Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/03/19 : Bergerac : dans la nuit de dimanche à lundi, le chantier de la future mosquée a fait l'objet de dégradations, actes qui ont été fermement condamnés par le préfet. Les investigations sont en cours afin d'identifier les auteurs et de les sanctionner.

25/03/19 : Grand débat national: en Charente-Maritime, 132 réunions d'initiatives locales ont été organisés depuis sa mise en place, même si l'initiative est venue essentiellement des maires. Seules 12 communes, sur les 463 du département, n'ont pas participé.

25/03/19 : Le département des Landes et La Poste viennent de créer la société XL Autonomie. Elle met en oeuvre le service public délégué "Vivre à domicile" pour faciliter l'insertion et l'accompagnement des personnes vulnérables.

24/03/19 : La Rochelle : Suite à la découverte de tags anti-islam et pro-nazi dimanche matin sur les murs du Stade Armand Bouffenie à La Rochelle, le Maire J-F Fountaine condamne avec la plus grande fermeté ces actes de vandalisme et de discrimination. Une plainte s

23/03/19 : Naufrage du Grande America : deux oiseaux mazoutés par les hydrocarbures provenant du navire marchand ont été retrouvés dans les Landes et en Pays Basque, annonce ce matin la préfecture de Région.

23/03/19 : La Rochelle: sur le net circulent des appels à manifester ce samedi en centre-ville. Aucune déclaration de manifestation n’a été déposée, rappelle la préfecture, qui s'attend à "des actions délibérées de trouble à l’ordre public au Vieux Port".

23/03/19 : Dordogne : Mardi 26 mars, le tribunal administratif de Bordeaux doit se prononcer sur l'arrêt définitif ou non du chantier de la déviation de Beynac, 14 mois après l’autorisation préfectorale et près de trois mois après sa suspension par le Conseil d’Etat

22/03/19 : En visite à La Rochelle, le ministre de l'écologie François de Rugy a annoncé un soutien financier supplémentaire de 100 000 € à l'observatoire Pelagis, qui recense et étudie les dauphins - 1100 cétacés morts ont été recensés depuis janvier.

22/03/19 : A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril prochain, l'association la Banda Marius et Cap Soins 17 organisent à l'hôpital Marius Lacroix un après-midi festif sur le thème "Ensemble nous chantons, dansons, créons...Ensemble nous vivons".

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

Le député européen et la pomme de terre canadienne

Et d'un seul coup d'un seul Eric Andrieu, député europeen de la grande circonscription sud ouest, et président de la commission pesticides au Parlement européen, a monté d'un ton son propos pour faire un sort à la pomme de terre canadienne, traitée à la clothianidine. A la Commission européenne qui prévoyait d’augmenter les limites maximales de résidus de plusieurs néonicotinoïdes dont la clothianidine et l’haloxyfop-R, respectivement insecticide tueur d’abeilles et herbicide toxique pour la santé humaine, le Parlement a dit non. A une large majorité, et bien au delà du groupe des sociaux-démocrates auquel Eric Andrieu (PS) appartient. Bras d'honneur argumenté au CETA auquel l'Europe et la Commission ont souscrit avec le Canada. Belle illustration du rôle que peut jouer un député européen. Et, ceci, dans une assemblée dont on oublie, ou dont on ne sait pas, à moins que l'on ne veuille pas savoir, que face à la Commission de Bruxelles qui propose des lois, elle les vote ou... ne les vote pas, à Strasbourg, en assemblée plénière. Et notre député européen d'enfoncer le clou :« Une fois de plus, l’exécutif européen se retrouve à vouloir abaisser ses normes sanitaires, afin de les faire coïncider avec les traités commerciaux qu’elle a signés. La Commission européenne ouvre notre marché intérieur à des produits de pays tiers traités à la clothianidine, alors que cette substance est interdite dans l’ensemble de l’UE depuis 2018. C’est totalement inacceptable ! »


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/03/19 | Jean-Michel Clément au Parlement Franco-Allemand

    Lire

    Jean-Michel Clément, député de la Vienne, va siéger au sein de l’Assemblée Parlementaire Franco-Allemande. Cet accord parlementaire, signé le 25 mars dernier, est composée de 50 parlementaires allemands et de 50 parlementaires français. Au travers de cet accord, l’Assemblée Nationale et le Bundestag souhaite institutionnaliser la coopération franco-allemande pour rapprocher leurs méthodes de travail et faire converger les positions françaises et allemandes à l’échelle européenne dans tous les domaines.

  • 25/03/19 | Grande America : une inspection de l'épave prévue en fin de mois

    Lire

    Afin de procéder à l’inspection de l’épave du Grande America, le navire spécialisé Island Pride, affrété par l’armateur, transite actuellement vers Vigo (Espagne). Son arrivée sur la zone du naufrage ne devrait pas intervenir avant la fin de semaine prochaine. En mer les conditions météorologiques se sont dégradées dimanche, avec des creux de 2.5 à 3 mètres, rendant difficile l’intervention des moyens anti-pollution. Les résidus de nappes de fuel tendent à dériver lentement vers le sud.

  • 25/03/19 | Exposition autour des Grandes Guerres à Mont-de-Marsan

    Lire

    Du 25 mars au 10 mai, l’Office de Tourisme de Mont-de-Marsan propose une exposition gratuite « Mont-de-Marsan pendant les deux guerres mondiales et aujourd’hui ». Réalisée par les Amis des Archives des Landes et l’Association Landaise de Recherches et de Sauvegarde, elle se compose de 13 panneaux mettant en avant les 12 sites montois faisant référence aux 2 guerres. Une animation spéciale est proposé le 27 mars à l’occasion du 75ème anniversaire du bombardement de Mont-de-Marsan.

  • 25/03/19 | Collecte de printemps à la Banque Alimentaire

    Lire

    La Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde (BABG) organise pour la 1ère fois le samedi 30 mars sa collecte de printemps. Ce jour-là, les Gilets Oranges seront présents dans 8 hypermarchés de la métropole bordelaise. Quatre produits secs sont particulièrement ciblés : des conserves de poisson, de viande, de légumes mais aussi du riz. La récolte de cette collecte va permettre à la BABG de compléter sa gamme de denrées dont elle a besoin pour nourrir chaque semaine plus de 18 000 bénéficiaires.

  • 25/03/19 | « PAC : la place des jeunes dans l’agriculture »

    Lire

    Le 29 mars, la Maison de l’Europe Limousin organise une conférence « PAC : la place des jeunes dans l’agriculture » à Limoges. Pour aborder ce thème seront présents Karine Gloanec Maurin, députée européenne, de la circonscription Massif Central-Centre, Jean-Marc Trarieux, chef d’unité à la DG Agriculture de la Commission Européenne, Jean-Pierre Raynaud, vice-président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine en charge de l’agriculture et Charles Muller, 3ème secrétaire adjoint à la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Conseil régional : une plénière sous le signe de l'industrie et de la jeunesse

05/03/2019 | C'est par une minute de silence en mémoire de Gérard Vandenbroucke, qu'a commencé l'assemblée plénière

plénière Région mars 19 une

C'est par un hommage à Michel Sainte-Marie, ancien maire de Mérignac et à Gérard Vandenbroucke, vice-président du conseil régional, tous deux récemment décédés, ainsi qu'un hommage à Alain Juppé, parti rejoindre les Sages, qu'a débuté, hier, la séance plénière du Conseil Régional. Une séance au cours de laquelle ont été abordés de nombreux dossiers ayant trait, pour la plus part, à l'industrie, à la jeunesse et aux transports.

C'est avec un décalage de deux heures en raison des obsèques de Michel Sainte-Marie et une minute de silence en mémoire de Gérard Vandenbroucke, disparu il a deux semaines, qu'a débuté, hier, l'assemblée plénière du Conseil Régional. Saluant « un des pères fondateurs de la Grande Région », Alain Rousset, en référence à celui qui fut le créateur du salon des dessinateurs de presse et d'humour, a alors proposé de créer un prix du dessin politique qui récompenserait un dessinateur de Nouvelle-Aquitaine lors du salon de Saint-Just-le-Martel, commune dont il fut le maire durant un quart de siècle. Autre départ : celui d'Alain Juppé que le Président du conseil régional a tenu à honorer en évoquant le « respect républicain et la vraie complicité » qui les unissaient. Une séance au cours de laquelle d'importants dossiers ayant notamment trait à l'économie, à la jeunesse ou aux transports, ont été abordés.

Économie et emploi en tête de liste

Et parmi les thématiques abordées lors de cette plénière, plusieurs avaient trait à l'économie et l'emploi au sein de la Région ; dont certaines, fortement liées à l'actualité, tel le soutien exceptionnel de la Nouvelle-Aquitaine en faveur des commerçants et artisans impactés par la crise des gilets jaunes. Un manque à gagner que la Région entend réparer en débloquant une première enveloppe de 2 M€. Une aide cependant soumise à certaines modalités et conditions (voir : Économie | « La stratégie industrielle est dans notre ADN » Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine du 01/03/2019). Des conditions drastiques que certains élus n'ont pas manqué de relever, pointant du doigt l'absence de prise en compte des franchisés ou des jeunes entrepreneurs, pourtant particulièrement vulnérables financièrement. « Des situations particulières qui feront l'objet d'un examen au cas par cas et le cas échéant, d'une décision de la commission permanente », a précisé Philippe Nauche, Vice-Président du Conseil Régional.

Parallèlement, la Région a voté la mise en place, en partenariat avec l’État et la Caisse des Dépôts, d'un prêt à taux zéro pour la création ou la reprise d'entreprise. L'objectif ? Offrir ces opportunités à ceux qui ont difficilement accès aux prêts bancaires et qui ont un apport personnel insuffisant. Prêt personnel de 8000€ maximum, il s'étale sur cinq ans. Une attention particulière devant être portée aux publics résidant et aux projets menés sur des territoires fragiles (quartiers prioritaires de la politique de la ville, territoires ruraux).

Toujours dans le cadre économique, plusieurs autres mesures ont été prises, telle la feuille de route Chimie et Matériaux Nouvelle-Aquitaine qui fixe les orientations stratégiques de la Région quant au développement du secteur de la chimie et des matériaux avancés de 2019 à 2022. Des domaines technologiques clés qui alimentent des industries régionales de premier plan comme l'aéronautique, le nautisme ou les transports. Plus concrètement, il s'agit notamment de mettre l'accent sur l'excellence technologique grâce à l'utilisation et l'intégration de matériaux innovants, de développer les compétences et favoriser l'emploi dans ces secteurs (en 2013, ils représentaient 31 000 salariés, soit 12% des effectifs de l'industrie en Nouvelle-Aquitaine), de favoriser la croissance des entreprises et d'animer la filière dans une logique de territoire en développement.

Déjà considérée comme un des fleurons de l'industrie française, la filière aéronautique et spatiale régionale ambitionne de franchir un nouveau cap grâce au plan Bastié 2022. Pour rappel, en quelques chiffres, la filière, c'est déjà : 70 000 emplois directs, 900 établissements industriels et 6 Md € de chiffre d'affaire dont 60% à l'export. Cette nouvelle étape vise à promouvoir une organisation performante, de nouvelles stratégies et l'ouverture aux marchés émergeants, anticiper les marchés de demain ainsi que leurs besoins en compétences, renforcer l'attractivité et l'ancrage des talents et ouvrir la filière à de nouveaux profils. Une feuille de route ambitieuse mais qui intervient dans un contexte économique et social tendu. « On est trop longtemps resté dans un système où les grands groupes étaient en haut et les PME en bas. Il faut réussir une levée de fonds pour doter les PME, leur permettre de devenir leader » précise Alain Rousset dont l'objectif demeure le renforcement de la filière et notamment des sous-traitants.

Parallèlement, des contrats et conventions de partenariat ont également été présentés dont :

-un contrat de partenariat entre la Région et la Direction Générale de l'Armement (DGA). Il fixe le cadre de la collaboration initiée entre la Région, la DGA et l'Agence de l'Innovation de Défense (AID) : animations et événements avec les rencontres « Dual Boost », créativité et valorisation autour d'un processus commun d'innovation ouverte et créative (« Dual Innov » et l'accompagnement par des actions « Dual Act » pour l'émergence de projets et le renforcement de compétences d'excellence.

-un contrat de partenariat entre la Région et l'entreprise Naval Group qui repose sur trois axes : la transformation du site d'Angoulême-Ruelle grâce à l'amélioration des performances des outils de production (Usine du futur), un partenariat technologique et le déploiement du Campus des Industries Navales (CINav) en Nouvelle-Aquitaine ainsi que la contribution de Naval Group à la construction de formations labellisées.

-Une convention de partenariat entre la Région et le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) pour ancrer sa mission Nouvelle-Aquitaine sur une base économique solide et pérenne.

Des mesures en faveur de la jeunesse

Également votées lors de cette plénière, certaines mesures étaient en faveur de la jeunesse. Et parmi elles, l'attribution par la Nouvelle-Aquitaine d'un chèque-livre de 20€ à près de 230 000 lycéens et apprentis pour leur permettre l'achat de tout type d'ouvrage auprès des partenaires de la Région. Une initiative dont l'objectif est de susciter l'envie de lire auprès des jeunes et dans lequel le Conseil Régional a investi 4,8 M€. Validée par le groupe Union Centriste qui suggère tout de même un contrôle d'évaluation d'efficacité du dispositif, elle a provoqué les critiques de Florence Joubert (RN) pour qui « le goût de la lecture ne se décrète pas, il se construit ». Pour la rentrée scolaire 2019, la Région, outre ce chèque-livre proposera d'ailleurs aux lycéens des manuels gratuits complétés par des ressources numériques, un premier équipement offert aux lycéens professionnels et un nouvel environnement numérique de travail pour un montant de 42 M€.

Toujours en direction de la jeunesse, la Région a décidé de financer I-Share (Internet-based Students health research), une étude approfondie sur la santé de plus de 19 000 étudiants (dont 60% inscrits à l'université de Bordeaux). L'objectif étant, une fois les données récoltées, d'envisager les mesures à prendre en terme de prévention (conduites à risques, suicides...).

Enfin, la Région a voté l'harmonisation de la tarification des transports scolaires. Une tarification fondée, pour l'année 2019-2020, sur les capacités contributives des familles (quotient familial). Une mesure adoptée malgré certaines contestations dont celle de Pascale Requenna (MODEM et apparentés) dont le groupe a refusé de valider la proposition au motif qu' « en 2015, le PS à travers dix mesures phares, promettait la gratuité des transports. Aujourd'hui, vous nous demandez d'acter la participation des familles. Vous ne proposez pas la gratuité, même pour les ménages les plus modestes et ne respectez pas vos promesses ». Même son de cloche chez Jean Dionis du séjour (Union Centriste).

Les transports, la recherche et RoboCup 2020

Autre dossier abordé à l'occasion de cette plénière : celui d'une tarification solidaire harmonisée entre le TER et le transport non urbain régional. Une mesure destinée aux personnes à faibles ressources (moins de 870 €) et qui fait suite à l'harmonisation du tarif solidaire TER entre les trois ex-régions (votée en plénière en juin 2017)

Afin de soutenir et renforcer les capacités de recherche, de formation et d'innovation sur le territoire, la Région et le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) proposent un protocole de coopération. Il fera l'objet de feuilles de route élaborées en commun dans des domaines tels que les lasers, les neurosciences et la bio-imagerie, l'immunologie, la biodiversité, la chimie pour la santé...)

Autre sujet : la convention tripartite entre la Région, Bordeaux Métropole et l'Université de Bordeaux pour accueillir la coupe du monde de foot robotique en juin 2020, RoboCup 2020, événement scientifique majeur qui est l'opportunité de dynamiser l'écosystème régional sous tous ses aspects : formation, recherche et industriel. Une manifestation qui devrait attirer 3500 participants, 3000 robots et 450 équipes venant de près de 50 pays différents. Et une belle occasion de stimuler la recherche en matière de robotique ou d'intelligence artificielle (IA) et de faire émerger des projets dans les territoires.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2655
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !