Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/07/20 : Jeudi 9 Juillet 2020, le Conseil d’Administration renouvelé du MEDEF Gironde s’est réuni et a procédé à l’élection du Président et de son bureau. Franck Allard, a été réélu à l’unanimité à la Présidence pour un second mandat de 3 ans.

13/07/20 : Ce vendredi, la Gironde a été placée en "vulnérabilité modérée" face à la pandémie de coronavirus par Santé Publique France. Depuis début juillet, sept nouveaux "clusters" ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine, dont trois en Gironde.

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/07/20 | Décentralisation: Castex parle d'une nouvelle étape

    Lire

    Jean Castex à l'Assemblée: Décentralisation:La confiance dans les territoires suppose que le droit à la différenciation soit consacré dans une loi organique. Ce qui nécessite une nouvelle étape de la décentralisation et une évolution profonde de l'organisation interne de l'Etat; Emploi: Dispositif exceptionnel de réduction du coût du travail de 4000 euros par an pour les moins de 25 ans jusqu'à 1,6 fois le Smic pour au moins un an. Création d'emploi en 2021 dans la fonction publique réservée aux départements » Politique de la ville : lancement de travaux de rénovation urbaine d'ici fin 2021 dans 300 quartiers.

  • 15/07/20 | Un rallye montois sur le thème de la laïcité et de la citoyenneté

    Lire

    Du 15 juillet au 28 août, dans le cadre de l'exposition "Laïcité à lire et à dire" aux Archives départementales des Landes, partez entre amis ou en famille à la découverte des lieux symboliques de la laïcité et de la citoyenneté à Mont-de-Marsan! Créé en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement et l’association des Francas, ce rallye au départ des Archives, amène le visiteur à démêler de nombreuses énigmes sur un parcours réalisé en autonomie. Le rallye et l'exposition ont été primés par la 2nde mention spéciale du Prix de la laïcité de la République française, remis par l'Observatoire de la laïcité.

  • 15/07/20 | La Rochelle : un forum de la formation continue pour la rentrée 2020

    Lire

    La CCI de La Rochelle organise le premier Forum de la formation professionnelle continue le jeudi 24 septembre 2020, de 9 heures à 19 heures. Ce rendez-vous ouvert au public est l’occasion : pour les experts de la formation professionnelle continue de présenter leurs formations, services et conseils et, pour les dirigeants et salariés d’entreprises, de découvrir la formation adaptée à leurs besoins. Une première en Charente-Maritime !

  • 15/07/20 | Création de la première Fédération nationale de Footgolf

    Lire

    Le 30 juin dernier a marqué la création de la première Fédération nationale de Footgolf, agréée du ministère des Sports. Ce sport qui mélange le football et le golf reprend le même principe de parcours qu’au golf, mais en mettant le ballon au pied en moins de coups possibles dans un panier. Les dirigeants de cette nouvelle fédération entendent bien créer un premier championnat en France à l’horizon 2021. A noter: il existe une délégation Sud ouest et Aquitaine du footgolf !

  • 14/07/20 | Mont-de-Marsan : Ouverture du Campus connecté en septembre

    Lire

    Mont-de-Marsan Agglomération vient d'être retenue par le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation parmi les 25 nouveaux projets labellisés "Campus connecté" (le premier en Nouvelle-Aquitaine) pour permettre le développement d'une nouvelle offre d'enseignement supérieur sur son bassin de vie. Dès septembre 2020, 15 étudiants pourront accéder à une formation universitaire depuis un espace collaboratif qui leur sera dédié au sein de l'Inspé à Mont-de-Marsan, doublé d'un accompagnement par un tuteur. Infos: www.montdemarsan-agglo.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Conseil général de Gironde : le budget adopté

19/12/2014 | Le budget primitif du Conseil général de Gironde a été adopté aujourd'hui, il s'élève à 1,589 milliard d'euros.

Le budget primitif a été adopté avec 40 voix pour, 10 contre et 4 abstentions

L'ambiance était aux "au revoir" cet après midi dans l'hémicycle de l'Hôtel du département pour le vote du budget primitif, puisqu'il était le dernier de la mandature avant les élections départementales de mars prochain, mais aussi le dernier de Philippe Madrelle, ce dernier ayant occupé le fauteuil de président durant 36 ans. Il est marqué par une augmentation de contribution des collectivités territoriales à la résorption des déficits et un recul des dotations et compensations d'Etat. Il a été adopté à 40 voix pour, 10 voix contre et 4 abstentions.

"Les points clefs de ce budget sont la solidarité, la proximité et l'efficacité", a souligné Jean-Marie Darmian, vice-président en charge des finances de la collectivité. Le budget 2015, adopté à 40 voix favorables, s'établit ainsi à 1,589 milliard d'euros. Il est notamment marqué par une baisse des dotations de l'Etat, notamment de la DGF (Dotation globale de fonctionnement) pour un total de 243,9M€, soit une baisse d'environ -10%. Le rapport insiste cependant sur le budget alloué au volet "solidarité", consacré à 53% aux financement des AIS (Allocations individuelles de solidarité à hauteur de 421,3M€), à une augmentation de 10,2% le RSA (Revenu de Solidarité active avec 210M€ pour 2015) pour un budget total établi à 796M€, soit une hausse de 3,7M€ par rapport à 2014. 

Une contribution des collectivités en forte hausse

La "contribution des collectivités territoriales à la résorption des déficits" citée par le responsable des finances subit une augmentation conséquente : alors qu'elle était de 476M€ en 2014, elle passe à 1148M€ en 2015. Pour autant, la majorité ne s'est pas interdit de préciser que les capacités d'investissement seraient préservées à 220,7M€ avec un renforcement des aides attribuées notamment aux collèges ou à la construction de routes. "Cette nouvelle dépréciation de la dotation de l'Etat ne doit pas être considérée comme durable", a notamment précisé Jean-Marie Darmian. "Nos difficultés viennent d'une part de la suppression brutale et irréfléchie de la taxe professionnelle et de la perte du levier fiscal diversifié. Pour autant, nous n'avons pas élaboré un budget de lamentation et de résignation". Un budget voulu comme équilibré (+3,4% de dépenses mais +3,8% de recettes) mais avec des recettes sociales qui augmentent plus faiblement que les dépenses associées. 

Une opposition timide

L'hémicycle a feint quelques sourires dubitatifs quand à la suspension du financement de la LGV, mais reste convaincue des arbitrages effectués, du moins en majorité. Yves d'Amécourt, Président du groupe Gironde Avenir et affilié UMP (qui a récemment été recruté dans un groupe de travail UMP chargé de coordonner la stratégie des élections départementales) a affirmé "ne pas trouver dans ce budget les réponses adaptées. La baisse des dotations pour les collectivités locales met en danger nos communes. L'augmentation de la fiscalité est un pied de nez au citoyen. Nous devons assumer seuls sans avoir de recours supplémentaires à l'impôt. En baissant les aides accordées aux communes, nous reportons sur d'autres les responsabilités que le gouvernement fait peser sur nous". Guy Marty, appartenant à la majorité, à quand-à-lui déploré "une opposition muette. On pourrait penser que c'était pour rendre hommage au Président, mais voter les dépenses et non les recettes est une stratégie, car ils pensent se prévaloir de son bilan pendant les élections". 

Du côté du Front de Gauche, c'est l'abstention qui a dominé comme l'a souligné Jean-Jacques Paris : "Nous allons droit vers une généralisation des impasses financières, avec près de 2/3 des départements en déficit de fonctionnement et dans l'incapacité de recouvrir la dette avec leurs ressources propres. La collectivité départementale ne doit pas devenir un instrument pour imposer partout l'austérité", a notamment affirmé l'élu PC. Au moment des votes, aucune surprise : 4 abstentions (3 Front de Gauche et 1 Groupe Gironde Avenir), 10 NON (Gironde Avenir) et 40 OUI (Groupe PS). 

Un hommage appuyé

Pourtant, le fait marquant de ce dernier Conseil Général de la mandature PS avant les élections départementales de mars prochain aura été l'hommage appuyé, tous partis et orientations politiques confondus, au Président du Conseil général de Gironde, Philippe Madrelle, qui quitte son fauteuil après l'avoir occupé pendant 36 ans. L'ambiance était à la fois bon enfant et teintée d'émotion, Yves D'Amécourt n'ayant ainsi pas hésité à déclarer : "Ils sont nombreux ceux que vous avez aidé à être élu, mais ils sont aussi nombreux ceux que vous avez aidé à être battus", tandis que de nombreux autres élus se sont fendus d'un discours d'hommage à la "carrière de politique et de négociateur hors pair" de Philippe Madrelle.

Deux mentions ont été adoptées (sur les réseaux d'éducation prioritaire et le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement) avant une dernière standing ovation qui est venu enterinner ce dernier budget du Conseil Général. C'était aussi l'occasion des adieux pour d'autres élus de l'hémicycle, notamment Bernard Dussaut, Serge Lamaison ou encore Jean-Jacques Benoît. Jean-Marie Darmian a quant-à-lui appelé de ses voeux à ce que "la majorité de la métropole et cette du département ne soient pas les mêmes". Le prochain scrutin des 22 et 29 mars promet donc d'ouvrir une nouvelle page qui s'annonce riche... 

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
9173
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !