Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Crise aviaire : Le Département des Landes soutient la filière à l'unanimité

26/01/2021 | Une enveloppe d'un million d'euros et une motion de soutien ont été votés par les conseillers départementaux dans le cadre d'une session exceptionnelle

Session extraordinaire du Conseil départemental des Landes le 25 janvier 2021

Ce 25 janvier, le Conseil départemental des Landes s'est réuni en session extraordinaire d'urgence pour évoquer quelques dossiers lourds du moment, à commencer la crise aviaire qui depuis début décembre 2020 met à mal la filière. Une motion de soutien et une enveloppe de 1 million d'euros ont ainsi été votées à l'unanimité des élus landais. Mais l'exécutif n'est pas dupe, à commencer par son Président Xavier Fortinon, cette première série de crédits sera sans doute appelée à être renforcée dans les mois à venir pour faire face aux besoins.

Dans le calendrier institutionnel, l'organisation d'une séance plénière exceptionnelle n'est jamais bon signe. Si selon les déclarations récentes de la préfète des Landes, le pic des contaminations serait passé, la crise sanitaire aviaire reste toujours en cours dans le Département.
Selon le point de situation fait par Dominique Degos, vice présidente en charge de l'agriculture, plus de 330 foyers y ont été comptabilisés à ce jours (contre 46 lors de la première crise en 2016 et 286, lors de la deuxième en 2017) et 1,7 million d'animaux ont été abattus, face à un virus qui se déplace 5 à 7 fois plus vite que lors des épizooties précédentes. Un virus qui, s'il touche en premier lieu les élevages de palmipèdes à foie gras, n'épargne pas non plus les élevages de volailles de chaire pour lesquels les conséquences en termes de perte de marchés sont également très risquées, comme l'ont déjà démontré les deux crises précédentes.

"Des urgences sur lesquelles il faut pas mégoter"
« Aujourd'hui il y a des urgences sur lesquelles il ne faut pas mégoter pour venir à l'aide des filières », souligne la vice-présidente. Parmi elles : « la protection des couvoirs », afin de conserver les souches et les reproducteurs pour espérer une future remise en production qui soit la plus rapide possible. Autres urgences : un abattage rapide des foyers restants et des élevages dans les 5 km, des moyens et une réactivité plus importante pour la désinfection, une indemnisation rapide des producteurs, l'accompagnement financier des entreprises par l'Etat « pour permettre à chacun de passer le cap », et enfin, « l'obtention urgente par l'Etat de l'indemnisation des pertes économiques auprès de l'Union européenne ».

Mais à travers le vote d'une enveloppe de 1 M€, le Département s'engage lui aussi à agir de son côté, sur un certain nombre de mesures d'urgenceUne action à la hauteur de sa compétence, moindre en la matière depuis les dernières lois de décentralisation (loi NOTRe). Les crédits pour les Agriculteurs en Difficultés seront ainsi doublés, une procédures dérogatoire pour l'attribution du RSA sera mise en place en partenariat avec la MSA, de même qu'un report des remboursements des couvoirs et un dispositif de soutien à la trésorerie des exploitants. Egalement listé par ce plan d'urgence « tout accompagnement sanitaire qui s’avérerait nécessaire », dans le cadre de la réalisation d'analyses, notamment, ajoute Dominique Degos.

Enfin par le vote de sa motion de soutien, outre l'expression de sa solidarité avec les acteurs de la filières, les élus landais adressent un certain nombre de demandes complémentaires visant à la mise en place « d'une stratégie départementale d'analyse et de couverture du risque pour définir des plans d'actions opérationnels ». Pour ce faire ils appellent de leurs voeux la signature d'une convention tripartite entre l'Etat, la Région et le Département « afin d'intervenir en co-financement pour les indemnités », précise la vice présidente en charge de l'agriculture. Autres demandes chères, notamment, au Président du Département Xavier Fortinon : une analyse « transparente » des causes de la propagation du virus et « l'évaluation du Pacte de 2017 au regard de la perte de contrôle de l'épidémie ». Les élus appellent aussi, en sortie de crise, à réfléchir sur « les évolutions nécessaires » de la filière, tout en « respectant les différents modes de production », précise la motion.

