Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Conseil général de Gironde : le budget adopté

19/12/2014 | Le budget primitif du Conseil général de Gironde a été adopté aujourd'hui, il s'élève à 1,589 milliard d'euros.

Le budget primitif a été adopté avec 40 voix pour, 10 contre et 4 abstentions

L'ambiance était aux "au revoir" cet après midi dans l'hémicycle de l'Hôtel du département pour le vote du budget primitif, puisqu'il était le dernier de la mandature avant les élections départementales de mars prochain, mais aussi le dernier de Philippe Madrelle, ce dernier ayant occupé le fauteuil de président durant 36 ans. Il est marqué par une augmentation de contribution des collectivités territoriales à la résorption des déficits et un recul des dotations et compensations d'Etat. Il a été adopté à 40 voix pour, 10 voix contre et 4 abstentions.

"Les points clefs de ce budget sont la solidarité, la proximité et l'efficacité", a souligné Jean-Marie Darmian, vice-président en charge des finances de la collectivité. Le budget 2015, adopté à 40 voix favorables, s'établit ainsi à 1,589 milliard d'euros. Il est notamment marqué par une baisse des dotations de l'Etat, notamment de la DGF (Dotation globale de fonctionnement) pour un total de 243,9M€, soit une baisse d'environ -10%. Le rapport insiste cependant sur le budget alloué au volet "solidarité", consacré à 53% aux financement des AIS (Allocations individuelles de solidarité à hauteur de 421,3M€), à une augmentation de 10,2% le RSA (Revenu de Solidarité active avec 210M€ pour 2015) pour un budget total établi à 796M€, soit une hausse de 3,7M€ par rapport à 2014. 

Une contribution des collectivités en forte hausse

La "contribution des collectivités territoriales à la résorption des déficits" citée par le responsable des finances subit une augmentation conséquente : alors qu'elle était de 476M€ en 2014, elle passe à 1148M€ en 2015. Pour autant, la majorité ne s'est pas interdit de préciser que les capacités d'investissement seraient préservées à 220,7M€ avec un renforcement des aides attribuées notamment aux collèges ou à la construction de routes. "Cette nouvelle dépréciation de la dotation de l'Etat ne doit pas être considérée comme durable", a notamment précisé Jean-Marie Darmian. "Nos difficultés viennent d'une part de la suppression brutale et irréfléchie de la taxe professionnelle et de la perte du levier fiscal diversifié. Pour autant, nous n'avons pas élaboré un budget de lamentation et de résignation". Un budget voulu comme équilibré (+3,4% de dépenses mais +3,8% de recettes) mais avec des recettes sociales qui augmentent plus faiblement que les dépenses associées. 

Une opposition timide

L'hémicycle a feint quelques sourires dubitatifs quand à la suspension du financement de la LGV, mais reste convaincue des arbitrages effectués, du moins en majorité. Yves d'Amécourt, Président du groupe Gironde Avenir et affilié UMP (qui a récemment été recruté dans un groupe de travail UMP chargé de coordonner la stratégie des élections départementales) a affirmé "ne pas trouver dans ce budget les réponses adaptées. La baisse des dotations pour les collectivités locales met en danger nos communes. L'augmentation de la fiscalité est un pied de nez au citoyen. Nous devons assumer seuls sans avoir de recours supplémentaires à l'impôt. En baissant les aides accordées aux communes, nous reportons sur d'autres les responsabilités que le gouvernement fait peser sur nous". Guy Marty, appartenant à la majorité, à quand-à-lui déploré "une opposition muette. On pourrait penser que c'était pour rendre hommage au Président, mais voter les dépenses et non les recettes est une stratégie, car ils pensent se prévaloir de son bilan pendant les élections". 

Du côté du Front de Gauche, c'est l'abstention qui a dominé comme l'a souligné Jean-Jacques Paris : "Nous allons droit vers une généralisation des impasses financières, avec près de 2/3 des départements en déficit de fonctionnement et dans l'incapacité de recouvrir la dette avec leurs ressources propres. La collectivité départementale ne doit pas devenir un instrument pour imposer partout l'austérité", a notamment affirmé l'élu PC. Au moment des votes, aucune surprise : 4 abstentions (3 Front de Gauche et 1 Groupe Gironde Avenir), 10 NON (Gironde Avenir) et 40 OUI (Groupe PS). 

Un hommage appuyé

Pourtant, le fait marquant de ce dernier Conseil Général de la mandature PS avant les élections départementales de mars prochain aura été l'hommage appuyé, tous partis et orientations politiques confondus, au Président du Conseil général de Gironde, Philippe Madrelle, qui quitte son fauteuil après l'avoir occupé pendant 36 ans. L'ambiance était à la fois bon enfant et teintée d'émotion, Yves D'Amécourt n'ayant ainsi pas hésité à déclarer : "Ils sont nombreux ceux que vous avez aidé à être élu, mais ils sont aussi nombreux ceux que vous avez aidé à être battus", tandis que de nombreux autres élus se sont fendus d'un discours d'hommage à la "carrière de politique et de négociateur hors pair" de Philippe Madrelle.

Deux mentions ont été adoptées (sur les réseaux d'éducation prioritaire et le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement) avant une dernière standing ovation qui est venu enterinner ce dernier budget du Conseil Général. C'était aussi l'occasion des adieux pour d'autres élus de l'hémicycle, notamment Bernard Dussaut, Serge Lamaison ou encore Jean-Jacques Benoît. Jean-Marie Darmian a quant-à-lui appelé de ses voeux à ce que "la majorité de la métropole et cette du département ne soient pas les mêmes". Le prochain scrutin des 22 et 29 mars promet donc d'ouvrir une nouvelle page qui s'annonce riche... 

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
8650
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !