nos données personnelles. « La plupart des services gratuits que l'on propose sur internet, ne le sont pas vraiment : on paye en données personnelles. » En échange, le service plus personnalisé, est lui-même financé par la publicité.Par conséquent, la première des priorités pour Isabelle Falque-Pierrotin est « d'obliger les entreprises privées gestionnaires de données personnelles à la transparences des offres. Beaucoup d'internautes ne savent ce qu'il y a derrière le miroir. Beaucoup ne savent pas par exemple que dans le cas de la messagerie Gmail, les mails sont analysés par Google afin de mettre en place une publicité ciblée au client. S'ils le savaient, ils changeraient peut-être de comportement, ou de boîte mail».

"Du traçage à la surveillance généralisée, il n'y a qu'un pas"

Mais le seul principe de transparence ne peut suffire, il faut également « protéger les personnes contre les abus qui peuvent être faits de ces données ». Car les conséquences peuvent être graves, prévient la vice-présidente de la CNIL : « entre le traçage et la surveillance généralisée il n'y a qu'un pas, il ne faudrait pas qu'au nom de la liberté numérique se dessine un univers totalitaire».
Mais alors comment la Cnil peut-elle agir, notamment sur des entreprises parfois géantes, basées à l'étranger ? Sur la question de la localisation, la barrière juridique tombe : « bien que l'entreprise soit basée à l'étranger, si elle souhaite s'adresser à des clients français, elle doit respecter le droit français et européen » insite la vice présidente de la CNIL. Google a récemment fait l'expérience de ce passe-passe juridique et s'est vu infliger une amende de 100 000 euros par la Cnil. Cette question de la localisation tout comme celle de la transparence et de la sanction des abus devrait d'ailleurs figurer dans la nouvelle législation européenne sur le numérique et la protection de la vie privée prévue d'ici deux ans.
Mais au-delà d'un mode de sanction uniquement par « coups de bâton », la Cnil réfléchit à de nouvelles méthodes d'intervention visant à nouer des relations plus partenariales avec les entreprises. L'idée, selon Isabelle Falque-Pierrotin, est de faire valoir « qu'en tant que gestionnaire de données personnelles, elles aussi courent un risque, non seulement financier, mais aussi d'image auprès de leur clients ». Le récent piratage chez Sony de 90 millions de numéros de cartes bleues, en est le parfait exemple. Dans cette future démarche, « la CNIL interviendrait dans les entreprises à travers des formations des salariés, des audits, des programmes techniques. Un ensemble d'outils qui viseraient à la sécurisation de leur système tout en étant une manière de poser concrètement les principes de la loi au sein même des entreprises. »
Bref, la guerre desdonnées personnelles et de la protection de la vie privée n'est pas perdue, mais de nombreuses batailles sont encore à mener...

Photo: Aqui.fr

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
339
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !