aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Conseil régional d'Aquitaine: La campagne électorale s'est invitée à la dernière assemblée plénière

20/10/2015 | C'est avec un brin de nostalgie, qu'Alain Rousset a ouvert la dernière séance de l'histoire du Conseil régional d'Aquitaine ante-reforme... où la campagne s'est invitée au débat.

Assemblée plénière du Conseil régional d'Aquitaine

Pour Alain Rousset, tourner la page de l'histoire du conseil régional d'Aquitaine c'était en appeler au souvenir de nombreuses personnalités ayant siéger sur ses bancs, tout en soulignant aussi que sous sa présidence « plus de 90% des délibérations ont été votées à l'unanimité ». La démonstration selon lui, d'une assemblée ayant « un état d'esprit de consensus à l'égard des projets et territoires » et résumant son action par une expression qu'il affectionne « d'une Aquitaine passée d'une économie de cueillette à une économie d'innovation ». Revenant sur quelques unes des actions phare de ses mandatures, il souligne que le défi à venir est « exaltant, inédit, enthousiasmant et complexe ». Au titre des prochains défis de la future assemblée : l'élaboration du budget qui restera marqué par les nombreuses disparités qui existent et existeront encore une fois les régions fusionnées. Mais en cette dernière séance aussi il a été question de budget avec le vote de la décision modificative... et de campagne électorale.

Suite au mot introductif d'Alain Rousset, Jérôme Peyrat, Conseiller régional UMP a un peu mis à mal l'idée du consensus vanté en introduction, disant « regretter le calendrier dans lequel il a été voté un prêt à un groupe de presse- Sud-Ouest. ». Sur sa lancée il a également pointé à l'attention du candidat Alain Rousset,« la campagne actuelle qui mélange les genres, entre inauguration et moment de campagne. Si la règle est sans doute respectée, c'est l'esprit de la règle qui ne l'est pas. » Quant au consensus évoqué par Alain Rousset, l'idée n'était visiblement pas partagée par l'élu régional. Pas plus que par Yohan Taris de Forces Aquitaine, qui a également tenu à rappeler au Président de l'Assemblée « qu'il y a des différences entre nous, des différences de fond, des différences républicaines importantes» après avoir dénoncé, a propos de la fusion des régions, « une réforme qui met en place même pas un colosse aux pieds d'argile mais un colosse aux pieds et poings liés, tellement elle est embourbée dans son extraordinaire complexité façon usine à gaz ».

Prêt au groupe Sud Ouest: "arrêter ce débat indigne!"En réponse aux arguments de Jérôme Peyrat, si Alain Rousset a rappelé que « la Région a toujours accompagné les plans de restructuration financier au moment où il le fallait », soulignant par ailleurs que « c'est la première fois que l'on fait un prêt au taux du marché, même pas 0%. »; c'est Stéphane Delpeyrat, Président du Groupe PS qui est le plus fermement monté au créneau, faisant part de son exaspération sur le traitement de la question de ce dossier par ses adversaires politiques. « Maintenant ça va ; ça devient indigne ces attaques. Nous avons consenti un prêt à 3% à la PQR, ça n'est pas un chèque donné, comme j'ai pu l'entendre dire par ailleurs. Toute la presse est en difficulté. Chaque année, la presse bénéficie d'aides à la presse, c'est une question de démocratie et de maintien d'un contre-pouvoir. C'est peut-être ça qui gêne votre candidate », a t-il lancén passablement énervé à la droite de l'assemblée régionale, tandis que l'aile de gauche applaudissait sa requête « d'arrêter ce débat indigne d'un comportement démocratique normal ».

Quant au vote sur la décision modificative d'un montant de 82,06M€ présentée par Isabelle Boudineau, Vice présidente chargée des Finances, Les Républicains et Forces Aquitaine ont voté contre. Pour le groupe Les Républicains/ NC/ CPNT l'importance de ces crédits, outre la clôture anticipée de l'exercice budgétaire, marque aussi l'abandon d'autorisation de programme d'importance, symptomatique à leurs yeux "du retard" de certains projets. Dominique Ducassou citant particulièrement la MECA (Maison de l'Economie créative et de la Culture en Aquitaine), représentant 13M€ de report: « voilà 4 ans que le jury s'est réuni pour le choix du projet, et la construction n'est toujours pas commencée ». Autre critique de l'élu, sur les dépenses nouvelles proposées par cette décision modificative, « 7 M € concernent des dépenses de fonctionnement dont 1 M€ de créances irrecouvrables, soit un total de 17M€ en sommes perdues par la région pour cause de prêts non honorés par les entreprises ».

"La dette n'est pas un jeu de bonneteau"Sur les 82 M€ de cette décision budgétaire, 19,9M € ont en effet été attribués à des dépenses nouvelles, et 62M € permettent de revoir à la baisse la prévision de l'emprunt pour 2015, se satisfait Isabelle Boudineau. « Une annulation d'emprunt très classique, selon Yohan Taris pour Forces Aquitaine. Tellement classique des décisions budgétaires de la Région qu'à chaque fois, on se pose la question de la sincérité de votre prévision budgétaire », lance-t-il. Notant que la DM ouvre des crédits pour une nouvelle politique aéroportuaire menée par la Région, le président de groupe, jugeant "indispensable que la région accompagne les aéroports", s'est réjoui de voir que « le PS s'affranchit de la tutelle des alliés verts sur cette question », et en a appellé, du même coup « à aller plus loin », invitant la majorité socialiste à une intervention sur le routier pour accompagner les territoires, "d'autant que la région en a sous la pédale", estime-t-il. Un point de vue sur le routier par ailleurs partagé par le groupe des Républicains et de leurs alliés.
Pour les Verts qui ont voté la décision modificative, c'est justement sur cette engagement nouveau envers l'aéroportuaire, que c'est cristallisé la critique. « Financer le transport aérien, qui est le plus polluant, en période de Cop 21, c'est n'est pas un bon message politique ! » a estimé Bernard Péré au nom de son groupe.
Du côté du Front de gauche, Alain Baché, voit dans cette décision, sur laquelle son groupe s'est abstenu, « la traduction de la politique d'austérité du gouvernement aux conséquences dramatiques sur le quotidien de vie des populations. Alors oui, nous sommes dans une saine situation comptable, mais elle n'est pas bonne sur le plan économique et politique ».

Enfin, le PS à travers la prise de parole de Stéphane Delpeyrat, a tenu à rappeler, que «l'Aquitaine est la 2ème région la mieux gérée de France. Ici, à l'image de la DM, l'essentiel de l'effort porte sur la capacité de désendettement». Le même a, à son tour, appelé la campagne électorale dans la plénière pointant  «la contradiction entre les propos tenus en assemblée appelant à plus de dette et ceux en campagne électorale critiquant le poids de la dette de la collectivité». 
Sur le même sujet du choix de la diminution des emprunts, Isabelle Boudineau, a tenu à rappeler à l'assemblée, que « la dette n'est pas un jeu de bonneteau. Il ne s'agit pas ici de diminuer la dette, mais de baisser les prévisions d'emprunt. Il ne faut pas jouer la confusion. Et pour cause, « la dette progresse. Raisonnablement, mais elle progresse ». D'autant que si la situation reste favorable en Aquitaine, la grande région viendra bouleverser les choses en matière d'encours de la dette, a-t-elle glissé à la fin de son intervention.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : BR

Partager sur Facebook
Vu par vous
1667
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !