Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

  • 09/04/20 | Surveillance sanitaire des troupeaux : les priorités dans le 64

    Lire

    En cette période d'épidémie, la direction départementale de la protection des populations et le Groupement Sanitaire de Défense 64 ont posé comme priorité la surveillance sanitaire des cheptels transhumants qui devront être à jour de leurs prophylaxies annuelles pour monter en estive. Pour les non-transhumants et autres espèces (porcs notamment), les prophylaxies pourront être maintenues sous réserve de disponibilité des vétérinaires et respect des mesures de protection. Selon l’évolution de la situation la fin des campagnes pourra être reportée par la Préfecture, sans pour autant renoncer aux dépistages.

  • 09/04/20 | Charente-Maritime : des masques pour les aidants

    Lire

    A partir du 10 avril, le Département 17 met à disposition, dans les pharmacies, des masques pour les professionnels employés directement par une personne bénéficiaire de l'APA ou de la PCH, pour leurs interventions à domicile. Il leur suffit de se présenter à la pharmacie et de présenter l’attestation transmise par l’ACOSS/CESU, indiquant le nombre de masques attribués, complétée (nom de l’employé et de l’employeur) et signée par l'aide à domicile ainsi que sa carte d’identité.

  • 09/04/20 | Hébergements touristiques : 4 aides régionales dans les Landes

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de rénovation des hébergements touristiques et de structuration de la filière du tourisme, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté ce lundi 6 avril 4 aides dans le territoire landais. 3 aides pour la création de 3 gîtes de grande capacité : 37 500€ à François Dubedout, à Doazit ; 34 425€ au Domaine de Bouhemy, à Mimizan ; et 37 500€ à la commune de Pimbo. Une aide de 100 000€ a aussi été votée pour la modernisation de l'hôtel-restaurant "Les Pyrénées" à Mont-de-Marsan. Parce qu'un jour promis, on pourra à nouveau de sortir de chez nous et partir en vacances.

  • 09/04/20 | 200 000 masques distribués dans les Landes

    Lire

    Suite à la commande groupée avec le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine fin mars, ce sont 200 000 masques chirurgicaux qui sont distribués par les services du Département des Landes ces 8 et 9 avril. Coordonnées par l’ARS, cette distribution va permettre de fournir les établissements collectifs pour personnes handicapées ou âgées dont tous les EHPAD, les services d’aide à domicile et les accueillants familiaux de personnes âgées. Une nouvelle commande de masques, cette fois achetée avec les collectivités locales, est attendue pour ces prochains jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Contrats de territoires : le Sud-Gironde se projette

03/09/2019 | Le Pôle Territorial Sud-Gironde et les quatre communautés de communes le composant ont signés ce lundi 2 septembre un "contrat de dynamisation et de cohésion territoriale".

Région Sud-Gironde

Le rythme (et les attentes) s'accélèrent sensiblement pour ce que la Région Nouvelle-Aquitaine a baptisé les "contrats de dynamisation et de cohésion territoriale". Ce lundi 3 septembre, le dixième, qui concernait spécifiquement le territoire du Sud-Gironde, a été signé par les quatre intercommunalités (Réolais, Bazadais, Sud-Gironde et Convergence Garonne) et fait partie des 39 contrats territoriaux déjà votés par les élus régionaux pour un objectif de 51 contrats à la fin de l'année 2019. En quoi consistent le contenu de ces contrats ? On vous l'explique.

Leur particularité, c'est justement d'être spécifiques à chaque territoire (exemple sur Bergerac), en fonction des enjeux qu'il a lui-même identifié. "Dans la façon qu'à cette région XXL de mener sa politique, même si la base tient compte de la loi NOTRe, on ne voulais pas qu'une ville importante contractualise sans son territoire rural", a répété ce lundi Alain Rousset, président du Conseil Régional au moment d'apposer sa signature. "Ce n'est pas un catalogue mais un contrat qui veut rentrer dans une vraie problématique de développement". Pour ce territoire de 136 communes pour 106 000 habitants, c'est la conseillère régionale Laurence Harribey qui a listé les priorités à tenir : "consolider la cohésion sociale et territoriale, vers une identité Sud Gironde (réduction des inégalités territoriales, en particulier en matières de santé), mieux gérer les mobilités qu'elles soient résidentielles ou pendulaires, développer l'économie de proximité pour rendre le territoire plus attractif en valorisant ses ressources (par exemple, a visibilité de l'offre touristique locale qu'il s'agisse de tourisme fluvial, d'oenotourisme ou de cyclotourisme) et enfin renforcer le tissu économique en valorisant les filières clé".

C'est donc de ce diagnostic de départ que s'est dessinée une carte de 22 "actions phares" et quinze projets "en amorçage" pour un financement total de 5,95 millions d'euros. Impossible pour nous d'être exhaustif, mais on retrouve parmi ces mesures la création d'une "halle technologique" consacrée aux métiers de la mécanique au sein du lycée professionnel de Langon (pas un hasard si c'est au sein de ce même lycée, dans lequel la collectivité a investi 3,5 millions d'euros entre 2000 et 2017, que s'est déroulée la signature), un "pôle d'échange multimodal" à la gare de Langon, un soutien à l'artisanat et au commerce, des actions de "revitalisation du centre-ville" sur la commune de La Réole (projet La Réole 2020) ou encore le développement du tourisme fluvial et l'aménagement de nouveaux pontons à Langon, Cadillac, Podensac et Portets. 

Focus méthanisant

Parmi ces 22 projets, autorisons nous un rapide focus sur l'un d'entre eux : une unité de méthanisation sur la commune d'Auros, portée par l'association Brannens Agri Metha et la SAS Agri Metha au sein de laquelle sont réunis neuf agriculteurs, pour l'instant principaux financeurs d'une opération demandant un investissement prévisionnel (étude à l'appui) de 4,5 millions d'euros. Selon Yannick Duffau, pilote du projet et maire de Brannens, l'objectif de cette unité est d'alimenter la "machine" avec 15 000 tonnes de déchets entrants, principalement issus des effluents d'élevage (bovins, ovins, volaille) ou des fruits et légumes et du pain du supermarché du coin pour une production équivalente à cent normomètres cube par heure (en sachant que chaque mètre cube de biogaz équivaut à environ 6 kWh d'énergie calorifique). Le tout, comme insiste Yannick Duffau, est principalement à vocation agricole : "Au lieu d'épandre nos effluents d'élevage, on va les porter dans le méthaniseur qui produit du digestat, ce dernier est renvoyé sur le sol pour alimenter les cultures".

Au départ, l'apport économique est constitué des agriculteurs associés (dont la SAS veut qu'ils restent majoritaires dans le capital), de l'ADAR de Langon (1000 euros) et de la mairie d'Auros (1000 euros), mais le collectif envisage de s'ouvrir à d'autres investisseurs dans les mois à venir, qu'ils soient simples citoyens intéressés par la démarche ou industriels. La totalité du gaz produit par cette unité aura pour vocation d'être redistribuée localement (dans le Langonais, le Bazadais et le Réolais) par l'intermédiaire du réseau Teréga, régional de l'étape. Pour l'heure, les agriculteurs réunis dans l'affaire, "principalement des exploitations familiales d'une moyenne de cinquante hectare de surface" ne sont pas prêts de voir leur méthaniseur en marche : si le permis de construire doit être obtenu en octobre et que les premières demandes de subvention sont déjà parties, il ne faut pas espérer voir le projet aboutir avant fin 2021. Ce projet fait en tout cas partie des 65 méthaniseurs en fonctionnement au 1er janvier 2019 en Nouvelle-Aquitaine (selon une étude de l'AREC d'Évaluation de l'Environnement et du Climat) dont 78% sont des unités agricoles et industrielles de valorisation du biogaz. Et selon Yannick Duffau, "il existe un autre projet de méthanisation portée par un agriculteur non loin de là, situé sur la commune d'Aillas, preuve que le "fort potentiel méthanogène" décelé dans l'étude commandée par le SYPHEM en 2016 n'est pas resté lettre morte... La dynamique de ces contrats territoriaux, elle, devrait se poursuivre dans les prochaines semaines, notamment dans le Médoc ou en octobre avec trois nouveaux contrats à signer dans les Deux-Sèvres. Au vu des ambitions, nul doute que la demande ne devrait pas désemplir...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3652
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jean-Jacques Lasserre Politique | 08/04/2020

Régime de choc du Conseil départemental 64 face au Covid

Jean-Claude Leblois, président du Département de Haute-Vienne Politique | 08/04/2020

Covid-19 : le Département de la Haute-Vienne a commandé 500 000 masques

Benoît Biteau chez lui à Sablonceaux Politique | 08/04/2020

Benoît Biteau : « Il ne doit pas y avoir d’année blanche pour la PAC »

Masques distribués par la Gironde Politique | 07/04/2020

Jean-Luc Gleyze réaffirme la "solidarité nationale" de la Gironde

Jacqueline Dubois, députée de la 4e circonscription de la Dordogne Politique | 06/04/2020

Jacqueline Dubois, députée de Dordogne "en période de confinement, il y a autant d'activité, sinon plus"

Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces

Mairie Agen Politique | 16/03/2020

1er tour en Lot-et-Garonne : Jean Dionis réélu haut la main à Agen, Patrick Cassany et Daniel Benquet en ballotage défavorable à Villeneuve/Lot et Marmande

municipales Gironde Politique | 16/03/2020

Municipales en Gironde : Bordeaux divisée, premier bilan contrasté et forte abstention

illustration élections municipales Politique | 16/03/2020

Pyrénées-Atlantiques : Du suspens et des surprises à l'issue du premier tour des municipales