Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Conseil départemental de la Gironde : le dialogue territorial est lancé

10/07/2015 | Jean-Luc Gleyze président du Conseil départemental de la Gironde, a lancé ce jeudi 9 juillet une grande phase de concertation et de dialogue territorial

"Vers un livre blanc" est le prototype de la politique commune que le département souhaite mener

Jeudi 9 juillet était un jour particulier pour l'hémicycle girondin : au sein de l'amphithéâtre Robert Badinter, à Bordeaux, Jean-Luc Gleyze et son adjointe Christine Bost ont lancé officiellement un dialogue territorial lors de la toute première édition de la Conférence départementale des Territoires Girondins. En guise de document référent, un manifeste rédigé en interne, qui, à la suite de nombreux débats qui débuteront en septembre dans neuf grandes zones du département, va donner lieu à un "livre blanc des territoires girondins et à une signature des pactes territoriaux en juin 2016. Le tout dans une volonté réelle de "démocratie participative".

92, c’est le nombre de pages que contient le fascicule « Vers un livre blanc des territoires girondins » paru il y a quelques mois (et présenté par le Conseil départemental notamment lors du Salon de l’Agriculture de Bordeaux Lac) qui fait office de squelette du futur livre blanc, destiné à être rédigé en commun avec la société civile, des experts et les différents élus des territoires. Le chantier est conséquent, il a été lancé jeudi 9 juillet à Bordeaux sous forme de l’annonce d’un futur dialogue territorial dont les premières dates sont attendues à la rentrée. Une sorte de tournée des territoires répartis et découpés en 9 zones : Médoc, Haute Gironde, Libournais, Sud Gironde, Bassin d’Arcachon, Graves, Portes du Médoc et Hauts de Garonne et enfin Bordeaux, chacune avec des attentes différentes. 

Gironde 2033L’idée d’un dialogue social proposé par la nouvelle mandature remonte à décembre 2014, lors de l’adoption du projet global « Gironde 2033 », qui ambitionnait déjà « une Gironde solidaire et tournée vers l’avenir. Pour Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental, l’enjeu de ce lancement était évidemment important (de même que pour nombre de conseillers départementaux, de maires et de responsables institutionnels présents en grand nombre dans l’amphithéâtre Robert Badinter). “Les élus ne détiennent pas seuls les ressources nécessaires à la construction des projets à destination des citoyens, nous avons pris la décision d’engager une large concertation, une démarche unique en France. Nous ne voulons pas d’une conception de la politique exclusivement descendante, mais bien d’une relation régulière et interactive entre les élus et les forces des territoires”, a-t-il notamment affirmé à la tribune.

Une force de persuasionL'élu s’est par ailleurs défendu de toute intension de créer une “délégation non officielle des élus” qui mènerait les décisions politiques à leur place : “Cette volonté d’agréger les avis et contributions de tous ne remet pour autant pas en cause la logique de représentation politique, clef de voûte de notre démocratie. Nous ne reculons pas devant nos responsabilités, et garderons notre rôle parfois difficile, nous continuerons à trancher, arbitrer. Ce n’est donc pas une délégation de responsabilités, mais bien une association au processus de décision”, a-t-il ajouté. Un discours conforté par celui de Christine Bost, vice-présidente, qui est revenue longuement sur les objectifs à moyen terme d’un tel dialogue. “Bien sûr, le premier livret ‘Vers un livre blanc’ n’est pas exhaustif et reste très orienté en termes de solidarités, mais il n’a qu’un statut transitoire. 

Derrière cette volonté de définir une nouvelle stratégie pour le département, on retrouve les engagements pris par la nouvelle présidence : le document en question à été entièrement rédigé en interne, sans faire appel à un cabinet d’étude extérieur (ce qui était, à demi-mot, une habitude plus ou moins prononcée de l’hémicycle précédent) dans le cadre de la réduction imposée des dépenses publiques. Le projet initial, lui, ne devrait pas être rogné. C’est le 17 septembre prochain que débutera le premier ‘Conseil de Territoire’. Si le lieu n’est pas encore défini, on sait au moins qu’il y aura deux passages dans chacun des 9 territoires mentionnés par cette ‘maquette’ du livre blanc”, entre septembre et fin novembre. La phase suivante sera l’adoption du fameux “livre blanc” de manière définitive avec l’ensemble des idées retenues et évoquées lors de ces réunions.

Un travail globalPour autant, comme l’assure Christine Bost, “ces rendez-vous ne seront pas des réunions publiques, même s’il y aura des membres de la société civile et d’autres partenaires plus officiels. On se rapproche plus d’ateliers de travail que de réunions publiques”. L’idée de resserrer les rangs vient sans doute, aussi, comme le souligne Jean-Luc Gleyze, de l’idée de ne pas trop s’éparpiller et transformer le livre en fourre-tout. “Le contenu et les axes sont bien sûr susceptibles de changer. Même si c’est défini comme une démarche collaborative, le but n’est pas que chacun joue sa partition de son côté mais de faire quelque chose de global”. La “co-construction des engagements, elle, devrait suivre en janvier, avant d’arriver à l’étape cruciale de signature des différents pactes territoriaux, qui vont aboutir à la réelle mise en œuvre des politiques. Reste que si les axes du livre blanc ne sont pas ceux de son prototype, ils devraient tout de même garder un fort accent social et se concentrer sur les politiques de solidarités : sur les quatre axes définis par ‘Vers un livre blanc, un seul parle de l’économie départementale’. 

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4713
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Gromb Jacques | 20/07/2015

vous soulignez que ce texte a été rédigé en"interne", et non élaboré par des professionnels externes.
Certes c'est une source d'économie,mais , bien plus encore,une recherche d'authenticité car on abandonne la voie facile du pret- a- penser qu'on achète pour réfléchir, enfin

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !