Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/20 | TBM: la fausse gratuité du tram

    Lire

    Surprise d'un certain nombre d'usagers du tram à Bordeaux qui, accédant aux rames, ont découvert ce 28 octobre, collés sur les valideurs, des stickers reprenant un visuel de TBM annonçant la gratuité des transports. Dans un communiqué Kéolis Bordeaux Métropole rappelle « que la validation reste obligatoire dans tout le réseau TBM »  et précise que « les contrôleurs face aux voyageurs sans titre de transport n'ont pas verbalisé, privilégiant le dialogue et expliquant qu'il s'agissait d'une information frauduleuse suite à une action revendiquée par le collectif « extinction rébellion » Keolis Bordeaux Métropole va porter plainte auprès de la Police.

  • 28/10/20 | Intempéries de mai : 14 communes en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Dans un arrêté paru au Journal Officiel du 24 octobre, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 14 communes girondines suite aux violents épisodes de pluie survenus du 9 au 11 mai. En effet, des inondations et coulées de boues ont eu lieu dans les communes de Cadaujac, Romagne, Saint-Aubin de Branne, Saint Médard d'Eyrans, Gradignan, Targon, Ludon-Médoc, Le Pout, La Sauve, Coirac, Lanton, Saucats et Le Turan. Les sinistrés ont jusqu'au 3 novembre pour se rapprocher de leur compagnie d'assurance.

  • 28/10/20 | Charente-Maritime : Isabelle Blesson installée au conseil départemental

    Lire

    A l'occasion de l'ouverture de sa session d'automne, ce 26 octobre, le conseil départemental de la Charente-Maritime a introduit une nouvelle élue dans son assemblée : Isabelle Blesson. Jusqu'alors suppléante de la conseillère départementale Brigitte Favereau, cette pharmacienne basée à Saintes remplacera l'élue jusqu'aux prochaines élections départementales. Brigitte Favreau est décédée le 22 septembre dernier des suites d'une longue maladie.

  • 28/10/20 | 482 400 € pour l'ouverture d'une 1° année de Parcours d'Accès Spécifique Santé à Périgueux

    Lire

    La Région apportera 482 400 euros pour la première année de Parcours d'Accès Spécifique Santé (PASS) à Périgueux. Pour l'année universitaire 2020-21, les besoins sont les suivants : deux grandes salles permettant la diffusion des cours magistraux aux étudiants, des travaux de câblage pour les réseaux informatiques et deux salles immersives de manière à assurer l'ensemble des enseignements et tutorat délocalisés. La première promotion de 30 étudiants a fait sa rentrée en septembre.

  • 28/10/20 | Pour une meilleure connaissance des abeilles en Corrèze

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets « Nature et transitions », l’association CPIE de la Corrèze souhaite s’engager dans un projet d’amélioration des connaissances sur les abeilles sauvages et souhaite mobiliser les acteurs locaux pour faire émerger des solutions concrètes de gestion des milieux en faveur de la pollinisation. Ce projet, nourrit de la richesse des compétences en matière d’animation territoriale, de création d’outils pédagogiques ou d’expertise scientifique bénéficie d’une aide de 18 135 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Coronavirus et élections municipales : les Mairies s'organisent

10/03/2020 | Lieux de rassemblement de populations, les bureaux de vote voient la mises en place de mesures de préventions face au risque de contamination par le Covid-19.

Bulletins de vote

Dans le cadre de la préparation de l'organisation des élections municipales dont le premier tour se déroule ce dimanche 15 mars, les maires, en charge de la salubrité et de la sécurité de leurs communes et de l'organisation du vote dévoilent les mesures qui seront mises en place pour leur tenue, dans le contexte délicat de l'épidémie de Coronavirus Covid-19. Objectifs : prévenir une éventuelle contamination dans les bureaux de vote, par définition lieu de regroupement de population, mais aussi rassurer les administrés qui hésiteraient à se rendre aux urnes par crainte du risque épidémique. Les préfectures quant à elles facilitent le vote par procuration, jusqu'au déplacement d'un agent à domicile pour les personnes en situation de quarantaine ou de confinement. Focus à Pau, Poitiers et Bordeaux.

