Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : Pour fêter le retour en salle, le Cinéma de Contis propose ce 19 mai une journée spéciale avec une programmation pour petits et grands au tarif unique de 5 € la séance: Petit vampire (J. Sfar), Adieu les Cons (A. Dupontel), et Drunk (T. Vinterberg)+ d'info

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/21 | Prochain voyage de L'Hermione au printemps 2022

    Lire

    L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce 17 mai l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg). L’événement coïncidera avec la présidence française de l’Union Européenne et permettra à L’Hermione de faire escale dans plusieurs ports français. En attendant, la frégate quittera Rochefort le 25 mai à 16h pour un entretien au port de La Pallice.

  • 18/05/21 | La Ferme de la Biratelle et son parcours de storytelling

    Lire

    Depuis 4 générations, La Ferme de Biratelle en Corrèze élève des bovins de race limousine. Depuis 2006, elle propose de nombreux projets, comme la création d’un sentier de découverte ou des balades à dos d’âne, afin de faire découvrir le monde agricole au grand public. Elle souhaite désormais proposer un parcours de « storytelling » qui met le visiteur au coeur d’une histoire. Situé en forêt, il sera bien intégré dans son milieu et les installations impacteront au minimum l'environnement grâce à son écoconception entre le choix de structures bois ou l'usage de l'énergie solaire.

  • 17/05/21 | Grand Poitiers consulte sur le climat

    Lire

    Dans le cadre de son programme d’amélioration de la politique climat-air-énergie, Grand Poitiers invite les habitants à s’exprimer en proposant des idées autour de la coordination du développement des énergies renouvelables, l’exploitation des données pour économiser l’énergie ou encore le développement du tourisme local. La consultation est ouverte jusqu’au 31 mai 2021 sur le site internet de Grand Poitiers.

  • 17/05/21 | En Vienne, les Bières de Montmorillon grandissent

    Lire

    Monsieur Guillon fabrique depuis 2016 des bières et limonades artisanales bio, Les Bières de Montmorillon. Afin de poursuivre son développement croissant, la société va s’agrandir par la création d’un bar dans le centre de Montmorillon mais aussi la création d’une ligne d’embouteillage, d’enfutage et des équipements de brassage. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d'allouer une subvention de 252 172 euros à l entreprise pour la realisation de son projet.

  • 17/05/21 | Le Printemps se fête à la Ferme en Lot-et-Garonne

    Lire

    Tous les week-ends du 29 mai au 19 juin, le Lot-et-Garonne sera dédié à l’agriculture et à la ruralité. Durant ces 3 week-ends, les fermes vont ouvrir leurs portes au public avec des visites, des dégustations, des repas mais aussi des animations. Au total, 87 fermes vous attendent ! Ce Printemps se clôturera le 19 juin avec la Journée de l’élevage à Gavaudun. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Chambre d'Agriculture 47.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Conseil Régional : la campagne démarre à pas feutrés...

06/10/2020 | Le vote du Plan de rebond n'a pas ouvert les hostilités de la campagne, mais tout de même... Il y avait bien un petit quelque chose dans l'air lors de cette plénière régionale du 5 octobre.

La séance plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine du 5octobre 2020 a vu l'adoption du Plan rebond Nouvelle-Aquitaine

Ce 5 octobre, les conseillers régionaux avaient sur leur tablette le vote du Plan de transitions et de reconquête technologique, ou « Plan Nouvelle-Aquitaine Rebond », qui vise à la relance économique sur le territoire régional après la Covid 19. Un plan qui au-delà du redressement économique d'urgence, vise dans le même temps à accélérer les transitions technologiques et environnementales du tissu économique et industriel régional. A priori, donc, un programme qui avait de quoi plaire aux différents alliés de la majorité... pourtant les élus EELV ont fait le choix de s'abstenir, là où le Modem et LR ont voté pour ce texte au coté du reste de la majorité. Un premier signe d'affirmation verte dans une campagne électorale en approche ?

Si les alliés de gauche, du PS à Génération.s en passant par le Parti radical, ont adhéré au projet de "Plan de Rebond" proposé par l'Exécutif, le pan Vert de la majorité a rechigné à voter le document. Pas de vote contre mais une abstention justifiée par Christine Moebs, nouvelle co-présidente du groupe après Léonore Moncond'huy, partie se consacrer à son mandat de nouvelle Maire de Potiers.