"Beaucoup de choses étaient déjà écrites"
« Sur ce Pacte de 2017, dans lequel s'étaient engagés l'ensemble des acteurs, on constate que, bien qu'il y ait eu des investissements nombreux et importants, de l'ordre de 40 M€ sur la biosécurité et la mise à l'abri notamment, avec un lourd reste à charge pour les éleveurs, il y a néanmoins, par rapport à l'anticipation et à la gestion de la crise, des moyens qui n'ont pas été mis en œuvre. », estime Xavier Fortinon.
Or, sur le pré-positionnement de moyens d'intervention, sur la problématique de la densité, sur le rapprochement des acteurs pour minimiser les transports éleveurs et gaveurs, ou encore sur la vaccination, « beaucoup de choses étaient déjà écrites dans ce Pacte », poursuit-il. « Cela veut dire qu'il y a encore beaucoup de marge de progrès, et heureusement, car le virus lui ne va pas s'arrêter de circuler... [...] Il faut avoir un débat serein et sans tabou. Il n'y a pas une solution magique qui résoudrait tous les problèmes. Il faut balayer l'ensemble des solutions ». A cela la motion votée par les conseillers départementaux ce lundi, précise et insiste sur la nécessaire « association du GIP Agrolandes » à ces réflexions et ce travail d'analyse. Un GIP dont une des vocations initiales à sa création en 2017 était bien d'animer et de contribuer à la mise en oeuvre ce fameux Pacte 2017...

 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Dept40 - Sébastien Zambon

Partager sur Facebook
Vu par vous
2174
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a rencontré une cinquantaine d'étudiants poitevins ce mardi 23 février Politique | 24/02/2021

Frédérique Vidal face aux étudiants poitevins entre mesures et constat d’impuissance

Jean Grenet - Remise de la Légion d'honneur Politique | 23/02/2021

La grande histoire d'Adour entre Jean Grenet et Bayonne

Fanny Le Dauphin, éleveuse de caprins au Domaine de Nodris Politique | 05/02/2021

Gironde : le Domaine départemental de Nodris se dévoile pas à pas

5em CTO lormont une Politique | 05/02/2021

Lormont, Cité Éducative, a accueilli la cinquième Conférence Territoriale de l'Orientation

Proposition de loi Politique | 04/02/2021

Handicap : 3 questions à Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres, rapporteur de la proposition de loi Mesures de justice sociale

Patrick Chastenet Politique | 01/02/2021

Tribune Libre Patrick Chastenet : On étouffe

Jean Castex Politique | 30/01/2021

Jean Castex : 4 annonces qui évitent un nouveau confinement

L'espace Noriac à Limoges Politique | 30/01/2021

Haute-Vienne : Le Département injecte 1,5 million supplémentaire pour aider le secteur culturel

Nicolas Thierry, tête de liste EELV aux élections régionales de juin 2021 Politique | 29/01/2021

Elections Régionales: "Terroirs, Résistance et Réinvention", pour les voeux de campagne de Nicolas Thierry (EELV)

Le pont A20 Politique | 28/01/2021

Limoges : Un pont réservé aux mobilités douces surplombera l’A20

Philippe Le Moing-Surzur, sous préfet de Bayonne Politique | 27/01/2021

Le sous-préfet Le Moing-Surzur est arrivé à Bayonne

Ostavals, le bâtiment Politique | 26/01/2021

Ostavals, prochain "relais" de la Communauté basque sur le chemin de Compostelle

Jean-Luc Gleyze avec les membres de la fédération ATENA Politique | 22/01/2021

Le département de la Gironde à l'écoute des étudiants en situation de précarité

 Sarah El Hairy au coté de Mickaël Hammel Politique | 22/01/2021

En Dordogne, Sarah El Hairy vante les "solutions jeunes" du gouvernement

Fabienne Buccio, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine Politique | 22/01/2021

Crises sanitaires et relance : Les voeux entre prudence et optimisme de Fabienne Buccio, préfète de Région