Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

13/02/21 : Charente-Maritime: La préfecture signale des plaques de glace localisées notamment au droit des îlots. La circulation est délicate du côté de Mirambeau, Lorignac, Montendre, Archiac (D699), Jonzac (D28) et Pérignac (D732). Le salage est en cours.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Conseil régional: la stratégie régionale de l'eau fait débat

27/06/2018 | Mardi, nature et environnement se sont largement invités dans les débats du deuxième jour de l'assemblée plénière régionale. Au menu changement climatique, biodiversité et eau...

Le lac du Gabas, dont une moitié des volumes est destinée à l'irrigation agricole, l'autre à la gestion des étiages de l'Adour et trois de ses affluents

C'est une assemblée plénière très « nature » qui s'est ouverte ce mardi 26 juin dans l'hémicycle du Conseil régional. « Nature » mais pas légère pour autant, l'intervention d'Hervé Le Treut à propos du rapport Acclima Terra sur l'anticipation des conséquences du réchauffement climatique en Nouvelle-Aquitaine en préambule des débats, aura cadré l'esprit et les enjeux des dossiers étudiés par la suite. Parmi eux, le vote de la Stratégie régionale de l'eau en Nouvelle-Aquitaine, présentée par Henri Sabarot conseiller régional délégué aux zones humides, aura créé le débat, dans une période où la région est suscitée pour le financement de « bassines de réserve » en Poitou-Charentes.

Chacun en aura convenu, le juste équilibre entre qualité et quantité de la ressource en eau d'un côté et ses multiples usages, notamment agricoles, de l'autre est difficile et délicat. D'autant plus dans un contexte de réchauffement climatique, rappelé par Hervé Le Treut, qui vient accentuer plus encore les impacts des pressions déjà existantes sur la ressource. Diminution de la recharge des nappes de 30 à 50%, baisse de 20 à 50% des débits moyens d'ici à 2030, ou encore réduction de l'enneigement....

Préserver qualité et quantité
Au vu de ce contexte, et de la grande diversité de la ressource dans la région, la stratégie régionale de l'eau, qui vient donner « un socle commun et une vision de l'eau sur l'ensemble des politiques de compétence régionale », pose l'objectif global de « permettre une maîtrise et une optimisation des usages et une répartition équilibrée sur le long terme dans le respect des écosystèmes ». Pour ce faire, 4 grandes orientations sont ainsi déployées détaille Henri Sabarot : accompagner l'optimisation de la consommation par les changements de pratiques et l'innovation, contribuer à la prise en compte des enjeux de l'eau dans l'aménagement du territoire et à la prévention des risques inondation, préserver et restaurer les ressources en eau et milieux aquatiques, et enfin développer et partager la connaissance de l'état de la ressource en eau, de la recherche sur les adaptations aux changements climatiques. Un vaste programme visant à la préservation de la quantité et de la qualité des eaux de la région, issu d'une longue concertation (lancée en mars 2017) auprès de 500 acteurs de l'eau néo-aquitains, faisant de la Région, telle est son ambition en tous cas, plus qu'un partenaire financier, un rouage privilégié entre l'Etat, ses agences et les porteurs de projets du territoire.
Si sur l'ensemble des grands principes et orientations les élus, de tout bord, ont globalement souligné une démarche régionale bienvenue (voire d'avant-garde pour les plus enthousiastes du côté de la majorité), le sujet sensible des réserves de substitution (ou bassines) a bien suscité quelques appréciations moins tendres. En effet, dans ce domaine, la région Nouvelle-Aquitaine a choisi le « statut quo », à savoir le maintien des 3 règlements d'intervention des 3 anciennes régions, sur leur périmètre respectif. De quoi faire grincer les dents d'un certain nombre d'élus de l'opposition. Et pour cause, selon le dispositif en vigueur en Poitou-Charentes, la participation financière de la Région à la création de telles réserves est impossible ; contrairement aux ex-régions Aquitaine et Limousin... Justification d'Henri Sabarot en charge de l'environnement et de la biodiversité : « les territoires en Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin, ne sont pas comparables les uns aux autres. La gestion de l'eau doit être territorialisée et pragmatique» .

Bassines en Poitou-Charentes: "il faut faire progresser le débat"
« Le contexte géologique est différent en Poitou-Charentes, insiste Nicolas Thierry, Vice président en charge de la biodiversité et de l'environnement. Il n'y a pas de nappes profondes, seulement des nappes de surfaces. Notre choix est issu d'un consensus entre les acteurs qui ont pourtant sur le terrain des conflits d'usages durs entre agriculteurs, industriels et le Marais Poitevin qui manque d'eau. Pourtant nous avons réussi un consensus positif, qui s'est appuyé sur ce qu'en disent les scientifiques », précise le Vice président écologiste, en réponse à l'intervention de Jean Dionis du Séjour (UDI), critiquant dans le choix de l'exécutif, « la continuité d'une ligne écologique anti-barrage » et « une prudence de Sioux face à l'antagonisme entre agriculteurs et associations environnementales ». Un point de vue d'ailleurs partagé par Bathélémy Aguerre (Modem) regrettant lui aussi « un manque d'ambition » de cette politique et « l’absence de mesures en faveur des bassins de rétention, écrêteurs de crue, pouvant aussi permettre de lutter contre les inondations comme celles que la Région a récemment connues. »
Face aux critiques sur ce chapitre des bassines, Alain Rousset rétorque :« l'acceptabilité de tels projets sera nulle si l'on si procède ainsi. Ici, assis en assemblée, on peut dire d'accord aux bassines. Mais sur le terrain ça ne fonctionne pas. Il faut d'abord faire progresser le débat et j'espère que nous arriverons à une situation de compromis basée sur la maîtrise publique de l'usage de l'eau, le développement de cultures à valeur ajoutée, et les avancées de technologie ou pratiques innovantes en matière d'irrigation et de pratiques agricoles ». En d'autres termes sur ce sujet, comme le synthétise Henri Sabarot, « la porte de la région n'est pas fermée sur le sujet. Au contraire, s'il faut aider par des études complémentaires, participer à des débats, faciliter les échanges, nous serons là », assure l'élu qui aurait pu assumer au côté de Benoît Biteau (PRG) particulièrement heureux de voter cette stratégie, que « cette délibération n'est pas un point final à la politique régionale de l'eau mais un chantier que l'on ouvre ».

Favoriser l'éducation à l'environnement
Sur les thèmes environnementaux, au-delà de cette stratégie régionale de l'eau, l'assemblée plénière a ainsi également voté une délibération concernant l'accompagnement des centres de sauvegarde de la faune sauvage afin, notamment, d'optimiser leur fonctionnement, de renforcer le professionnalisme de ces centres et de favoriser leur mise en réseau. Autre sujet voté en plénière, le soutien à trois structures « têtes de réseau » (la ligue pour la Protection des Oiseaux, Limousin Nature Environnement, et la ligue de l'enseignement Fédération des Associations Laïques de la Corrèze), afin de favoriser leur structuration et leur professionnalisation et ainsi soutenir leurs actions d'éducation à l'environnement.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8478
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a rencontré une cinquantaine d'étudiants poitevins ce mardi 23 février Politique | 24/02/2021

Frédérique Vidal face aux étudiants poitevins entre mesures et constat d’impuissance

Jean Grenet - Remise de la Légion d'honneur Politique | 23/02/2021

La grande histoire d'Adour entre Jean Grenet et Bayonne

Fanny Le Dauphin, éleveuse de caprins au Domaine de Nodris Politique | 05/02/2021

Gironde : le Domaine départemental de Nodris se dévoile pas à pas

5em CTO lormont une Politique | 05/02/2021

Lormont, Cité Éducative, a accueilli la cinquième Conférence Territoriale de l'Orientation

Proposition de loi Politique | 04/02/2021

Handicap : 3 questions à Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres, rapporteur de la proposition de loi Mesures de justice sociale

Patrick Chastenet Politique | 01/02/2021

Tribune Libre Patrick Chastenet : On étouffe

Jean Castex Politique | 30/01/2021

Jean Castex : 4 annonces qui évitent un nouveau confinement

L'espace Noriac à Limoges Politique | 30/01/2021

Haute-Vienne : Le Département injecte 1,5 million supplémentaire pour aider le secteur culturel

Nicolas Thierry, tête de liste EELV aux élections régionales de juin 2021 Politique | 29/01/2021

Elections Régionales: "Terroirs, Résistance et Réinvention", pour les voeux de campagne de Nicolas Thierry (EELV)

Le pont A20 Politique | 28/01/2021

Limoges : Un pont réservé aux mobilités douces surplombera l’A20

Philippe Le Moing-Surzur, sous préfet de Bayonne Politique | 27/01/2021

Le sous-préfet Le Moing-Surzur est arrivé à Bayonne

Ostavals, le bâtiment Politique | 26/01/2021

Ostavals, prochain "relais" de la Communauté basque sur le chemin de Compostelle

Session extraordinaire du Conseil départemental des Landes le 25 janvier 2021 Politique | 26/01/2021

Crise aviaire : Le Département des Landes soutient la filière à l'unanimité

Jean-Luc Gleyze avec les membres de la fédération ATENA Politique | 22/01/2021

Le département de la Gironde à l'écoute des étudiants en situation de précarité

 Sarah El Hairy au coté de Mickaël Hammel Politique | 22/01/2021

En Dordogne, Sarah El Hairy vante les "solutions jeunes" du gouvernement