L'échelle de la transition selon EELV
Une abstention d'abord pour marquer le brin de colère des élus sur la mise à disposition tardive du document de plus de 360 pages. Une abstention aussi pour mettre en valeur le fait que si « certains éléments vont dans le bon sens », et « apparaissent en cohérence avec la feuille de route Néo Terra », d'autres, sur l'échelle de la transition selon EELV, laissent visiblement à désirer.
Si EELV soutient la stratégie régionale tendant au développement de l'hydrogène vert (le groupe a voté plus tard dans l'après-midi une feuille de route « Hydrogène »), ce n'est pas sans une certaine nuance : « Quand l'avion à hydrogène volera, il sera trop tard pour sauver le climat ! », lance Christine Moebs. Si, parmi ses critiques, on trouve aussi la défiance sur la 5G, « dont, affirme-t-elle, la Région se prépare à soutenir le développement », un appui à l'économie circulaire trop timide à son goût, ou encore le regret que « la mobilité du quotidien ne soit pas assez étayée », c'est bien sur la question du soutien à l'aéronautique que le bât blesse... Et qu'Alain Rousset s'agace se disant surpris du choix de l'abstention.

« Je suis surpris car la notion de transition est totalement au cœur de toutes nos actions, y compris sur l'aéronautique. On ne va pas supprimer l'avion ! On ne va pas faire une fatwa sur l'avion ! ». Et, face à la réaction agacés des écologistes déjà taxés au cours de la séance par l'opposition de « catéchisme vert », de « doxa », ou encore de « dogme », Alain Rousset assume: « proposer moi un autre terme, je n'en vois pas d'autres... » Et d'ajouter, fâché pour fâché avec l'aile verte de sa majorité : « Si on reste lanceur d'alerte, à un moment donné on n'avancera pas, vous ne vous intéressez pas suffisamment aux détails techniques », leur adresse-t-il avant une nouvelle prise à parti « Trouvez moi une seule collectivité, même verte, en capacité d'avoir fait ce que nous avons fait sur l'objectif de transition !».
Mais la justification de l'abstention des élus EELV s'appuyant sur le refus du soutien au secteur aéronautique, n'est en réalité pas nouvelle. Echéance électorale ou pas, c'est cette conviction qui avait déjà divisé la majorité lors du vote du SRADDET en mai 2019...

« L'écologie sera votre tombeau des Danaïdes ! »
Un groupe Vert qui décidément agace, (ou inquiète ?) à quelques mois des élections régionales, y compris au sein des partis qui ont voté le plan de relance et de transition régional. C'est le cas notamment du Modem et de Fabienne Requena, qui voit dans le texte « une occasion (visiblement manquée, ndlr) de l'indispensable reconquête verte », tout en soulignant parfois « un manque d'idées nouvelles » dans les actions proposées. Autre critique : l'absence de concertation avec les groupes politiques dans la préparation du document. « Cela dit, ajoute-t-elle, c'est une période propice à faire cavalier seul », la campagne apparaît donc peu à peu bel et bien dans les esprits...

L'heure était aussi à l'agacement pour le Rassemblement National qui n'a pas de mots assez forts pour dénoncer ce Plan comme « un catalogue à la Prévert visant à renforcer l'ensemble des politiques d'accompagnement écologiques. » Pour l'élu RN Jean de Lacoste, de ce point de vue, « la crise du Covid apparaît comme une divine surprise » pour le Conseil régional, avant de lâcher un peu plus loin: « votre plan fait de notre société une sorte d'Emmaüs institutionnel ». La référence « au dogme de la décroissance » viendra un peu plus loin, tout comme l'avertissement à Alain Rousset : « L'écologie sera votre tombeau des Danaïdes ! ». Un rejet clair mais pas de vote contre ; le RN s'est abstenu.

"Une écologie de confiance et d'accompagnement"
Abstention aussi pour l'UDI, dont le président de groupe, Aurélien Sebton voit pourtant là « un plan essentiel pour la relance de notre économie ». Mais peut-être trop beau pour être vrai... « il est tellement joli qu'on dirait un programme de campagne !». Une attitude circonspecte, qui le font « espérer que sur la transition ce n'est pas que de l'affichage ».

Le nouveau groupe Le Mouvement de la Ruralité, n'y va pas lui non plus par quatre chemins pour justifier son vote assumé d'opposition. Pour le conseiller régional Philippe Rabit, ce texte « récite le petit catéchisme vert. Il porte à la fois le développement de l'activité et la multiplication des contraintes. Nous attendions un plan de relance, mais pas un plan de transition forcée ». Une critique moyennement appréciée par le Président du Conseil régional, répondant qu' « il ne s'agit pas d'imposer mais de susciter, d'accompagner. Ce document a été co-construit avec les filières, et je m'en vante ! ».
Aux encouragements de Mathieu Bergé, Président du groupe Pour une écologie Populaire et Sociale, à renforcer les critères d'éco-conditionnalité des aides de la Région, Alain Rousset répond : « il ne faut pas que l'on porte une écologie punitive, mais une écologie de confiance et d'accompagnement ». Un vrai slogan de campagne....

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6532
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !