Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

  • 19/07/18 | Beach rugby et patrouille de France sur la Côte basque

    Lire

    Ce week-end à Anglet, se disputera le tournoi annuel de l'Anglet Beach rugby Festival, un dérivé du sport roi, qui réunit une vingtaine d'équipes sur des terrains aménagés plage des Sables d'Or. Un véritable village a été installé avec des animations. Cette année, stars de l'édition, Miss France 2018 et la Patrouille de France, hôte de la ville, qui évoluera samedi à 18h15 le long des 4,5kms de littoral. Dimanche, clôture avec un Haka géant. Le programme sur https://beachrugbyfestival.fr et anglet.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Conseil départemental de la Gironde : le dialogue territorial est lancé

10/07/2015 | Jean-Luc Gleyze président du Conseil départemental de la Gironde, a lancé ce jeudi 9 juillet une grande phase de concertation et de dialogue territorial

"Vers un livre blanc" est le prototype de la politique commune que le département souhaite mener

Jeudi 9 juillet était un jour particulier pour l'hémicycle girondin : au sein de l'amphithéâtre Robert Badinter, à Bordeaux, Jean-Luc Gleyze et son adjointe Christine Bost ont lancé officiellement un dialogue territorial lors de la toute première édition de la Conférence départementale des Territoires Girondins. En guise de document référent, un manifeste rédigé en interne, qui, à la suite de nombreux débats qui débuteront en septembre dans neuf grandes zones du département, va donner lieu à un "livre blanc des territoires girondins et à une signature des pactes territoriaux en juin 2016. Le tout dans une volonté réelle de "démocratie participative".

92, c’est le nombre de pages que contient le fascicule « Vers un livre blanc des territoires girondins » paru il y a quelques mois (et présenté par le Conseil départemental notamment lors du Salon de l’Agriculture de Bordeaux Lac) qui fait office de squelette du futur livre blanc, destiné à être rédigé en commun avec la société civile, des experts et les différents élus des territoires. Le chantier est conséquent, il a été lancé jeudi 9 juillet à Bordeaux sous forme de l’annonce d’un futur dialogue territorial dont les premières dates sont attendues à la rentrée. Une sorte de tournée des territoires répartis et découpés en 9 zones : Médoc, Haute Gironde, Libournais, Sud Gironde, Bassin d’Arcachon, Graves, Portes du Médoc et Hauts de Garonne et enfin Bordeaux, chacune avec des attentes différentes. 

Gironde 2033L’idée d’un dialogue social proposé par la nouvelle mandature remonte à décembre 2014, lors de l’adoption du projet global « Gironde 2033 », qui ambitionnait déjà « une Gironde solidaire et tournée vers l’avenir. Pour Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental, l’enjeu de ce lancement était évidemment important (de même que pour nombre de conseillers départementaux, de maires et de responsables institutionnels présents en grand nombre dans l’amphithéâtre Robert Badinter). “Les élus ne détiennent pas seuls les ressources nécessaires à la construction des projets à destination des citoyens, nous avons pris la décision d’engager une large concertation, une démarche unique en France. Nous ne voulons pas d’une conception de la politique exclusivement descendante, mais bien d’une relation régulière et interactive entre les élus et les forces des territoires”, a-t-il notamment affirmé à la tribune.

Une force de persuasionL'élu s’est par ailleurs défendu de toute intension de créer une “délégation non officielle des élus” qui mènerait les décisions politiques à leur place : “Cette volonté d’agréger les avis et contributions de tous ne remet pour autant pas en cause la logique de représentation politique, clef de voûte de notre démocratie. Nous ne reculons pas devant nos responsabilités, et garderons notre rôle parfois difficile, nous continuerons à trancher, arbitrer. Ce n’est donc pas une délégation de responsabilités, mais bien une association au processus de décision”, a-t-il ajouté. Un discours conforté par celui de Christine Bost, vice-présidente, qui est revenue longuement sur les objectifs à moyen terme d’un tel dialogue. “Bien sûr, le premier livret ‘Vers un livre blanc’ n’est pas exhaustif et reste très orienté en termes de solidarités, mais il n’a qu’un statut transitoire. 

Derrière cette volonté de définir une nouvelle stratégie pour le département, on retrouve les engagements pris par la nouvelle présidence : le document en question à été entièrement rédigé en interne, sans faire appel à un cabinet d’étude extérieur (ce qui était, à demi-mot, une habitude plus ou moins prononcée de l’hémicycle précédent) dans le cadre de la réduction imposée des dépenses publiques. Le projet initial, lui, ne devrait pas être rogné. C’est le 17 septembre prochain que débutera le premier ‘Conseil de Territoire’. Si le lieu n’est pas encore défini, on sait au moins qu’il y aura deux passages dans chacun des 9 territoires mentionnés par cette ‘maquette’ du livre blanc”, entre septembre et fin novembre. La phase suivante sera l’adoption du fameux “livre blanc” de manière définitive avec l’ensemble des idées retenues et évoquées lors de ces réunions.

Un travail globalPour autant, comme l’assure Christine Bost, “ces rendez-vous ne seront pas des réunions publiques, même s’il y aura des membres de la société civile et d’autres partenaires plus officiels. On se rapproche plus d’ateliers de travail que de réunions publiques”. L’idée de resserrer les rangs vient sans doute, aussi, comme le souligne Jean-Luc Gleyze, de l’idée de ne pas trop s’éparpiller et transformer le livre en fourre-tout. “Le contenu et les axes sont bien sûr susceptibles de changer. Même si c’est défini comme une démarche collaborative, le but n’est pas que chacun joue sa partition de son côté mais de faire quelque chose de global”. La “co-construction des engagements, elle, devrait suivre en janvier, avant d’arriver à l’étape cruciale de signature des différents pactes territoriaux, qui vont aboutir à la réelle mise en œuvre des politiques. Reste que si les axes du livre blanc ne sont pas ceux de son prototype, ils devraient tout de même garder un fort accent social et se concentrer sur les politiques de solidarités : sur les quatre axes définis par ‘Vers un livre blanc, un seul parle de l’économie départementale’. 

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4629
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Gromb Jacques | 20/07/2015

vous soulignez que ce texte a été rédigé en"interne", et non élaboré par des professionnels externes.
Certes c'est une source d'économie,mais , bien plus encore,une recherche d'authenticité car on abandonne la voie facile du pret- a- penser qu'on achète pour réfléchir, enfin

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !