Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/06/20 : Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, se rend le 5 juin à Bordeaux, pour le pré-lancement du 800 360 360 : un numéro vert d’appui pour les personnes en situation de handicap et les aidants dans le cadre de la crise.

03/06/20 : La Rochelle : La ligne La Rochelle – Lyon redémarrera le 15 juin, à raison de 3 rotations hebdomadaires les lundis, mercredis et vendredis, avec le maintien de 2 fréquences par semaine au mois d’août (les lundis et vendredis).

03/06/20 : Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, se rend en Gironde, les 3 et 4 juin, pour valoriser la reprise des activités ostréicoles et agrotouristiques,au programme notamment la visite du marché des Capucins à Bordeaux.

03/06/20 : La Rochelle : près de 300 établissements représentants environ 1 300 salariés qui ont repris leur activité depuis hier.

03/06/20 : Le maire de Biarritz, Michel Veunac, 12,55% des suffrages au 1er tour a jeté l'éponge. Barre à gauche pour Guillaume Barucq, Maintient de J.B. Saint-Cricq et Nathalie Motsch en solo. Cap constant pour la leader M. Arosteguy. Bref une quadruple à Biarritz.

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/06/20 | Municipales à Saint-Médard-en-Jalles (33) : J. Mangon et S. Bessière signent le Pacte pour laTransition

    Lire

    L'équipe "Rassemblons-nous sur l'essentiel!", issue de la fusion des listes "Saint-Médard, naturellement!" et " Mieux vivre Saint-Médard", conduites par Jacques Mangon, le maire sortant, et Stéphane Bessière, vient de signer un Pacte pour la Transition composé de 32 engagements en matière de transition écologique, justice sociale et démocratie locale.

  • 04/06/20 | A Eysines, le conseil municipal installé

    Lire

    Christine Bost, la maire sortante d’Eysines et réélue en mars dernier, vient d’installer son nouveau conseil municipal. Un conseil constitué de 29 conseillères et conseillers issu·es de la liste Eysines durablement menée par Christine Bost, de 4 conseillères et conseillers issu·es de la liste Fiers d'Eysines menée par Arnaud Derumaux et de 2 conseillères et conseillers issu·es de la liste Vivre mieux ensemble menée par Nadine Jimenez-Sanguinet.

  • 04/06/20 | Municipales : A Coulounieix Chamiers, ce sera au final un duel droite gauche

    Lire

    A Coulounieix Chamiers (24) où l'abstention avait été forte, à l'issue du 1er tour des municipales, quatre listes pouvaient se maintenir. Au final, deux listes ont été déposées hier en préfecture. A gauche comme à droite, c'est la fusion qui a été décidée. Vincent Belloteau, conduira la liste de gauche avec en 2e position sur la liste Mireille Bordes, qui était arrivée 4e le 15 mars. Il sera opposé à la liste conduite par Thierry Cipierre, qui accueille six personnes de la liste d'Yves Schricke, qui s'est retiré.

  • 04/06/20 | Phare de Cordouan : reprise des travaux

    Lire

    Suspendus durant le confinement, les travaux du phare de Cordouan ont repris. Ils vont s'échelonner jusqu'au 10 juillet pour laisser la place à l'accueil des visiteurs cet été. Ils reprendront l'hiver prochain pour une livraison au printemps 2021. Les visites estivales devraient se faire par petits groupes, dont le nombre pourrait varier en fonction des protocoles sanitaires demandés par l'Etat.

  • 04/06/20 | Municipales : la gauche groupée à Villenave d’Ornon (33)

    Lire

    PS, EELV, PCF, PRG, Nouvelle Donne, Les Radicaux de Gauche, Place Publique, Changer, La France Insoumise et Villenave en commun unis pour le 2nd tour des élections municipales du 28 juin prochain. « Stéphanie Anfray rassemble toute la gauche pour enfin réussir l’alternance et construire avec les habitant.e.s de Villenave d’Ornon des solutions aux problèmes écologiques, sociaux et sanitaires que la crise du Covid-19 exacerbe déjà ». la gauche est à moins de 500 voix du Maire sortant et pour la première fois depuis 25 ans, le maire sortant a été mis en ballotage à l’issue du 1er tour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Consultations citoyennes : Nathalie Loiseau défend l'Europe à Bordeaux

12/10/2018 | La ministre des affaires européennes était en déplacement ce vendredi 12 octobre à Bordeaux où elle a participé à un débat des consultations citoyennes.

Nathalie Loiseau

Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, a répondu ce vendredi à l'invitation du maire de Bordeaux, Alain Juppé, en venant participer à un débat dans le cadre des consultations citoyennes lancées en France et dans l'ensemble de l'Union Européenne en avril dernier. Dans l'entracte de l'attente d'un remaniement national, cette visite est apparue comme un soutien affiché du maire de Bordeaux aux propositions européennes d'Emmanuel Macron, comme il l'a plusieurs fois exprimé dans la presse. A moins d'un an des européennes, cette invitation a clairement sonné, sinon comme un appel du pied, du moins un clin d'oeil très appuyé...

"Arme secrète"

La ministre chargée des affaires européennes, Nathalie Loiseau, était en déplacement à Bordeaux ce vendredi 12 octobre pour participer à un débat dans le cadre des consultations citoyennes lancées en avril (sur lesquelles nous sommes déjà revenus), organisé par l'école de commerce Kedge Business School (en duplex avec le campus de Marseille). Toujours dans le cadre des Erasmus Days (vendredi 12 et samedi 13 octobre), elle s'est rendue dans un lycée (Gustave Eiffel) pour échanger avec les étudiants sur le sujet. Celle qui a été surnommée "l'arme secrète de Macron dans la bataille du Brexit" par la presse britannique a surtout répondu à l'invitation du maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui cache de moins en moins sa proximité avec le projet européen d'Emmanuel Macron, qu'il a dernièrement qualifié d'"innovant et ambitieux".

"Je partage sa foi européenne", a-t-il lancé à l'intention de Nathalie Loiseau. "L'Europe est aujourd'hui la cible de casseurs qui viennent de l'extérieur comme Trump, Poutine ou la Chine, mais aussi à l'intérieur de l'UE et même de notre propre scepticisme européen. Or c'est sans doute l'espace où la liberté, la démocratie et le respect des personnes humaines sont le mieux assurées. Avant de m'engager, parce que je ne resterai pas silencieux dans ce débat ou plutôt ce combat, je vais regarder les projets des uns et des autres et je prendrai position. J'ai effectivement dit que je me retrouvais très largement dans les déclarations d'Emmanuel Macron à La Sorbonne ou ailleurs, on verra comment ça se concrétise dans un projet électoral l'année prochaine. Mais je le dis tout de suite : ce n'est pas un acte de candidature. Je ne suis candidat à rien et je l'exclus totalement", a affirmé Alain Juppé à la presse. Un rapprochement idéologique a tout de même été remarqué et largement commenté ces dernières semaines, notamment lors de la réunion des juppéistes à l'occasion des Vendanges de Bordeaux et plus récemment lors du congrès fondateur d'Agir. La proximité était d'autant plus évidente avec Nathalie Loiseau que les deux se connaissent bien puisqu'Alain Juppé l'a nommée, en novembre 2011, directrice générale de l'administration au ministère des affaires étrangères. Ce dernier assume d'ailleurs qu'entre ses convictions et celles de la ministres, il n'y a "pas l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette", pour reprendre l'expression d'un certain... Edouard Philippe.

L'union anti "casseurs"

En attendant une inévitable prise de position européenne d'Alain Juppé, donc, l'heure était à l'unité et au constat. Nathalie Loiseau s'est, de son côté, confortablement installée dans son siège de défenseuse de l'unité européenne, notamment, tout comme elle l'a fait cette semaine sur France 24, face à l'échéance proche d'un accord sur le Brexit. "Notre travail en tant qu'européens, c'est de faire en sorte que la séparation se fasse de la manière la plus ordonnée possible pour reconstruire une relation qui sera moins étroite. Nous pensons qu'une séparation ordonnée est possible. Le temps presse : d'ici quelques semaines, il faudra nous mettre d'accord sur l'accord de retrait, nous y sommes prêts mais pas à n'importe quelle condition". Les enjeux ont été longuement rappelés lors de l'échange avec les étudiants de Kedge. Pour Alain Juppé, c'est la question migratoire qui sera au coeur des débats des futures élections européennes, avec notamment l'aspect (brièvement évoqué) d'un travail à venir sur les critères d'asile et d'une définition commune d'une "solidarité obligatoire", avec "des modalités variables d'un pays à l'autre". Voilà qui promet des débats passionnés. Et face aux "casseurs" de l'Europe, le maire de Bordeaux et la ministre ont sorti le bouclier d'Achille.

"L'Europe n'a jamais été aussi attaquée, ce n'est sans doute pas un hasard", a affirmé Nathalie Loiseau. "De l'extérieur, un certain nombre de grands pays dans le monde voient l'Europe comme nous n'arrivons pas à la voir nous-même, comme une puissance, et ont des projets souvent destructeurs pour l'UE. A l'intérieur même, il y a certaines formes de nationalismes et d'extrémismes qui se croient le vent en poupe, qui n'ont pas de projet mais qui ont des slogans de rejet. Il y a aussi beaucoup de progressistes qui considèrent qu'on a besoin d'Europe. Evidemment, il faut toujours améliorer ce qu'on a. Il faut avoir l'Europe exigeante mais pas honteuse non plus, pas avoir en tête qu'il y aurait tout à rejeter dans ce projet. Partout en Europe on aimerait avoir la stabilité, l'ambition et la force du projet que nous avons en France. Ce que je vois ailleurs, ce sont souvent des coalitions affaiblies ou tiraillées, des gouvernements minoritaires, des partis sans projets mais avec beaucoup d'aggressivité qui monte. Tous les membres de la majorité sont ambitieux et engagés en Europe. Il faut mieux l'expliquer et mieux entendre ce que les gens ont à nous dire, c'est le but des consultations citoyennes".

Ces dernières, lancées en avril, faisaient parties des 49 propositions établies par Emmanuel Macron lors de son discours de La Sorbonne. Depuis le début des consultations, initiative française déployée dans tous les Etats membres (à l'exception de la Hongrie et du nouveau gouvernement italien, bien loin semble-t-il de la vision de Mateo Renzi et de son "Europe des émotions"...), les différents taux de participation des pays ont surtout révélé les profonds clivages et le degré de volonté des dirigeants des pays concernés. Près de 1000 évènements ont été organisés sur le sol français. Au 28 septembre dernier, on comptait 31 000 participants sur la quasi-totalité des départements, et environ 50 à 60 débats par semaine sont toujours demandés (en moyenne). Le 30 octobre sera certainement le dernier temps fort, puisqu'un temps d'échange sera proposé entre les porteurs de projets au niveau national au sein du Conseil économique, social et environnemental. La synthèse de l'ensemble des restitutions sera proposée lors du Conseil Européen de décembre 2018. Et la suite ? Sans précisément l'annoncer, Nathalie Loiseau a laissé la porte ouverte. "C'est une photographie essentielle des attentes et des propositions des citoyens. Il y aura une campagne pour les élections ensuite, mais recueillir ce que proposent et ce que critiquent les européens, on le doit parce que pour réformer l'Europe, on ne peut pas le faire en chambre, enfermés à Bruxelles. Ce que j'entends beaucoup de ceux qui y participent, c'est l'envie de continuer". A bon entendeur... 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4860
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
En Dordogne, on revote dans 49 communes le dimanche 28 juin Politique | 04/06/2020

Municipales en Dordogne : Huit triangulaires et une quadrangulaire pour le second tour

Une installation de conseil municipal inédite à Châtellerault, ce jeudi 28 mai 2020. Elle s'est déroulée à huis clos au complexe culturel de l'Angelarde. Politique | 04/06/2020

Huis clos inédit pour l’installation du conseil municipal de Châtellerault

Florian Cazenave municipales Bordeaux Politique | 03/06/2020

À Bordeaux, Florian et Cazenave défendent "un rassemblement qui tombait sous le sens"

Des partenaires unis pour lancer ce programme de renouvellement urbain. Politique | 03/06/2020

Limoges : dix ans pour renouveler les quartiers Beaubreuil et Val de L’Aurence sud

Ludovic Renard Politique | 02/06/2020

Trois questions au politologue Ludovic Renard après l'alliance Florian/Cazenave à Bordeaux

Jean-Marc Soubeste devant son QG de campagne Politique | 02/06/2020

La Rochelle : EELV refuse une alliance avec Fountaine

La séance plénière extraordinaire, ce matin, a permis de dresser le bilan des actions menées durant la crise sanitaire. Politique | 02/06/2020

Département de la Haute-Vienne : Un plan d'aide pour faire face à la crise sanitaire, économique et sociale

Jean-Pierre Abelin, maire de Châtellerault et président de Grand Châtellerault Politique | 02/06/2020

Jean-Pierre Abelin, réaffirme le soutien de Châtellerault à ses entreprises

Alain Rousset Politique | 29/05/2020

Economie, tourisme et précarité : des délibérations réussies autour du Covid-19

Edouard Philippe Politique | 28/05/2020

Déconfinement : les annonces de la phase 2

Alain Rousset Politique | 28/05/2020

Le Covid-19 au cœur des préoccupations de la Région Nouvelle-Aquitaine

Le chantier du numérique, représente un des plus gros investissement de l'année Politique | 20/05/2020

Le Département de la Dordogne met la main au porte monnaie pour relancer l'économie

Alexandra Siarri Politique | 12/05/2020

Tribune Libre – Alexandra Siarri - "Pour des villes plus solidaires, au-delà de la crise, mettons fin à la fracture digitale"

Déconfinement Politique | 07/05/2020

Déconfinement du lundi 11 mai : ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement

carte de synthèse sur la situation épidémique du coronavirus le 5 mai 2020 Politique | 06/05/2020

A quoi va ressembler le déconfinement en Nouvelle-Aquitaine ?