A Pau: Rassurer et faciliter le vote par procuration
Face à la presse, le Maire de Pau se veut d'abord rassurant. « A l'heure actuelle Pau n'est pas un foyer d'infection. La personne qui a été reconnue contaminée ce week-end est une dame qui est entrée en contact avec une personne revenant du rassemblement évangéliste de Mulhouse. Et aux dernières nouvelles c'est une contamination bénigne ». De quoi conclure pour François Bayrou, «  ça n'est pas plus dangereux d'aller voter que d'aller à la boulangerie ou au centre commercial pour acheter son pain... ce que beaucoup de personnes font tout les jours à Pau ».

Mais pour autant « des précautions sont à prendre », admet-il et suivant là les consignes nationales. Au menu : gel hydroalcoolique à l'entrée et à la sortie de tous les bureaux de vote, files d'attente organisées à l'extérieur, possibilité de venir avec son propre stylo, et gant en latex mis à disposition des assesseurs qui manipulent les bulletins de vote. Par railleurs les présidents de bureaux de vote « ne s'opposeront pas au port d'un masque pour les personnes enrhumées ». Enfin, François Bayrou signale également que le dispositif du vote par procuration sera aménagé. Depuis ce mardi matin, les procurations peuvent être prises au guichet unique. Les personnes pourront soit venir avec la procuration téléchargée sur servicepublic.fr, soit la remplir sur place muni de leur carte d'identié ou d'électeur, et ce « jusqu'au jeudi soir », indique le Maire qui a également invité médecins généralistes, pharmaciens et infirmiers de l'agglomération de Pau à se réunir ce mardi soir, pour un échange d'informations et un partage de réflexion autour de l'épidémie du Covid 19. Seront aussi représentés l'ARS, les Ordres et le service d'infectiologie de l'hôpital de Pau. « C'est aussi une manière pour nous Mairie de savoir comment on peut les aider dans ce contexte qui peut évoluer. »

Côté procuration, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce qu'afin de limiter la propagation du virus, tout en permettant l'expression du suffrage aux personnes confinées ou mises en quarantaine, ou de leur entourage, les demandes de procurations pourront être recueillies à domicile par un agent ou officier de police judiciaire. Autres mesures : dans les hébergements collectifs, et afin d'éviter une éventuelle exposition des personnes âgées notamment,  les directeurs ou un agent désigné par l'OPJ et le Juge, pourront recevoir les demandes de procuration des personnes ainsi hébergées.

A Poitiers: Des mesures concrètes en amont des directives du Gouvernement
A Poitiers, les 52 bureaux de vote de la ville seront ouverts comme prévu les dimanches 15 et 22 mars pour les élections municipales. En amont des directives du gouvernement, la ville a pris des mesures concrètes. Chaque bureau sera équipé de gels hydoalcooliques, d’aérosols (efficacité bactéricide, fongicide, virucide), de produits nettoyants (détergent et désinfectant), de chiffons de ménage à usage unique, de savon et d’essuie-mains uniques, de gants à usage unique, d’une trousse d’urgence avec des gants et des masques chirurgicaux… Il y aura une signalétique indiquant les lieux où les électeurs pourront se laver les mains. A l’entrée, des affiches rappelant les gestes pour se protéger et protéger les autres face au coronavirus. Toutes les heures, les bureaux de vote seront nettoyés en suivant un protocole d’entretien très strict. 

Une gestion des flux sera également mise en place. « Nous voulons éviter que les électeurs s’agglutinent autour de l’urne, précise Patrick Champeil, responsable des démarches de la vie quotidienne à la mairie de Poitiers. Il y aura un autocollant au sol pour laisser un espace entre chaque électeur ». Une sorte de seuil de confidentialité… Pour la bonne application de toutes ces mesures les agents de la ville travaillant lors de ces deux dimanches d’élection vont avoir une réunion pour leur expliquer toutes les mesures prises et les différents protocoles à respecter. Les présidents des bureaux de vote seront également informés de ces différents dispositifs. Pour l’instant, personne n’a cédé à la panique et tous les présidents et assesseurs ont répondu présents. « Nous avons une seule défection, mais cela n’a rien à voir avec le Coronavirus, cette personne est tout simplement malade ».

Le maire de Poitiers, Alain Claeys, se veut rassurant. « Il ne faut pas d’affolement inutile. On suit les recommandations de l’ARS et de l’État. Aujourd’hui on vit une situation sérieuse. Elle ne doit pas être exagérée ni dramatisée, nous sommes dans une situation que nous pouvons maîtriser. Les dispositions prises au plan national peuvent être conjuguées au niveau local. Le Covid-19 doit être traité comme un sujet de santé publique ». Cela passe par du bon sens et de la prévention avec un rappel de gestes simples : le lavage régulier et efficace des mains indispensable pour réduire les risques de contamination ; le fait de ne pas se serrer la main ou se faire la bise pour se saluer ; d’éternuer dans le coude ; d’utiliser du gel hydroalcooliques. Des gestes qui peuvent limiter la propagation du Covid-19.

Réunion hebdomadaire de veille face au Covid-19 ce mardi 10 mars à Poitiers. Il était question des dispositifs de prévention mis en place pour le scrutin du premier tour des élections municipales qui se dérouleront ce dimanche 15 mars

Pour les personnes qui seront absentes ou dans l’impossibilité de se rendre à leur bureau de vote, il est encore possible de faire une procuration (formulaire de procuration disponible en ligne). Des mesures exceptionnelles ont été prises par le ministère de l’Intérieur pour que les personnes les plus vulnérables, présentes dans les hébergements collectifs (comme les Ehpad) ne soient pas en contact avec le virus. Sur demande un officier de police peut se déplacer pour recueillir leur demande de procuration. Une personne travaillant dans l’établissement peut également être désignée en tant que « déléguée de l’officier de police judiciaire » pour les recueillir. Concernant les Ehpad gérées par le CCAS de Poitiers, ce rôle devrait être endossé par les directeurs d’établissements.
Alain Claeys en a profité pour faire une remonté de remarques qu’il a reçu de la part des directeurs d’Ehpad. « Ils éprouvent quelques difficultés à faire respecter les règles et les directives ». Pour rappel, les pensionnaires de ces établissements ne peuvent recevoir qu’une seule personne chaque jour. Et pour cela il faut que le visiteur(se) se soumette à une prise de température. Autre restriction, l’interdiction de visite pour les mineurs de moins de 15 ans. « Ce sont des consignes de l’ARS. On ne prend pas des mesures excessives, ce n’est pas notre but », conclut le maire. 

Après le scrutin du premier tour, un autre point devrait avoir lieu la semaine prochaine pour dresser le bilan des mesures prises et les améliorer pour le second tour qui se déroulera le dimanche 22 mars.

A Bordeaux : On encourage "vivement" le vote par procuration
A Bordeaux également, le maire Nicolas Florian, a annoncé face à la presse que le dispositif des élections à venir va s’adapter à cette situation exceptionnelle. La ville de Bordeaux compte 152.000 électeurs et 147 bureaux de vote répartis dans la ville. Pourtant il se veut rassurant auprès de ses concitoyens qui ont selon lui « une vrai appréhension ». Il rappelle tout d’abord que « il n’y a pas de mesures drastiques non nécessaire à Bordeaux, notamment pas d’annulation de manifestations culturelles ». Néanmoins, comme dans les autres villes de France les concitoyens sont appelés à suivre les consignes données par le gouvernement à l’occasion de ces élections. « Nous avons reçu un courrier du premier ministre avec toutes les mesures préconisées pour les municipales », confirme à ce sujet Nicolas Florian. 

Présentation de l'organisation des bureaux de vote pour le scrutin municipal des 15 et 22 mars prochains

Alors que les flacons de solution hydroalcoolique seront posés bien en évidence à coté des isoloirs qui seront fermés seulement aux trois quart pour permettre aux votants de ne pas toucher le rideau, les citoyens sont invités à emporter leurs propres stylos. Un nettoyage poussé des bureaux de vote et une désinfection des tablettes, aura lieu toutes les heures.

Les contacts physiques seront réduits au minimum selon le maire de Bordeaux, « les personnes les plus fragiles sont vivement encouragées à voter par procuration et à ne pas se déplacer au bureau de vote » souligne-t-il. Les assesseurs responsables de l’accueil des votants feront en sorte de réguler le flux de personnes et ainsi d’éviter le plus possible les contacts. La vérification visuelle des papiers d’identité sera suivie du tamponnage de la carte d’électeur avec le moins de manipulations possible. « Il ne faut surtout pas oublier que beaucoup de nos bureaux sont situés dans des écoles et il sera donc très importants de suivre à la lettre ces mesures », demande le Maire.

 

Solène Méric, Julien Privat, Clément Bordenave
Par Solène Méric, Julien Privat, Clément Bordenave

Crédit Photo : Pierre-Alain Dorange - Wikimédia Commons

Partager sur Facebook
Vu par vous
3467
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Conseil Municipal de Bordeaux Octobre 2020 Politique | 27/10/2020

Covid-19 : « Bordeaux est épargnée, pour le moment »

une aide alimentaire aux étudiants Politique | 27/10/2020

Crise sanitaire : la Région dresse le bilan du dispositif d'urgence destiné aux étudiants

Illustration médecine Politique | 27/10/2020

Comment la Charente-Maritime compte lutter contre la désertification médicale

Léonore Moncond’huy a été élue maire de Poitiers le 28 juin 2020 avec 42,83% des suffrages exprimés. Après un peu plus de 100 jours, elle dresse un premier état des lieux. Politique | 19/10/2020

Grand entretien : Léonore Moncond'huy, maire de Poitiers "Il faut que l'on reprenne notre destin en main"

Noël Mamère, Maryse Combres, Nicolas Thierry et Léonore Moncond'huy Politique | 16/10/2020

Régionales 2021 : les écologistes entrent en campagne

Macron 16 mars 2020 Politique | 15/10/2020

Covid 19: Urgence sanitaire, Macron remonte en première ligne

Alain rousset, Lydia Héraud et Bernard Farges, président du CIVB Politique | 14/10/2020

La Région débloque 5 millions d’euros pour soutenir la relance de la filière viticole

Delphine Labails, maire de Périgueux Politique | 13/10/2020

Delphine Labails, maire de Périgueux "Nous avons des choses à construire avec Bordeaux, Limoges et Poitiers"

Yves d'Amécourt, conseiller régional  Nouvelle-Aquitaine Politique | 11/10/2020

Tribune libre - Yves d'Amécourt: Nouvelle-Aquitaine : s'appuyer sur les villes moyennes pour aménager le territoire

A Limoges, Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, a visité deux laboratoires de l Institut de Recherche sur les Céramiques. Politique | 09/10/2020

A Limoges, Frédérique Vidal veut « conserver la chaîne de valeurs »

Frédérique Vidal a été accueillie à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour par son Président Mohamed Amara Politique | 09/10/2020

Frédérique Vidal à Pau : Entre compassion et annonces pour le monde universitaire

La séance plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine du 5octobre 2020 a vu l'adoption du Plan rebond Nouvelle-Aquitaine Politique | 06/10/2020

Conseil Régional : la campagne démarre à pas feutrés...

Jean-Luc Gleyze avant la séance plénière du 05 octobre Politique | 05/10/2020

Gironde : les dossiers de la plénière du Département du 05 octobre

Alain Rousset a visité le 2 octobre le site de maintenance du technicentre de Saintes Politique | 05/10/2020

Ferrocampus : une étape franchie vers la concrétisation

L'hémicycle régional à l'occasion de la plénière de décembre 2019 Politique | 02/10/2020

Rebond économique, hydrogène, éducation et numérique, la Région s'adapte et anticipe